loader

Principal

Traitement

Traitement de la neuropathie diabétique

Le problème de la neuropathie diabétique est très urgent pour aujourd'hui. Après tout, le diabète est toujours une maladie chronique incurable et sa complication sous forme de neuropathie diabétique ne contourne presque aucun des diabétiques. Plus la durée de la maladie est longue, plus la probabilité de neuropathie diabétique est élevée. Et cela aggrave grandement la qualité de vie, cause des handicaps et parfois accélère la mort. C'est pourquoi le traitement de la neuropathie diabétique est tout aussi important que le traitement du diabète lui-même et parfois indissociable de celui-ci. Cet article est consacré aux aspects modernes du traitement de la neuropathie diabétique.

La neuropathie diabétique présente de nombreuses manifestations cliniques. Son essence peut être brièvement formulée de la manière suivante: partout où il y a des nerfs, peut-être son apparence. C'est pourquoi il se décrit comme un trouble sensible et sensible, et une violation de la fonction des organes internes. Les patients atteints de neuropathie diabétique souffrent de douleurs brûlantes et brûlantes, perdent leur sensibilité, perdent leur force musculaire, perturbent l'activité du cœur, du tractus gastro-intestinal et même le fonctionnement du système reproducteur. Bien entendu, tout ce qui précède ne signifie pas qu’un patient a toutes ces manifestations. Un ensemble de plaintes et de problèmes pour chaque diabétique est différent, mais ils proviennent tous de la présence d'une neuropathie diabétique.

Indépendamment de la variété de la neuropathie diabétique, la stratégie pour traiter cette complication du diabète en est une. Autrement dit, ceux qui ont une pression artérielle basse sur le fond du diabète et qui développent des évanouissements fréquents, et ceux qui ont une faiblesse musculaire dans les jambes et une perte de sensibilité dans les pieds, en général, le même traitement est montré. Ceci est dû au même mécanisme de dégradation des fibres nerveuses dans toutes les parties du corps. Bien entendu, les subtilités de la destination seront différentes. Cela se traduira par des dosages inégaux de médicaments, les termes variables de leur utilisation et certains autres points, mais dans l'ensemble, les tactiques de traitement de la neuropathie diabétique dans le monde sont les mêmes.

Les principales orientations dans le traitement de la neuropathie diabétique peuvent être formulées comme suit:

  • la volonté de normaliser la glycémie et l'absence de fortes fluctuations de cet indicateur;
  • Bien sûr, thérapie antioxydante et neurotrophique;
  • élimination maximale du syndrome douloureux.

Il semblerait qu'il y ait compliqué? Mais en réalité, le petit nombre de principes pose de grandes difficultés. Il n'est pas si facile de maintenir un niveau normal de sucre et d'exercer l'anesthésie chez les patients atteints de neuropathie diabétique, et la thérapie antioxydante nécessite des coûts considérables. Mais à propos de tout dans l'ordre.

Glucose normal

Le principal problème du diabète est d'augmenter le taux de glucose dans le sang. De ce fait, toutes les autres complications surviennent et la neuropathie diabétique ne fait pas exception. Si la concentration de glucose dans le sang est maintenue dans la plage normale, aucune complication du diabète se produisent. Pour ce faire, pour différents types de diabète, des médicaments appropriés sont utilisés. Ainsi, pour le diabète de type 1 est l'insuline, et le diabète de type 2 - agents hypoglycémiques en comprimés (les sulfonylurées, les biguanides, les méglitinides, les inhibiteurs d'alpha-glucosidase, et d'autres). Parfois, avec le diabète sucré de type 2, on utilise également de l'insuline.

La normalisation de la glycémie induit la suspension du développement de la neuropathie diabétique, mais ne conduit pas à la disparition de manifestations déjà existantes. Parfois, même après avoir atteint un niveau normal de glucose après un certain temps, les symptômes de la neuropathie diabétique augmentent. Cela est dû au fait que dans les fibres nerveuses avec des valeurs de sucre normales, les processus de récupération commencent. Cette situation est temporaire, après quelques semaines ou mois, les symptômes disparaissent. Le patient doit comprendre qu'il s'agit d'une détérioration temporaire de la santé, qui sera remplacée par des changements positifs en matière de santé et avoir de la patience.

Pour que les fibres nerveuses se rétablissent complètement, il est nécessaire d’utiliser d’autres groupes de médicaments - des antioxydants et des substances neurotrophiques.

Antioxydants et médicaments neurotrophiques

Ces substances contribuent au développement inverse des changements structurels dans les fibres nerveuses apparues sous l’influence du diabète sucré. Une récupération complète est possible avec des violations diagnostiquées en temps opportun. Cela signifie que si la neuropathie diabétique n'a pas été traitée pendant une longue période, une récupération complète sera impossible.

Les médicaments antioxydants, comme les médicaments neurotrophiques, sont assez nombreux. Cependant, seuls quelques-uns sont adaptés au traitement de la neuropathie diabétique. Nous allons nous concentrer sur ceux dont l'effet utile dans cette maladie est prouvé par la médecine officielle.

Le plus important, peut-être, antioxydant dans la neuropathie diabétique est l'acide thioctique (alpha lipoïque). Elle produit diverses sociétés pharmaceutiques sous des noms tels que Berlition, Espa-lipon, Tiogamma, Tyoktatsid, Oktolipen, Neurolephone. Toutes les préparations sont identiques dans la substance active de base et ne diffèrent que par les additifs auxiliaires et le prix.

L'acide thioctique améliore la nutrition des fibres nerveuses, restaure le flux sanguin autour des cellules nerveuses, empêche la formation de radicaux libres qui détruisent les fibres nerveuses. L'effet ne donne que l'utilisation du médicament. Le schéma standard signifie des perfusions intraveineuses initiales de 10 à 20 jours pour 600 mg du médicament, avec passage ultérieur aux comprimés. Sous forme de comprimés, il est nécessaire de continuer à prendre de l'acide tioctique pendant 2 à 4 mois (le médicament est pris à raison de 600 mg une demi-heure avant les repas).

La durée totale du traitement est déterminée individuellement, en tenant compte de la gravité des symptômes de la neuropathie diabétique. Actuellement, un autre schéma de traitement est testé avec des doses significativement plus élevées (1800 mg par jour). L'acide thioctique, outre l'effet antioxydant, réduit indirectement la gravité de la douleur associée à la neuropathie diabétique, améliorant ainsi la qualité de vie.

Parmi les substances neurotrophiques, il convient de noter le rôle des vitamines du groupe B (B1, B6, B12). Ils vous permettent de récupérer la fibre nerveuse (à la fois le noyau et sa coquille), de réduire l'intensité de la douleur, d'améliorer la performance des impulsions, éliminant ainsi les troubles sensoriels et moteurs. Il existe certaines caractéristiques de l'utilisation de ce groupe de médicaments. Il est prouvé que, par exemple, la vitamine B1 doit avoir une forme liposoluble (benfotiamine) pour pénétrer dans les tissus nerveux en quantité suffisante. De plus, les vitamines B pour la neuropathie diabétique doivent être utilisées à des doses assez élevées. Ils appliquent également des cours.

Pour plus de commodité, le complexe de vitamines B est produit immédiatement sous forme de comprimé unique (dragées). Ceci, par exemple, Milgamma, Kombilipen, Vitagamma, Kompligam V. Milgamma est prescrit 1 comprimé 3 fois par jour pendant 2 à 4 semaines, puis 1 comprimé 1 à 2 fois par jour pendant quelques semaines. Avec une forme douloureuse de neuropathie diabétique, le traitement peut commencer par des formes injectables avec la transition subséquente en comprimés.

Avec les vitamines du groupe B, il faut faire attention, car, utilisées à fortes doses, elles peuvent provoquer des réactions allergiques. Dans de tels cas, leur utilisation doit être abandonnée (si l'on sait quelle vitamine B provoque l'intolérance, ne la révoquer que, en laisser d'autres).

Actovegin est un autre médicament à effet neurotrophique. Il est utilisé sous forme d'injections intraveineuses de 5 à 10 ml pendant 2 à 3 semaines, puis continue à prendre la forme d'une dragee (1 comprimé 3 fois par jour à 2 mois). Actovegin peut être utilisé en association avec des préparations d'acide thioctique et de vitamines du groupe B.

Comme médicaments neurotrophiques, on peut citer la pentoxifylline (vasonite, trental). C'est une substance qui améliore la microcirculation, c'est-à-dire le flux sanguin dans la zone capillaire. Indirectement en raison de l’amélioration de la circulation sanguine La pentoxifylline favorise la récupération des fibres nerveuses et est donc utilisée dans le traitement de la neuropathie diabétique. Appliquez le médicament sur 5 ml de goutte-à-goutte intraveineux, en diluant dans une solution saline physiologique de chlorure de sodium pendant 10 jours, puis continuez le traitement avec les formes en comprimés (200 mg 3 fois par jour). Le traitement est de 1 mois.

Le problème de l'anesthésie dans la neuropathie diabétique

La douleur dans la neuropathie diabétique est l'un des principaux problèmes qui assombrissent la vie déjà difficile des patients. Le fait est que le syndrome de la douleur est douloureux (généralement en train de brûler, de cuire au four) et ne diminue pas avec les analgésiques habituels (un certain nombre de préparations analgésiques et analogues). La nuit, la douleur s'intensifie, interfère avec le repos approprié, qui épuise les malades.

Pour lutter contre la douleur dans la neuropathie diabétique, plusieurs groupes de médicaments sont utilisés. Certains d'entre eux ont été utilisés pendant longtemps (antidépresseurs tricycliques), d'autres - seulement les dernières décennies. L'année dernière, l'accent a été mis sur les préparations de nouvelle génération - gabapentine et prégabaline. Cependant, leur coût élevé est la raison pour laquelle les médicaments utilisés précédemment ne perdent pas de leur pertinence.

Ainsi, pour lutter contre le syndrome douloureux associé à la neuropathie diabétique, on peut utiliser:

  • les antidépresseurs;
  • anticonvulsivants (anticonvulsivants);
  • médicaments irritants et anesthésiques locaux;
  • médicaments anti-arythmiques;
  • substances narcotiques (opioïdes).

Antidépresseurs - il s’agit de l’un des plus anciens (c’est-à-dire la durée d’utilisation) des moyens médicinaux pour combattre la douleur associée au diabète sucré. L'amitriptyline est habituellement utilisée. La dose nécessaire est choisie progressivement en fonction du schéma de croissance. Commencez avec 12,5 mg une fois par jour, en augmentant progressivement la dose de 12,5 mg. La dose quotidienne peut atteindre 150 mg, elle est divisée en plusieurs réceptions.

Ce médicament a quelques effets secondaires, qui sont souvent la cause de son incapacité à l'utiliser. Parmi d'autres antidépresseurs peuvent rester à l'inhibiteur de la recapture de la sérotonine et de la norépinéphrine un (duloxétine, la venlafaxine, la sertraline, et ainsi de suite). Ils ont moins d'effets secondaires, mais le coût est beaucoup plus élevé. Pour un effet analgésique persistant, les antidépresseurs doivent être utilisés pendant une longue période (au moins un mois et souvent beaucoup plus longtemps).

Les anticonvulsivants sont également utilisés depuis longtemps comme analgésiques pour la neuropathie diabétique. Le tout premier de ces groupes a commencé à utiliser la carbamazépine (finlésine). Cependant, ce médicament a un effet sédatif prononcé. Simplement dit, quand il est utilisé, les patients deviennent somnolent, paresseux, sans lèvres. Naturellement, personne n'aime cet effet secondaire. C'est pourquoi récemment, ces anticonvulsivants tentent de ne pas prescrire.

La génération moderne d'anticonvulsivants n'a pas de tels effets secondaires. Parmi eux, la gabapentine et la prégabaline sont les plus couramment utilisées. La gabapentine (Gabagamma, Neurontin) nécessite une dose de titrage. Qu'est-ce que cela signifie? La titration implique la réalisation progressive de la dose requise du médicament. Le premier jour de l'admission, le patient prend 300 mg la nuit, le second 300 mg le matin et le soir, le troisième 300 mg 3 fois par jour. Et donc à la hausse est atteinte la dose analgésique nécessaire (guidée par les sentiments du patient). Généralement assez 1800 mg par jour. A cette dose, ils s'arrêtent et le prennent pendant un certain temps.

La prégabaline (Lyrics) ne nécessite pas de dose de titrage. Il lui est prescrit 75-150 mg 2 fois par jour. Le moment de l'application varie en fonction de la gravité du syndrome douloureux chez un patient particulier, mais il ne peut pas être utilisé de manière cohérente.

Les anesthésiques locaux ont fait leurs preuves dans le syndrome douloureux. Habituellement, ils sont utilisés sous forme de crèmes, de pommades et même de pansements (par exemple, le patch Versasitis contient 5% de lidocaïne). Les adhésifs vous permettent de garder vos vêtements propres, collés pendant 12 heures, ce qui est très pratique pour les personnes menant une vie active.

Les préparations à effet irritant localement ne conviennent pas à tous les patients atteints de neuropathie diabétique. Le fait est que leur mécanisme d'action est basé sur l'appauvrissement des impulsions douloureuses, c'est-à-dire qu'après leur application, la douleur augmente d'abord, et alors seulement vient la phase de soulagement. Mais cette période où la douleur s'intensifie peut être différente. Personne ne peut prédire combien de temps cela va durer. Comme le patient transfère ce groupe de médicaments, vous ne pouvez l'installer qu'en essayant d'appliquer un tel outil. Ceux-ci comprennent des pommades telles que la capsaïcine, Capsicum, Finalgon, Viprosal, Apizarthron.

Les médicaments anti-arythmiques - pas le moyen le plus commun dans la lutte contre la douleur dans la neuropathie diabétique. Parmi ceux-ci, il est d'usage d'utiliser la lidocaïne (sous forme de perfusions intraveineuses lentes à la dose de 5 mg par kg de poids corporel) et la mexilétine (sous forme de comprimés à une dose quotidienne de 450 à 600 mg). Les limites de leur application sont liées à leur influence sur le rythme cardiaque.

Les médicaments sont le dernier maillon dans le traitement de la douleur dans la neuropathie diabétique. Bien sûr, ils sont très efficaces, mais créent une dépendance avec une utilisation prolongée. C'est pourquoi ils ont recours au dernier tour, lorsque les autres fonds sont inefficaces. Le plus souvent, ce groupe de médicaments utilise l’oxycodone et le tramadol. Il existe une combinaison de tramadol et de paracétamol conventionnel (Zaldiar), ce qui vous permet d’utiliser des doses plus faibles du médicament à la même dose d’effet analgésique. Naturellement, les opioïdes ne sont prescrits que par un médecin (des prescriptions spéciales sont écrites).

Par souci de justice, il convient de mentionner que, malheureusement, il n’est pas toujours possible d’aider un patient atteint de neuropathie diabétique à se débarrasser complètement des sensations douloureuses. Parfois, ils sont très persistants et ne peuvent être traités que par la nomination de deux voire trois médicaments. C'est pourquoi la recherche d'antalgiques efficaces continue à ce jour.

Le traitement médicamenteux de la neuropathie diabétique est souvent associé à des techniques de physiothérapie. Le spectre est assez large et diversifié, tout comme les symptômes de la neuropathie diabétique eux-mêmes. Pratiquement toute technique physiothérapeutique peut être appliquée dans le traitement de cette maladie. Le plus souvent recours à la magnétothérapie, l'acupuncture, l'électrophorèse, l'électrostimulation.

Méthodes traditionnelles de traitement

Avec les méthodes traditionnelles de traitement, les patients utilisent souvent la médecine traditionnelle. Ce qui ne recommande pas les guérisseurs! Certaines de ces recommandations ont un effet. La plupart des méthodes populaires peuvent être combinées avec un traitement traditionnel (avant, bien sûr, après avoir consulté un médecin).

Les agents nationaux les plus communs de lutte contre la neuropathie diabétique sont des fleurs calendula teinture, l'ortie, la camomille, tisanes éleuthérocoque, leafs, romarin et de romarin Teintures, zeste de citron, vert et bleu argile. Quelque chose est utilisé à l'intérieur, quelque chose localement sous forme de lotions et de compresses. Bien entendu, l’effet d’un tel traitement, en fait, sur le plan traditionnel, n’est pas immédiatement apparent. Néanmoins, dans la lutte contre la neuropathie diabétique, comme en temps de guerre, tous les moyens sont bons.

Ainsi, le traitement de la neuropathie diabétique est une tâche très difficile. Premièrement, pour obtenir au moins une amélioration dans l'état, il faut suivre un traitement pendant au moins quelques mois. Deuxièmement, il n’est pas toujours possible de sélectionner les anesthésiques dès la première tentative au premier essai. Troisièmement, la correction du taux de glucose pour prévenir une nouvelle progression de la neuropathie est plutôt difficile. Mais malgré toutes les difficultés, la lutte contre la neuropathie diabétique doit être menée en permanence pour prévenir des complications encore plus graves du diabète.

À quel médecin appliquer

Une personne atteinte de diabète devrait être sur un compte de dispensaire auprès d'un endocrinologue. Il est nécessaire d'informer le médecin à temps de l'apparition de douleurs dans les membres, de troubles de la sensibilité, d'une faiblesse musculaire et d'autres nouveaux symptômes pour le patient. Dans ce cas, l'endocrinologue doit prendre des mesures pour traiter la neuropathie. Nécessaire de consulter un neurologue. On montre souvent des traitements de physiothérapie.

Le premier canal, le programme « Vivre en bonne santé » Elena Malysheva, sous la rubrique « A propos de la médecine » parler de la neuropathie diabétique (de 32:10)

Traitement et prévention de la neuropathie diabétique

La neuropathie diabétique désigne les complications causées par une maladie grave, le diabète. Les cellules nerveuses du cerveau et du système nerveux périphérique dans le diabète sucré sont sujettes à la destruction, ce qui provoque cette maladie. Ce problème a différentes formes de manifestation. Cela dépend de quelle partie du cerveau est affectée.

Le plus souvent, la neuropathie diabétique s'accompagne de symptômes primaires tels que des douleurs dans les mains et les pieds, des engourdissements. De plus, il peut y avoir une perte de sensibilité. En conséquence, une personne ne ressent pas la plaie et saigne constamment et pourrit, ce qui conduit à la gangrène et à la perte du membre.

La neuropathie dans le diabète sucré a déjà affecté environ 330 millions de personnes dans le monde, ce qui constitue une complication assez courante. Les principaux facteurs pouvant entraîner l'apparition d'une neuropathie diabétique sont les suivants:

  • le processus d'augmentation progressive du taux de glucose dans le sang du patient;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • propension à l'alcool;
  • propension au tabagisme;
  • signes génétiques.

Si l'on considère les données statistiques, alors environ 80% des patients diabétiques se manifestent après un certain temps. Le plus souvent, le problème consiste à attendre 5 à 15 ans après le début du diabète. La neuropathie peut survenir chez les patients présentant un premier ou un deuxième type de diabète sucré.

Symptômes de la neuropathie diabétique

Les symptômes de cette maladie dépendent de l'endroit du dommage dans le cerveau et du degré de dommage à la périphérie du système nerveux. En cas de troubles des cellules nerveuses du cerveau, la maladie portera le nom d’encéphalopathie diabétique. La neuropathie diabétique se produit lorsque le système nerveux périphérique est affecté.

La maladie ne peut apparaître qu'après quelques mois. La raison est le grand nombre de cellules nerveuses dans le corps humain, ce qui signifie que les neurones en bonne santé peuvent prendre en charge les fonctions et les propriétés des cellules nerveuses voisines, qui sont déjà affectées par la maladie. Tout d'abord, les pieds et les mains souffrent, car les fibres nerveuses relativement longues risquent davantage d'être endommagées.

Caractéristiques de la neuropathie sensorielle

Ce phénomène est dû au fait que la sensibilité des cellules nerveuses est perturbée. Commencer à apparaître des sensations symétriques déformées sur les membres inférieurs et supérieurs, ainsi que sur le visage.

Les principaux symptômes de cette maladie sont:

  1. Hyperesthésie. C'est le nom d'un niveau élevé de sensibilité à divers stimuli. À ces moments-là, vous pouvez ressentir de la "chair de poule", des brûlures, du froid, des injections sur le corps, des douleurs aiguës et sévères, ainsi que des coupures importantes au couteau. La raison de ce phénomène est que les cellules nerveuses ont été influencées, mais pas encore mortes, et que les signaux qui en sortent au cerveau sont déformés.
  2. Comportement inadéquat et réaction en réponse à des stimuli. La réaction peut être très différente. Par exemple, un léger frottement provoquera une douleur dans tout le corps, ce qui rend le sommeil difficile, car les patients peuvent même se réveiller en touchant la couverture. Il peut y avoir une autre variante du développement de la maladie. Par exemple, en réponse à un stimulus léger, des sensations gustatives ou un bruit dans les oreilles peuvent se produire, d'autres odeurs peuvent être ressenties. Cela est dû au fait que la fibre nerveuse est soumise à des perturbations dans la « isolement », de sorte que l'excitation des organes visuels d'origine, par exemple, peut être transmis sur les papilles gustatives, olfactives ou auditives.
  3. Le processus de perte complète ou partielle de sensibilité. En premier lieu, les paumes et les pieds souffrent. En médecine, ce phénomène a pour nom "syndrome des chaussettes et des gants". Un homme qui marche pieds nus sent qu'il est en chaussures, mais s'il touche les objets avec ses mains, il semble porter des gants. Cela est dû au fait que les récepteurs sont endommagés dans des zones relativement grandes et qu'ils déforment le signal arrivant dans le cortex cérébral.

La neuropathie motrice affecte les nerfs moteurs. Ils sont responsables de la transmission des signaux des muscles au cortex cérébral. Les symptômes peuvent s'aggraver pendant le sommeil. Ceux-ci comprennent:

  1. Position instable lors de la marche. Avec les lésions des terminaisons nerveuses des jambes dans les membres inférieurs, on ressent une lourdeur ou une condition "ouatée". Dans ce cas, les muscles se voient refuser le travail.
  2. Problèmes avec la coordination du mouvement. Ici, le problème réside dans la défaite des cellules nerveuses du cerveau, responsables de l'appareil vestibulaire.
  3. Problèmes avec les articulations. Des œdèmes et des changements de forme peuvent apparaître dans les articulations articulaires. Au début, il est difficile de travailler avec les doigts, puis la maladie se propage au reste des articulations.
  4. Faiblesse dans les muscles.

La neuropathie autonome survient lorsqu'il existe des problèmes avec une partie du système nerveux responsable de la fonctionnalité des organes internes. À la suite de telles lésions, les organes internes ne reçoivent pas suffisamment d'oxygène et de nutriments. Les organes reçoivent des signaux déformés du cerveau par les fibres nerveuses. Le cœur, le système digestif, les organes pelviens, la vue, les glandes peuvent être refusés.

Traitement de la maladie

Le traitement d'une telle maladie se fait dans trois directions. Ces zones sont l'élimination de la douleur, une diminution de la quantité de glucose dans le sang et la restauration des cellules nerveuses endommagées.

La principale orientation du traitement est de ramener la concentration de sucres à la normale. Les médicaments qui y sont destinés peuvent être divisés en plusieurs groupes:

  • augmenter le niveau de production d'insuline;
  • augmenter la sensibilité sensorielle des tissus à l'insuline;
  • interférant avec l'absorption des glucides dans l'intestin.

Si le traitement n'a pas eu d'effet positif, l'insuline est prescrite, laquelle doit être administrée 1 à 3 fois par jour.

Des médicaments désignés qui peuvent restaurer les fonctions des fibres nerveuses et avoir un effet analgésique. Celles-ci incluent des fonds avec l'acide thioctique, les médicaments neurotropes, les anti-inflammatoires, les anticonvulsivants, les opioïdes de synthèse, les anesthésiques et autres.

Parfois, après le retour à la normale du glucose, l'état du patient s'aggrave. Il est à noter que des améliorations peuvent être attendues pour 2 mois. Ces phénomènes sont des signes de récupération des cellules nerveuses.

Utilisation de méthodes folkloriques

Le traitement avec des remèdes populaires est très utile et constitue un élément auxiliaire. Vous pouvez utiliser une large gamme d'herbes, d'huiles et d'argile. Voici quelques exemples de recettes:

  1. Il est nécessaire de diluer 100 g d’argile verte ou bleue avant d’obtenir une condition mousseuse. Cette masse est appliquée sur le tissu et appliquée sous forme de compresse sur les zones affectées. Conservez-le pour sécher le mélange. Vous devez traiter cette composition pendant 14 jours, en utilisant toujours une nouvelle argile.
  2. Vous pouvez utiliser de l'huile de camphre, en la frottant dans les zones touchées. Après le massage, vous devez attendre 10 à 20 minutes pour que l'huile soit absorbée, puis la frotter avec de l'alcool et rouler dans la chaleur. Cette procédure doit être effectuée la nuit pendant un mois.
  3. Vous pouvez utiliser la teinture de calendula. Vous pouvez faire cuire vous-même, en brassant des fleurs dans l'eau. Buvez 100 ml chaque jour pendant 2 mois.
  4. Vous pouvez utiliser la peau de citron préalablement broyée pour extraire les huiles essentielles, puis humidifiée avec de l'huile. Appliquer sur les pieds, puis envelopper. Cette procédure est répétée tous les jours pendant 3 semaines.

Mesures préventives pour la neuropathie diabétique

Si une personne est atteinte de diabète sucré, vous pouvez appliquer des mesures qui aideront à prévenir l'apparition d'une neuropathie. La principale prophylaxie est le maintien attentif des taux de sucre dans le sang, car c'est la hausse du glucose qui est le principal moteur de la neuropathie.

Il est nécessaire de respecter les règles suivantes. Si les premiers signes d'apparition du diabète commencent à apparaître, vous devez immédiatement appeler votre médecin pour des tests et recevoir un traitement approprié. Parmi ces signes de mictions fréquentes, de faiblesse et de fatigue, une pénurie constante d'eau et de nutriments.

Il est nécessaire de surveiller la pression artérielle. Cela peut provoquer des spasmes dans les capillaires, ce qui brise le flux de substances utiles vers les tissus nerveux.

Il est nécessaire d'adhérer à une nutrition appropriée. Assurez-vous de manger des fruits et des légumes frais. Une telle mesure de précaution permettra de contrôler les indicateurs de sucre et une personne se débarrassera de son excès de poids. Il est nécessaire de s'abstenir d'utiliser des cigarettes et de l'alcool. Le premier conduit à des spasmes des vaisseaux sanguins. Et les boissons alcoolisées en elles-mêmes sont les destructeurs de tout le système nerveux.

Aussi étrange que cela puisse paraître, il est nécessaire de surveiller l’état des pieds. Toujours les traiter, surveiller l'hygiène. Vous ne pouvez pas trop refroidir les membres inférieurs. Il vaudra mieux assister au moins une fois par an à un spécialiste du pied (un podoterapevta).

Un mode de vie actif et sain sera une bonne mesure préventive. Chaque jour, vous devez faire des promenades le plus longtemps possible (au moins une demi-heure). Il est bon de faire des exercices de gymnastique au moins 20 à 30 minutes et de participer à diverses activités sportives.

La neuropathie diabétique est plus facile à prévenir, à ne pas traiter.

Il suffit de choisir les bonnes mesures préventives, la nutrition et l'exercice.

Neuropathie diabétique du traitement des membres inférieurs

Neuropathie du pied diabétique

La neuropathie diabétique des membres inférieurs, ou la polyneuropathie, -dovolno état pathologique commun associé à des troubles du système nerveux périphérique, et les terminaisons nerveuses sur différents sites. Un tel état ne peut pas être ignorée, car elle est accompagnée de symptômes graves et donne au patient un certain inconfort. Qu'est-ce qui cause la neuropathie des extrémités et comment se débarrasser de cette maladie?

Pourquoi développer une neuropathie diabétique?

Dans le cas du diabète sucré, cette affection est loin d’être rare et est diagnostiquée chez 65% des diabétiques.

Si la neuropathie est associée au diabète insulino-dépendant, son développement peut durer environ 10 ans avant que des signes évidents d'affaiblissement ne se manifestent. Mais avec le diabète de type 2 (non insulino-dépendant), la neuropathie des membres inférieurs est généralement détectée en même temps que la maladie sous-jacente.

Attention

Selon l'OMS, 2 millions de personnes meurent chaque année du diabète sucré et de ses complications. En l'absence d'un soutien qualifié du corps, le diabète entraîne divers types de complications, détruisant progressivement le corps humain.

Parmi les complications les plus fréquentes: gangrène diabétique, néphropathie, rétinopathie, ulcères trophiques, hypoglycémie, acidocétose. Le diabète peut également entraîner le développement de tumeurs cancéreuses. Dans presque tous les cas, une personne diabétique meurt, est aux prises avec une maladie douloureuse ou devient une véritable personne handicapée.

Que devraient faire les gens avec le diabète? Le Centre de recherche en endocrinologie de l’Académie des sciences médicales de Russie a réussi à trouver un remède capable de guérir complètement le diabète sucré.

Actuellement, le programme fédéral "Healthy Nation" est organisé dans le cadre duquel ce médicament est distribué à tous les citoyens de la Fédération de Russie et de la CEI - GRATUIT. Pour plus d'informations, consultez le site officiel de MINZDRAVA.

Les personnes atteintes de diabète ont une immunité réduite et leur corps est difficile à combattre avec divers agents pathogènes. Par conséquent, ils ont souvent diverses maladies, y compris celles associées à l'état pathologique des jambes. De plus, les risques d'infection augmentent de manière significative, ce qui peut nécessiter un retrait (amputation).

Les causes les plus courantes conduisant au développement de la neuropathie diabétique des membres inférieurs, on peut citer les états suivants:

  • contrôle glycémique insuffisant;
  • fumer;
  • crises hypertensives;
  • les maladies des gros vaisseaux périphériques;
  • maladie cardiaque ischémique;
  • l'âge du patient est supérieur à 40 ans.

Plus une personne souffre de diabète longtemps, plus les symptômes de la neuropathie sont évidents. Quant aux causes physiques, elles consistent à réduire la sensibilité. Le patient cesse de se sentir douloureux. Naturellement, dans ce cas, les membres sont plus souvent blessés, ne ressentent pas la charge thermique et des ulcères apparaissent sur la peau.

Dans le contexte des violations des fibres motrices, le pied reçoit une charge excessive et il existe des défauts anatomiques, par exemple, "le pied de Charcot"

L'infection de la plaie peut perturber le fonctionnement des jambes et même conduire à une condition mortelle.

Comment se manifeste la neuropathie diabétique?

La pathologie découle de violations de diverses fonctions - motrices, végétatives, sensibles, donc la symptomatologie dans la plupart des cas, individuelle. En termes de gravité, ils sont divisés en plusieurs types, les manifestations peuvent être:

Pendant de nombreuses années, j'ai étudié le problème du diabète. C'est terrible quand tant de personnes meurent et encore plus sont handicapées à cause du diabète.

Je m'empresse de vous informer que le Centre scientifique d'endocrinologie de l'Académie russe des sciences médicales a réussi à mettre au point un traitement curatif complet du diabète sucré. À l'heure actuelle, l'efficacité de ce médicament est proche de 100%.

Autre bonne nouvelle: le ministère de la Santé a mis en place un programme spécial qui compense presque tout le coût du médicament. En Russie et pays de la CEI, les diabétiques jusqu'à peut obtenir un outil - GRATUIT!

Tableau 1 Symptômes de la neuropathie diabétique des extrémités

des douleurs dans la plante des pieds, la cheville du pouce à la jambe;

la sensibilité des tissus aux changements de température et de douleur diminue progressivement.

L'intensification des symptômes se produit la nuit, en même temps qu'une sensation de brûlure de la peau des pieds est possible.

Tout d'abord, la polyneuropathie des membres inférieurs est accompagnée de douleur.

Ils surviennent quand une personne est au repos,

s'il est surmené;

inquiet de la faiblesse musculaire;

Les histoires de nos lecteurs

J'ai gagné le diabète à la maison. Cela fait un mois que j'ai oublié les races de sucre et la consommation d'insuline. Oh, comme je souffrais, évanouissement constant, appels d'urgence. Combien de fois est-ce que je suis allé chez des endocrinologues, mais il y en a un seul qui dit: "Prenez de l'insuline". Et maintenant, 5 semaines se sont écoulées, car le taux de sucre dans le sang est normal, pas une seule injection d'insuline et tout cela grâce à cet article. Tous ceux qui ont le diabète - lisez nécessairement!

Lire l'article en entier >>>

Tissus musculaires des membres inférieurs atrophie;

la peau des jambes change de couleur - elle devient rosâtre ou rouge.

Peut-être une atrophie des plaques ou de leur épaississement.

La nuit, la douleur augmente, ce qui conduit à l'insomnie, mais pendant la marche, la sensation de douleur diminue.

Au dernier stade de l'ostéoarthropathie du pied, les pieds plats se développent et l'articulation de la cheville se déforme.

Comment se fait la maladie?

La neuropathie des membres inférieurs, qui survient chez les diabétiques, n'est pas asymptomatique, de sorte que les patients recherchent habituellement une aide médicale au premier stade de leur développement.

Tout d'abord, l'expert est engagé dans la collecte d'une anamnèse, en examinant le dossier médical du patient et en posant des questions sur son état de santé:

  • A-t-il de la difficulté à bouger?
  • Y a-t-il eu des changements dans la démarche?
  • Est-ce que la peau des pieds?
  • Y a-t-il un sentiment de "chair de poule"? et d'autres.

En outre, le médecin effectue un test complet comprenant plusieurs activités.

Détermination de la sensibilité aux vibrations

Si le patient ne ressent pas les fluctuations de 128 Hz, cela signifie des violations.

Détection de sensibilité tactile

Test avec monofilament, en appuyant sur la peau des jambes à plusieurs endroits de sorte que sa ligne courbe. À propos de la maladie dit le fait que le patient ne ressent pas le toucher de l'instrument.

Détection de sensibilité à la température

Un dispositif spécial est utilisé dont une extrémité est en métal et l'autre en plastique. Ils sont alternativement appuyés contre la peau des membres et il faut normalement sentir le changement de température.

Détection de sensibilité

La peau est émoussée avec une aiguille émoussée et en cas de résultat positif, le patient ressent de la douleur.

Ces tests simples permettent de déterminer si le patient a une neuropathie, mais pour obtenir une image plus détaillée de la maladie, des examens diagnostiques supplémentaires sont prescrits:

Plus d'article: Syndrome du pied diabétique et ses symptômes

  • électromyographie;
  • électrocardiographie;
  • cardiotocographie régulière;
  • Radiographie de l'estomac avec contraste;
  • Échographie de la cavité abdominale;
  • la cystoscopie et autres.

Ce n'est qu'après avoir reçu les résultats des tests et des examens que le médecin prescrit un traitement approprié pour la neuropathie diabétique. Il n'y a pas de schéma unique - une approche individuelle est toujours utilisée.

Traitement de la neuropathie diabétique

Une telle violation, comme la neuropathie, complique sans aucun doute l'évolution du diabète sucré et affecte en général négativement la qualité de vie du patient. De plus, il existe toujours un risque de complications pouvant entraîner l'amputation d'un membre. Par conséquent, la maladie doit être traitée en utilisant une approche intégrée:

  • devrait clairement réguler le taux de sucre dans le sang, c'est-à-dire essayer de le maintenir dans des limites normales;
  • Réception de médicaments à effet antioxydant. Ils réduisent la quantité de radicaux libres et préviennent les dommages aux nerfs périphériques.
  • Affecter des médicaments ayant un effet métabolique et vasculaire, qui aident à réparer les parties nerveuses endommagées et à prévenir des effets similaires.
  • Réception des agents antibactériens.

Un suivi régulier des indicateurs est important

En outre, avec la neuropathie des membres inférieurs, diverses procédures de physiothérapie sont utilisées - acupuncture, électrophorèse, etc.

En plus des méthodes de la médecine officielle, la neuropathie diabétique peut être traitée avec des remèdes populaires. Les phytothérapeutes offrent l'utilisation de diverses herbes, de la térébenthine ou de compresses sableuses, des massages médicaux, etc. Bien sûr, cette thérapie doit être incluse dans la thérapie générale.

La neuropathie diabétique des membres inférieurs est une complication douloureuse du diabète sucré, qui rend la vie du diabétique encore plus difficile. Il est important de l'identifier et de le traiter rapidement.

Polyneuropathie diabétique des membres inférieurs

Un excès prolongé de glucose dans le sang, agissant de manière destructive sur les vaisseaux, n'est pas moins dommageable pour le système nerveux. La polyneuropathie est une complication grave du diabète sucré, dans laquelle plusieurs grands plexus des nerfs périphériques contrôlant les fonctions des membres inférieurs peuvent être affectés à la fois.

Qu'est-ce que la polyneuropathie diabétique?

Des lésions multiples des fibres nerveuses sont observées chez les patients atteints de la maladie du sucre pendant des décennies, dans 45 à 54% des cas. Le rôle de la régulation nerveuse périphérique du corps est extrêmement important. Ce système de neurones contrôle le cerveau, les palpitations, la respiration, la digestion et la contraction musculaire. La polyneuropathie diabétique des membres inférieurs (DPN) est une pathologie qui commence dans les pieds et se propage plus haut.

Le mécanisme pathogénique de la maladie est très complexe et n'a pas été entièrement compris par les scientifiques. Les violations des fonctions du système nerveux périphérique sont multiples. Chaque type de DPN a son propre tableau clinique. Cependant, toutes les formes de cette complication sont dangereuses et nécessitent un traitement du patient, sinon le problème des jambes peut transformer une personne en invalide. La polyneuropathie diabétique est codée par les médecins sous le code G63.2 pour la CIM-10 avec l'indication de la variante de la maladie.

Types de neuropathie

Comme le système nerveux périphérique est divisé en deux groupes: somatique et autonome (végétatif), deux types de polyneuropathie diabétique sont également appelés. La première cause de multiples ulcères trophiques non cicatrisants des membres inférieurs, la seconde - des problèmes liés à la miction, à l'impuissance et à des catastrophes cardiovasculaires, souvent avec une issue fatale.

Une autre classification est basée sur les fonctions du système nerveux, qui sont brisées à la suite du développement de la pathologie:

  • polyneuropathie sensorielle associée à une augmentation des sensations douloureuses dans les membres inférieurs ou, inversement, à une perte de sensibilité tactile;
  • polyneuropathie motrice, pour laquelle une dystrophie musculaire typique et une perte de capacité à bouger;
  • polyneuropathie sensorimotrice, qui combine les caractéristiques de ces deux complications.

La manifestation de la dernière pathologie mixte est la neuropathie du nerf péronier. Les diabétiques souffrant d'une telle maladie ne ressentent pas de douleur dans des endroits séparés du pied et du bas de la jambe. Ces mêmes parties des surfaces des pieds ne réagissent pas au froid ou à la chaleur. De plus, les patients perdent la capacité de contrôler les arrêts. Les patients sont obligés de marcher, soulevant leurs jambes anormalement hautes (démarche "coq").

Polyneuropathie distale diabétique

Cette pathologie, provoquant la mort des fibres nerveuses. La maladie entraîne une perte complète de sensibilité tactile et une ulcération de la partie la plus éloignée des membres inférieurs - les pieds. Typique pour les diabétiques avec une condition DPN distale - douleur sourde et douloureuse, qui est souvent si forte qu'une personne ne peut pas dormir. De plus, il arrive que les épaules commencent à avoir mal. La polyneuropathie progresse, ce qui entraîne une atrophie musculaire, une déformation des os, des pieds plats, une amputation des pieds.

Neuropathie périphérique des membres inférieurs

Avec ce type de maladie, il se produit de graves troubles des fonctions sensorimotrices des jambes. Les diabétiques sont blessés et engourdis non seulement par les pieds, les chevilles, les parties inférieures des tibias, mais aussi par les mains. La polyneuropathie périphérique survient principalement lorsque les médecins prescrivent des médicaments antiviraux puissants ayant des effets secondaires graves: stavudine, didanosine, saquinavir, zalcitabine. Il est important de diagnostiquer cette pathologie à temps pour annuler immédiatement le médicament.

Polyneuropathie sensorielle

La principale caractéristique de la pathologie est la perte de sensibilité des membres inférieurs, dont le degré peut varier considérablement. De légers picotements à un engourdissement complet, accompagnés d'une ulcération et d'une déformation des pieds. Dans ce cas, le manque de sensibilité est paradoxalement associé à des douleurs insupportables qui surviennent spontanément. La maladie affecte la première jambe, puis va souvent au deuxième, en montant de plus en plus haut, en frappant les doigts et les mains, le tronc, la tête.

Polyneuropathie dysmétabolique

La survenue de ce type de complication provoque souvent, en plus du diabète, une maladie de l'estomac, des intestins, des reins, du foie. De nombreux plexus nerveux des extrémités peuvent être affectés. Quand il y a des troubles de la sciatique, des neurones fémoraux, des douleurs, des ulcères trophiques, des difficultés de mouvement, des réflexes de genou et de tendon disparaissent. Ulnaires, triples, nerfs oculaires souvent endommagés. La polyneuropathie dysmétabolique peut également se produire sans syndrome douloureux.

Pourquoi les patients atteints de diabète développent une neuropathie

La principale cause est un taux élevé de glucose dans le sang et une longue carence en insuline. La détérioration du métabolisme cellulaire a un effet néfaste sur les fibres nerveuses périphériques. De plus, la polyneuropathie diabétique des membres inférieurs peut être causée par:

  • troubles endocriniens;
  • maladie grave du foie ou des reins;
  • dépression, affaiblissement de l'immunité;
  • les infections
  • abus de boissons alcoolisées;
  • empoisonnement avec des produits chimiques toxiques;
  • les tumeurs.

Symptômes de la polyneuropathie diabétique des membres inférieurs

Les principales manifestations de la maladie en tous genres:

  1. Les symptômes sensibles sont la douleur, l'affaiblissement ou l'aggravation de la perception des changements de température, des vibrations.
  2. Les symptômes moteurs sont des convulsions, des tremblements et une atrophie musculaire des membres.
  3. Symptômes végétatifs - œdème, hypotension, tachycardie, troubles des selles, impuissance.

Brûlure et picotement des membres inférieurs

La sensation de brûlure de la plante de vos pieds apparaît lorsque les fibres du nerf périphérique provenant de la colonne vertébrale aux pieds sont endommagées. La brûlure des pieds n'est pas une maladie, mais un symptôme qui manifeste une polyneuropathie dans le diabète sucré. Les neurones endommagés sont activés et envoyés au cerveau avec des signaux de fausse douleur, bien que la plante des jambes soit intacte et qu'il n'y ait pas de feu.

Perte de sensibilité du pied

Au début, le diabétique souffre de faiblesse, d'engourdissement de la plante des pieds. Ensuite, ces sensations apparaissent dans les jambes et les brosses. Lorsque la polyneuropathie des membres inférieurs progresse, l'atrophie musculaire augmente et la sensibilité tactile diminue. Les pieds deviennent difficiles à contrôler et à pendre. Les pinceaux deviennent engourdis, à commencer par le bout des doigts. Avec un long processus pathologique, la perte de sensibilité affecte une partie du tronc dans la poitrine et l'abdomen.

Diagnostic de la maladie

La polyneuropathie des membres inférieurs est révélée par de telles méthodes d’investigation du patient:

  • vérification des réflexes non conditionnés;
  • un test de sensibilité à la douleur;
  • vérifier la réponse aux vibrations;
  • test de chaleur;
  • une biopsie des nerfs cutanés;
  • électroneuromyographie (ENMG), qui peut montrer si les impulsions nerveuses traversent les fibres musculaires.

Traitement de la polyneuropathie diabétique des membres inférieurs

Complètement de telles complications ne peuvent pas être guéries, mais il est possible de ralentir leur développement. Comment traiter la neuropathie des membres inférieurs? La condition principale est la normalisation du glucose dans le sang. Les analgésiques, les chaussures généreuses, la marche minimale et les bains froids aident à soulager la douleur. La douche de contraste réduit la sensation de brûlure des pieds. Il est nécessaire d'utiliser des médicaments qui prolongent les vaisseaux périphériques qui affectent la transmission de l'influx nerveux. Le traitement de la polyneuropathie des membres inférieurs devient plus efficace lors de la prise de vitamines du groupe B. Il est également important d'ajuster le métabolisme glucidique de l'alimentation.

Thérapie médicamenteuse

Les moyens de base pour le traitement complexe des patients diagnostiqués avec une polyneuropathie des membres inférieurs:

  • antidépresseurs Amitriptyline, Imipramine, Duloxetine, bloquant la recapture des hormones noradrénaline et sérotonine;
  • anticonvulsivants prégabaline, carbamazépine, lamotrigine;
  • analgésiques Targin, Tramadol (les doses sont strictement limitées - médicaments!);
  • complexe de vitamines Milgamma;
  • Berlition (tioktovaya ou acide alpha-lipoïque), qui a la capacité de restaurer les nerfs touchés;
  • Actovegin, qui améliore l'irrigation sanguine des terminaisons nerveuses;
  • Isodibut, Alrestatin, Sorbinil, protégeant les nerfs du glucose;
  • antibiotiques - avec la menace du développement de la gangrène.

Traitement de la neuropathie dans le diabète sucré sans médicament

L'espoir de guérir avec l'aide de quelques aides domestiques ou de remèdes populaires est l'utopie. Il faut prendre des médicaments et utiliser activement:

  • magnétothérapie;
  • électrostimulation;
  • oxygénation hyperbare;
  • l'acupuncture;
  • massage
  • LFK (exercice thérapeutique).

Vidéo: neuropathie diabétique des membres inférieurs

Polyneuropathie diabétique Est une maladie dangereuse caractérisée par des lésions graves d'un fragment du système nerveux situé en dehors des facettes du cerveau. Ce trouble est une complication grave du diabète, caractérisée par une évolution lente et progressive. À mesure que les manifestations cliniques s'intensifient, le patient perd de son efficacité. La prévalence de la polyneuropathie diabétique est de 70% chez les personnes atteintes de diabète sucré. Souvent, la pathologie décrite est diagnostiquée à un stade négligé. Dans l'analyse du sang, des valeurs de sucre élevées et stables sont considérées comme le facteur étiologique sous-jacent de l'analysant.

Polyneuropathie diabétique des membres inférieurs

La condition, quand les structures nerveuses périphériques sont affectées et la polyneuropathie distale diabétique apparaît, est inhérente aux individus. ayant une telle affection de l'étiologie endocrinienne que le diabète sucré.

Les symptômes de la polyneuropathie diabétique des membres inférieurs peuvent être retrouvés 2 ou 3 ans après le début du diabète. Cette maladie affecte les structures nerveuses, qui constituent le composant de liaison de tous les systèmes disponibles et de toutes les parties du corps, y compris le cerveau. Le système nerveux du corps humain est constitué des systèmes centraux et ganglionnaires, ainsi que des fibres nerveuses crâniennes et spinales, les couronnes du système autonome, qui forment un système périphérique constitué de deux grandes divisions: autonome et somatique. Le premier est responsable du fonctionnement des systèmes du corps et le second est responsable de la gestion consciente du corps.

Polyneuropathie diabétique, c'est quoi? Cette maladie affecte les deux parties des membres inférieurs. Lorsque le fonctionnement du système somatique est perturbé, des douleurs sévères surviennent et en cas de trouble autonome, une menace pour la vie survient. Le danger de la maladie réside dans le flux presque asymptomatique au début de son apparition. Pour l'apparition de la maladie en question, une condition majeure est nécessaire: des niveaux accrus de glucose dans le sang, que l'organisme a tendance à utiliser plus rapidement par tous les moyens possibles. En conséquence, la structure des fibres nerveuses subit une transformation. L'intensité diminue également et la vitesse de transport des impulsions diminue. En raison de la forte concentration d'hémoglobine glyquée, le mouvement de l'oxygène vers les systèmes cellulaires est difficile. Avec des indicateurs stables d'hyperglycémie, il existe un déséquilibre métabolique dans les nerfs, qui génère un déficit en oxygène dans les structures nerveuses. Cela provoque l'apparition de la première symptomatologie de la maladie. En conséquence, une polyneuropathie distale diabétique se forme.

Si, au début de la maladie, le taux de sucre dans le sang se maintient normalement, les structures nerveuses seront rétablies et les manifestations de cette pathologie disparaîtront. Le diabète affecte sévèrement les tissus neuraux longs, par exemple ceux qui innervent les membres inférieurs.

Les variations sensori-motrices au cours de la maladie décrite sont caractérisées par de tels signes: une perte complète de la capacité des patients à ressentir la pression, les vibrations, la douleur et les fluctuations de température. Son danger réside dans la possibilité de se blesser, car la sensibilité est perdue. Sur les membres des patients, il y a souvent des plaies, des formations ulcéreuses, souvent des fractures ou des lésions graves des articulations. La forme décrite de polyneuropathie diabétique peut se manifester par des symptômes actifs sous la forme d'une algie aiguë sévère qui se produit dans les jambes et est amplifiée la nuit.

Un autre épisode de polyneuropathie distale diabétique des membres inférieurs s'accompagne d'un dysfonctionnement du système musculo-squelettique, dans lequel les os sont déformables et la musculature est une dystrophie. En outre, la sécheresse excessive du derme, le dysfonctionnement des glandes sudoripares, l'épiderme devient une teinte rougeâtre, des taches pigmentées apparaissent.

Si, en raison du diabète, le système nerveux autonome est affecté, le patient peut se sentir étourdi, avoir la chair de poule dans les yeux. De même, les états de syncope sont également causés par une forte augmentation. Avec ce type de maladie, le fonctionnement du système digestif est perturbé, ce qui retarde la consommation de nourriture dans l'intestin, ce qui réduit la possibilité de stabiliser le taux de sucre.

Une menace particulière à la polyneuropathie diabétique des membres inférieurs est le trouble du rythme du myocarde, qui entraîne parfois une issue fatale inattendue. De la maladie décrite, le système urinaire souffre également, ce qui se manifeste par une miction incontrôlée. De plus, la vessie n'est pas complètement vidée. À l'avenir, cela augmente le risque d'infection. Les hommes peuvent avoir un dysfonctionnement érectile, la féminisation a une violation, dans laquelle les femmes ne peuvent pas éprouver l'orgasme (dyspareunie).

Symptômes de la polyneuropathie diabétique

Il se distingue dans les manifestations précoces et dans la symptomatologie tardive de la polyneuropathie de la genèse diabétique. Les premiers comprennent: une sensation de "chair de poule" dans les membres, un engourdissement, une algie dans les pieds et la cheville, pire la nuit, une diminution progressive de la sensibilité. Parmi les manifestations tardives, on peut identifier un symptôme fondamental de la maladie: ce sont les algues des membres inférieurs qui résultent de la fatigue et du repos, la plupart du temps des troubles nocturnes, constituant un facteur majeur de l'insomnie. Les algues sont renforcées sous l’influence des facteurs de stress et, lorsqu’elles marchent, elles diminuent. La modification de la position des membres par l'intensité de l'algic n'est pas affectée.

Voici les étapes de la maladie considérée. Le premier stade sous-clinique est appelé zéro, car il se caractérise par l'absence de toute symptomatologie. Les patients ne s'inquiètent pas de leur propre condition. Par conséquent, le diagnostic de polyneuropathie diabétique à ce stade n'est possible qu'avec l'implication de méthodes d'examen en laboratoire.

Le stade clinique est caractérisé par une fuite aiguë et chronique. La forme aiguë est née lorsqu'il n'y a pas de contrôle du poids et d'indicateurs de sucre. Elle se caractérise par une douleur aiguë et un trouble de la sensibilité. Le processus chronique se manifeste par des conditions algiques, qui deviennent plus intenses la nuit, l'absence de réflexes séparés.

De plus, le stade considéré comprend l'amyotrophie (un trouble du trophisme musculaire) et une polyneuropathie diabétique indolore avec perte de réflexes et de sensibilité. L'amyotrophie est plus fréquente chez les personnes âgées atteintes de diabète de type 2. Elle se manifeste par une faiblesse générale de la musculature, des attaques douloureuses nocturnes dans les membres, un déséquilibre de température et une perte de réflexes et de susceptibilité à divers stimuli. Au troisième stade, des complications graves de la maladie décrite surviennent, à savoir des ulcères, une neuro-arthrose (destruction ostéoarticulaire) et des amputations non traumatiques.

Les symptômes typiques de la polyneuropathie diabétique provoquée par une glycémie élevée sont classiquement divisés en 3 catégories: symptomatologie sensible, manifestations motrices et autonomes.

Le premier - comprend les caractéristiques suivantes: algii caractère différent (prise de vue, courbatures, forte, sensation de brûlure), troubles de la sensibilité (diminution ou augmentation, engourdissement des extrémités des zones, qui sont généralement des gants et des chaussettes usées), le manque de sensibilité aux variations de température et les vibrations. Les symptômes moteurs sont la faiblesse de la musculature des membres ou l'atrophie musculaire, le manque de réflexes, des convulsions, affectant les muscles du mollet, tremblements neuropathique. Parmi les écrans végétatives émettent une tachycardie, la constipation et la diarrhée est également possible, hypotension orthostatique (chute de pression à un changement rapide de la position du corps), l'impuissance, la transpiration et l'enflure des troubles.

En plus des symptômes énumérés, avec cette pathologie poursuivie au cours de muscles atrophiés des membres inférieurs, l'épiderme devient rougeâtre, il peut y avoir des zones de obscurcissement varie l'épaisseur des plaques à ongles (ils peuvent atrophie ou devenir épaisse) sur celui-ci. Dans la phase finale de la polyneuropathie diabétique formée pied Ostéoarthropathie, caractérisé augmente sa configuration transversale, développée à plat, la déformation de la cheville augmente.

Le diagnostic de polyneuropathie diabétique est basée, dans le premier tour sur les plaintes des personnes atteintes de diabète, et un certain nombre de critères de diagnostic, parmi lesquels: la présence du diabète sucré, caractérisé par une hyperglycémie prolongée, la néphropathie diabétique (dommages aux capillaires des reins) et la rétinopathie (la résolution de la rétine de l'œil), haut la croissance du patient, l'identité sexuelle (les plus sujettes à ces hommes ailment), l'âge, ce qui affaiblit les réflexes d'Achille, diminution de la sensibilité aux vibrations.

La polyneuropathie diabétique est difficile à diagnostiquer, car un certain nombre de modifications du corps liées à l'âge présentent une symptomatologie clinique similaire à la polyneuropathie diabétique. De plus, cette pathologie se produit souvent de manière asymptomatique et n'est détectée que lorsqu'elle est examinée.

Dans le but de diagnostiquer la pathologie en question, les méthodes suivantes sont utilisées. Avec une variété sensorielle de maux:

- à l'aide d'un diapason, la sensibilité aux vibrations est déterminée;

- le contact avec des objets froids ou chauds révèle une susceptibilité à la température;

- en piquant les membres avec une aiguille, on mesure le degré de sensibilité aux algues;

- révéler le degré de sensibilité tactile;

- évaluer la capacité du patient à déterminer la position des fragments du tronc les uns par rapport aux autres.

Avec la variété motrice: déterminer les réflexes tendineux et faire de l'électromyographie, en examinant avec elle l'activité bioélectrique du muscle.

Avec une variation autonome de la polyneuropathie diabétique:

- mesurer le nombre de contractions myocardiques;

- utiliser la technique d'enregistrement en continu d'un électrocardiogramme, dans laquelle un patient est porteur d'un appareil portable qui fixe un électrocardiogramme dans les 24 heures;

- identifier la présence d'une hypotension orthostatique;

- effectuer un examen urologique;

- Faites un examen gastro-entérologique.

Traitement de la polyneuropathie diabétique

Pour vaincre efficacement les complications du diabète, il faut observer la complexité des mesures thérapeutiques. Cela implique un effet dirigé simultané sur les liens pathogéniques de la maladie, impliqués dans sa formation.

Comment traiter la polyneuropathie diabétique? Vous trouverez ci-dessous les principes clés des mesures thérapeutiques visant à corriger les affections causées par l’endommagement des structures nerveuses périphériques des extrémités:

- surveillance et régulation constantes de la teneur en sucre, en termes simples, en maintenant à l’état inchangé des valeurs de sucre extrêmement proches de la normale, ne permettant pas de fortes fluctuations;

- administration de médicaments anti-oxydants en pharmacopée destinés à abaisser;

- utilisation de fonds facilitant la reconstruction des structures nerveuses endommagées et empêchant la destruction des structures non affectées;

- méthodes thérapeutiques non pharmacologiques;

- administration d'inhibiteurs de l'aldose-réductase pour empêcher la pénétration du glucose dans les fibres nerveuses;

- utilisation de fonds contenant du potassium et du calcium;

- utilisation de neuroprotecteurs pour améliorer l'apport sanguin dans les structures nerveuses;

- Thérapie de vitamines dans le but d'amplifier la traduction sur les muscles des impulsions.

Le traitement de la polyneuropathie diabétique des remèdes populaires est aujourd'hui assez courant. Cependant, une décision quant à son utilisation ne devrait être prise qu'après consultation du thérapeute traitant. Parmi les médicaments non traditionnels, une infusion d’une partie de la feuille de laurier écrasée et trois parties du pyjama sont efficaces. Ces ingrédients doivent être mélangés et placés dans un contenant à thermos, où ajouter un litre d'eau bouillante. Il est recommandé d'insister sur cette boisson pendant 180 minutes. Immédiatement avant la consommation, il est recommandé de filtrer la perfusion. Appliquer l'infusion pendant la journée, en prenant une gorgée. Il est également possible de préparer le mélange suivant constitué de portions identiques d’avoine concassée, de racine de bardane, de graines de lin et de feuilles de haricot. Pour la consommation, verser 0,4 litre d'eau bouillante dans 2 parties de la composition (environ 50 g) et placer sur le bain pendant 10 à 13 minutes. Le parcours thérapeutique est de 30 jours, pendant lesquels vous devez consommer la perfusion quotidienne de 130-150 ml lors de la consommation d'aliments. Si les chiffres de sucre n'atteignent pas la norme, il est recommandé de répéter le traitement au bout de 7 jours.

De plus, pour ramener les valeurs de sucre au taux établi, vous pouvez effectuer la prochaine décoction de guérison. Il consiste en un mélange de menthe à raison de 30 g, de tiges et de stigmates de maïs à doses égales de 60 g, auxquels il faut ajouter 150 grammes de feuilles de haricots broyés et de galères d'herbe. Le mélange doit être soigneusement mélangé. Après cela, vous devez prendre environ 180 g de la composition (6 cuillères), versez un litre d'eau bouillante et faites bouillir pendant environ 7 à 8 minutes. À la fin du processus, le bouillon doit être infusé. Prendre devrait être avant de manger 100 ml de nourriture.

Un autre moyen très efficace d'abaisser le sucre est la perfusion suivante. Il est nécessaire de prendre 100 grammes de galles d'herbe, de feuilles de myrtille et d'ortie, de feuilles de haricot, de racine de pissenlit et de bien mélanger. Ensuite, vous devez séparer 10 g et verser 790 ml d'eau bouillante. La boisson médicinale doit être insistée, après quoi elle est prête à l'emploi. Dose recommandée de quatre fois par jour pour 0,2 ml.

Pour une action antioxydante, les herboristes recommandent de prendre une infusion de clous de girofle, préparée comme suit. Il faut remplir les thermos de 30 g de gousses pilées et verser 670 ml d’eau chaude. La boisson doit être autorisée à brasser. Après cela, vous pouvez consommer trois fois par jour pour 50 ml. Le cours thérapeutique est de 15 jours. Vous pouvez le répéter en 10 jours, le traitement complet est de 6 mois.

Ainsi, le traitement de la polyneuropathie diabétique par les remèdes populaires, en particulier la phytothérapie, est une autre technique thérapeutique efficace dans la lutte contre la pathologie décrite.

La lutte quotidienne visant à éliminer les symptômes douloureux causés par cette maladie exige de la diligence, de la volonté et de la patience infinie. Il est nécessaire de suivre un régime alimentaire préparé par le thérapeute, d’utiliser régulièrement des médicaments prescrits contre la polyneuropathie diabétique et les médicaments à base de plantes, ainsi que de surveiller les membres blessés. Un facteur de santé important est considéré comme un exercice immuable pour les membres.

Navigation par records

Ajouter un commentaire Annuler la réponse

Sources: http://serdec.ru/bolezni/diabeticheskaya-neyropatiya-nog, http://vrachmedik.ru/312-diabeticheskaya-polineyropatiya-nijnih-konechnostey.html, http://psihomed.com/diabeticheskaya-polineyropatiya/

Tirer des conclusions

Si vous lisez ces lignes, vous pouvez conclure que vous ou vos proches êtes atteints de diabète sucré.

Nous avons mené une enquête, étudié un tas de documents et surtout vérifié la plupart des méthodes et des médicaments contre le diabète. Le verdict est le suivant:

Toutes les drogues, le cas échéant, n’étaient qu’un résultat temporaire, dès que l’accueil s’est arrêté, la maladie a considérablement augmenté.

Le seul médicament qui a donné un résultat significatif est Diagen.

Pour le moment, c'est le seul médicament capable de guérir complètement le diabète. Une action particulièrement forte que Diagen a montré dès les premiers stades de développement du diabète.

Nous avons postulé au ministère de la santé:

Et pour les lecteurs de notre site ont maintenant la possibilité d'obtenir Diagen GRATUIT!

Attention s'il vous plaît! Les cas de vente d'un médicament contrefait Diagen sont devenus plus fréquents.
En commandant les liens ci-dessus, vous êtes assuré d'obtenir un produit de qualité du fabricant officiel. De plus, en achetant sur le site officiel, vous obtenez une garantie de remboursement (y compris les frais de transport), dans le cas où le médicament n’a pas d’effet thérapeutique.

Plus D'Articles Sur Le Diabète

Le fromage cottage est un entrepôt de vitamines, mais il y a des opposants au produit, mais la casserole de fromage cottage pour diabétiques deviendra un dessert merveilleux sans nuire à la santé.

Le diabète est une maladie qui nécessite la prise quotidienne d'insuline dans le corps humain. Le but de ceci est de combler le manque d'hormones, d'empêcher le développement de complications.

Tous les patients présentant des troubles du métabolisme glucidique savent que, dans leur maladie, il est nécessaire de respecter des limites strictes. Grâce à une révision du régime et à une activité physique accrue, les sauts de sucre peuvent être évités.