loader

Principal

Les complications

Que faire avec une faible teneur en sucre: les causes de la baisse de la glycémie

La glycémie basse dans le langage des médecins appelé hypoglycémie et ses causes sont diverses. Dans le vocabulaire commun des patients atteints de diabète sucré, le terme abrégé "hypo" est également utilisé pour désigner cette condition.

Ce sujet est très important et applique à toutes les personnes ayant un diagnostic de « diabète » et même chez les personnes en parfaite santé pendant une courte période peut causer un problème d'une manière facile, et par conséquent, de faibles symptômes de sucre dans le sang doit être familier à tous.

Le danger de la faible teneur en sucre pour les adultes

La baisse du glucose dans le sang, son manque, est une complication aiguë du diabète. La question se pose: le faible taux de sucre dans le sang constitue-t-il toujours un danger et quel est le pire - un taux de sucre élevé constant ou une hypoglycémie périodique?

Les signes et la teneur en sucres faibles peuvent se manifester à des degrés divers - de mineur à grave, tant chez l'adulte que chez l'enfant. Le degré extrême est le coma hypoglycémique, à laquelle conduit un faible taux de sucre.

Récemment, les critères de compensation du diabète sucré ont été considérablement resserrés, de sorte que l'hypoglycémie est très probable. Si ces conditions sont remarquées à temps et réglées avec compétence, alors il n'y aura rien de dangereux en elles.

Faible taux de sucre sanguin hypoglycémie légère, répétée plusieurs fois par semaine, n'a pas d'effet sur le développement et le bien-être des enfants. Dans les années 2000 il a été examiné de nombreux enfants atteints de diabète et a constaté que des épisodes périodiques de réduction de la lumière de la concentration du glucose n'affecteront le rendement scolaire et l'intelligence de ces enfants ne diffère pas de l'intelligence de leurs pairs sans diabète.

Une baisse du taux de sucre dans le sang apparaît comme une sorte de retour sur investissement pour la nécessité de maintenir la concentration de glucose proche de la normale afin de prévenir le développement de complications plus dangereuses de la maladie et non seulement du diabète.

Chaque personne a un seuil de sensibilité individuel à une faible teneur en glucose et, lorsqu'elle tombe, le seuil dépend de:

  • l'âge;
  • la durée de la maladie et son degré de correction;
  • le taux de chute du taux de sucre.

L'enfant

Chez les personnes de différents groupes d'âge, une sensation de diminution du taux de glucose est observée pour différentes valeurs. Par exemple, les enfants ne se sentent pas aussi faibles en sucre que les adultes. Il y a plusieurs modèles:

  1. Chez un enfant, une concentration de glucose de 2,6 à 3,8 mmol / litre peut simplement aggraver légèrement l'état général, mais il n'y aura aucun signe d'hypoglycémie.
  2. Les premiers symptômes de réduction de sucre chez un enfant commenceront à apparaître à un niveau de 2,6-2,2 mmol / litre.
  3. Chez les nouveau-nés, ces chiffres sont encore inférieurs - moins de 1,7 mmol / litre.
  4. Chez les nourrissons prématurés, moins de 1,1 mmol / litre.

Chez l'enfant, parfois, les premiers signes d'hypoglycémie en général ne sont pas perceptibles.

À l'âge adulte, tout se passe différemment. À une concentration de glucose de 3,8 mmol / litre, le patient peut déjà ressentir les premiers signes d'une diminution du sucre.

En particulier, si le sucre tombe chez les personnes âgées et les patients d'âge sénile, surtout s'il a subi un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque. Cela est dû au fait que le cerveau humain à cet âge est très douloureux pour souffrir d'un manque d'oxygène et de glucose et que le risque d'accidents vasculaires augmente de manière significative. Par conséquent, ces patients ne sont pas tenus de s'assurer que les paramètres du métabolisme glucidique sont idéaux.

Catégories de patients sans hypoglycémie:

  • les personnes âgées;
  • les patients atteints d'une maladie cardiaque et vasculaire;
  • les patients atteints de rétinopathie diabétique et présentant un risque accru d'hémorragies de la rétine;
  • les personnes qui ne remarquent pas une légère diminution de la glycémie, car elles peuvent développer un coma soudain.

Ces personnes doivent maintenir sa glycémie une valeur légèrement supérieure à celle des taux recommandés (environ 6 - 10 mmol / litre), et des mesures plus fréquentes à l'avis en temps opportun que le sucre baisse.

L'option idéale est un système de surveillance constante qui vous permet de surveiller le niveau de glucose en temps réel et d'effectuer des mesures.

Durée du diabète sucré et sa compensation

On sait depuis longtemps que plus une personne souffre de diabète, plus sa capacité à ressentir les premiers symptômes de l’hypoglycémie est faible.

De plus, quand un diabète de longue date n'est pas compensée (teneur en glucose est toujours supérieure à 10-15 mmol / litre), et si la concentration en sucre tombe à des valeurs légèrement plus faibles (par exemple, jusqu'à 6 mmol / litre) peut provoquer le développement de l'hypoglycémie.

Par conséquent, si une personne veut ramener le taux de glucose à la normale, il convient de le faire en douceur pour permettre à l'organisme de s'adapter aux nouvelles conditions.

Le taux de diminution de la concentration en sucre dans le sang

La brillance des symptômes hypoglycémiques est également déterminée par la rapidité avec laquelle le glucose dans le sang peut être réduit. Par exemple, si le sucre est maintenue à 9-10 mmol / litre, et dans lequel une injection d'insuline, mais la dose incorrecte choisi, environ une quarantaine de minutes, le niveau sera abaissé à une valeur de 4,5 mmol / litre.

Dans ce cas, l'hypoglycémie sera provoquée par un déclin rapide. Il y a des cas où il y a tous les signes d'hypo, mais la concentration de sucre dans ce cas est comprise entre 4,0 et 4,5 mmol / litre.

Les causes des faibles niveaux de sucre

Une faible concentration en glucose est déterminée non seulement chez les patients diabétiques, mais également dans le développement d'autres maladies ou conditions pathologiques. Pour les diabétiques, les causes d'hypoglycémie suivantes sont caractéristiques:

  1. Une surdose d'insuline ou d'autres médicaments.
  2. Absorption insuffisante de nourriture ou sauter une réception.
  3. Causes de l'insuffisance rénale chronique.
  4. Activités physiques non planifiées ou planifiées, mais non comptabilisées.
  5. Transition d'un médicament à un autre.
  6. Ajouter un autre médicament pour réduire le sucre.
  7. L'utilisation d'autres méthodes de traitement du diabète sans correction (réduction) de la posologie du médicament principal.
  8. L'abus d'alcool et la façon dont l'alcool affecte le sucre dans le sang se manifestent toujours instantanément.

Comment comprendre que le taux de sucre dans le sang a chuté

L'hypoglycémie est légère ou grave. Lorsque l'état lège du patient est affecté une sueur froide dans le sens de la croissance des cheveux (plus sur le dos du cou), il y a un sentiment de faim, de l'anxiété, du bout des doigts sont froids, le corps a tenu un léger tremblement, grelottant et malade, il avait mal et étourdi.

À l'avenir, la situation pourrait se détériorer. orientation Disturbed dans l'espace, la démarche devient humeur instable, changeant rapidement, même des gens intelligents peuvent commencer à crier et jurer, déraisonnable pleurer peut commencer, la conscience est confuse, il ralentit.

À ce stade, le patient ressemble à un homme ivre, ce qui comporte un grand danger, car d’autres pensent qu’il ne fait que boire et ne cherche pas à l’aider. Dans ce cas, la personne elle-même ne peut pas s’aider.

Si le temps n'est pas écoulé, l'état du patient s'aggravera, ses crampes commenceront, sa conscience sera perdue et finalement, un coma diabétique commencera. Dans le coma, un œdème cérébral se développe, ce qui entraîne une issue fatale.

Souvent, l'hypoglycémie peut survenir au moment le plus incommode, par exemple la nuit, lorsqu'une personne n'est absolument pas préparée à cela. Si la diminution du sucre se produit la nuit, alors les symptômes caractéristiques apparaissent:

  • - tomber d'un lit ou essayer de se lever;
  • - cauchemars;
  • - marcher dans un rêve;
  • - anxiété, travail de bruit inhabituel;
  • - transpiration

Très souvent le lendemain matin, les patients souffrent de maux de tête.

Hypoglycémie dans le diabète.

Hypoglycémie

Nous en avons assez parlé des conditions hyperglycémiques sévères. Parlons maintenant de ce qui se passe si la glycémie diminue plus que nous le voudrions.

Hypoglycémie - c'est le nom de cette condition.

Chez les personnes en bonne santé, l'hypoglycémie est considérée comme abaissant le taux de sucre dans le sang à 2,8-2,2 mmol / l.

Bien que déjà avec la glycémie dans 4 mmol / l le corps comprend des mécanismes qui empêchent sa réduction ultérieure. Les patients souffrant de diabète sont encore plus difficiles.

Attribution d'un traitement hypoglycémiant, le médecin ne cherchera jamais à mettre le sucre des indicateurs communs à la limite inférieure de la normale - 3,3 mmol / L, puisque ces valeurs seront presque certainement devenir très difficile à transporter. Bien que les gens avec une grande « expérience » seuil du diabète est considérablement réduite, et ils ne peuvent pas se sentir hypoglycémie dans 2 mmol / L ou moins (pourquoi cela arrive, vous apprendrez un peu plus tard).

D'autres patients «expérimentés» connaîtront un état hypoglycémique avec un taux de sucre de 8-10 mmol / l. Je pense que vous avez déjà deviné qu'il n'y a pas de définition unique de l'hypoglycémie chez les diabétiques - tout dépend du niveau initial de glucose et de la durée de l'évolution de la maladie.

Ayez de la patience. Nous analyserons cette étape phénomène par étape, et le plus important - apprendre non seulement à faire face, mais aussi pour prévenir, car, contrairement à des conditions hyperglycémiques hypoglycémie peut et doit être arrêté dans la première minute de l'apparition des premiers symptômes, et les capacités d'auto-assistance sont beaucoup plus.

Une autre petite digression: l’hypoglycémie est facile, quand une personne peut faire face au problème elle-même, et sévère, quand il est nécessaire de recourir à l’aide de personnes extérieures, y compris le personnel médical.

Pourquoi le corps n'aime-t-il pas un faible taux de sucre dans le sang?

Quel caprice: alors c'est beaucoup, alors un peu? Le fait est que le glucose est presque la seule source d'énergie pour les cellules cérébrales. Si d'autres cellules de tissus peuvent dans le cas de faim glucose inclure des mécanismes de sauvegarde - il est presque une catastrophe - utilisée, par exemple, des graisses et des protéines, même le manque de glucose dans les cellules nerveuses. Leur fonction est fortement perturbé qui se manifeste un changement de conscience et le développement d'un coma, et le taux de ces événements est beaucoup plus élevé que dans les états hyperglycémiques. Il faut environ deux heures, et parfois pour des complications, il y a quelques minutes.

Naturellement, le corps s'efforce de maintenir le glucose à un niveau minimum suffisant. Quoi Voilà comment ça va se passer. Ce n'est pas à la hauteur des calculs. Au cours est l'artillerie lourde: le foie mobilise de toute urgence tous ses stocks de glucose, différés sous forme de glycogène. Dans le même temps, une masse d'hormones anti-insuline (contre-insulaires) est libérée dans le sang - glucagon, adrénaline, hormone somatotrope et cortisol. Les premiers à entrer combattent le glucagon (augmente la mobilisation du glucose du dépôt hépatique) et l'adrénaline (réduit l'activité de l'insuline).

Vous ne pouvez pas réduire drastiquement le sucre! Symptômes dangereux d'hypoglycémie.

Elle se manifeste des symptômes de troubles végétatifs - palpitations, tremblements, pâleur de la peau, la faim forte, la transpiration, l'anxiété et même l'agression. Dans ce contexte, souvent une tension artérielle élevée, ce qui peut provoquer une hémorragie (AVC hémorragique) ou l'apparition d'une ischémie focale (infarctus). C'est ce que j'avais à l'esprit quand il a parlé des complications de l'hypoglycémie, ce qui nécessite le développement d'une minute. De plus, le taux de glucose dans ce cas pourrait être assez élevé. Par exemple, si le patient est long taux de sucre a été maintenu à 17-15 mmol / l, tente de réduire drastiquement à 6,7 mmol / L peut entraîner des saignements dans la rétine (les complications les plus fréquentes), ainsi qu'un accident vasculaire cérébral ou d'un infarctus du myocarde

Un jour, une mère de fille atteinte de diabète m'a dit:

"Ça va. C'est sa fausse hypoglycémie », ce qui signifie que le sucre de sa fille, qui est passé de 15 à 5,6 mmol / l, n'est pas une véritable hypoglycémie et n'est désagréable que par des sensations subjectives. Le fait qu'une fille de 14 ans ait une pression artérielle a augmenté à 150/90 mm Hg. Le rythme cardiaque avec une fréquence de 150 battements par minute, elle n'était pas gênée. La mère n'était guidée que par les chiffres, car le taux de glucose n'atteignait même pas un minimum de 3,3 mmol / l.

N'oubliez pas, s'il vous plaît: avec une longue maladie d'un seul chiffre, à laquelle il peut y avoir des problèmes, non.

Dans acidocétose de soins intensifs, par exemple, le patient n'est pas autorisé le premier jour pour réduire le niveau de sucre ci-dessous 13 mmol / l - la valeur peut même être critique. Il convient de noter que dans les 3-5 ans après l'apparition du diabète insulinodépendant est considérablement réduit la production en réponse à l'hypoglycémie glucagon, et plus tard - au bout de 10 ans ou plus - est réduite et la production d'adrénaline.

Alors le stade végétatif de la personne ne se sent pas du tout, à la suite de quoi l'apparition de l'hypoglycémie est négligée. Chez ces patients, le risque d'hypoglycémie grave, se terminant par le coma, est très élevé.

Nous allons plus loin. Si au stade de l'aide sensations végétative n'est pas fourni, ou cette étape est supprimée en raison de la baisse de production d'adrénaline, le processus de développement, et il arrive un moment où il y a des signes de glucose insuffisante entrant dans les cellules du cerveau (neyroglikopeniya). Si l'hypoglycémie se développe rapidement, les première et deuxième phases peuvent être pratiquement simultanées.

Signes d'hypoglycémie: faim sévère (en rêve), mal de tête, agressivité, incapacité à se concentrer, euphorie, transpiration.

Neyroglikopeniya violation manifeste de conduite: une personne difficile de se concentrer, il y a la nervosité, l'anxiété, parfois l'agressivité ou, au contraire, niaiserie, l'euphorie, l'insuffisance dont sont remplacés par l'apathie, la léthargie, la perte de conscience, des convulsions et le coma.

Je vais donner un exemple typique. Une fois, un patient est venu chez l'endocrinologue pour un rendez-vous, que le médecin connaissait depuis longtemps comme une personne intelligente, très instruite. En entendant de lui une anecdote obscène, le médecin a immédiatement mesuré le taux de sucre dans le sang - il était trop bas. Le patient a été immédiatement aidé. Après être sorti de l'hypoglycémie, il ne pouvait pas croire pendant longtemps qu'il avait vraiment raconté une telle anecdote. Par conséquent, si votre proche, qui souffre de diabète, vous surprend soudainement avec une sorte de déclaration ou d’acte, commencez par saisir le glucomètre.

Cauchemars Caractéristiques de l'hypoglycémie la nuit.

L'hypoglycémie, qui se développe la nuit quand une personne dort, a ses propres caractéristiques. Les équivalents de la phase végétative dans un rêve sont des rêves agités, douloureux, des cauchemars, ou une personne se réveille d'un fort sentiment de faim. La transpiration fréquente est souvent notée. C'est une forme facile, la variante la plus fréquente de l'hypoglycémie nocturne.

Une hypoglycémie grave est beaucoup moins fréquente lorsqu'une personne ne se réveille tout simplement pas. Après une hypoglycémie nocturne, en arrêtant seul le matin dans le sang du patient, des valeurs élevées de glycémie à jeun (syndrome de Somogy) sont fixées. C'est compréhensible: le corps s'est battu, a tout fait pour augmenter le taux de glucose. Il s'est levé.

Et quand on voit un taux élevé de sucre le matin, on réagit rapidement: si c'est l'indicateur, on ajoute de l'insuline. Et ajouter, causant pour le dîner une autre attaque d'hypoglycémie. Les balançoires balancent, le cours du diabète devient plus lourd. Donc, ne vous précipitez pas pour augmenter la dose en réponse à l'hyperglycémie du matin: tout d'abord, vous devrez comprendre les indicateurs nocturnes. Si elles sont élevées tout au long de la nuit, la dose d'insuline est très faible, il est donc nécessaire d'augmenter. Si, dans l'intervalle de 3 à 5 matins, le glucose diminue jusqu'aux chiffres les plus bas pour un patient donné, il faut soit réduire la dose du soir, soit reconsidérer la quantité de nourriture reçue pour le dîner et une collation en soirée.

Il y a une subtilité: le glucose en réponse à l'hypoglycémie légère augmente très rapidement, de sorte que le compteur est nécessaire d'avoir toujours près, à côté du lit, comme au début piquer votre doigt, vous pouvez, sinon les symptômes apparents d'hypoglycémie, on peut voir sur le compteur est assez élevé, même pour ce nombre de patients.

Mieux encore, si entre 3 et 4h30 de la nuit, l’alarme se déclenche et que vous mesurez le niveau de sucre sans attendre les symptômes d’hypoglycémie. Bien sûr, si le sommeil est toujours calme et que le sucre du matin est bas, vous n'avez pas besoin de démarrer le réveil. S'il y a un problème, vous pouvez sacrifier quelques nuits passées à étudier la situation.

Comme on le voit, les manifestations de l’hypoglycémie sont très diverses et il n’est pas nécessaire qu’un patient ait l’ensemble des violations.

Chez différentes personnes, l’hypoglycémie peut varier considérablement dans la combinaison des symptômes, mais chez une même personne, ses attaques se déroulent de manière plus ou moins égale.

Le système nerveux autonome.

Le système nerveux autonome - une grande partie du système nerveux de la personne qui fournit la régulation des organes internes. (Traduit du latin, signifie plante vegetativus.) Sous son contrôle sont des systèmes digestif, cardio-vasculaire, respiratoire, reproducteur, excréteur, hormonaux - pratiquement tous les organes, à l'exception des muscles squelettiques et les nerfs responsables de la plus forte activité.

Le système nerveux autonome est divisé en deux départements: sympathique et parasympathique.

Département sympathique Il fournit des muscles squelettiques de travail une quantité suffisante d'éléments nutritifs nécessaires pour effectuer un travail physique: il augmente la pression artérielle, la fréquence cardiaque vivifie, ainsi livré aux muscles qui travaillent plus de sang, et par conséquent les nutriments.

Département parasympathique processus responsables de la digestion des aliments - ses impulsions augmentent l'activité du système digestif, en abaissant la fonction d'autres organes: détendre les vaisseaux, rythme cardiaque lent et la respiration, réduire la pression artérielle, le débit sanguin est redistribué en faveur des organes digestifs.

C'est pourquoi il n'est pas recommandé de manger sur le pouceD'une part, une personne effectue un travail physique, et son système nerveux sympathique tend à fournir le muscle, ce qui donne les organes digestifs disponibles pour se détendre et attendre l'autre - le processus d'absorption des aliments active la division parasympathique, qui commence sonner l'équipe opposée.

Le corps à perte - qui à écouter? Est très grave échec dans le règlement, qui ne se limite à une seule indigestion - symptômes de dysautonomie: la pression saute vers le haut et vers le bas, la douleur au cœur, la transpiration avec facultés affaiblies, la fièvre, une sensation de souffle et le poids d'autres, non-vie en danger, mais très douloureux. Si la situation se répète régulièrement, toutes les violations sont fixés, ce qui conduit déjà au développement des maladies chroniques - l'hypertension, gastrite, troubles de l'état mental, jusqu'à la dépression.

Pourquoi est-ce que je parle de ça? Pour que vous sachiez: une des substances actives du système nerveux sympathique est la même épinéphrine, qui en excès est libéré au début de l'hypoglycémie. C'est lui qui détermine la plupart des symptômes qui se développent à ce stade. Certains patients atteints de diabète à long terme et mal compensés développent une complication chronique telle que neuropathie autonome.

Chez ces personnes, la libération d'adrénaline dans la phase initiale de l'hypoglycémie ne se produit pas. En conséquence, les sensations décrites ci-dessus - palpitations, faim, faiblesse et autres, ne surviennent pas, ce qui conduit à l'omission de l'apparition de l'hypoglycémie et donc à l'apparition tardive des soins. Dans ces cas, l'hypoglycémie se manifeste à un stade où il est déjà difficile ou impossible de se prendre en charge.

Par conséquent, il est préférable qu'une personne qui souffre depuis longtemps de diabète sévère vit avec des membres de sa famille.

Pourquoi l'hypoglycémie se développe-t-elle?

Revenons à l'hypoglycémie, car nous n'avons pas encore compris pourquoi cela se produit. Bien sûr, à la base de toutes les raisons est un apport insuffisant en insuline dans le sang ou un apport très faible en glucose.

Cela peut se produire pour les raisons suivantes (voir tableau n ° 11).

Table №11. Causes de l'hypoglycémie

Faible taux de sucre dans le sang

Le syndrome pathologique qui survient lorsque la glycémie tombe en dessous de la norme est appelé hypoglycémie. Dangereux pour la santé et la condition de vie, dont le résultat est un faible taux de sucre dans le sang, se produit de deux manières:

  • avec une carence en glucose provenant des aliments;
  • en raison de l'excès d'insuline - l'hormone du pancréas, responsable du transport du sucre vers les organes et les tissus.

Avec une chute brutale du taux de glucose, la famine se développe: le fonctionnement normal des cellules de l'organisme entier, principalement du cerveau, est perturbé. Dans de tels cas, la nature a fourni des réserves de glycogène dans le foie, de sorte qu'un état dangereux peut se stabiliser naturellement. Mais cette réserve n’est pas infinie et, à l’avenir, elle peut avoir des conséquences de plus en plus graves, même dans le coma.

Causes de l'hypoglycémie

Une diminution du taux de glucose est observée non seulement chez les personnes atteintes de diabète, mais également chez les personnes en bonne santé, quel que soit leur âge, y compris les enfants. Le sucre tombe sensiblement si:

  • un homme pendant longtemps n'a rien mangé (8 heures de jeûne ou plus);
  • En réponse au glucose (après avoir mangé), beaucoup d'insuline est libérée et après 2-4 heures le corps meurt de nouveau "brutalement".

Sucre sur un estomac vide

Ce type est provoqué par:

  • déséquilibre, nutrition insuffisante, déshydratation;
  • abus de nourriture malsaine, alcool;
  • prise de certains médicaments;
  • pathologie du pancréas, altération de la fonction hépatique;
  • l'obésité;
  • certaines maladies oncologiques;
  • dosage de l'insuline mal calculé, la réponse de l'organisme à son administration;
  • troubles hormonaux avec le développement de l'hypoglycémie (hyperinsulinisme).

Les personnes souffrant d'insuffisance rénale et cardiaque sont également sujettes à des «sauts» de sucre.

La réciproque

Développe dans un contexte de diverses pathologies et interventions chirurgicales:

  • diabète précoce;
  • les maladies idiopathiques;
  • opérations sur le tube digestif;
  • les maladies provoquant une famine énergétique, associées à une consommation accrue de monosaccharides.

Carence en glucose dans le sang d'une autre genèse

La carence en glucides est également provoquée par:

  • activité physique prolongée (surcharge, fatigue intense)
  • exercice intensif régulier (+ prise de médicaments du groupe des bêta-bloquants);
  • grossesse, fœtus à un âge précoce;
  • aspirine (chez les enfants).

Les symptômes de l'hypoglycémie

Chez une personne en bonne santé, l'hypoglycémie peut survenir le matin lorsque l'estomac est vide. Il vaut la peine de prendre le petit-déjeuner et l'inconfort disparaît. Si les signes de faible taux de glucose apparaissent en réponse à l’alimentation, quelque temps après la prise de nutriments, cela peut indiquer indirectement le développement possible du diabète.

L'image de l'hypoglycémie en développement comprend:

  • une forte attaque de faim, accompagnée d'un tremblement des mains, d'un tremblement général, d'une tachycardie, d'une polydipsie (soif);
  • engourdissement des membres, lourdeur dans les jambes;
  • frissons, sueurs froides, paumes "collantes";
  • bouffées de chaleur (parfois);
  • altération de la perception visuelle - assombrissement des yeux, "linceul", doublage, "mouches";
  • mal de tête sur fond de nausée et de vertige;
  • pâleur, apathie, perte de force et d'humeur;
  • polyurie - fréquence accrue de la miction.

Les patients diabétiques sont des signes désagréables de faible taux de sucre dans le sang, manifestés la nuit. La personne transpire fortement, se réveille, découvre le linge de lit mouillé; parler, crier, "délirer" dans un rêve. Le réveil sur fond de symptômes d'hypoglycémie n'apporte pas de joie: il y a de la lenteur, un sentiment de "frustration", de l'irritabilité.

Premiers secours en situation d'urgence

Le cerveau, souffrant de famine glucidique, "pousse" le corps à une réponse correspondante. Les précurseurs menaçants de l’apparition possible du coma hypoglycémique sont la distraction de l’attention, associée à un discours incohérent et à une démarche instable. Si, à ce stade du développement du syndrome de déficience en glucose, il ne pénètre pas dans le sang, la probabilité de crises et de perte de conscience est élevée. Cela augmente le risque d'accident vasculaire cérébral.

Pour corriger la situation, vous devez manger un produit du groupe des glucides "rapides" pour ramener le sucre à la normale. Mesure préliminaire du taux de glycémie. Si un chiffre inférieur à 3,3 mmol / litre apparaît sur l'affichage du compteur, vous devez prendre des mesures, en négligeant que vous puissiez "attendre" une aggravation significative de la situation.

Traitement de l'hypoglycémie

Une faible teneur en sucre est traitée avec une prévention compétente de la carence en glucides, ce qui signifie éviter les "sauts" soudains de la glycémie. Il est important de parvenir à une augmentation et à une diminution en douceur du niveau de sucre. Pour cela, vous avez besoin de:

  1. Limiter ou exclure totalement de l'alimentation les produits provoquant la libération d'un excès d'insuline, dont l'excès entraîne un état d'hypoglycémie. Ce sont des desserts à base de sucre raffiné, cuits à partir de farine blanche. Fruits (bananes, dattes, raisins), légumes (pommes de terre, citrouille), jus sucrés.
  2. Mangez des aliments à faible indice glycémique (indice glycémique). Ce sont des glucides «complexes», à digestion lente, dont le glucose est libéré progressivement, sans provoquer de fortes émissions d'insuline. Inclure dans le régime des légumes qui ne contiennent pas d'amidon, d'herbes, de produits laitiers et de fruits de mer.
  3. Manger un peu, 4-6 fois par jour, ne pas trop manger.
  4. Ceux qui ont le diabète sucré - calculez correctement la dose d'insuline, respectent les prescriptions médicales pour les médicaments qui réduisent le sucre.
  5. Moins boire du café, limiter les autres boissons et aliments contenant de la caféine. Ils soulèvent l'insuline.
  6. Refuser de fumer, limiter l'alcool, ne pas le manger à jeun.
  7. Avant l'exercice, mangez des aliments riches en glucides.
  8. Inclure dans le régime des aliments végétaux, riches en chrome - germe de blé, noix, chou brocoli. L'élément aide à maintenir l'énergie à un niveau normal.

Régime pour la prévention de faible teneur en sucre

Une bonne nutrition tout au long de la journée assurera une consommation et une consommation d'énergie uniformes, évitant l'apparition d'attaques d'hypoglycémie. Le tableau contient une liste de produits et de plats qui créeront le confort alimentaire nécessaire.

Hypoglycémie - sucre trop faible

Diabète sucré >> hypoglycémie

Maintenant, vous devez être aussi attentif que possible. Avec l'hyperglycémie, vous avez de toute façon une demi-heure ou une heure pour réfléchir à votre situation. Avec l'hypoglycémie, vous n'avez généralement pas plus d'une minute. Vous n'avez même pas le temps de mesurer la glycémie. Vous devez prendre des mesures immédiates. À cet égard, je donnerai des instructions aussi brèves et précises que possible à l’action, et vous devriez les lire le plus fidèlement possible et les mémoriser.

Important pour patients diabétiques! Ce sera bien si cet article est lu par votre famille et vos amis. Ils doivent également savoir comment agir pour vous aider ou aider d'autres diabétiques.
La réduction du diabète est considérée comme une glycémie inférieure à 3,3 mmol / l.

Facteur de diminution de la glycémie diabétique capable d'être:
• sauter des repas après avoir pris des pilules ou injecté de l'insuline pour compenser le diabète. Intervalle trop long entre deux repas d'un patient diabétique (plus de 3-4 heures);
• une dose trop élevée de comprimés ou d’insuline pour compenser le diabète;
• activité physique excessive avec le diabète;
• Prendre de l'alcool à jeun avec le diabète.

Signes d'un abaissement dangereux de la glycémie diabétique:
• sueurs froides;
• fatigue sévère;
• un sentiment aigu de faim;
• un frisson interne;
• palpitations accrues;
• Engourdissement de la langue et des lèvres.

L'hypoglycémie chez les diabétiques apparaît brusquement et rapidement, comme une attaque. Chez différents patients atteints de diabète sucré, la manifestation de l'hypoglycémie peut différer à certains égards.

Si vous n'avez pas reconnu une diminution de la glycémie et que vous n'avez pas pris de mesures d'urgence pour compenser le diabète, vous pouvez perdre conscience.

Certains diabétiques ont une hypoglycémie sans précurseurs, commençant immédiatement par une perte de conscience. Si vous en faites partie, vous devez maintenir une glycémie plus élevée que d’habitude. La cause de l'hypoglycémie sans précurseurs peut également être l'accueil de patients atteints de diabète anaprilien (obzidana).

La nuit hypoglycémie dans le diabète peut se manifester par des rêves cauchemardesques, transpirant la nuit. Vous pouvez également vous réveiller en sueur à cause des palpitations et des sensations de faim.
Parfois, un patient diabétique avec hypoglycémie développe une confusion, alors il peut se comporter "comme un ivre".

Si vous ressentez une transpiration aiguë, une faim, des palpitations et un tremblement intérieur, vous devez immédiatement compenser le diabète en augmentant votre glycémie. Pour ce faire, vous avez besoin de:
1. Mangez 4 à 5 morceaux de sucre ou buvez un verre d'eau très sucrée. (Candy, les cookies, le chocolat dans cette situation est pire - le glucose contenu dans ceux-ci, est digéré lentement.)
2. Après cela, vous devez manger une petite quantité de glucides à digestion lente, afin d'éviter une nouvelle diminution de la glycémie. Il peut s'agir de deux morceaux de pain noir, d'un bol de céréales ou de pommes de terre.

Si vous n'êtes pas sûr des symptômes, il est plus prudent d'agir comme si vous étiez vraiment hypoglycémique et non diabète commun.

Si une personne atteinte de diabète a perdu connaissance, vous ne pouvez pas verser de l'eau dans sa bouche ou investir de la nourriture. Si vous avez une ampoule de glucagon (un médicament qui peut augmenter considérablement la glycémie) et que vous savez comment faire des injections intramusculaires, introduisez un glucagon pour un patient diabétique et appelez une ambulance. Sinon, vous pouvez frotter souffrant de diabète dans les gencives une petite quantité de miel ou de confiture et appeler immédiatement une ambulance.

Après l'hypoglycémie, en partie parce que vous avez consommé beaucoup de glucides, en partie parce que le glucose de réserve du foie a été jeté dans le sang, le taux de sucre dans le sang augmenterait. Réduire avec le diabète n'est pas nécessaire.

Si vous avez une hypoglycémie, essayez de trouver sa cause.
1. Vérifiez si vous injectez correctement de l’insuline ou des pilules prescrites pour compenser le diabète. Vérifiez soigneusement le dosage.
2. Vérifiez votre régime diabétique. Essayez de manger un peu, mais souvent.
3. Si vous planifiez une activité physique (faire du sport ou travailler dans le jardin), vous devriez réduire légèrement la dose d'insuline (de 4 à 6 unités) ou de comprimés pour compenser le diabète (1/2 comprimé 2 fois par jour). Avant le travail, mangez 2-3 morceaux de pain noir.
4. Si la raison de la diminution du sucre est la consommation d'alcool dans le diabète, continuez d'essayer de consommer de l'alcool avec des glucides.
5. Si aucune de ces raisons n'est appropriée, votre corps a besoin d'une dose plus faible d'insuline ou de comprimés. Vous pouvez consulter un médecin, contrôler votre diabète. Si ce n'est pas possible, essayez de réduire le dosage vous-même.
• Si vous êtes traité avec des pilules pour compenser le diabète, réduisez leur dose (environ 1/2 comprimé 2 fois par jour).
• Si vous injectez de l’insuline longue une fois par jour, réduisez la dose de 2 à 4 unités.
• Si vous faites des injections multiples de longue et courte de l'insuline pour compenser le diabète, dessiner le profil d'action de l'insuline (comment faire cela, vous apprendrez dans l'article intitulé « Intensification ou d'un traitement à l'insuline basal-bolus ») et essayer de déterminer, avec l'action de l'insuline est associée hypoglycémie. Après cela, abaissez la dose appropriée de 2 à 4 unités.

À temps pour faire face à l'hypoglycémie, diabétique doit porter avec lui:
• plusieurs morceaux de sucre et du pain noir;
• passeport d'un diabétique. Dans un état d'hypoglycémie, une personne peut ressembler à un ivrogne. Le passeport doit contenir des informations sur la manière de vous aider si vous perdez connaissance;
• si possible, une ampoule de glucagon et une seringue pour injection intramusculaire.

Enfin, la dernière question qui dérange souvent les personnes en bonne santé. Parfois, ils ressentent également les symptômes de l'hypoglycémie. Cela signifie-t-il qu'ils souffrent de diabète ou tomberont bientôt malades? Non, pas du tout. C'est une réaction normale du corps à une grande pause dans l'alimentation. Votre sang a "faim" et nécessite de la nourriture. Le meilleur traitement sera des repas réguliers. Mais si ces crises sont accompagnées d'une perte de conscience, vous devriez consulter un médecin sur un sujet de diabète.

Hypoglycémie dans le diabète de type 2 - signes et traitement

Contenu:

L'hypoglycémie est appelée diminution de la glycémie. Cette condition peut progresser et entraîner de graves conséquences: des lésions cérébrales irréversibles et la mort. Selon la médecine officielle, l'hypoglycémie a diminué glucose 2,8 mmol / L, quand une personne se sent mal à l'aise avec, ou jusqu'à 2,2 mmol / L lorsque le patient ne se sent pas de symptômes. Plus souvent Les attaques se produisent dans le diabète sucré de type 2.

Causes de développement

Le mécanisme de cette maladie est un: l’insuline est plus que le glucose. Le corps commence à manquer de glucides, qui donnent de l'énergie. Les muscles, les organes internes ressentent la "faim" et, s'ils ne sont pas pris à temps, les conséquences peuvent être graves et même entraîner la mort.

Les causes divers.

  • Surdosage accidentel d'insuline ou calcul de dose incorrect.
  • Utilisation de sulfonylurées, ainsi que d'argile. Ils causent souvent des complications et nuisent au travail d'autres systèmes et organes. La médecine moderne ne recommande pas de les utiliser pour le traitement.
  • Stylo seringue défectueux pour l'insuline
  • Ajustement du glucomètre (commence à montrer une glycémie trop élevée, ne correspondant pas à l'état réel)

  • L'erreur du médecin en prescrivant un dosage de médicaments hypoglycémiants
  • Surdosage intentionnel d'insuline par le patient lui-même dans les états dépressifs
  • Incapacité à administrer un médicament - injection intramusculaire au lieu d'une injection sous-cutanée
  • Changements dans le site de l'injection ou impact sur celui-ci. Lorsqu'elle est injectée dans une partie du corps plus encline à l'effort physique, ou à masser le site d'injection, elle est absorbée plus rapidement et augmente brusquement la quantité d'insuline.
  • L'utilisation d'un nouveau type de médicament auquel le corps n'est pas utilisé
  • Faible sécrétion d'insuline par maladie rénale ou hépatique
  • Introduction de l'insuline "courte" au lieu de l'insuline "longue" dans la même quantité
  • Interaction inattendue avec d'autres médicaments pharmacologiques. La sulfonylurée peut augmenter la sensibilité de l'organisme à l'administration ultérieure d'une injection d'insuline. Ce résultat peut conduire à l'utilisation de barbituriques, d'aspirine, d'anticoagulants, d'antihistaminiques.
  • Exercice intensif ou prolongé
  • Réchauffement, montée de la température de l'air
  • Violation de la sécrétion d'hormones par les glandes surrénales ou l'hypophyse
  • Grossesse, période post-partum et allaitement
  • De nombreux cas d’hypoglycémie ne sont pas associés à des médicaments ou à des maladies chroniques, mais à troubles de l'alimentation et problèmes nutritionnels.

    • Syndrome de malabsorption. Ceci est une mauvaise assimilation des nutriments dans le corps en raison d'un manque d'enzymes digestives.
    • Alimentation irrégulière ou saut forcé de la collation suivante.
    • Une alimentation déséquilibrée dans laquelle il y a peu de glucides.
    • Effort physique inattendu, avant ou immédiatement après lequel il n'a pas été possible de prendre du glucose.
    • Boire de l'alcool
    • Le désir de réduire le poids à l'aide d'un régime très serré ou d'un refus complet de nourriture. Dans ce cas, le diabétique ne réduit pas la dose d'insuline et d'autres médicaments.
    • Vidage gastrique très lent et digestion des aliments à la suite d'une neuropathie diabétique.
    • Utiliser avant les repas, insuline rapide et retarder la prise de nourriture.

    Les patients diabétiques 2 marais pour une santé normale ne devraient pas ressentir de fortes attaques de la faim du tout - ceci le premier signe d'un manque de sucre dans le sang. Par conséquent, les modifications du régime alimentaire et du traitement doivent être traitées avec précaution.

    Symptômes et signes

    En prenant des préparations hypoglycémiques, il est nécessaire de prendre en compte que chaque patient a son niveau normal de glycémie. Un inconvénient important du sucre est une diminution de 0,6 mmol / l de l'indicateur individuel habituel. Les indicateurs optimaux doivent coïncider avec ceux notés chez une personne en bonne santé. Mais dans certaines situations les diabétiques doivent provoquer artificiellement une hyperglycémie pendant un certain temps.

    Les signes d'une pénurie de glucides commencent à apparaître sous une forme légère et deviennent finalement plus prononcés.

    Le premier symptôme est une sensation de faim. Aussi avec l'hypoglycémie, il y a:

    • pâleur
    • transpiration abondante
    • faim aiguë
    • palpitations et convulsions
    • Attention et concentration affaiblies
    • agressivité, anxiété
    • nausée

    Lorsque le niveau de glycémie diminue à un niveau dangereux, on peut observer:

    • faiblesse
    • vertiges et maux de tête sévères
    • troubles de la parole, problèmes de vision
    • un sentiment de peur
    • trouble de la coordination
    • convulsions, perte de conscience

    Les symptômes peuvent ne pas se manifester simultanément et pas tous Dans certains cas, ceux qui ont souvent des sautes de glycémie, le diabète de longue durée, les personnes âgées, peuvent ne pas les ressentir du tout ou ressentir un léger malaise.

    Certains diabétiques parviennent à déterminer à temps que la glycémie est inférieure à la normale, mesurent le taux de sucre et prennent du glucose. Et d'autres perdent conscience et peuvent avoir des traumatismes supplémentaires. Les personnes atteintes de diabète, sujettes à l'hypoglycémie, Il est interdit de conduire un véhicule ou de participer à des travaux affectant la vie des autres. Prendre certains médicaments peut également nous empêcher d'identifier le problème.

    Dans certains cas, les patients présentant de tels symptômes peuvent se comporter de manière inadéquate, soyez assuré que leur santé va jusqu'au moment de la perte de conscience. Sur le conseil de prendre la pilule possible réaction agressive ou au contraire - une crise de faiblesse, somnolence, inhibition.

    Une attention particulière devrait être accordée aux personnes atteintes de diabète qui souffrent d'hypoglycémie pendant leur sommeil. Dans de tels cas, le sommeil est agité, la respiration est intermittente et incohérente, la peau est froide, en particulier dans la région du cou, le corps recouvre une sueur abondante. Chez les enfants dans de tels cas, il est souhaitable de mesurer la glycémie la nuit et de réduire la dose du soir d'insuline ou de réviser le régime alimentaire. Chez les nouveau-nés, après la fin de l'alimentation par le sein, il est nécessaire de développer immédiatement des habitudes pour un régime pauvre en glucides.

    Traitement et prévention des complications

    Le seul moyen d'éviter les complications - surveiller constamment le niveau de sucre. Si vous avez faim, mesurez le sucre et prenez des mesures pour arrêter l'attaque. S'il n'y a pas de symptômes, mais il est clair qu'il n'y avait pas de collation en temps opportun ou de tension physique, pour éviter les problèmes, prenez du glucose en comprimés. Il agit rapidement et de manière prévisible. Calculer la dose est assez simple, il arrive dans le sang en quelques minutes. Après 40-45 minutes, vous devez mesurer le niveau de sucre et, si nécessaire, répéter de manger un peu plus de "glucose".

    Certains diabétiques dans de tels cas préfèrent manger de la farine, des bonbons, des fruits, boire des jus de fruits ou des boissons gazeuses sucrées. Cela peut provoquer une attaque d'hyperglycémie, car ces produits contiennent non seulement des glucides «rapides», mais aussi «lents». Ils sont digérés plus lentement, car le système digestif doit consacrer du temps à leur traitement. L'abondance de glucides «lents» en quelques heures après avoir mangé provoquera une forte augmentation du taux de sucre. Le glucose en combinaison avec l'eau est absorbé instantanément par la cavité buccale. Il n'a même pas besoin d'être avalé.

    Il peut être facilement déterminé, Combien de comprimés de glucose augmentent-ils la glycémie? Avec les produits, c'est plus difficile. Avec une frayeur ou dans une condition quelque peu inadéquate, il y a un risque de trop manger et de nuire davantage à votre santé.

    S'il n'y a aucune possibilité d'acheter du glucose, vous pouvez porter des tranches de sucre raffiné et prendre 2-3 cubes pour prévenir l'hypoglycémie.

    Premiers secours pour l'hypoglycémie

    Si le diabétique ne contrôle pas déjà la situation et ne peut pas agir, vous aurez besoin de l'aide des autres.

    Habituellement, le patient est faible, inhibé et presque inconscient. Mâcher quelque chose de sucré ou manger un comprimé, il ne peut pas, il y a un risque d'étouffement. Il est préférable de donner une boisson sucrée, par exemple du thé chaud avec du sucre ou une solution de glucose. Il existe des gels spéciaux qui peuvent lubrifier la bouche et la langue. Ils peuvent être remplacés par du miel ou de la confiture. Pour un patient lors d'une attaque, vous devez suivre. Lorsque vos mesures fonctionnent et qu'il peut répondre aux questions, vous devrez Appliquez d'urgence le glucomètre et découvrez combien de glucose est nécessaire avant la norme et qui a provoqué un malaise.

    La cause de cette maladie peut être non seulement l’hypoglycémie, mais aussi une crise cardiaque ou une douleur rénale, une augmentation de la tension artérielle, il faut donc faire très attention.

    Si un diabétique a perdu connaissance, recommandé:

    • coller un bâton de bois dans les dents afin que, pendant les spasmes, le patient ne se morde pas la langue
    • Tournez la tête d'un côté afin qu'elle ne s'étouffe pas avec les masses de salive ou de vomissures
    • Ne pas injecter de glucose, ne pas essayer de se saouler ou de se nourrir
    • appeler une ambulance

    Conséquences possibles de l'hypoglycémie

    À la suite de telles attaques, il existe un risque d'aggravation de l'état de santé.
    Lorsque l'hypoglycémie est due à un manque d'énergieCela peut endommager irrémédiablement le cerveau, le système cardiovasculaire.

    Une sortie incorrecte de l'État provoque un saut de sucre et une nouvelle détérioration de la santé, une augmentation de l'hypertension, une crise cardiaque et une insuffisance rénale.

    La perte de conscience peut causer des blessures graves. Toute violation de l'équilibre du sucre dans le sang nuira au bien-être général.

    Faible teneur en sucre

    Directeur de "l'Institut du diabète": "Jetez le lecteur et les bandelettes de test. Plus de Metformine, Diabeton, Siofor, Glukofazh et Yanuvia! Traitez-le avec ceci. "

    La glycémie basse dans le langage des médecins appelé hypoglycémie et ses causes sont diverses. Dans le vocabulaire commun des patients atteints de diabète sucré, le terme abrégé "hypo" est également utilisé pour désigner cette condition.

    Ce sujet est très important et applique à toutes les personnes ayant un diagnostic de « diabète » et même chez les personnes en parfaite santé pendant une courte période peut causer un problème d'une manière facile, et par conséquent, de faibles symptômes de sucre dans le sang doit être familier à tous.

    Le danger de la faible teneur en sucre pour les adultes

    La baisse du glucose dans le sang, son manque, est une complication aiguë du diabète. La question se pose: le faible taux de sucre dans le sang constitue-t-il toujours un danger et quel est le pire - un taux de sucre élevé constant ou une hypoglycémie périodique?

    Les signes et la teneur en sucres faibles peuvent se manifester à des degrés divers - de mineur à grave, tant chez l'adulte que chez l'enfant. Le degré extrême est le coma hypoglycémique, à laquelle conduit un faible taux de sucre.

    Récemment, les critères de compensation du diabète sucré ont été considérablement resserrés, de sorte que l'hypoglycémie est très probable. Si ces conditions sont remarquées à temps et réglées avec compétence, alors il n'y aura rien de dangereux en elles.

    Faible taux de sucre sanguin hypoglycémie légère, répétée plusieurs fois par semaine, n'a pas d'effet sur le développement et le bien-être des enfants. Dans les années 2000 il a été examiné de nombreux enfants atteints de diabète et a constaté que des épisodes périodiques de réduction de la lumière de la concentration du glucose n'affecteront le rendement scolaire et l'intelligence de ces enfants ne diffère pas de l'intelligence de leurs pairs sans diabète.

    Une baisse du taux de sucre dans le sang apparaît comme une sorte de retour sur investissement pour la nécessité de maintenir la concentration de glucose proche de la normale afin de prévenir le développement de complications plus dangereuses de la maladie et non seulement du diabète.

    Chaque personne a un seuil de sensibilité individuel à une faible teneur en glucose et, lorsqu'elle tombe, le seuil dépend de:

    • l'âge;
    • la durée de la maladie et son degré de correction;
    • le taux de chute du taux de sucre.

    L'enfant

    Chez les personnes de différents groupes d'âge, une sensation de diminution du taux de glucose est observée pour différentes valeurs. Par exemple, les enfants ne se sentent pas aussi faibles en sucre que les adultes. Il y a plusieurs modèles:

    1. Chez un enfant, une concentration de glucose de 2,6 à 3,8 mmol / litre peut simplement aggraver légèrement l'état général, mais il n'y aura aucun signe d'hypoglycémie.
    2. Les premiers symptômes de réduction de sucre chez un enfant commenceront à apparaître à un niveau de 2,6-2,2 mmol / litre.
    3. Chez les nouveau-nés, ces chiffres sont encore inférieurs - moins de 1,7 mmol / litre.
    4. Chez les nourrissons prématurés, moins de 1,1 mmol / litre.

    Chez l'enfant, parfois, les premiers signes d'hypoglycémie en général ne sont pas perceptibles.

    À l'âge adulte, tout se passe différemment. À une concentration de glucose de 3,8 mmol / litre, le patient peut déjà ressentir les premiers signes d'une diminution du sucre.

    En particulier, si le sucre tombe chez les personnes âgées et les patients d'âge sénile, surtout s'il a subi un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque. Cela est dû au fait que le cerveau humain à cet âge est très douloureux pour souffrir d'un manque d'oxygène et de glucose et que le risque d'accidents vasculaires augmente de manière significative. Par conséquent, ces patients ne sont pas tenus de s'assurer que les paramètres du métabolisme glucidique sont idéaux.

    Catégories de patients sans hypoglycémie:

    • les personnes âgées;
    • les patients atteints d'une maladie cardiaque et vasculaire;
    • les patients atteints de rétinopathie diabétique et présentant un risque accru d'hémorragies de la rétine;
    • les personnes qui ne remarquent pas une légère diminution de la glycémie, car elles peuvent développer un coma soudain.

    Ces personnes doivent maintenir sa glycémie une valeur légèrement supérieure à celle des taux recommandés (environ 6 - 10 mmol / litre), et des mesures plus fréquentes à l'avis en temps opportun que le sucre baisse.

    L'option idéale est un système de surveillance constante qui vous permet de surveiller le niveau de glucose en temps réel et d'effectuer des mesures.

    Durée du diabète sucré et sa compensation

    On sait depuis longtemps que plus une personne souffre de diabète, plus sa capacité à ressentir les premiers symptômes de l’hypoglycémie est faible.

    De plus, quand un diabète de longue date n'est pas compensée (teneur en glucose est toujours supérieure à 10-15 mmol / litre), et si la concentration en sucre tombe à des valeurs légèrement plus faibles (par exemple, jusqu'à 6 mmol / litre) peut provoquer le développement de l'hypoglycémie.

    Par conséquent, si une personne veut ramener le taux de glucose à la normale, il convient de le faire en douceur pour permettre à l'organisme de s'adapter aux nouvelles conditions.

    Le taux de diminution de la concentration en sucre dans le sang

    La brillance des symptômes hypoglycémiques est également déterminée par la rapidité avec laquelle le glucose dans le sang peut être réduit. Par exemple, si le sucre est maintenue à 9-10 mmol / litre, et dans lequel une injection d'insuline, mais la dose incorrecte choisi, environ une quarantaine de minutes, le niveau sera abaissé à une valeur de 4,5 mmol / litre.

    Dans ce cas, l'hypoglycémie sera provoquée par un déclin rapide. Il y a des cas où il y a tous les signes d'hypo, mais la concentration de sucre dans ce cas est comprise entre 4,0 et 4,5 mmol / litre.

    Les causes des faibles niveaux de sucre

    Une faible concentration en glucose est déterminée non seulement chez les patients diabétiques, mais également dans le développement d'autres maladies ou conditions pathologiques. Pour les diabétiques, les causes d'hypoglycémie suivantes sont caractéristiques:

    1. Une surdose d'insuline ou d'autres médicaments.
    2. Absorption insuffisante de nourriture ou sauter une réception.
    3. Causes de l'insuffisance rénale chronique.
    4. Activités physiques non planifiées ou planifiées, mais non comptabilisées.
    5. Transition d'un médicament à un autre.
    6. Ajouter un autre médicament pour réduire le sucre.
    7. L'utilisation d'autres méthodes de traitement du diabète sans correction (réduction) de la posologie du médicament principal.
    8. L'abus d'alcool et la façon dont l'alcool affecte le sucre dans le sang se manifestent toujours instantanément.

    Comment comprendre que le taux de sucre dans le sang a chuté

    L'hypoglycémie est légère ou grave. Lorsque l'état lège du patient est affecté une sueur froide dans le sens de la croissance des cheveux (plus sur le dos du cou), il y a un sentiment de faim, de l'anxiété, du bout des doigts sont froids, le corps a tenu un léger tremblement, grelottant et malade, il avait mal et étourdi.

    À l'avenir, la situation pourrait se détériorer. orientation Disturbed dans l'espace, la démarche devient humeur instable, changeant rapidement, même des gens intelligents peuvent commencer à crier et jurer, déraisonnable pleurer peut commencer, la conscience est confuse, il ralentit.

    À ce stade, le patient ressemble à un homme ivre, ce qui comporte un grand danger, car d’autres pensent qu’il ne fait que boire et ne cherche pas à l’aider. Dans ce cas, la personne elle-même ne peut pas s’aider.

    Si le temps n'est pas écoulé, l'état du patient s'aggravera, ses crampes commenceront, sa conscience sera perdue et finalement, un coma diabétique commencera. Dans le coma, un œdème cérébral se développe, ce qui entraîne une issue fatale.

    Souvent, l'hypoglycémie peut survenir au moment le plus incommode, par exemple la nuit, lorsqu'une personne n'est absolument pas préparée à cela. Si la diminution du sucre se produit la nuit, alors les symptômes caractéristiques apparaissent:

    • - tomber d'un lit ou essayer de se lever;
    • - cauchemars;
    • - marcher dans un rêve;
    • - anxiété, travail de bruit inhabituel;
    • - transpiration

    Très souvent le lendemain matin, les patients souffrent de maux de tête.

    Les causes

    L'une des raisons de l'abaissement de la glycémie est la complication du diabète. Cette condition peut se développer chez presque tous les patients atteints de cette maladie. Les facteurs suivants peuvent le provoquer:

    • surdosage d'insuline ou des agents hypoglycémiants du groupe des sulfonylurées ou buganidov, meglitidinov (chlorpropamide, le tolbutamide, Mannino, Amaryl, Novonorm, l'hexane, Metformine, Siofor et al);
    • la famine;
    • violation du régime alimentaire;
    • une longue pause entre les repas;
    • maladies rénales et hépatiques;
    • maladies infectieuses aiguës;
    • activité physique intense;
    • réception de fortes doses d'alcool.

    Une erreur courante chez certains patients diabétiques, entraînant une diminution du glucose, est la combinaison de l'insuline ou des agents hypoglycémiants et d'autres moyens de réduire le sucre. Ils comprennent:

    • renforcement de l'action des plantes hypoglycémiants: trèfle, feuille de laurier, feuille de haricot, pissenlit herbe, feuilles de canneberges et de bleuets, bardane herbe, fleurs de tilleul, les fruits de cassis, de rose sauvage et l'aubépine, la chicorée aux herbes;
    • réduire les légumes de sucre et d'herbes: persil, le raifort, la citrouille, les épinards, les navets, l'ail, les aubergines, les oignons, la laitue, les tomates, les concombres, choux, poivrons, asperges, courgettes, radis, topinambour;
    • réduire les fruits de sucre et de baies: agrumes, les bleuets, les pommes ou les poires aigres, mûres, canneberges, sorbier, canneberge, ananas, framboise, mûre, aronia.

    Lors de l'utilisation de ces médicaments pour abaisser la glycémie dans le sang, le patient doit toujours s'entendre avec le médecin sur cette possibilité et surveiller constamment le taux de sucre avec un glucomètre à domicile.

    Une autre cause de l'hypoglycémie peut être la néoplasie pancréatique, capable de produire de l'insuline-insulinome. Cette tumeur provoque une forte augmentation du taux d'insuline, qui "absorbe" le glucose dans le sang et provoque une diminution de son taux.

    En plus de ces maladies, l'abaissement des taux de glucose peut être causé par ces affections et conditions:

    • maladies graves du foie;
    • état après résection de l'intestin ou de l'estomac;
    • insuffisance congénitale d'enzymes qui affectent le métabolisme des glucides;
    • les maladies de l'hypothalamus et de l'hypophyse;
    • pathologie des glandes surrénales.

    Chez les personnes en bonne santé, l'abaissement de la glycémie peut être causé par les facteurs ou conditions suivants:

    • période de grossesse et d'allaitement;
    • activité physique intense;
    • consommation fréquente et excessive d'aliments sucrés;
    • respect des régimes irrationnels, alimentation irrégulière ou malnutrition.

    Les symptômes

    Chez les personnes en bonne santé, des signes de baisse de la glycémie commencent à apparaître à des taux de 3,3 mmol / l et, chez les patients diabétiques, ils apparaissent plus tôt, car leur corps est déjà habitué à une hyperglycémie permanente. Chez un patient souffrant de cette maladie, les premiers symptômes peuvent apparaître avec une forte augmentation des valeurs de glucose (par exemple, de 20 à 10 mmol / l). La catégorie spéciale des patients atteints de diabète sucré, qui sont insensibles à la réduction des sucres, sont les enfants. Ils ne ressentent pas toujours le début de ce processus et, pour les détecter, les parents ou les médecins qui soupçonnent l’apparition de l’hypoglycémie doivent utiliser un glucomètre.

    La sévérité des symptômes de diminution de la glycémie peut être divisée en trois niveaux: léger, modéré et sévère.

    Les symptômes d'un abaissement facile du taux de sucre à 3,3 mmol / l sont:

    • vertiges et maux de tête;
    • nervosité
    • la faiblesse
    • trembler dans le corps;
    • augmentation de la transpiration;
    • nausée légère;
    • faim sévère;
    • vision floue.

    Les symptômes de gravité modérée de l'abaissement du taux de sucre à 2,2 mmol / l sont les suivants:

    • irritabilité
    • incapacité à se concentrer;
    • sensation d'instabilité en position assise ou debout;
    • lenteur de la parole;
    • crampes musculaires;
    • pleurs déraisonnables, agression ou colère.

    Les symptômes d'une baisse sévère de la glycémie inférieure à 1,1 mmol / l sont:

    • perte de conscience (coma hypoglycémique);
    • attaque convulsive;
    • accident vasculaire cérébral
    • la mort (dans certains cas).

    Parfois, l'abaissement du taux de sucre se produit pendant une nuit de sommeil. Comprenez que la personne endormie a commencé une hypoglycémie, vous pouvez par de tels signes:

    • présence de bruits inhabituels;
    • anxiété
    • une chute accidentelle du lit ou une tentative d'en sortir;
    • marcher dans un rêve;
    • augmentation de la transpiration;
    • rêves cauchemardesques.

    Avec une hypoglycémie qui dure la nuit, une personne peut ressentir un mal de tête après un réveil matinal.

    Symptômes du syndrome hypoglycémique

    Avec une forte diminution de la glycémie chez le patient, le syndrome hypoglycémique se développe. Dans ce cas, les signes d'hypoglycémie augmentent beaucoup plus rapidement qu'avec la diminution habituelle de cet indicateur. C'est pourquoi, pour les premiers secours, chaque patient diabétique doit toujours avoir du sucre ou un bonbon et un stylo-seringue avec du glucagon.

    Conditionnellement, l'évolution du syndrome hypoglycémique peut être divisée en 4 phases principales.

    La première phase

    • Grande faim;
    • somnolence;
    • la faiblesse
    • hypotension
    • changement d'humeur: des larmes aux plaisirs sans retenue;
    • irritabilité

    La deuxième phase

    • Faim intolérable;
    • pâleur;
    • sueurs froides;
    • tachycardie;
    • une sensation de rythme cardiaque;
    • vision floue
    • trembler dans le corps et les membres;
    • un sentiment de peur de la mort.

    La troisième phase

    • Un état d'euphorie, similaire à l'intoxication alcoolique;
    • excitation;
    • comportement incontrôlé
    • la disparition d'un sentiment de peur;
    • inadéquation de comportement (jusqu'au refus de prendre des sucreries ou des médicaments quand ils se rendent compte de leur nécessité).

    La quatrième phase

    • Tremblement dans tout le corps et convulsions convulsives suivies d'un ajustement convulsif;
    • perte de vision;
    • évanouissement et développement du coma.

    Les phases initiales du syndrome hypoglycémique ne sont généralement pas dangereuses pour le cerveau et ne laissent pas de conséquences irréversibles. Avec l'apparition du coma et le manque de soins opportuns et qualifiés, il est possible non seulement de réduire la mémoire et les capacités intellectuelles, mais également l'apparition d'une issue fatale.

    Traitement

    Pour éliminer les signes d'hypoglycémie, une aide doit être apportée pendant les 10 à 15 premières minutes. Les aliments suivants peuvent éliminer une attaque dans les 5 à 10 minutes:

    • sucre - 1-2 cuillères à café;
    • miel - 2 cuillères à café;
    • caramel - 1-2 pièces;
    • limonade ou autre boisson sucrée - 200 ml;
    • jus de fruit - 100 ml.

    Dans la plupart des cas, un traitement aussi rapide contribue à une augmentation rapide de la glycémie et empêche l'apparition de manifestations plus graves de cette affection. Après cela, il est recommandé au patient d'éliminer la cause de l'hypoglycémie (prendre des aliments, abandonner un régime alimentaire débilitant ou mal formulé, prendre une dose importante d'insuline, etc.).

    Premiers secours pour le syndrome hypoglycémique

    Avec l'apparition du syndrome hypoglycémique, l'état du patient change très rapidement et une assistance doit être fournie immédiatement (même avant l'arrivée de l'équipe ambulancier). Il comprend les activités suivantes:

    1. Poser le patient en position horizontale et lever les jambes.
    2. Appeler une ambulance en précisant la raison de l'appel.
    3. Enlevez les vêtements sans souffle.
    4. Fournir de l'air frais
    5. Donne à prendre sucré sous forme de boisson.
    6. Si le patient a une perte de conscience, alors il faut le retourner sur son côté (pour éviter le relâchement de la langue et l'asphyxie vomie), et mettre des bonbons (sous forme de sucre, etc.) sur la joue.
    7. S'il y a un tube de seringue avec Glucagon, administrer 1 ml par voie sous-cutanée ou intramusculaire.

    L'équipe d'ambulance effectue une injection intraveineuse par jet d'une solution de glucose à 40% et ajuste l'injection goutte à goutte d'une solution de glucose à 5%. Après cela, le patient est transporté dans l'unité de soins intensifs et des injections supplémentaires peuvent être effectuées pendant le déménagement.

    Traitement des patients présentant un coma hypoglycémique

    Après l'hospitalisation, le patient reçoit deux cathéters: intraveineux et excrétion urinaire. Après cela, les diurétiques sont administrés pour prévenir l'œdème cérébral. Au début, les diurétiques osmotiques (Mannitol ou Mannitol) sont utilisés. Plus tard, les diurétiques d'urgence sont prescrits (furosémide).

    L'introduction de l'insuline à courte durée d'action n'est réalisée que sous le contrôle de la glycémie. Ce médicament commence à être utilisé uniquement en présence de valeurs de glucose allant de 13 à 17 mmol / l, car son administration précoce peut provoquer une nouvelle atteinte du syndrome hypoglycémique et du coma.

    Un examen du neurologue et du cardiologue de service est effectué sur le patient, qui évalue les paramètres de l'électrocardiogramme et de l'électroencéphalogramme. Les données de ces études permettent de prévoir la récidive possible du coma et d'ajuster le plan de traitement.

    Après avoir quitté le coma, le patient est surveillé en permanence et l’endocrinologue corrige les tactiques de son traitement et de son régime, en se basant sur les données obtenues à partir des résultats des études en laboratoire et des études instrumentales. Au dernier stade du traitement, le patient se voit prescrire un traitement de réhydratation et de désintoxication, qui élimine l'acétone dans le sang et régénère le liquide perdu.

    accident vasculaire cérébral, infarctus du myocarde ou accident vasculaire cérébral, une diminution de l'intelligence, des changements de personnalité - divers spécialistes étroits de consultation qui peuvent détecter toutes les complications possibles des patients de coma hypoglycémique ont été administrés avant la sortie de l'hôpital.

    A quel médecin s'adresser?

    Avec l'apparition fréquente de signes d'abaissement de la glycémie, il est nécessaire de consulter un endocrinologue. Pour l'examen du patient, le médecin prescrira les tests de laboratoire et les études instrumentales nécessaires.

    Le médecin-endocrinologue Struchkova E. V. parle d'hypoglycémie:

    Les causes

    Dans la plupart des cas, de faibles taux de sucre dans le sang sont observés chez les personnes atteintes de diabète. Pourquoi ça tombe? Les raisons peuvent être les suivantes:

    • une alimentation riche en glucides simples;
    • prendre des médicaments antidiabétiques (le plus souvent contre les médicaments phares de l'hypoglycémie de l'ancienne génération);
    • boire de l'alcool sans nourriture;
    • prendre certains médicaments ou alcool en même temps que des antidiabétiques;
    • repas manqué ou retardé;
    • l'introduction de trop d'insuline;
    • activité physique.

    De faible teneur en sucre peut souffrir des personnes qui n'ont pas de diabète, bien que cela se produise très rarement. Les raisons sont différentes, parmi elles:

    • grande quantité d'alcool consommée;
    • prendre certains médicaments;
    • maladies du foie, des reins, des surrénales, du pancréas;
    • troubles métaboliques;
    • grand effort physique;
    • des régimes alimentaires stricts, en particulier ceux à faible teneur en glucides;
    • grandes pauses entre les repas (à partir de 8 heures);
    • diminution du sucre le matin après une nuit de sommeil due à un manque prolongé de nutrition;
    • une grande quantité de sucré dans le régime.

    Les symptômes

    Avec un faible taux de sucre dans le sang, l'état de santé peut être différent selon le niveau auquel la diminution a eu lieu. L'apparence des signes dépend également du taux de réduction du sucre. Des symptômes d'hypoglycémie peuvent apparaître si la chute de glucose s'est produite brutalement, mais en même temps, son niveau est resté normal.

    Réduction facile

    Le taux de glucose chute à 3,8 mmol / l et moins. Dans ce cas, les symptômes peuvent être absents ou être:

    • faiblesse, tremblement sur tout le corps, frissons;
    • transpiration accrue, sueur froide et collante, transpirent généralement la tête, en particulier le cou par derrière;
    • le vertige
    • un sentiment de faim;
    • nausée;
    • nervosité, anxiété, anxiété;
    • palpitations (tachycardie);
    • des picotements ou des engourdissements dans les lèvres et les doigts;
    • vision floue.

    Pour se sentir bien et les symptômes ont disparu, il suffit de manger quelque chose de sucré.

    Diminution moyenne

    Le taux de glucose est inférieur à 3 mmol / l. En cas de diminution du taux de sucre dans le sang de gravité moyenne, les symptômes suivants apparaissent:

    • irritabilité, colère;
    • confusion, incapacité à se concentrer;
    • désorientation dans l'espace;
    • crampes musculaires;
    • discours lent et indistinct;
    • instabilité, démarche instable, mauvaise coordination des mouvements;
    • somnolence;
    • fatigue et faiblesse;
    • pleurer.

    Hypoglycémie sévère

    Si le taux de glucose est tombé à 1,9 mmol / l, les conséquences pourraient être les suivantes:

    • convulsions;
    • le coma;
    • accident vasculaire cérébral
    • basse température corporelle;
    • résultat fatal.

    Une réduction prolongée et significative du sucre peut entraîner des modifications irréversibles du cerveau et des maladies cardiovasculaires. Les symptômes de l'hypoglycémie peuvent être absents si une personne prend des médicaments, dont les bêta-bloquants.

    Réduire le niveau de sucre peut se produire dans un rêve. En règle générale, une personne se réveille le matin avec un mal de tête. Les symptômes de l'hypoglycémie sont les suivants:

    • transpiration sévère;
    • tomber du lit;
    • marcher dans un rêve;
    • comportement agité;
    • rêves cauchemardesques;
    • bruits inhabituels produits par l'homme.

    Tous les symptômes ci-dessus chez différentes personnes peuvent apparaître à différents niveaux de glucose dans le sang. De telles manifestations sont également possibles avec le sucre normal, s'il y a une forte chute. Avec une hypoglycémie persistante chez les personnes atteintes de diabète de type I et de type II, les symptômes peuvent apparaître à 6-8 mmol / litre. Plus la progression du diabète est longue, moins la capacité du corps à éprouver une hypoglycémie au stade initial est grande.

    Diagnostic

    Le diagnostic d'hypoglycémie est posé si l'analyse révèle un faible taux de sucre dans le sang et que certains symptômes disparaissent après avoir consommé des aliments sucrés ou une boisson.

    En outre, le médecin effectue un examen physique, demande l’état de santé, le mode de vie, les médicaments, les modifications du poids corporel.

    Traitement

    Avec une légère baisse de sucre, une personne peut se débrouiller seule: prendre une solution de glucose, manger un morceau de sucre, une cuillerée de miel, un bonbon (caramel), boire un jus sucré, etc. Il n'est pas recommandé de manger un sandwich avec des saucisses ou du beurre: premièrement, le pain ne convient pas tout à fait, et deuxièmement, la graisse ralentira l'absorption du glucose du pain. De même, ne mangez pas de gâteaux, de chocolat, de crème glacée, de pâtes, de céréales, de fruits.

    Avec une diminution sévère du glucose, une personne peut perdre connaissance. Dans ce cas, vous devez appeler une ambulance. Généralement, on injecte lentement au patient une solution de glucose par voie intraveineuse ou du glucagon, qui peut être injecté non seulement dans la veine, mais par voie intramusculaire ou sous-cutanée. Après une demi-heure, le niveau de glucose dans le sang est déterminé.

    Dans les cas graves, l'hospitalisation est possible. Le traitement dépend des causes de l'hypoglycémie: surdosage en insuline ou en hypoglycémiant, insuffisance rénale, maladie du foie, sepsie, etc. La rapidité d'administration est également importante. Il devrait être tel que le taux de sucre soit de 5 à 10 mmol / litre.

    Traitement de l'hypoglycémie dans le diabète

    Le traitement de l'hypoglycémie chez les patients diabétiques est le suivant:

    1. Si le sucre tombe après avoir mangé des glucides simples, il est recommandé de changer les aliments.
    2. Il est recommandé de manger en petites portions, mais souvent.
    3. Mangez avant d'aller au lit à partir de glucides complexes ou d'aliments protéinés.
    4. Demandez à votre médecin de modifier la dose d'insuline si la chute de glucose est liée à sa consommation.

    Prévention de l'hypoglycémie dans le diabète

    Pour prévenir une diminution de la glycémie dans le diabète, les règles suivantes doivent être respectées:

    1. Conformité au régime recommandé par un médecin.
    2. Pause avec des repas au miel - pas plus de 4 heures.
    3. Contrôle constant de la glycémie.
    4. Contrôler la dose d'un médicament hypolipidémiant ou de l'insuline.
    5. Connaissance des effets des médicaments.
    6. Ayez toujours des aliments contenant du sucre.

    Ne pas abaisser la glycémie dans les cas suivants:

    • aux personnes âgées;
    • avec rhinopathie diabétique et risque d'hémorragie dans la rétine de l'œil;
    • avec des maladies du cœur et des vaisseaux sanguins;
    • les personnes qui ne présentent aucun symptôme de faible teneur en sucre.

    Il est conseillé à ces patients de surveiller en permanence le taux de glucose et de le maintenir à environ 6-10 mmol / litre.

    Il est nécessaire d'éviter une diminution brutale du glucose, en particulier chez les personnes atteintes de longue date non compensées, le diabète. Dans ce cas, le sucre ne cesse de croître et, s’il est réduit rapidement jusqu’à 6 mmol / litre, des symptômes caractéristiques de l’hypoglycémie peuvent apparaître.

    Traitement de l'hypoglycémie sans diabète

    Tout d'abord, vous devez analyser le mode de vie et l'état de santé, essayer de déterminer ce qui pourrait devenir la cause de la faible teneur en sucre. La meilleure façon de le faire est de consulter un médecin qui peut effectuer l'examen. Peut-être que les maladies à l'origine de l'hypoglycémie seront révélées.

    Lorsque la glycémie baisse et que des symptômes typiques apparaissent, il faut manger des biscuits, des bonbons, des fruits secs, du jus de fruit, du lait ou un comprimé de glucose.

    En conclusion

    Si vous ne faites pas attention à l'hypoglycémie légère et modérée, celle-ci peut devenir grave et entraîner une perte de conscience. Le traitement doit être commencé immédiatement. La baisse du taux de glucose à de faibles valeurs n'est pas moins dangereuse pour la vie que le sucre élevé. L'hypoglycémie peut entraîner le coma et la mort, il est donc très important de contrôler le taux de glucose. Il est nécessaire de prévenir les amis et les collègues de leur maladie et de les informer des mesures qu’ils pourraient prendre en tant que premiers secours.

    Qu'est-ce que l'hypoglycémie et pourquoi se développe-t-elle?

    Le niveau de sucre dans le sang est en corrélation avec ce que les gens mangent régulièrement. Ainsi, en mangeant des plats sucrés et glucidiques, les taux augmentent fortement. Dans le même temps, le pancréas commence à produire intensivement de l'insuline, une hormone qui transforme le glucose en énergie.

    Lorsque l'insuline cesse d'être produite, la teneur en glucose doit être normalisée, mais cela ne se produit pas pour divers troubles. Par exemple, avec le diabète, il y a très souvent une hypoglycémie, lorsque le pancréas ne produit pas la quantité nécessaire d'hormone après avoir mangé.

    Mais parfois, une faible teneur en sucre est notée chez une personne en bonne santé. Cela se produit souvent pendant une charge d'intensité variable.

    La glycémie normale à jeun varie de 3,3 à 5,5 mmol / l. Avec des écarts insignifiants de 5,6-6,6 mmol / l, on peut parler d'une tolérance au glucose altérée. Cette condition est la limite entre la norme et les écarts, et si le sucre est supérieur à 6,7 mmol / l, cela est considéré comme un signe clair de diabète.

    L'hypoglycémie peut être présente non seulement chez les diabétiques, mais même chez les personnes en bonne santé et les enfants. Principales causes de faible teneur en sucre:

    1. Exercice intensif avec un régime hypocalorique.
    2. Manger régulièrement des aliments nocifs (restauration rapide, sucreries, farine).
    3. Prendre certains médicaments.
    4. Grossesse précoce
    5. Déshydratation
    6. Utilisation de bêta-bloquants dans le contexte du sport.
    7. Menstruation chez les femmes.
    8. La réaction du corps de l'enfant à la réception de l'acide acétylsalicylique.

    Les causes de l'hypoglycémie chez les jeunes filles sont le non-respect du régime alimentaire. Après tout, les femmes ont souvent recours à des régimes hypocaloriques.

    Les habitudes nocives (tabagisme, alcool) peuvent également réduire la concentration de glucose. Et même si une personne ne renonce pas complètement à l'alcool et aux cigarettes, il n'est pas toujours possible de normaliser le taux de sucre, même à l'aide de médicaments.

    Souvent, les causes de l'hypoglycémie résident dans la présence de tumeurs malignes. Parce que les tumeurs du pancréas entraînent souvent la prolifération des tissus, y compris des cellules bêta responsables de la production d'insuline.

    Chez les diabétiques, une diminution du taux de sucre est détectée en raison d'une surdose d'insuline ou d'autres médicaments et contre les problèmes rénaux persistants. La modification des médicaments provoque également une augmentation des taux de glucose.

    Les causes suivantes de l'hypoglycémie dans le diabète - le jeûne, une activité physique excessive, la consommation de drogues, l'alcool et l'introduction d'un nouvel agent réducteur de sucre dans le traitement.

    De plus, un faible taux de glucose dans le sang peut se développer si le diabétique diminue davantage la concentration de sucre sans ajuster la dose de médicaments essentiels.

    Symptômes et diagnostic

    Une petite quantité de glucose apparaît souvent le matin, immédiatement après le besoin. Dans ce cas, pour sa normalisation, il suffit de prendre un bon petit déjeuner.

    Mais parfois, après le petit-déjeuner ou le déjeuner, il y a une hypoglycémie de réponse. Ce signe indique souvent le développement du diabète.

    Les principales manifestations de la faible concentration en sucre sont les suivantes:

    • hyperhidrose;
    • nausée;
    • pouls fréquent et tachycardie;
    • une poussée de chaleur et de tremblement dans les mains;
    • forte soif et faim;
    • mal de tête avec le diabète;
    • irritabilité
    • polyurie.

    Les autres symptômes de la faible teneur en sucre sont la somnolence, le rougissement de la peau du visage, des jambes et des mains, l’apathie et les étourdissements. Souvent, il y a des troubles visuels (mouches, vision double ou voile sur les yeux), de la lourdeur, de la faiblesse ou de l'engourdissement des jambes. En outre, avec l'hyperglycémie, les paumes transpirent, ce qui se produit même dans le froid.

    Manifestations de faible teneur en sucre la nuit - ce sont des conversations pendant le sommeil, une forte allocation de sueur. Et après le réveil, une personne se sent faible et constamment irritée par des bagatelles.

    Ce symptôme est dû au jeûne du cerveau. Par conséquent, si le sucre dans le sang est inférieur à la norme (moins de 3,3 mmol / l), alors vous devriez utiliser rapidement des glucides pour la nourriture.

    En l'absence de toute action, un certain nombre de complications peuvent survenir. Au stade initial, il y a des convulsions, une attention distraite, une démarche instable et un discours incohérent.

    Après une perte de conscience, il existe un risque de développer un syndrome convulsif. Les diabétiques dans cet état tombent souvent dans le coma. L'hypoglycémie entraîne souvent l'apparition d'un accident vasculaire cérébral.

    Il est à noter que les enfants sont moins sensibles à l'hypoglycémie. Mais si elle est prononcée, ces patients développent également un certain nombre de symptômes, parmi lesquels:

    1. fort appétit;
    2. douleur dans les jambes et l'abdomen;
    3. la faiblesse
    4. désir de se détendre;
    5. taciturnité et calme atypique;
    6. mauvaise ingéniosité;
    7. transpiration de la tête.

    Le diagnostic d'hypoglycémie repose sur trois facteurs. Ce sont des tests de laboratoire, la collecte de l'anamnèse et les plaintes des patients.

    Pour connaître le niveau de sucre en laboratoire, un test de tolérance au glucose est effectué. Son essence réside dans le fait que sur un estomac vide, le patient fixe les indices, puis lui donne une solution douce. Après 2 heures, le niveau de sucre est à nouveau mesuré.

    En outre, vous pouvez vous renseigner sur la présence d'hyperglycémie à la maison. Un glucomètre est utilisé à cette fin.

    Méthodes d'urgence pour augmenter la concentration de glucose

    Si le sucre est inférieur à un peu, alors vous pouvez éliminer cette condition vous-même. Dans ce cas, vous devez manger un peu de glucides rapides ou boire une solution de glucose.

    Après cela, il est important de mesurer les indicateurs en 10 minutes. Si pendant ce temps le niveau n'augmente pas, alors prenez un peu plus de solution sucrée ou de nourriture et faites un deuxième test.

    En cas de forte baisse du taux de sucre, il est nécessaire de consommer des aliments à indice glycémique élevé. Ceux-ci incluent le miel, la limonade ou le jus, le sucre raffiné, le caramel et la confiture.

    Cependant, pour augmenter rapidement la concentration en glucose, vous ne pouvez pas manger de fruits, en digérant lentement les glucides, les gâteaux, le chocolat, les aliments contenant des édulcorants et la crème glacée. Avec le prochain repas, il faut aussi attendre que l'état soit normal.

    Mais si le niveau de sucre a beaucoup baissé, alors il vaut mieux appeler une ambulance. Avant son arrivée, vous pouvez donner un thé très sucré au patient, tandis qu'à l'hôpital, il recevra une solution de glucose (40%). En cas d'inconscience, vous ne pouvez pas arroser ou nourrir le patient, car il risque de s'étouffer ou d'étouffer. Il est important de savoir ce que devrait être une aide d'urgence pour un coma diabétique.

    Avant l'arrivée d'une ambulance, il est conseillé de l'étendre sur le côté, en pliant la jambe dans le genou. Cela ne permettra pas à la fosse de s'étouffer dans sa propre langue.

    Avec l'expérience à la maison, le patient reçoit 20 ml de solution de glucose, de glucagon ou d'adrénaline (0,5 ml).

    Qu'est-ce que cela signifie?

    Des analyses ont montré que le taux de glucose dans le sang était inférieur à 3,3 mmol / l. Ceci est une condition plutôt dangereuse, conduisant à un certain nombre de syndromes concomitants négatifs, et dans certains cas, provoquant quelqu'un. Comme il a été dit plus haut, l’hypoglycémie peut avoir diverses causes, allant des caractéristiques physiologiques de l’organisme aux maladies et à la malnutrition. La pathogénie du problème diffère également de manière significative de la cause provocatrice de la baisse de la concentration de sucre dans le sang jusqu'à la fin n'a pas été étudiée par les scientifiques.

    Symptômes de l'hypoglycémie

    Les principaux symptômes de l'hypoglycémie comprennent:

    1. perturbations adrénergique - mydriase, forte transpiration, la peau pâle, des tremblements, hypertonie musculaire, excitation avec inquiétude, l'anxiété et l'agressivité, la tachycardie, et une augmentation de la tension artérielle.
    2. Les symptômes parasympathiques sont une faiblesse générale du corps, des nausées avec vomissements, une sensation de faim incertaine.
    3. symptômes de Neyroglikopenicheskie - étourdissements, maux de tête, et le syndrome de la douleur d'intensité modérée, les troubles d'origine centrale et le souffle, la désorientation et l'évanouissement, troubles de la conscience avec l'amnésie, symptômes neurologiques focaux et manifestations systémiques de primitive automatisme, parfois un comportement inapproprié. Moins communément, il y a des paresthésies, diplopie.

    Causes possibles

    La diminution du taux de sucre dans le sang peut être causée par les raisons suivantes:

    1. Trop de dosage d'insuline et de médicaments hypoglycémiques dans le diabète.
    2. Déshydratation
    3. Aliment pauvre et irrationnel avec une prédominance de glucides raffinés et un minimum de vitamines, fibres, sels minéraux.
    4. Forte activité physique.
    5. Alcoolisme
    6. Diverses carences - cœur, foie, rein.
    7. Épuisement général du corps.
    8. Insuffisance hormonale avec inhibition de la synthèse du glucagon, de l'adrénaline, du cortisol, de la somatropine.
    9. Les tumeurs extracellulaires, les insulinomes et les anomalies congénitales du spectre auto-immun.
    10. Excès d'injection dans le sang de la solution saline par goutte.
    11. Maladies chroniques à large spectre.
    12. Menstruation

    Faible taux de sucre dans le sang chez les hommes et les femmes

    Le niveau de glucose dans le sang inférieur à 3,5 mmol / l chez les deux sexes est un signe clair qu'il existe un problème dans le corps. Comme le montre la pratique, dans la grande majorité des cas, l'hypoglycémie chez l'adulte survient avec un traitement prolongé du diabète. Si le régime du jour et le régime alimentaire ne sont pas strictement observés et que la violation des rythmes diurnes est complétée par un effort physique, la prise de préparations orales hypoglycémiques ou d'injections d'insuline peut réduire la concentration de glucose plus que nécessaire.

    De nombreuses personnes souffrant d'alcoolisme présentent également une diminution significative de la glycémie en raison des effets secondaires de l'éthanol, ce qui entraîne une déplétion accélérée des réserves de glucose et, par conséquent, une inhibition de la genèse associée. Il est nécessaire de surveiller le taux de sucre sanguin actuel tout au long de la journée, car l'hypoglycémie peut être moins dangereuse que l'hyperglycémie: elle provoque également chez certaines personnes, même si elles sont moins dangereuses pour le corps.

    Faible taux de sucre dans le sang chez l'enfant

    Chez les enfants, l'hypoglycémie survient principalement en raison d'un régime hypocalorique et de grands intervalles entre les repas, dans un contexte d'activité motrice élevée et de charges psychologiques puissantes. Leur contribution est également faite par les parents inaptes à la journée avec un sommeil insuffisant.

    Beaucoup moins souvent chez les enfants, il existe une forme idiopathique d'hypoglycémie familiale, qui est détectée et se manifeste chez un enfant de moins de deux ans. La réduction de la glycémie est due à la grande sensibilité du corps à la leucine sous forme libre. Il agit comme catalyseur pour la synthèse accélérée de l'insuline naturelle et bloque la gluconéogenèse dans le foie.

    Une attention séparée mérite une hypoglycémie chez les nouveau-nés. En règle générale, un symptôme survient chez les bébés prématurés présentant une hypothermie, des troubles respiratoires et une asphyxie pendant le travail. Il se manifeste dans les premières heures de la vie. Un autre facteur de risque est une mère atteinte de diabète de type 2 et prenant des médicaments hypoglycémiants. Dans ce cas, un traitement intensif urgent avec l'introduction du glucose, du glucagon et de l'hydrocortisone dans l'organisme est nécessaire.

    Conséquences possibles de l'hypoglycémie

    En outre neyroglyukopenicheskih affiche adrénergiques et négatifs décrits ci-dessus et disparaissant correctement après la thérapie, les patients peuvent développer un coma hypoglycémique, et des lésions cérébrales, la démence jusqu'à ce large spectre. En outre, la réduction des taux de sucre dans le sang un facteur de effectue un risque supplémentaire, et provoque chez les patients atteints de maladies cardio-vasculaires, des hémorragies rétiniennes accident vasculaire cérébral et l'infarctus du myocarde.

    Traitement à faible teneur en sucre (hypoglycémie)

    Le traitement repose sur un traitement conservateur de la maladie sous-jacente et l'élimination des symptômes d'hypoglycémie.

    Médicaments et médicaments

    1. L’injection intraveineuse de glucose par la méthode des gouttes ou l’absorption orale de dextrose monosaccharide, qui contourne le tube digestif, est immédiatement absorbée dans la circulation sanguine à travers la cavité buccale.
    2. Réception combinatoire de glucides complexes "rapides" et "lents" en quantité limitée.
    3. Si les mesures ci-dessus sont inefficaces - injection intramusculaire de glucagon.
    4. Dans les situations critiques, des injections fractionnées de corticostéroïdes - hydrocortisone, ainsi que d'adrénaline - sont autorisées.
    5. Respect strict d'un régime spécial.

    Remèdes populaires

    N'importe laquelle des recettes de médecine traditionnelle mentionnées ci-dessus doit être coordonnée avec votre médecin!

    1. Trois fois par jour, prenez 15-20 gouttes de teinture de Leuzea, que vous pouvez acheter à la pharmacie. Pré-diluer la dose dans une cuillère à soupe d'eau à température ambiante.
    2. Prenez des proportions égales de 2 grammes d'herbe de blé, de millepertuis, de sanglier, de camomille, de marécage et de psyllium pour ajouter un gramme de réglisse et d'absinthe à la collection. Verser le mélange avec 0,5 litre d'eau bouillante et laisser infuser pendant 25 minutes. Filtrer le liquide à travers trois couches de gaze et prendre le médicament à 50 grammes, trois fois par jour pendant un mois.
    3. Verser une cuillère à soupe de baies de roses sauvages non pelées et hachées avec deux tasses d'eau bouillante. Laisser infuser pendant quinze minutes, passer dans l'étamine et boire 1/2 tasse deux fois par jour pendant deux semaines.
    4. Mangez régulièrement de l'ail et des canneberges, de préférence sous forme fraîche.

    Prévention de l'hypoglycémie

    La liste des mesures préventives de base pour prévenir une réduction significative de la glycémie comprend l'observance d'un régime avec une nutrition fractionnée et un régime quotidien, la correction du traitement du diabète. De plus, il est multivitamine recommandé complexe de réception avec le contenu obligatoire de chrome, l'abstinence de la consommation d'alcool et de tabac, exercer le stress, ainsi que d'introduire toute la famille à un problème possible et des instructions sur l'exécution des mesures nécessaires en cas d'apparition soudaine de symptômes.

    Bonne nutrition et régime

    Avec un taux de sucre inférieur dans le sang, l'endocrinologue vous prescrit un régime individuel en tenant compte de la gravité du problème, de la présence d'un certain type de diabète sucré et de l'état actuel du corps.

    1. Augmenter la consommation de glucides complexes en mangeant des légumes, des macaronis de blé dur, du pain de blé entier.
    2. Complètement exclus de l'alimentation, l'alcool, la semoule, les pâtes, le blé tendre, la cuisson, la graisse et les bouillons très forts, toutes sortes de graisses culinaires et de la viande, les épices, les saucisses, le poivre et la moutarde.
    3. Mangez très modérément des bonbons, des biscuits, du miel et du jus.
    4. Mangez des petits repas en petites portions, n'oubliez pas de consommer des aliments protéinés avec un minimum de gras.
    5. Concentrez-vous sur les produits riches en fibres, ce qui ralentit l'absorption du sucre extrait par l'organisme des glucides complexes. Les meilleures options - maïs, pois, pommes de terre en uniforme.
    6. Assurez-vous d'inclure dans le menu les fruits frais et séchés ou dans leur propre jus, contenant une quantité modérée ou faible de sucre.
    7. Choisissez des sources de protéines faibles en gras - poisson, haricots, poulet ou viande de lapin.
    8. Limiter l'utilisation de la caféine, qui en grande quantité aggrave de manière significative le développement de l'hypoglycémie.
    9. Les boissons gazeuses remplacent les minéraux sans gaz.
    10. Procurez-vous les protéines dont vous avez besoin pour le corps et faites-les à partir de produits alternatifs - des noix, des produits laitiers faibles en gras.

    Menu quotidien approximatif

    1. Nous prenons le petit déjeuner avec deux œufs sous forme bouillie et du thé non sucré avec un petit morceau de pain de grains entiers.
    2. Nous prenons une collation avec un verre de lait ou un fruit non sucré de taille moyenne.
    3. Nous dînons de la soupe dans un bouillon de viande faible en gras et une salade de légumes. En outre - une portion de poisson cuit à la vapeur et du thé.
    4. Nous grignotons quelques fruits et tisanes. Alternative - 50 grammes de noix.
    5. Nous dînons avec un ragoût de poulet ou de lapin avec une garniture de légumes. En remplacement du thé et du café, vous pouvez utiliser la chicorée.
    6. Deux heures avant de dormir - un verre de kéfir à 1%.

    Surveillez votre alimentation, mangez bien, observez le régime du jour et, dans la plupart des cas, éliminez l’hypoglycémie sans médicaments!

    Quel niveau de sucre est considéré comme faible?

    Le diagnostic d'hypoglycémie est donné au patient dans le cas où la baisse du taux de sucre a une évolution chronique. Pour confirmer la pathologie, différents types d'analyses peuvent être utilisés. Si la concentration de glucose était déterminée dans la lymphe, alors l'hypoglycémie est diagnostiquée à des valeurs inférieures à 3,5 mmol / l. Si l'analyse prenait du sang périphérique (sang circulant dans les vaisseaux en dehors du système hémopoïétique), ce chiffre pourrait être légèrement inférieur - 3,3 mmol / l.

    Une diminution critique de la glycémie est une marque ≤ 2,2 mmol / l. Avec de tels indices de glucose, un syndrome convulsif se développe chez la personne, une perte de conscience se produit et des convulsions peuvent apparaître. L'assistance médicale dans un tel tableau clinique devrait être fournie dans les 20 minutes, sinon le risque de létalité sera supérieur à 85%.

    Types de pathologie

    Les signes de faible taux de sucre dans le sang chez les femmes et les hommes sont presque les mêmes. Les manifestations cliniques de la pathologie dépendent du type d'hypoglycémie, qui peut être de deux sortes.

    Hypoglycémie "affamée"

    Le plus souvent se produit le matin, immédiatement après le réveil, quand une personne n'a pas eu le temps de prendre son petit-déjeuner. Les faibles niveaux de sucre pendant cette période sont considérés comme normaux, mais à condition que la marque du glucomètre ne descende pas en dessous de 3,0 mmol / l. De longues périodes de jeûne (plus de 8-10 heures) peuvent également entraîner un manque de sucre et l'apparition de symptômes pathologiques.

    Hypoglycémie de réponse

    Réduction de sucre dans le sang, ce qui est le résultat d'une réponse à l'utilisation des produits alimentaires (se produit dans les 1,5-2 heures), est le plus souvent diagnostiquée après subi une intervention chirurgicale sur le tube digestif, ainsi que dans les premiers stades du diabète. Certaines maladies indépendantes, apparues isolées d'autres pathologies dans le fonctionnement du corps, peuvent également entraîner l'apparition d'une hypoglycémie de réponse.

    Signes et symptômes

    Une chute brutale du taux de sucre dans le sang est toujours accompagnée de symptômes caractéristiques, qui sont évalués globalement. Les signes les plus courants de la pathologie comprennent les symptômes suivants:

    • pâleur anormale de la peau (si le sucre est tombé aux marques critiques, une nuance de marbre peut apparaître);
    • tremblement des extrémités (le plus souvent les mains);
    • sensation constante de faim, qui ne passe pas même après un dîner dense (ou réapparaît après 1 à 1,5 heure après avoir mangé);
    • augmentation de la consommation d'eau et d'autres fluides en raison d'une sensation de soif;
    • augmentation de la fréquence cardiaque et de la fréquence cardiaque;
    • le vertige
    • attaques de nausée (sans vomir);
    • transpiration, odeur désagréable de sueur, qui apparaît presque immédiatement après la douche hygiénique.

    Chez les femmes, l'hypoglycémie s'accompagne souvent de mictions fréquentes. La douleur, les brûlures, les coupures et autres symptômes pathologiques ne sont généralement pas observés. La réduction de la glycémie chez les hommes peut entraîner une faiblesse musculaire, une lourdeur dans les jambes et une sensation de rigidité des mouvements. Presque tous les patients présentant différents types d'hypoglycémie se plaignent d'apathie, de somnolence accrue, de mauvaise humeur et de perte de force.

    Symptômes chez les enfants

    Les enfants réagissent plus vivement au manque de sucre par rapport aux patients plus âgés, bien qu'ils ne présentent généralement pas de symptômes spécifiques, bien au contraire. Après le réveil, un tel enfant est très lent, il se réveille à peine, peut être capricieux le matin. Si un enfant a du sucre dans son sang, il éprouve une faiblesse constante, peut refuser de manger (malgré la sensation de faim). À la maternelle et à l'école, ces enfants se caractérisent par une faible persévérance, une faible concentration de l'attention et une réticence à participer à des jeux et à des cours communs.

    Dans les hypoglycémies chroniques chez les enfants âgés de 3 à 10 ans, il peut y avoir des signes spécifiques pendant une nuit de sommeil. Ceux-ci comprennent:

    • pleurer et parler dans un rêve;
    • augmentation de la transpiration, qui se manifeste la nuit;
    • réveil très lourd le matin.

    Une forte baisse du taux de glucose dans l'enfance peut entraîner des conséquences très graves (jusqu'à la mort de l'enfant), si l'une des principales tâches des parents est de fournir l'alimentation complète et équilibrée de l'alimentation des enfants, ainsi que le contrôle de l'état de santé et tout changement dans l'état de l'enfant.

    Pourquoi le sucre tombe-t-il?

    Les raisons qui peuvent conduire à une diminution des taux de glucose, beaucoup. Le plus souvent, ils sont associés à une famine prolongée. Cette situation est commune pour les femmes qui sont assis sur un régime de famine, et se limitent à la quantité d'aliments consommés, et les gens ne respectent pas les règles et les normes d'une alimentation saine et permettant de longues pauses entre les repas.

    La déshydratation est une autre cause fréquente d’hypoglycémie à tout âge. Une consommation insuffisante de liquides (principalement de l'eau potable) peut déclencher une attaque. Il est donc important de continuer à boire et à boire au moins 1,5 à 1,8 litre de liquide par jour. Une augmentation de la consommation d'eau est nécessaire pour les athlètes et les personnes ayant un effort physique élevé, ainsi que pour ceux qui prennent de l'acide acétylsalicylique ou des anticoagulants. Par temps chaud, la quantité quotidienne de liquide doit être augmentée de 300 à 400 ml.

    Autres causes d'hypoglycémie:

    • intoxication chronique à l'alcool ou au tabac;
    • malsain ou malnutrition;
    • déséquilibre hormonal;
    • les maladies du pancréas, du foie et d'autres organes du tractus gastro-intestinal;
    • l'obésité;
    • activité physique accrue et prolongée;
    • prendre certains médicaments (par exemple, "aspirine" ou bêta-bloquants).

    Au cours de la grossesse, le sucre faible est diagnostiqué principalement chez les filles âgées de 16 à 21 ans.

    Dans certains cas, la réduction du glucose peut être une réponse à la croissance de cellules malignes dans le corps. Ainsi, dans les cas où la pathologie a une évolution chronique, le patient se voit attribuer un examen complet.

    Nutrition à faible teneur en sucre

    La base du traitement de toute forme d’hypoglycémie est l’adhésion à un régime spécial avec une teneur élevée en aliments à faible indice glycémique. Les groupes alimentaires suivants devraient constituer la base du régime alimentaire:

    • Produits laitiers avec une teneur en matières grasses de 2% à 5%;
    • légumes bouillis (limiter la consommation de pommes de terre, de betteraves et de carottes en raison de la teneur accrue en substances amylacées);
    • poissons et fruits de mer (notamment thons, sardines, crevettes utiles);
    • noix;
    • viande maigre (il est préférable d'utiliser du filet de boeuf ou de veau).

    De préférence des boissons doit être donné des tisanes (avec addition de camomille, tilleul, thym), jus de fruits et de légumes, boissons de petits fruits, compotes de fruits secs, sans addition de sucre.

    La plupart des boissons alcoolisées fortes (en particulier la vodka) ont un effet réducteur de sucre, il est donc préférable de les abandonner complètement. Si cela ne fonctionne pas, il est important de respecter les précautions suivantes:

    • ne pas boire d'alcool à jeun;
    • pour chaque 50 ml d'alcool, il devrait y avoir les mêmes collations, contenant des protéines ou des glucides complexes (viande, pain noir, etc.);
    • la dose maximale autorisée d'alcool pour les diabétiques est de 250-300 ml (pour la bière - 450 ml).

    À n'importe quel festin, vous devez disposer d'un glucomètre pour surveiller le taux de sucre et prendre les mesures nécessaires en cas de baisse importante des taux.

    Comment élever le sucre: méthodes folkloriques

    Un excellent remède pour le traitement de l'hypoglycémie sont les citrons. Pour préparer le médicament à la maison, il est nécessaire de broyer à l'aide d'un hachoir à viande ou d'un mélange des ingrédients suivants:

    • citrons avec zeste et noyaux - 1 kg;
    • persil frais - 1 gros bouquet (environ 250-300 g);
    • ail pelé - 4 têtes.

    Le mélange résultant est placé dans un bocal en verre et placé dans un endroit froid pendant 5 jours. Après cela, pressez le contenu du pot à travers l'étamine. Prenez le jus résultant 3 fois par jour avant les repas. Dose unique est de 5 ml. Le cours du traitement - au moins 1 mois.

    La perfusion d'oignon peut également donner un bon effet curatif si le taux de sucre baisse. Préparez-le simplement. Trois bulbes de taille moyenne doivent être pelés et hachés finement. Ajouter les oignons dans n'importe quelle capacité et verser 200 ml d'eau bouillante. Couvrir les plats avec un couvercle et laisser reposer 3 heures.

    La perfusion doit être prise 1 cuillère à soupe 3-4 fois par jour pendant 3-4 semaines.

    Quand est-il nécessaire d'appeler une ambulance?

    Certains ne savent pas quels niveaux de glucose bas dangereux, alors faites attention aux signes pathologiques. Si le sucre tombe à un niveau critique, le patient peut tomber dans le coma. Le risque de mort subite est supérieur à 80%, il est donc important de connaître les symptômes dangereux. Appeler un médecin si les symptômes suivants apparaissent:

    • convulsions et convulsions;
    • perte de conscience;
    • troubles de la coordination motrice;
    • discours incohérent;
    • Absence de concentration de l'attention sur les sujets et l'interlocuteur (le patient regarde à un point).

    N'importe lequel de ces symptômes peut indiquer l'apparition d'une crise d'hypoglycémie, il est donc important de ne pas perdre de temps et d'appeler immédiatement une "ambulance". Si des mesures urgentes sont prises dans les 20 à 30 minutes suivant l'apparition de manifestations dangereuses, on peut non seulement éviter de nombreuses complications, mais aussi sauver la vie d'une personne.

    Qu'est-ce qui a causé le déclin?

    Les principales causes du problème sont les suivantes:

    • Régime limité. L'observance d'un régime strict épuise les réserves de l'organisme (notamment en ce qui concerne les glucides - ils constituent la principale source d'énergie).
    • Trop grand écart entre les repas. Les glucides consommés sont partiellement divisés (convertis en énergie), le reste est recyclé. Dans le cas où une personne s'abstient de manger pendant 8 heures et plus, son sang aura un faible taux de sucre.
    • D’autres raisons expliquant la chute des taux de glucose sont une activité physique intense. Pendant l'exercice, même avec une nutrition normale, le taux de sucre dans le sang diminue. Dans le corps, il y a un manque d'énergie, car la quantité de glucides digérés est plus que consommée.
    • Souvent, le taux de sucre dans le sang est le résultat d'une surabondance de sucreries dans le régime alimentaire. Les bonbons, les pâtisseries, le chocolat (produits à indice glycémique élevé) augmentent le niveau de glucose. Cependant, après une courte période, son contenu dans le sang chute rapidement.
    • Une faible teneur en sucre peut être le résultat de la consommation d'alcool ou de boissons gazeuses sucrées.
    • Souvent, l'hypoglycémie se développe dans le contexte d'une surdose de médicaments utilisés pour traiter le diabète sucré (par exemple, l'insuline).

    Pourquoi toujours des gouttes de sucre:

    • causes courantes du phénomène - tumeurs pancréatiques, accompagnées d'une prolifération des tissus de l'organe endocrinien;
    • hypoglycémie chez l'homme et la femme - une conséquence des pathologies chroniques du foie, des intestins, de l'estomac, des glandes surrénales, du déficit congénital en enzymes (p. ex. glucose-6-phosphatase);
    • le sucre dans le sang tombe pendant la lactation chez les femmes;
    • causes de l'hypoglycémie - certains médicaments: quinine (remède contre le paludisme); les salicylates (pour le traitement des rhumatismes), le propranolol (utilisé pour traiter l'hypertension).

    Les symptômes

    Les symptômes de l'hypoglycémie varient en fonction des causes de ce phénomène. Ainsi, si le sucre réduit est déterminé seulement le matin juste après le réveil, une personne peut ressentir une faiblesse, une somnolence, une irritabilité. Faire face au problème dans ce cas est très simple - assez pour prendre le petit déjeuner. Après cela, les valeurs de glucose reviendront à la normale.

    Il existe une hypoglycémie de réponse - le taux de sucre chez un adulte diminue immédiatement après avoir mangé. Ce phénomène est un signe de diabète sucré. Le problème est accompagné de manifestations extérieures:

    • bouffées de chaleur périodiques;
    • tremblement des mains;
    • frissons;
    • faiblesse dans le corps, irritabilité accrue;
    • fatigue constante;
    • maux de tête;
    • nausée;
    • transpiration intense;
    • problèmes de vision;
    • un sentiment constant de faim.

    Pourquoi ces symptômes se produisent-ils? Il signale au cerveau sa réaction à un manque d'énergie. En présence de ces écrans est recommandé de mesurer le taux de glucose à l'aide d'un glucomètre si les indicateurs sont inférieurs à 3 mmol / L, il est nécessaire d'accepter la nourriture immédiatement (de préférence des glucides rapides). Dans une autre situation, un faible taux de sucre dans le sang peut provoquer de telles manifestations pathologiques:

    • attention distraite;
    • convulsions;
    • démarche instable;
    • troubles de la parole.

    Vous pouvez confirmer l'hypoglycémie de deux manières:

    • effectuer le test du matin pour un estomac vide;
    • mesurer le taux de sucre après la charge du corps en glucose.

    Quel est le danger?

    Des taux de glucose réduits dans le sang ont un effet négatif sur le fonctionnement du corps dans son ensemble. La personne devient irritable, devient rapidement fatiguée.

    De plus, l'hypoglycémie peut causer des lésions cérébrales inopérables. La carence en sucre abaisse le système nerveux central, perturbe l'orientation de la personne dans l'espace. Le comportement d'un patient atteint d'hypoglycémie peut être inadéquat.

    Si un symptôme de faible taux de sucre dans le sang est détecté, il est recommandé de demander immédiatement l'aide d'un spécialiste.

    Comment résoudre le problème?

    La principale mesure thérapeutique est la prévention des épisodes d'hypoglycémie. Ainsi, les personnes atteintes de diabète doivent calculer soigneusement la dose d'insuline (surtout si elles subissent un stress physique).

    Il est important de prendre des médicaments qui augmentent la glycémie sans consulter un spécialiste.

    Pour prévenir la chute de sucre, il est recommandé de respecter le régime alimentaire et l'alimentation. Prévenir l'apparition des symptômes d'hypoglycémie aide à manger des aliments avec un indice glycémique faible (comme les légumes, le poisson, les produits laitiers).

    Il est préférable d'éviter la caféine (augmente la synthèse de l'insuline). Il est nécessaire de diversifier le régime avec des produits à haute teneur en chrome (brocoli, fromage, noix, germe de blé). Cela est nécessaire car le chrome ne laisse pas tomber le sucre dans le sang.

    Les repas doivent être distribués uniformément - il devrait y avoir un court intervalle de temps. Ce n'est que dans ce cas que les glucides pénètrent régulièrement dans le corps et que la probabilité qu'une personne ait un taux de sucre dans le sang réduit au minimum.

    En plus de la diète, les patients qui ont du sucre dans le sang ont des préparations de glucose. Dans le coma hypoglycémique, il est nécessaire d'injecter Glucagon en temps opportun par voie intraveineuse. En outre, les patients atteints d'hypoglycémie présentent le médicament Acarbose (il empêche la production excessive d'insuline).

    Si le sucre dans le sang est tombé en raison de la présence d'une tumeur pancréatique, le patient subit une intervention chirurgicale.

    Hypoglycémie - une baisse de la glycémie - un problème qui nécessite une résolution immédiate. Les mesures thérapeutiques sont choisies en fonction de la cause, phénomène provoquant.. Les médicaments, l'alimentation, la correction de l'alimentation, etc. Au traitement prématuré de faible teneur en sucre peut causer des troubles systémiques, conduire à des perturbations dans le système nerveux central et causer le coma.

    Plus D'Articles Sur Le Diabète

    Un test sanguin pour le sucre est administré à un adulte ou à un enfant s'il existe des symptômes suspects sous forme de fatigue, de fatigue, de faiblesse, de soif.

    Le zéphyr est un dessert délicat, fabriqué à partir de protéines et de purée de baies en fouettant. Son nom était la douceur orientale exquise nommée d'après le vent d'ouest, représenté dans les mythes grecs antiques comme un jeune homme charmant avec des ailes dans le dos.

    La quantité de glucose et de sucre dans le sang chez les enfants est l'un des principaux critères biochimiques. Si l'enfant ne se plaint pas du mauvais état de santé, il est nécessaire de faire l'analyse du sucre tous les 6 à 12 mois lors d'un examen planifié de l'enfant et quelle que soit l'analyse, il est nécessaire de connaître le sucre.