loader

Principal

Les causes

Syndrome métabolique: diagnostic et traitement. Régime dans le syndrome métabolique

Le syndrome métabolique est un complexe de troubles métaboliques, ce qui indique qu'une personne présente un risque accru de maladies cardiovasculaires et de diabète de type 2. La raison en est la faible sensibilité des tissus à l'action de l'insuline. Le traitement du syndrome métabolique est un régime alimentaire pauvre en glucides et une thérapie physique. Et il y a un autre médicament utile que vous apprendrez ci-dessous.

L'insuline est la «clé» qui ouvre les «portes» sur la membrane cellulaire et, par leur intermédiaire, le glucose pénètre de l'intérieur du sang. Au niveau du syndrome métabolique dans le sang, le taux de sucre (glucose) et d'insuline augmente dans le sang. Cependant, le glucose n'est pas suffisant pour pénétrer dans les cellules, car «la mèche rouille» et l'insuline perd sa capacité à s'ouvrir.

Un tel trouble métabolique est appelé résistance à l'insuline, c'est-à-dire résistance excessive des tissus corporels à l'action de l'insuline. Elle se développe généralement progressivement et entraîne des symptômes qui permettent de diagnostiquer le syndrome métabolique. C'est bien si le diagnostic peut être posé à temps pour que le traitement puisse prévenir le diabète et les maladies cardiovasculaires.

Diagnostic du syndrome métabolique

De nombreuses organisations médicales internationales développent des critères pour le diagnostic du syndrome métabolique chez les patients. En 2009, le document "Harmonisation de la définition du syndrome métabolique" a été publié, sous lequel étaient inscrits:

  • Institut national du cœur, du poumon et du sang des États-Unis;
  • Organisation mondiale de la santé;
  • Société internationale d'athérosclérose;
  • Association internationale pour l'étude de l'obésité.

Selon ce document, un syndrome métabolique est diagnostiqué si le patient a au moins trois des critères énumérés ci-dessous:

  • Une augmentation de la circonférence de la taille (chez les hommes> = 94 cm, chez les femmes> = 80 cm);
  • Le taux de triglycérides dans le sang dépasse 1,7 mmol / l ou le patient reçoit déjà des médicaments pour le traitement de la dyslipidémie;
  • Lipoprotéines de haute densité (HDL, «bon» cholestérol) dans le sang - moins de 1,0 mmol / L chez l'homme et moins de 1,3 mmol / L chez la femme;
  • La pression artérielle systolique (supérieure) dépasse 130 mm Hg. Art. ou la pression artérielle diastolique (inférieure) dépasse 85 mm Hg. v. ou le patient prend déjà des médicaments contre l'hypertension;
  • La glycémie à jeun> = 5,6 mmol / l, ou la thérapie est utilisée pour réduire la glycémie.

Avant l'apparition de nouveaux critères pour le diagnostic du syndrome métabolique, l'obésité était une condition préalable au diagnostic. Maintenant, il est devenu l'un des cinq critères. Le diabète sucré et les maladies coronariennes ne sont pas des composantes du syndrome métabolique, mais des maladies graves indépendantes.

Traitement: la responsabilité du médecin et du patient

Objectifs du traitement du syndrome métabolique:

  • une diminution du poids corporel à un niveau normal, ou au moins un arrêt de la progression de l'obésité;
  • la normalisation de la pression artérielle, du profil de cholestérol, du taux de triglycérides dans le sang, c'est-à-dire la correction des facteurs de risque cardiovasculaires.

Pour vraiment guérir le syndrome métabolique - aujourd'hui c'est impossible. Mais il peut être bien contrôlée afin de vivre une longue vie saine sans diabète, crise cardiaque, accident vasculaire cérébral et ainsi de suite. N. Si une personne a ce problème, il est nécessaire de passer une thérapie pour la vie. Un élément important du traitement est l'éducation du patient et la motivation pour aller sur un mode de vie sain.

Le traitement principal du syndrome métabolique est le régime alimentaire. La pratique a montré qu'il est inutile d'essayer d'adhérer à certains des régimes "affamés". Vous allez inévitablement disparaître tôt ou tard et l'excès de poids reviendra immédiatement. Nous vous recommandons d'utiliser un régime pauvre en glucides pour contrôler le syndrome métabolique.

Mesures supplémentaires pour le traitement du syndrome métabolique:

  • augmentation de l'activité physique - ceci améliore la sensibilité des tissus à l'insuline;
  • refus de fumer et consommation excessive d'alcool;
  • mesure régulière de la pression artérielle et traitement de l'hypertension, si cela se produit;
  • indicateurs de contrôle du "bon" et du "mauvais" cholestérol, des triglycérides et du glucose dans le sang.

Nous vous conseillons également de vous intéresser à un médicament appelé metformine (syophore, glucophage). Il est utilisé depuis la fin des années 1990 pour augmenter la sensibilité des cellules à l'insuline. Ce médicament est très bénéfique pour les patients souffrant d’obésité et de diabète. Et à ce jour, il n'a eu aucun effet secondaire, plus grave que les cas d'épuisement épisodique.

La plupart des personnes chez qui on a diagnostiqué un syndrome métabolique sont remarquablement aidées par la restriction des glucides dans leur régime alimentaire. Lorsqu'une personne suit un régime pauvre en glucides, on peut s'attendre à ce qu'il ait:

  • taux normal de triglycérides et de cholestérol dans le sang;
  • la pression artérielle diminuera;
  • il va perdre du poids.

Recettes pour les régimes faibles en glucides, vous pouvez obtenir ici


Mais si le régime alimentaire faible en glucides et l'activité physique ne fonctionnent pas bien, alors avec un médecin, vous pouvez leur ajouter de la metformine (siofort, glucophage). Dans les cas les plus graves, lorsque le patient présente un indice de masse corporelle> 40 kg / m2, un traitement chirurgical de l'obésité est également utilisé. C'est ce qu'on appelle la chirurgie bariatrique.

Comment normaliser le cholestérol et les triglycérides dans le sang

Dans le cas du syndrome métabolique, les résultats des tests sanguins pour le cholestérol et les triglycérides sont généralement médiocres. Le «bon» cholestérol dans le sang ne suffit pas et le «mauvais» augmente au contraire. Également augmenté le niveau de triglycérides. Tout cela signifie que les vaisseaux sont affectés par l'athérosclérose, une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral juste au coin de la rue. Les analyses de sang pour le cholestérol et les triglycérides sont collectivement appelées "spectre lipidique". Les médecins aiment parler et écrire, disent-ils, je vous envoie pour faire des tests pour le spectre des lipides. Ou pire - le spectre lipidique est défavorable. Maintenant, vous saurez ce que c'est.

Pour améliorer les résultats des analyses de sang pour le cholestérol et les triglycérides, les médecins prescrivent généralement un régime hypocalorique et / ou des statines. En même temps, ils font une apparence intelligente, tentent d’être impressionnants et convaincants. Cependant, un régime alimentaire affamé n'aide pas du tout, mais les pilules aident, mais provoquent des effets secondaires importants. Oui, les statines améliorent les résultats des analyses de sang pour le cholestérol. Mais abaissent-ils le taux de mortalité - ce n'est pas un fait... il y a des opinions différentes... Cependant, vous pouvez résoudre le problème du cholestérol et des triglycérides sans comprimés nocifs et coûteux. Et, cela peut être plus facile que vous ne le pensez.

Un régime hypocalorique ne normalise généralement pas le cholestérol et les triglycérides dans le sang. De plus, chez certains patients, les résultats des tests s’aggravent. Ceci est dû au fait que le régime «affamé» sans gras est surchargé en glucides. Sous l'action de l'insuline, les glucides que vous mangez se transforment en triglycérides. Mais ces triglycérides que je voudrais avoir dans mon sang moins. Votre corps ne tolère pas les glucides, raison pour laquelle le syndrome métabolique s'est développé. Si vous ne prenez pas de mesures, le diabète de type 2 se fera sans heurt ou se brisera soudainement avec une catastrophe cardiovasculaire.

Ne sera pas longtemps marcher dans le bush. Le problème des triglycérides et du cholestérol est résolu par un régime pauvre en glucides. Le niveau de triglycérides dans le sang est normalisé après 3-4 jours de sa conformité! Remettez les tests - et voyez par vous-même. Le cholestérol s'améliore plus tard, après 4 à 6 semaines. Remettre les tests sanguins pour le cholestérol et les triglycérides avant de commencer une «nouvelle vie», puis à nouveau. Assurez-vous que le régime à faible teneur en glucides aide vraiment! Simultanément, il normalise la pression sanguine. C’est la véritable prévention des crises cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux et sans sensation douloureuse de faim. Les suppléments de pression et pour le cœur sont un bon complément à l'alimentation. Ils coûtent de l'argent, mais les dépenses sont payantes car vous vous sentirez beaucoup plus joyeux.

Syndrome métabolique: symptômes et traitement

Syndrome métabolique - les principaux symptômes:

  • Mal de tête
  • Sautes d'humeur
  • Vertige
  • Essoufflement
  • Douleur dans le coeur
  • Transpiration
  • Irritabilité
  • Bouche sèche
  • Augmentation de l'appétit
  • Violation du cycle menstruel
  • Hypertension artérielle
  • Syndrome de fatigue chronique
  • Diminution des performances
  • Diminution de la puissance
  • L'agression
  • Points noirs devant les yeux
  • Soif
  • Accumulation de graisse dans l'abdomen
  • Modification des préférences gustatives
  • Attrait accru pour les sucreries

Syndrome métabolique - est une condition pathologique qui comprend plusieurs maladies à la fois, à savoir le diabète sucré, les maladies coronariennes, l'hypertension et l'obésité. Cette maladie affecte principalement les hommes et les personnes de plus de 35 ans, mais récemment, le nombre d'enfants ayant un diagnostic similaire a augmenté. Les principaux provocateurs de cette affection sont considérés comme un mode de vie sédentaire, la malnutrition, le surmenage nerveux et également un changement du fond hormonal.

Le tableau clinique comprend les principales manifestations des principales pathologies, en particulier l’accumulation de tissu adipeux dans la région abdominale, un flux sanguin élevé, une fatigue rapide et un essoufflement. L’endocrinologue est engagé dans le diagnostic et le processus comprend toute une gamme d’activités allant de l’étude des antécédents médicaux aux procédures instrumentales. Le traitement du syndrome métabolique est seulement conservateur et repose sur le changement de mode de vie du patient - il a commencé à bien manger, à faire du sport, etc.

Selon la classification internationale des maladies de la dixième révision, ce trouble n’a pas de chiffre distinct, car il comprend plusieurs affections. Ainsi, le code ICD-10 correspondra à chacun d'eux, par exemple, l'obésité - E65-E68, l'hypertension - I10-I15, IHD-I20-I25.

Étiologie

À l'heure actuelle, une telle maladie n'est pas considérée comme une maladie indépendante - cet état est dit dans les situations où une personne souffre de telles pathologies en même temps:

Au centre de cette condition se trouve l'immunité du corps humain à l'hormone produite par le pancréas - l'insuline. Ainsi, le syndrome métabolique se produit dans le contexte de telles causes:

  • prédisposition héréditaire, à savoir la mutation d'un gène situé dans 19 chromosomes;
  • nutrition irrationnelle, dans laquelle la base du menu humain se compose de graisses et de glucides. Un tel facteur est le plus important dans le développement d'une telle condition. Cela est dû au fait que l’absorption d’un grand nombre d’acides gras saturés entraîne une augmentation de l’indice de masse corporelle. conduire à l'obésité. C'est pour cette raison que la base du traitement est un régime dans le syndrome métabolique;
  • hypodynamie ou style de vie sédentaire - une diminution du niveau d'activité physique se traduit par une diminution de la vitesse de tous les processus métaboliques dans le corps humain, en particulier la dégradation des graisses;
  • hypertension à long terme sans thérapie;
  • addiction aux régimes stricts - l'apport calorique quotidien ne doit pas être inférieur à 300 kilocalories. Sinon, cela entraîne une perturbation irréversible du métabolisme;
  • l'influence de situations stressantes et de surmenage émotionnel - une charge mentale prolongée est dangereuse car elle perturbe la régulation nerveuse de tous les organes, systèmes et tissus internes. Dans ce contexte, le développement des hormones, y compris l'insuline, est perturbé;
  • utilisation sans discernement des médicaments - est ici comprennent les corticostéroïdes, les agents hormonaux, contraceptifs glucagon et de l'utilisation par voie orale, ainsi que les antidépresseurs, les antihistaminiques et les bloquants;
  • une surdose d'insuline, pouvant être observée dans le traitement du diabète sucré. Un traitement inadéquat entraîne une augmentation de la concentration de cette substance, qui est également dangereuse, tout comme son absence;
  • déséquilibre hormonal, qui se développe dans le contexte de l'évolution des maladies du système endocrinien;
  • le processus de vieillissement naturel de l'organisme;
  • apnée du sommeil - la privation d'oxygène du cerveau provoque une sécrétion accrue d'hormone de croissance, ce qui favorise la résistance à l'insuline.

Il convient également de souligner plusieurs facteurs de risque qui affectent le développement d’un tel syndrome:

  • appartenant au sexe masculin;
  • dépendance de longue date aux mauvaises habitudes;
  • âge avancé;
  • syndrome d'insulinorésistance familiale.

Chez les femmes, la pathologie se développe le plus souvent dans le contexte de:

  • période post-ménopausique;
  • l'allaitement du bébé;
  • croissance intra-utérine du fœtus.

Quant aux enfants, ils ont souvent une telle maladie au cours de la période de la puberté et aussi si le corps ne reçoit pas une nutrition rationnelle et une activité physique suffisante. De plus, le fardeau héréditaire joue un rôle important.

Physiopathologie du syndrome métabolique se développe selon le même schéma, quelles que soient les raisons:

  • une violation de la sensibilité normale des récepteurs qui interagissent avec l'insuline;
  • le corps a besoin d'une grande quantité de glucose;
  • augmentation de la concentration d'insuline dans le sang;
  • violation du métabolisme des lipides ou des graisses;
  • une augmentation du niveau de "mauvais" cholestérol;
  • le développement de l'obésité;
  • augmentation constante du tonus sanguin;
  • l'apparition de problèmes avec le fonctionnement du cœur.

Classification

Sur la base de la pathogénie du syndrome métabolique, on distingue plusieurs degrés de gravité de son parcours:

  • initiale - alors que les patients développent une glycémie métabolique, lorsque le pancréas reste optimal. La concentration d'insuline est normale ou légèrement augmentée. Le diabète et les troubles cardiovasculaires ne se développent pas;
  • mi-lourd - se distingue par le fait que la tolérance au glucose commence à se développer et que des dysfonctionnements dans le travail du corps qui produit l'insuline sont notés. La teneur en glucose dans le sang est supérieure à la normale, mais n'atteint pas les valeurs critiques.
  • sévère - dans de telles situations, le patient reçoit un diagnostic de diabète sucré de type 2 et une symptomatologie d'une altération prononcée de la fonction pancréatique est présente.

Symptomatologie

La particularité de cette maladie réside dans le fait qu'elle se développe lentement, que les manifestations cliniques augmentent progressivement et que, dans les premiers stades du développement de la maladie, n'affectent pas la santé et le mode de vie d'une personne.

Le syndrome métabolique chez les hommes et les femmes a de tels premiers signes:

  • changements d'humeur fréquents;
  • attaques d'agression ou d'irritabilité;
  • changement des préférences gustatives;
  • attraction accrue pour les sucreries;
  • syndrome de fatigue chronique;
  • réduction d'invalidité;
  • soif constante, contre laquelle il est nécessaire de boire une grande quantité de liquide, et aussi souvent visiter les toilettes pour vider la vessie.

À mesure que le syndrome métabolique se développe, les symptômes s’aggravent, provoquant le tableau clinique suivant:

  • l'obésité par type abdominal, c'est-à-dire accumulation de tissu adipeux dans l'abdomen. Le tour de taille chez les hommes sera supérieur à 94 centimètres et chez les femmes - plus de 80 centimètres;
  • augmentation persistante de la pression artérielle au-dessus des indices de 139/89 millimètres de mercure;
  • attaques de vertiges et maux de tête extrêmes;
  • clignotant "vole" devant les yeux;
  • sécheresse dans la cavité buccale;
  • essoufflement, non seulement avec une forte activité physique, mais aussi au repos;
  • augmentation de l'appétit;
  • diminution de la puissance chez les hommes;
  • violation du cycle de la menstruation et de l'hypertrichose chez les femmes;
  • infertilité masculine et féminine;
  • tachycardie et douleur dans le cœur;
  • l'apparition de taches rouges dans la poitrine et le cou, déclenchée par l'hypertension;
  • insuffisance rénale;
  • transpiration abondante;
  • nausée sans vomissement;
  • bouleversement des selles, qui se traduit par une constipation;
  • somnolence;
  • syndrome d'apnée du sommeil;
  • manque de coordination;
  • l'apparition de vergetures sur l'abdomen et les cuisses;
  • tremblement des extrémités.

Syndrome métabolique et hypertension, en association avec les symptômes ci-dessus, il convient de se référer à la fois aux adultes et aux enfants.

Diagnostic

Comme la maladie ne présente pas de tableau symptomatique spécifique, le processus d'établissement du diagnostic correct doit être intégré. Le diagnostic du syndrome métabolique commence nécessairement par des manipulations effectuées personnellement par un endocrinologue. Parmi eux:

  • étudier les antécédents médicaux du patient et de sa famille immédiate;
  • collecte et analyse d'un cycle de vie;
  • examen physique attentif du patient;
  • Mesure du tour de taille chez l'homme et la femme;
  • détermination des valeurs de tonus sanguin;
  • questionnement détaillé du patient pour déterminer le premier moment de survenue et la sévérité des manifestations cliniques.

Les études de laboratoire dans ce cas sont:

  • analyse clinique générale du sang;
  • Tests de PCR;
  • biochimie du sang;
  • tests hormonaux;
  • analyse générale du sang;
  • tests immunologiques;
  • profil glycémique;
  • test de tolérance au glucose.

Des mesures de diagnostic supplémentaires sont de telles procédures instrumentales:

  • surveillance quotidienne de la pression artérielle et de l'ECG;
  • échographie du foie et des reins;

Outre l’endocrinologue, ces spécialistes participent au processus de diagnostic:

  • cardiologue;
  • gastroentérologue;
  • diététicien - seul ce médecin peut faire un régime dans le syndrome métabolique;
  • gynécologue;
  • andrologue;
  • thérapeute
  • pédiatre.

Le syndrome métabolique doit être différencié de:

Traitement

Le traitement du syndrome métabolique est conservateur, mais complexe, visant à:

  • normalisation du poids corporel;
  • stabilisation de la pression artérielle;
  • restauration du fond hormonal.

Les principaux domaines thérapeutiques sont la prise de médicaments et l'alimentation dans le syndrome métabolique.

Pour soulager la résistance à l'insuline, les médecins prescrivent:

  • les biguanides;
  • les inhibiteurs d'alpha-glucosidase;
  • thiazolidinediones.

Les médicaments contre l'obésité impliquent l'utilisation d'inhibiteurs de la lipase. Le traitement de l'hypertension artérielle est réalisé à l'aide de:

  • les inhibiteurs de l'enzyme renforcée par l'angiotensine;
  • bêta-bloquants;
  • les bloqueurs des récepteurs de l'angiotensine-2;
  • antagonistes du calcium;
  • les diurétiques;
  • antagonistes des récepteurs à l'imidazoline.

En augmentant les taux de cholestérol, débarrassez-vous des triglycérines, des statines et des fibrates.

Le régime du syndrome métabolique a les règles suivantes:

  • consommation fréquente de nourriture, mais en petites portions;
  • exclusion complète de la restauration rapide, des glucides digestibles et des aliments riches en graisses;
  • augmentation de la consommation de légumes et de fruits sous quelque forme que ce soit;
  • enrichissement de l'alimentation avec des bouillies;
  • limiter la consommation quotidienne de sel à 5 ​​grammes;
  • faire cuire des plats en les faisant cuire, en les trempant, en les faisant cuire à la vapeur ou au four.

En outre, le traitement du syndrome métabolique comprend:

  • exercice modéré régulier;
  • soutien psychothérapeutique;
  • l'application de recettes de médecine traditionnelle, mais seulement après l'approbation du médecin traitant.

Complications possibles

Si une personne ne fait pas attention aux manifestations cliniques d'une telle maladie, la probabilité de développement n'est pas exclue:

  • diabète sucré;
  • infarctus du myocarde;
  • cardiopathie ischémique chronique;
  • accident vasculaire cérébral
  • syndrome de l'apnée obstructive du sommeil;
  • insuffisance cardiaque;
  • néphropathie diabétique et rétinopathie;
  • syndrome des ovaires polykystiques;
  • diminution de la libido;
  • la goutte
  • impossibilité d'avoir des enfants;
  • une diminution persistante de la résistance du système immunitaire.

Prophylaxie et pronostic

Pour éviter la formation d'un problème tel que l'obésité et le syndrome métabolique, il est nécessaire de respecter strictement les recommandations préventives simples suivantes:

  • rejet complet des dépendances;
  • une nutrition complète et équilibrée;
  • garder un style de vie actif;
  • éviter l'épuisement émotionnel;
  • ne prendre que les médicaments que le médecin prescrira;
  • traitement en temps opportun des maladies endocriniennes;
  • Passage régulier d'un examen préventif complet à la clinique avec une visite à tous les cliniciens.

Lorsque toutes les recommandations thérapeutiques et préventives sont mises en œuvre, le syndrome métabolique aura un pronostic favorable. Cependant, une détection ultérieure de la pathologie conduit presque toujours à la formation des effets ci-dessus.

Si vous pensez que vous avez Syndrome métabolique et les symptômes caractéristiques de cette maladie, alors vous pouvez aider les médecins: un endocrinologue, un thérapeute, un pédiatre.

Nous suggérons également d'utiliser notre service de diagnostic en ligne qui, en fonction des symptômes, sélectionne les maladies probables.

L'adénome surrénalien est le néoplasme le plus commun de cet organe. A un caractère bénin, inclut le tissu glandulaire. Chez les hommes, la maladie est diagnostiquée 3 fois moins souvent que chez les femmes. Le groupe de risque principal est constitué des personnes âgées de 30 à 60 ans.

syndrome de sevrage - une gamme de différents troubles (le plus souvent par la mentalité) se produisant à une fin brutale de la réception de l'alcool, des médicaments ou de la nicotine dans le corps après consommation prolongée. Le facteur principal, qui cause ce trouble, est la tentative du corps de réaliser indépendamment l’état avec l’utilisation active d’une substance donnée.

La maladie hypertensive est une maladie chronique qui se caractérise par une augmentation persistante de la pression artérielle à des niveaux élevés en raison d’une perturbation de la régulation de la circulation sanguine dans le corps humain. De même, des termes tels que l'hypertension et l'hypertension sont utilisés pour désigner cette condition.

La résistance à l'insuline est une violation de la réaction métabolique des cellules tissulaires à l'insuline, à condition qu'elle soit en quantité suffisante dans l'organisme. À la suite de cela, un processus pathologique est provoqué - la résistance à l'insuline, dont le résultat peut être le développement du diabète de type 2.

La ménopause masculine est un trouble qui se développe absolument chez chaque membre du sexe masculin, ce qui signifie qu'il s'agit d'un processus complètement normal associé au vieillissement naturel du corps. Dans le domaine médical, cette condition s'appelle l'andropause.

Grâce à des exercices physiques et à la maîtrise de soi, la plupart des gens peuvent se passer de médicaments.

Syndrome métabolique

Syndrome métabolique - un complexe de symptômes, manifesté par une violation du métabolisme des graisses et des glucides, une augmentation de la pression artérielle. Les patients développent une hypertension artérielle, une obésité, une résistance à l'insuline et une ischémie du muscle cardiaque. Le diagnostic comprend l'examen de l'endocrinologue, la détermination de l'indice de masse corporelle et du tour de taille, l'évaluation du spectre lipidique, la glycémie. Si nécessaire, effectuez une échographie du cœur et une mesure de la pression artérielle sur 24 heures. Le traitement consiste à changer le mode de vie: sports actifs, régime spécial, régulation du poids et statut hormonal.

Syndrome métabolique

Syndrome métabolique (syndrome X) - une maladie concomitante qui comprend plusieurs pathologies: diabète, hypertension artérielle, obésité, cardiopathie ischémique. Le terme "syndrome X" a été introduit pour la première fois à la fin du vingtième siècle par le scientifique américain Gerald Riven. La prévalence de la maladie varie de 20 à 40%. La maladie touche des personnes âgées de 35 à 65 ans, principalement des hommes. Chez les femmes, le risque de syndrome après le début de la ménopause est multiplié par cinq. Au cours des 25 dernières années, le nombre d'enfants atteints de ce trouble a augmenté à 7% et continue d'augmenter.

Causes du syndrome métabolique

Le syndrome X est une pathologie qui se développe avec une exposition simultanée à plusieurs facteurs. La principale raison est une violation de la sensibilité des cellules à l'insuline. La base de la résistance à l'insuline est la prédisposition génétique, les maladies du pancréas. Les autres facteurs contribuant à l'apparition du complexe de symptômes comprennent:

  • Perturbation de la nutrition. Une consommation accrue de glucides et de graisses, ainsi que des excès alimentaires, entraînent un gain de poids. Si la quantité de calories consommées dépasse les coûts énergétiques, des dépôts de graisse sont accumulés.
  • Adynamia. Un mode de vie de bas niveau, un travail «sédentaire», l'absence de charge sportive contribuent à ralentir le métabolisme, l'obésité et l'émergence d'une résistance à l'insuline.
  • Maladie hypertensive. Les épisodes d'hypertension incontrôlés à long terme provoquent des troubles de la circulation sanguine dans les artérioles et les capillaires, il y a un spasme des vaisseaux sanguins, le métabolisme dans les tissus est perturbé.
  • Tension nerveuse. Le stress, les expériences intenses entraînent des troubles endocriniens et une suralimentation.
  • Troubles de l'équilibre hormonal chez les femmes. Pendant la ménopause, les niveaux de testostérone augmentent, la production d'oestrogènes diminue. Cela provoque un ralentissement du métabolisme dans le corps et une augmentation des dépôts de graisse dans le type androïde.
  • Déséquilibre hormonal chez l'homme. Une diminution des taux de testostérone après 45 ans favorise la prise de poids, une altération du métabolisme de l'insuline et une augmentation de la pression artérielle.

Symptômes du syndrome métabolique

Les premiers signes de troubles métaboliques sont la fatigue, l’apathie, l’agression non motivée et la mauvaise humeur dans un état de faim. En règle générale, les patients choisissent les aliments de manière sélective, préfèrent les glucides «rapides» (gâteaux, pain, sucreries). La consommation de sucré provoque des hausses d'humeur à court terme. Le développement ultérieur de la maladie et les changements athéroscléreux dans les vaisseaux conduisent à des douleurs périodiques dans le cœur, des palpitations. Des niveaux élevés d'insuline et d'obésité provoquent des troubles du système digestif, l'apparition de constipation. Perturbé le fonctionnement du système nerveux parasympathique et sympathique développe une tachycardie, tremblement des membres.

La maladie se caractérise par une augmentation de la couche de graisse non seulement dans la poitrine, l'abdomen, les membres supérieurs, mais également autour des organes internes (graisse viscérale). Un jeu de poids aigu contribue à l'apparition de stries bordeaux (vergetures) sur la peau de l'abdomen et des cuisses. Il y a des épisodes fréquents d'augmentation de la pression artérielle supérieure à 139/89 mm Hg. st., accompagnée de nausées, de maux de tête, de bouche sèche et de vertiges. Une hyperémie de la moitié supérieure du tronc est due à une altération du tonus des vaisseaux périphériques, à une transpiration accrue due à des dysfonctionnements du système nerveux autonome.

Les complications

Le syndrome métabolique entraîne l'apparition de l'hypertension, de l'athérosclérose des artères coronaires et des vaisseaux cérébraux et, par conséquent, d'une crise cardiaque et d'un accident vasculaire cérébral. L'état de résistance à l'insuline entraîne le développement du diabète de type 2 et de ses complications - la rétinopathie et la néphropathie diabétique. Chez les hommes, le complexe de symptômes contribue à un affaiblissement de la puissance et à une violation de la fonction érectile. Chez les femmes, le syndrome X est la cause de la survenue d'ovaires polykystiques, de l'endométriose, d'une diminution de la libido. En âge de procréer, les troubles du cycle menstruel et le développement de l'infertilité sont possibles.

Diagnostic

Le syndrome métabolique ne présente pas de symptômes cliniques évidents, la pathologie est souvent diagnostiquée tardivement après l'apparition des complications. Le diagnostic comprend:

  • Examen spécialisé. Endocrinologue étudie l'histoire et la vie de la maladie (antécédents familiaux, la routine quotidienne, l'alimentation, les maladies concomitantes, les conditions de vie), procède à un examen général (paramètres de pression artérielle, poids). Si nécessaire, le patient est orienté vers un diététicien, un cardiologue, un gynécologue ou un andrologue.
  • Définition des indicateurs anthropométriques. Un type d'obésité androïde est diagnostiqué en mesurant la circonférence de la taille. Lorsque X syndrome mâle composant actif est supérieur à 102 cm chez les femmes -. 88 cm Le surpoids est détectée par comptage de l'indice de masse corporelle (IMC) de formule IMC = poids (kg) / taille (m) ². Le diagnostic d '"obésité" est donné avec un IMC supérieur à 30.
  • Tests de laboratoire. Le métabolisme des lipides est rompu: le taux de cholestérol, de LDL, de triglycérides est augmenté, le taux de HDL est réduit. Un trouble du métabolisme glucidique entraîne une augmentation du glucose et de l'insuline dans le sang.
  • Recherche supplémentaire. Selon les indications, une surveillance quotidienne de la tension artérielle, de l'ECG, de l'ECHO-CG, des ultrasons du foie et des reins, du profil glycémique et du test de tolérance au glucose est attribuée.

Les troubles métaboliques doivent être différenciés avec le syndrome de la maladie et de Cushing. Lorsque la détermination de panne est effectuée excrétion de cortisol par jour dans la dexaméthasone de l'échantillon d'urine, l'imagerie surrénalienne ou hypophysaire. Le diagnostic différentiel des troubles métaboliques sont également organisés avec la thyroïdite auto-immune, l'hypothyroïdie, le syndrome de phéochromocytome et hyperplasie du stroma de l'ovaire. Dans ce cas, le niveau d'ACTH, de prolactine, de FSH, de LH et d'hormone stimulant la thyroïde est en outre déterminé.

Traitement du syndrome métabolique

Le traitement du syndrome X implique une thérapie complète visant à normaliser le poids, les paramètres de la pression artérielle, les indicateurs de laboratoire et le fond hormonal.

  • Mode d'alimentation Les patients doivent être exclus des glucides digestibles (de gâteaux, bonbons, boissons sucrées), fast-food, les aliments en conserve, limiter la quantité de sel et les pâtes. Le régime alimentaire quotidien devrait comprendre des légumes frais, des fruits de saison, des céréales, du poisson et de la viande à faible teneur en matière grasse. La nourriture doit être consommée 5 à 6 fois par jour en petites portions, en mâchant bien et en ne lavant pas avec de l'eau. Dans les boissons, il est préférable de choisir du thé vert ou blanc non sucré, des boissons aux fruits et des compotes sans ajouter de sucre.
  • Activité physique. En l'absence de contre-indications du système musculo-squelettique, le jogging, la natation, la marche nordique, le pilates et l'aérobic sont recommandés. La charge physique devrait être régulière, au moins 2 à 3 fois par semaine. Exercices matinaux utiles, promenades quotidiennes dans le parc ou dans la ceinture forestière.
  • Thérapie médicamenteuse. Les médicaments sont prescrits dans le but de traiter l'obésité, de réduire la tension artérielle, de normaliser le métabolisme des graisses et des glucides. En violation de la tolérance au glucose, les médicaments à base de metformine sont utilisés. La correction des dyslipidémies dans l’inefficacité de l’alimentation est réalisée par les statines. Avec l'hypertension, les inhibiteurs de l'ECA, les inhibiteurs calciques, les diurétiques et les bêta-bloquants sont utilisés. Pour normaliser le poids des médicaments prescrits qui réduisent l'absorption des graisses dans l'intestin.

Pronostic et prévention

Avec le diagnostic et le traitement opportuns du syndrome métabolique, le pronostic est favorable. Plus tard, la détection de la pathologie et l'absence de thérapie complexe entraînent de graves complications aux reins et au système cardiovasculaire. La prévention du syndrome comprend une nutrition rationnelle, le rejet des mauvaises habitudes, l'exercice régulier. Il est nécessaire de contrôler non seulement le poids, mais aussi les paramètres de la figure (tour de taille). En présence de maladies endocriniennes concomitantes (hypothyroïdie, diabète sucré), un examen de suivi de l'endocrinologue et une étude du fond hormonal sont recommandés.

Syndrome métabolique

Le groupe le plus sensible à ces facteurs est le groupe des nourrissons, des enfants et des adolescents. Le danger pour sa part est aussi un groupe de maladies, appelé civilisation. Celles-ci comprennent les maladies du système respiratoire, la circulation sanguine, les allergies, l'oncologie, le sida, la maladie d'Alzheimer et bien d'autres. Récemment, le syndrome métabolique leur a également été attribué, qui apparaît encore plus souvent parmi d'autres. chez les enfants.

Le syndrome métabolique est une maladie très grave qui, jusqu'à récemment, était décrite dans la partie adulte de la population. Ceci est un ensemble de facteurs qui augmentent le risque de maladie cardiovasculaire.

Syndrome métabolique: tout sur le problème

Le syndrome métabolique - une combinaison de divers troubles métaboliques et / ou maladies causant le développement précoce de l'athérosclérose et de ses complications cardiovasculaires. Le syndrome métabolique chez les femmes en âge de procréer avant les cliniciens savent comment le syndrome neyroobmennoendokrinny, le type d'écoulement de forme légère de la maladie de Cushing, le syndrome hypothalamique ou diencéphale.

Dans cette section, le matériel sera présenté à partir des positions du gynécologue-endocrinologue. Chez les femmes en âge de procréer, le syndrome métabolique est l'une des causes les plus fréquentes d'échec de la reproduction face à l'obésité progressive et aux symptômes diencéphaliques.

MKB-10 CODE E28.8 Autres types de dysfonctionnement ovarien.

Epidémiologie

La fréquence de cette pathologie dans la population atteint 15 à 20%, environ 30 à 35% dans la structure des troubles de la reproduction et jusqu'à 70% chez les patients présentant des processus endométriaux hyperplasiques récurrents. la fréquence des pertes de grossesse précoces augmente à 35%.

Étiologie

Les causes du syndrome métabolique - l'impact de divers facteurs (stress mental, du système nerveux central, autre chirurgie, une blessure, l'accouchement, l'avortement, etc.) Chez les femmes avec certains arrière-plan prémorbide (labilité congénitale ou acquise fonctionnelle et extrahypothalamic structures hypothalamiques).

Pathogenèse

Dans un premier temps il y a une perturbation de la régulation neuroendocrine de l'hypothalamus, Diencéphalique définis de façon marquée les symptômes (l'insomnie, l'appétit, la soif, des étourdissements, des maux de tête, l'hypertension, et d'autres.), Indiquant la genèse centrale (hypothalamo) de cette maladie.

Cela augmente la sécrétion d'ACTH, le rythme de la libération de prolactine est perturbé tsirhoralny GnRH et par conséquent dans les gonadotrophines pituitaires. estrone extragonadique est synthétisé à partir des androgènes augmente la sensibilité de l'hypophyse pour caractéristique supplémentaire GnRH donne gipotalamogipofizarnoyaichnikovoy système pour former des ovaires polykystiques secondaires.

Troubles du système hypothalamo-hypophyso-surrénalien. En réponse à une stimulation excessive de l'ACTH de la glande surrénale augmente la formation de croûte hormones stéroïdes: les glucocorticoïdes (cortisol), les minéralocorticoïdes (aldostérone) et les hormones sexuelles, principalement des androgènes.

Hypercorticisme favorise spécifique, que l'on appelle l'adiposité viscérale (central, Kushingoid, de sexe masculin, l'obésité androïde) avec un dépôt préférentiel du tissu adipeux dans la ceinture d'épaule, l'abdomen et les organes internes du mésentère.

Le tissu adipeux viscéral entraîne la formation d'une résistance à l'insuline due à une hyperinsulinémie. Ensuite, il y a un profil lipidique de perturbation (dyslipidémie), caractérisé par des niveaux accrus de niveaux des facteurs athérogènes (triglycérides, lipoprotéines de basse densité, lipoprotéines à très basse densité) et une diminution de lipoprotéines de haute densité, ce qui conduit à l'athérosclérose et l'hypertension.

La séquence de développement des troubles métaboliques correspond à la durée de la maladie. Par conséquent, l'hypertension artérielle, composante obligatoire du syndrome métabolique, se manifeste généralement après 35 ans.

l'obésité viscérales contribuent également à la boulimie (augmentation de l'appétit et la prise alimentaire excessive) en raison de la violation de la fonction neurotransmetteur de contrôle sur les centres alimentaires dans l'hypothalamus.

Ainsi, à la suite de l'activation « gipotalamusgipofiznadpochechniki » l'axe 4 sont formés de composants principaux ( « le quatuor mortel »), le syndrome métabolique: obésité viscérale, une résistance à l'insuline, la dyslipidémie et l'hypertension.

Le rôle de l'insuline dans la fonction ovarienne est réduit à une augmentation de la synthèse de la testostérone LH-dépendante. En outre, l'insuline supprime la production de la SHBG dans le foie, augmentant ainsi le taux sanguin de fractions de testostérone libre et de l'estradiol à activité biologique.

Système hypothalamo-hypophyso-ovarien. Chez les femmes présentant un syndrome métabolique, les ovaires polykystiques se forment non seulement en raison de troubles métaboliques, mais constituent également la principale violation du contrôle des neurotransmetteurs de la fonction gonadolibérine. Les mécanismes de formation des ovaires polykystiques secondaires peuvent être simplifiés comme suit.

En conséquence, les changements dans la sécrétion des gonadotrophines de GnRH est des produits cassés vers le haut niveau relatif de la synthèse de déclin LH et FSH. Dans les ovaires, le processus d'ovulation est interrompu, il y a d'abord la persistance des follicules, puis leur atrésie.

Androgènes en excès de surrénale au départ, puis de l'ovaire polykystique augmente la synthèse de l'estrone dans le tissu adipeux. De grandes concentrations de estrone extragonadiques augmentent la sensibilité hypophysaire à la GnRH, ce qui conduit à une hypersécrétion chronique de LH et ferme le « cercle vicieux » dans la formation des ovaires polykystiques secondaires.

Tableau clinique

Le signe cardinal du syndrome métabolique est une violation de la fonction menstruelle et générative sur fond de prise de poids de 10-30 kg. La plupart des patients se plaignent d'une irrégularité menstruelle, d'une fausse couche, de l'infertilité, d'un excès de cheveux, de l'obésité et de la variété des «plaintes de diencephalic».

De plus, l'excès de poids du patient est associé à des troubles endocriniens et non à des facteurs nutritionnels. Ce n’est qu’avec des antécédents soigneusement collectés que vous pouvez identifier la présence d’une augmentation de l’appétit, principal facteur d’obésité.

Diagnostic

Le diagnostic du syndrome métabolique repose sur des données cliniques et des caractéristiques phénotypiques (cycle menstruel, contre la prise de poids, obésité androïde et plaintes «diencéphale»).

Anamnèse

Parmi les maladies transférées, il existe une incidence élevée d'infection virale respiratoire aiguë de diverses pathologies extragénitales. L'hérédité chez la plupart des patients est entravée par une fonction de reproduction altérée, l'obésité, le diabète sucré insulino-dépendant, les maladies cardiovasculaires.

Il est nécessaire d'identifier les facteurs qui contribuent à la prise de poids, afin de déterminer la durée de la maladie et la probabilité de formation d'ovaires polykystiques secondaires. Fonction menstruelle et générative: l'âge de la ménarche ne diffère pas de celui de la population - 12-13 ans.

Un trait distinctif est un trouble secondaire du cycle menstruel après exposition à divers facteurs dans le contexte de la prise de poids. La violation du cycle menstruel commence par une augmentation de la durée du cycle, le FNL, puis développe une oligo-aménorrhée et une anovulation chronique; fréquence des saignements utérins anormaux - jusqu'à 20%.

La plupart des patients ayant des antécédents de grossesse, se terminant par un accouchement, un avortement, une altération de la fonction générative est plus souvent caractérisée par une infertilité secondaire ou une fausse couche (au début de la maladie).

Examen physique

Dans l'examen physique, l'indice de masse corporelle correspond à l'obésité et est supérieur à 30 et le rapport de la circonférence de la taille à la circonférence de la hanche est typique du type viscéral de l'obésité (plus de 0,85). Un signe clinique important est constitué par les bandes extensibles sur la peau de l'abdomen, les hanches, du rose pâle au violet.

Le degré de gravité de l'hirsutisme, l'acné est plus élevé que dans le SOPK, qui est due à l'influence non seulement des androgènes surrénales, mais la testostérone extragonadique synthétisée en grande quantité de tissu adipeux.

Dans la formation de la croissance des cheveux de tige renforcée polykystiques secondaire ovaire non seulement dans la linea alba, champs péripapillaires et l'intérieur des cuisses, mais aussi souvent dans le menton, les moustaches, sur le sternum, le dos, les fesses.

Dans ce cas, certains patients présentent des signes de syndrome viril - une alopécie dépendant des androgènes et une diminution du tonus de la voix. L’état des glandes mammaires se caractérise par une hypertrophie due à la présence de tissu adipeux et une fréquence élevée de mastopathie fibrokystique.

Lorsque l'examen gynécologique est nécessaire de prêter attention au degré de saturation du nombre cervical oestrogénique qui, dans la première phase des montants de la maladie à 10-12 cm, et la formation de l'ovaire polykystique secondaire -. 5-6 cm De plus, nigroidny acanthosis de ces patients « le plus souvent observé dans les plis inguinaux.

Recherche instrumentale

L'échographie transvaginale aidera à identifier les ovaires polykystiques secondaires. Au début de la maladie des ovaires multifollikulyarnye définis, qui se distinguent des follicules normaux pluralité de stroma de volume de 10 à 12 mm de diamètre.

Le pic d'insulinémie est observé après 60 minutes et après 120 minutes, les valeurs d'insuline (mais pas le glucose) atteignent leur valeur initiale ou légèrement supérieure aux valeurs de référence. De plus, les critères de laboratoire pour la résistance à l'insuline sont la concentration d'insuline basale de 12,2 mUI / l et plus.

Informative peut également être considérée comme la définition de l'indice HOMA, dont la valeur est supérieure à 2,5 indique la résistance à l'insuline. Pour calculer cet indice, seules les concentrations basales de glucose et d’insuline sont nécessaires, qui se multiplient et se divisent par 22,5.

Recherche en laboratoire

Les études hormonales se caractérisent par une augmentation des concentrations sanguines d’ACTH, de cortisol et de prolactine. Le niveau de LH et de FSH peut être normal et la formation d'ovaires polykystiques secondaires augmente la concentration de LH avec une augmentation du rapport LH / FSH à 2,5-3.

Avec la biopsie de l'endomètre, on note une incidence élevée de processus hyperplasiques et d'adénomatose dans l'endomètre (jusqu'à 60%), ce qui est sans aucun doute associé à des troubles métaboliques prononcés. Par conséquent, les médecins praticiens doivent traiter ces patients avec une vigilance oncologique et recommander un grattage séparé pour les irrégularités menstruelles, ainsi que des signes échographiques de l'hyperplasie de l'endomètre.

Diagnostic différentiel

Le diagnostic différentiel est effectué principalement avec la maladie de Cushing. Dans le diagnostic, il est nécessaire de participer à des endocrinologues communs, pour lesquels la maladie de Cushing n'est pas rare. Dans ce cas, des taux élevés d’ACTH, de cortisol et de prolactine et des signes échographiques d’hyperplasie du cortex surrénalien sont notés. Le diagnostic différentiel est également réalisé avec une pathologie spéciale des ovaires - la tekamatose stromale.

Le tableau clinique de cette pathologie est caractérisé par l'obésité exprimée par un syndrome viral avec "acanthose nigroïde" et une résistance à l'insuline. Dans le sang, le taux d'androgènes est significativement augmenté à des niveaux normaux de LH et de FSH, la taille des ovaires peut être normale. Un trait caractéristique des processus endométriaux hyperplasiques récurrents ne se prêtant pas à l'hormonothérapie.

Le plus souvent, nous devons faire un diagnostic différentiel avec le SOPK et l'obésité. Dans ce cas, le rôle principal est donné aux données historiques de cas (fonction générative menstruel secondaire et le syndrome métabolique), parce que la formation de échographique des ovaires polykystiques secondaire, les caractéristiques métaboliques et endocrinologiques ne diffèrent pas de ceux de l'obésité SOPK.

Traitement

Le traitement présente certaines difficultés, car la restauration de la fonction menstruelle et générative ne peut être obtenue que dans un contexte de normalisation du poids corporel. L'erreur la plus courante des médecins en exercice est la stimulation de l'ovulation contre l'obésité.

Il est important de détecter précocement la maladie au stade des troubles fonctionnels, avant la formation des ovaires polykystiques. Dans ce cas, la thérapie métabolique conduit à la restauration des cycles menstruels ovulatoires et de la fertilité.

Objectifs du traitement

L'objectif principal du traitement est la normalisation du poids corporel, la restauration de l'homéostasie métabolique et hormonale, ce qui contribue non seulement à la réalisation de la fonction générative, mais aussi à la réduction des risques pour la santé et le développement de compétences à long terme. La nutrition rationnelle implique une diminution de la valeur énergétique due aux graisses et aux glucides et constitue la base de la thérapie métabolique.

Médicaments

La sibutramine, un inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine et de la norépinéphrine dans les synapses du système nerveux central, s'est avérée efficace à partir des médicaments à effet neurotransmetteur. Renforce et prolonge le sentiment de satiété, supprimant ainsi l'appétit, stimule le système nerveux sympathique, augmentant la dépense énergétique. Il est prescrit pour 10-15 mg par jour.

Les effets secondaires sont associés au mécanisme d'action du médicament: selles grasses, augmentation de la défécation, envie de déféquer, flatulence. Lorsque la teneur en matières grasses de l'alimentation représente 30% de la valeur énergétique quotidienne, ces phénomènes sont minimes. Le mécanisme d'action de la bodymarine est basé sur le clivage et l'excrétion des graisses, de sorte que la diarrhée et les selles grasses ne sont pas observées. Pour réduire le poids corporel, prenez 2 comprimés 2 fois par jour pendant 30 à 45 minutes avant le repas principal (déjeuner, dîner), en lavant chaque comprimé avec 1 verre d'eau.

En outre, un exercice modéré est recommandé, ce qui non seulement contribue à la perte de poids, mais augmente également la sensibilité des tissus périphériques (muscle) à l’insuline. Tous les patients ayant une obésité viscérale, qui se caractérise toujours par une résistance à l'insuline, la metformine est recommandée chez la plupart des patients à raison de 1500 mg par jour.

Après la perte de poids, une partie des femmes rétablit le cycle menstruel et la fertilité ovulatoires, car les ovaires polykystiques secondaires ne se sont pas encore formés. Pour la période de normalisation du poids corporel, il est recommandé de protéger contre la grossesse, qui peut être compliquée par une gestose sévère ou interrompue au début.

L'anovulation après normalisation du poids corporel et des anomalies métaboliques indique la formation d'ovaires polykystiques secondaires. Dans ce cas, il est recommandé de stimuler l'ovulation de manière conservatrice ou chirurgicale. Comme l'infertilité est souvent secondaire, avant la stimulation de l'ovulation, une exception au facteur tubaire est obligatoire.

Pour le traitement de l'hirsutisme nommer COC sans fournir des effets métaboliques, en particulier Janine © © ou Yarina, qui comprend la nouvelle drospirénone progestatif sur les propriétés les plus proches de la progestérone endogène. Comme un analogue de la spironolactone, la drospirénone a une action antiminéralocorticoïde et antiandrogène. Dans le contexte d'une alimentation équilibrée avec une diminution de la masse grasse diminue la synthèse des androgènes qui donne déjà des résultats positifs.

pathogenèse Mnogofaktory du syndrome métabolique impliquant de nombreux systèmes du corps provoque la complexité et la faible efficacité de la thérapie, ce qui devrait être la base de la réglementation de l'échange des neurotransmetteurs du système nerveux central sur une normalisation de fond de poids corporel, en particulier lors de la formation des ovaires polykystiques secondaires.

en temps opportun des troubles métaboliques dans la première (fonctionnelle), le stade de la maladie est plus efficace dans le rétablissement de la santé reproductive et la prévention des maladies cardiovasculaires, le diabète sucré insulino-dépendant - les effets du syndrome métabolique, ce qui pourrait avoir une incidence sur la qualité de vie des femmes chez les femmes pré et post-ménopause.

Symptômes du syndrome métabolique

À l'heure actuelle, les maladies cardiovasculaires (infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral, etc.) et le plomb du diabète de type 2 parmi les causes de décès, la prévention de ces maladies - un problème important des temps modernes. La prévention de toute maladie repose sur la lutte contre les facteurs de risque. Le terme syndrome métabolique est utilisé en médecine spécifiquement pour détecter et éliminer rapidement les facteurs de risque de maladies cardiovasculaires et de diabète.

Syndrome métabolique - un groupe de facteurs de risque de maladies cardiovasculaires et de diabète. Les violations incluses dans le cadre du syndrome métabolique, longtemps inaperçu, commencent souvent à se former dans l'enfance et l'adolescence, ce qui conduit inévitablement à la maladie athéroscléreuse, le diabète, l'hypertension.

Souvent, les patients souffrant d'obésité, « un peu » des niveaux élevés de glucose, la pression artérielle à la limite supérieure de la normale ont été négligés. Ce n'est que lorsque ces facteurs de risque deviennent une maladie grave que le patient est attentif à la santé.

Pour la commodité des patients et des praticiens, des critères clairs sont établis pour permettre le diagnostic d'un syndrome métabolique avec un examen minimal. À l'heure actuelle, la plupart des médecins utilisent une définition commune du syndrome métabolique proposé par la Fédération Internationale du Diabète: une combinaison de l'obésité abdominale, et les deux critères supplémentaires (dyslipidémie, troubles du métabolisme des glucides, hypertension).

Considérons tous les critères du syndrome métabolique:

Le critère principal et obligatoire est l'obésité abdominale, c'est-à-dire l'obésité, dans laquelle le tissu adipeux se dépose principalement dans l'abdomen. Parfois, cette obésité est appelée obésité "par le type de pomme" ou "android". Le dépôt de graisse principalement dans les cuisses et les fesses ( « le type de poire », « gynoid ») ne présente pas de tels effets indésirables et ne sont pas considérés comme un critère du syndrome métabolique.

Il convient de rappeler que l'obésité peut être non seulement une conséquence de la suralimentation et d'un mauvais mode de vie, mais aussi un symptôme d'une maladie génétique ou endocrinienne grave. Par conséquent, la combinaison de l'obésité et des symptômes tels que le gonflement, la peau sèche, la constipation, des douleurs osseuses, striae ( « stretching ») sur la peau, décoloration de la peau, troubles de la vision, vous devriez le plus tôt possible pour répondre à l'endocrinologue d'exclure les formes secondaires de l'obésité.

Critères supplémentaires:

  1. L'hypertension artérielle est diagnostiquée si la pression artérielle systolique est supérieure ou égale à 130 mmHg. diastolique est supérieur ou égal à 85 mm. Hg, ou dans le cas d'un patient prenant des médicaments antihypertenseurs.
  2. Troubles du spectre lipidique. Pour diagnostiquer bihimichesky besoin d'un test sanguin: détermination du niveau de triglycérides et de cholestérol HDL. Les critères du syndrome comprennent les niveaux de Triglycérides plus de 1,7 mmol / l, lipoprotéines de haute densité inférieure à 1,03 mmol / l pour les hommes et moins de 1,2 mmol / l chez les femmes, ou le traitement de la dyslipidémie fait établi.
  3. Une violation du métabolisme des glucides est la glycémie à jeun de plus de 5,6 mmol / l, ou un traitement avec des médicaments réducteurs de sucre.

Diagnostic

Si nécessaire, le médecin traitant désignera un examen supplémentaire:

  • surveillance quotidienne de la pression artérielle,
  • Étude ECG,
  • échographie du cœur et des vaisseaux sanguins,
  • détermination d'indicateurs biochimiques des lipides sanguins,
  • recherche sur la fonction hépatique et rénale,
  • la détermination de la glycémie après 2 heures après avoir mangé ou après un test de tolérance au glucose par voie orale.

Traitement

Le traitement du syndrome métabolique consiste à maintenir un mode de vie sain et un traitement médicamenteux. Changer le mode de vie signifie changer le régime alimentaire, le régime d'activité physique et le rejet des mauvaises habitudes. La pharmacothérapie (la prescription de médicaments) n'aura aucun effet si le patient ne suit pas les règles de nutrition et d'activité physique.

Recommandations nutritionnelles

  • Les régimes extrêmement stricts et le jeûne ne sont pas recommandés. La diminution du poids corporel devrait être progressive (de 5 à 10% la première année). Avec un taux de perte de poids rapide, il est difficile pour un patient de garder le résultat, les pertes de poids étant presque toujours rapidement récupérées.
  • Plus utile et efficace pour modifier la composition de la nourriture: la réduction de la consommation de graisses animales, en remplacement de graisses animales avec des légumes, la consommation croissante de fibres, de fibres et de réduire la consommation de sel.
  • Il devrait éliminer presque complètement les boissons gazeuses sucrées, la confiserie, la restauration rapide.
  • L’utilisation du pain est mieux limitée à 150-200 grammes par jour,
  • Les soupes doivent être principalement végétales.
  • Dans les produits à base de viande, il est préférable de choisir des variétés de boeuf, de volaille ou de poisson à faible teneur en matière grasse sous forme bouillie ou versée.
  • A partir des céréales, il est préférable d'utiliser du sarrasin et des flocons d'avoine, du riz, du pin, de l'orge perlé, les céréales sont également possibles, mieux vaut limiter la manne.
  • Les pommes de terre, les carottes, les betteraves, il est recommandé de ne pas utiliser plus de 200 grammes par jour. Légumes, riche en fibres (tomates, les concombres, le poivron, le chou, la laitue, les radis, les courges et les verts) peuvent consommer pratiquement pas de restrictions dans le fromage et la forme bouilli ou cuit au four.
  • Les œufs sont recommandés pour ne pas utiliser plus d'un morceau par jour.
  • Les fruits et les baies peuvent être consommés jusqu'à 200-300 grammes par jour.
  • Teneur minimale en matières grasses du lait, produits laitiers faibles en gras et fromage cottage - 1-2 verres par jour. Crème, fromages gras, crème sure est recommandé d'utiliser occasionnellement.
  • A partir de boissons au thé permis, café faible avec modération, jus de tomate, boissons aux fruits et jus de fruits et de baies de variétés aigres, meilleure cuisine à la maison sans sucre.

Combattre les mauvaises habitudes: restriction de l'alcool, abandon.

Recommandations pour le régime d'exercice

Une augmentation progressive de l'activité physique est recommandée. Vous devriez préférer des sports comme la marche, la course, la gymnastique, la natation. L'essentiel est que les activités physiques soient régulières et correspondent à vos capacités.

Médicaments

La pharmacothérapie du syndrome métabolique vise à traiter l'obésité, les troubles du métabolisme glucidique, l'hypertension artérielle et la dyslipidémie.

À ce jour, la metformine (Siofor, Glucophage) est utilisée pour traiter les troubles du métabolisme des glucides dans le syndrome métabolique. La dose de metformine est sélectionnée sous le contrôle de la glycémie. La dose initiale est généralement de 500-850 mg, la dose journalière maximale est de 2,5-3 g.

Lorsqu'une surdose du médicament ou une violation du régime alimentaire peut provoquer une hypoglycémie - une diminution de la glycémie. L'hypoglycémie manifeste une faiblesse, un tremblement dans le corps, une sensation de faim, de l'anxiété. À cet égard, il est important de surveiller attentivement la glycémie lors de la prise de metformine. Il est préférable que le patient ait un glucomètre - un dispositif d'auto-mesure de la glycémie à la maison.

Pour le traitement de l'obésité, le médicament Orlistat (Xenical) est largement utilisé. Une dose de 120 mg pendant ou dans l'heure suivant le repas principal (mais pas plus de trois fois par jour). Dans le cas de faible teneur en matières grasses dans l'alimentation, l'orlistat est autorisé à manquer.

Cette formulation réduit l'absorption des graisses dans l'intestin, cependant, si le patient augmente la quantité de graisse dans l'alimentation, elle conduit à des effets secondaires désagréables: décharge huileuse de l'anus, flatulences, fréquente envie de déféquer.

Les patients atteints de dyslipidémie, avec une mauvaise alimentation pendant au moins 3-6 mois sont nommés par hypolipémiants, qui comprennent les fibrates statinyili. Ces médicaments ont des limitations importantes dans l'utilisation et des effets secondaires graves, devraient être prescrits uniquement par le médecin traitant.

Antihypertenseurs recommandés par le syndrome métabolique comprennent des inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (énalapril, lisinopril), inhibiteur des canaux calciques (amlodipine) et les agonistes des récepteurs de la imidozalinovyh (rilmenidine, moxonidine). Le choix des médicaments est effectué par le thérapeute ou le cardiologue individuellement, en fonction d'une situation clinique spécifique.

Les complications

Comme mentionné plus haut, le syndrome métabolique est un facteur de risque de maladies cardiovasculaires graves et le diabète, vous devez donc porter une attention particulière à la prévention et le traitement.

Syndrome métabolique ou pourquoi vous prenez du poids

Syndrome métabolique - le concept de la série "a entendu la sonnerie, mais ne sait pas où il se trouve". Nous disons quel genre de problème c'est, comment cela nous empêche de perdre du poids, et nous cherchons des moyens efficaces de protection.

Nous expliquons ce que c'est. En raison de mauvaises habitudes de vie et des aliments riches en glucides (hamburgers, brioches, bonbons, tablettes de chocolat), les cellules perdent leur capacité à accepter l'insuline, et par conséquent, ne reçoivent pas de glucose (il est responsable de son assimilation).

Les substances ─ et l'insuline, ainsi que le glucose excess en excès, s'accumulent dans le sang, ne pouvant pas «pénétrer» dans les cellules. Au fil du temps, le déséquilibre s'intensifie et génère toute une série de troubles: métaboliques et hormonaux. Cela conduit à une détérioration du bien-être global: un excès de poids apparaît, une dyspnée se manifeste, des poussées de pression, la tête fait souvent mal.

Pour éviter une telle disgrâce dans le travail de votre corps et ne pas devenir victime du syndrome métabolique (ou vous en débarrasser le plus rapidement possible, si ce trouble se produit), il suffit de suivre des règles simples.

Aller pour le porridge et les pois

La garantie de la stabilisation du poids et de la normalisation du bien-être est une alimentation équilibrée. Par conséquent, tout d'abord, réviser le régime alimentaire. Ne vous précipitez pas dans les situations extrêmes - les régimes rigides «affamés» aideront seulement à dire adieu aux kilos détestés pendant un certain temps, tout en faisant beaucoup de mal au corps.

A partir des "protozoaires", incidemment, il faudra refuser: il en contient, les produits sucrés et à base de farine sont l'une des principales raisons de l'excès de poids.

Oubliez l'ascenseur

Tout le monde comprend l'importance de l'activité physique pour une bonne santé. Cependant, seule la motivation pour des visites régulières dans un club de fitness est souvent insuffisante. La justification est facile à trouver: le rythme de vie moderne ne laisse aucun choix - le temps libre fait cruellement défaut.

Mais pour disperser le métabolisme, il faut transpirer. N'hésitez pas à choisir ce que vous aimez le plus: le yoga, la marche sportive (y compris les in avec des bâtons scandinaves), la natation. Grâce à "Je ne peux pas", essayez au moins deux fois par semaine de vous entraîner complètement pendant 1 à 1,5 heure. En dernier recours, abandonnez la voiture en faveur de la randonnée et préférez l'ascenseur au sol pour vos deux.

Ne pas boire, ne pas fumer

Combien de fois le monde a-t-il été dit que fumer et boire de l'alcool sont extrêmement néfastes pour la santé. Les boissons alcoolisées sont, en outre, des aliments extrêmement riches en calories. Refuser de telles habitudes peut être extrêmement difficile. Mais gardez à l'esprit que ce sont elles qui provoquent des perturbations dans le travail de presque tous les systèmes internes, épuisant le corps.

Se calmer

Le stress est une autre raison du développement du syndrome métabolique. La dépression émotionnelle, l'irritabilité et la fatigue constante affectent gravement la pression artérielle et augmentent le risque de maladies cardiovasculaires. Presque tous les jours, nous sommes nerveusement surchargés. Le temps perdu dans un embouteillage, nous avons quitté la maison de manière inappropriée sans un parapluie, nous nous sommes disputés avec un collègue à une table voisine à cause du café renversé...

Ces bagatelles valent-elles la dépense de précieuses cellules nerveuses? Nous sommes sûrs que vous pensez également que la bonne réponse est non. La lutte contre le stress aidera non pas les antidépresseurs, mais les tisanes apaisantes, les promenades avant d'aller au lit en plein air, les massages relaxants et les techniques de respiration.

Aller chez le docteur

Si vous ne pensez pas seulement vous avez le syndrome métabolique, et d'entendre le verdict du médecin pour traiter mieux sous la supervision de professionnels. Important iimenno traiter la maladie, plutôt que de simplement frappé la désintoxication de poids et minceur corps perte de poids vif et soudain (il est, bien sûr, utile, mais ne garantit pas une séparation complète et à long terme de la taille XL).

Le médecin doit choisir un régime permettant une diminution progressive du poids (la norme ne dépasse pas 2 à 3 kg par semaine) et, si nécessaire, prescrire des médicaments.

Méthodes non pharmacologiques de traitement du syndrome métabolique

Le syndrome métabolique X (MS) n'est pas un diagnostic, mais un complexe symptomatique de conditions pathologiques interdépendantes. Le problème du syndrome métabolique X (SEP) est causé par un mode de vie malsain: la consommation excessive d'aliments, dans laquelle il existe de nombreux glucides facilement assimilables, des stress constants et une surcharge neuropsychique. Ce n'est pas une maladie, pas un diagnostic, mais un complexe de symptômes de conditions pathologiques interdépendantes.

En 1988, l'endocrinologue américain Professeur G. Reaven en fonction de leurs propres observations et la recherche d'autres experts a présenté une hypothèse: la résistance à l'insuline, l'obésité abdominale (AO), l'hypertension, la dyslipidémie athérogène et une maladie cardiaque coronarienne (CHD) - manifestation d'un état pathologique, qu'il a proposé d'appeler syndrome X.

Il a été constaté que les troubles métaboliques chez les patients atteints de SEP sont dus à une résistance à l'insuline (TI) des tissus (en particulier des tissus musculaires et graisseux) et à une hyperinsulinémie. Aujourd'hui, la sclérose en plaques est répandue dans la population des pays développés, au même titre que la dysbactériose ou le rhume de saison. Selon les prévisions des scientifiques, il deviendra dans un avenir proche la principale cause des maladies cardiovasculaires, dépassant le tabagisme.

Selon l'OMS, en Europe, 40 à 60 millions de patients présentent un syndrome d'insulinorésistance qui présentent un risque élevé de développer un diabète de type 2. Dans les pays industrialisés, la SEP survient chez 10 à 20% des personnes de plus de 30 ans, aux États-Unis - dans 25% des cas.

On pensait que c'était une maladie de personnes d'âge moyen. Cependant, une étude menée sous les auspices de l'American Diabetes Association montre que de 1994 à 2000, la fréquence de la SEP chez les adolescents est passée de 4,2 à 6,4%.

Dans le groupe de risque:

  • les personnes présentant des signes héréditaires d'hypertension;
  • diabète sucré type 2;
  • obésité en surpoids et généralisée avec augmentation de la sécrétion d'acides gras libres (AGL) dans la veine porte;
  • IHD;
  • les maladies cérébrovasculaires associées à l'athérosclérose;
  • parents directs de patients atteints d'hyperlipidémie et / ou d'obésité, de diabète, d'IHD;
  • mener une vie sédentaire;
  • souffrant d'ovaires polykystiques;
  • ayant un métabolisme acide urique altéré;
  • les femmes en période postménopausique.

Les signes cliniques de la SEP: l'augmentation de l'IMC (indice de Quetelet), en particulier androïde type d'obésité (aussi connu sous le nom abdominale), comme le tour de taille chez les femmes de plus de 80 cm, les hommes - plus de 94 cm chez les personnes ayant un excès de poids corporel idéal de 40% l'utilisation du glucose. diminue de 30 à 40%.

obésité Android - un facteur de risque majeur dans le développement de l'hypertension, l'athérosclérose et le diabète de type 2. Dans la circulation sanguine à travers le système de la veine porte, un excès de FFA arrive. Le foie est exposé à une constante et puissante des effets qui conduisent à des perturbations métaboliques: hyperglycémie, augmenter le nombre de lipoprotéines de basse densité (LDL), les triglycérides enrichis, TS, de l'hyperinsulinémie.

Critères supplémentaires pour le développement de la SEP:

  • AH (pression artérielle> 140/90 mm Hg);
  • augmentation des triglycérides (TG)> 1,7 mmol / l;
  • une diminution du taux de cholestérol HDL de 3,0 mmol / l;
  • hyperglycémie à jeun (glucose dans le plasma sanguin> 6,1 mmol / l);
  • violation de la tolérance au glucose (glucose dans le plasma sanguin 2 heures après le test dans les 7,8-11,1 mmol / l).

Un critère de base et deux critères supplémentaires confirment la présence de la SEP.

Dans le régime

Pour la prévention et le traitement de la SEP, parallèlement au rejet du tabagisme et de l’alcool, une activité physique accrue, une alimentation rationnelle et équilibrée sont importantes. Le régime alimentaire dans la correction de la SEP diffère considérablement de l'habituel - pour la perte de poids. Tout d'abord, il est nécessaire de reconsidérer l'approche de la nutrition, y compris la sélection appropriée des produits préférés, les méthodes de préparation des plats, le régime et les règles en matière d'alimentation.

Nous avons besoin d'exercices réguliers et mesurés. Ils ont un effet positif sur presque toutes les composantes du MC.

Exercice quotidien minimum: Marcher au grand air à un rythme rapide (30 minutes) ou dans un rythme lent (1 heure 20 minutes) et en plus, entraîner les muscles de l'abdomen. Le mode d'entraînement optimal peut être calculé par la formule: (220 moins l'âge) * 0,6. Cela devrait être la fréquence cardiaque (fréquence cardiaque).

La thèse principale d'une alimentation saine à la fin du vingtième siècle - utiliser le moins possible de matières grasses - ne s'est pas justifiée. Par exemple, les Français, comparés aux Américains, consomment davantage d'aliments gras, tandis que les maladies cardiovasculaires souffrent beaucoup moins. Le besoin de composants gras doit être déterminé par les principes d’une alimentation équilibrée.

La clé de la santé est dans l'assiette

Lorsqu'il est inclus dans le régime des glucides, en particulier dans le menu du syndrome métabolique X, il est important de tenir compte de leur potentiel hyperglycémique, qui est déterminé par l'indice glycémique (IG) - la capacité à augmenter le taux de sucre dans le sang. Plus l'hyperglycémie est élevée après la digestion des glucides, plus l'IG est élevée.

La transformation culinaire et industrielle des aliments peut entraîner une augmentation de l'IG. Ainsi, l'IG de la purée de pommes de terre instantanée est de 90 et cuite - 70. Réduit sensiblement les fibres alimentaires gastro-intestinales (fibres). Par exemple, des pains GI - 95, un pain - 70, du pain de meulage grossier - 50, du son - 35.

En tenant compte des hydrates de carbone de GI peuvent être divisés en bénéfique ( « bon ») et non rentables ( « mauvais »). Ces derniers sont contenus dans les produits à plus de 50 GI: sucre raffiné, des bonbons, des gâteaux, des confitures, du pain à base de farine blanche, riz blanc, pommes de terre, le maïs, et d'autres.

hydrates de carbone utiles - farine de maïs, les haricots, les lentilles, la plupart des fruits et légumes - sont faibles en glucose et beaucoup de fibres absorbés lentement et ne provoquent pas une augmentation significative du taux de sucre sanguin.

Le pain de farine raffinée est dépourvu de composants biologiquement actifs nécessaires au métabolisme normal, de préférence au broyage grossier. Le pain blanc est uniquement autorisé pour le petit-déjeuner.
Les pommes de terre sont riches en oligo-éléments (elles se trouvent principalement dans la peau), elles contiennent de nombreux glucides; lors de la cuisson GI est 70, avec cuisson au four - 95.

Garnir de pommes de terre ne se combine pas avec des plats de viande, il faut le remplacer par des aubergines, du chou-fleur, des haricots (riches en magnésium), des tomates ou une salade verte. L'IG de certains légumes (carottes, betteraves) augmente considérablement après le traitement thermique; Des salades fraîches sont recommandées.

Dans l'alimentation des patients atteints de SEP, il est nécessaire d'inclure des fruits. Ils contiennent non seulement du glucose, du saccharose, mais aussi une grande quantité de fructose, ainsi que des fibres, qui réduisent l'IG et la digestibilité du sucre. Les poires et les pommes sont riches en pectine; il empêche la croissance de la glycémie et est un sorbant. Les nutritionnistes conseillent de manger des fruits 1,5-2 heures après le repas principal, car ils peuvent perturber sa digestion et son tube digestif. Régimes de déchargement utiles.

Importance de la composition chimique et de la fréquence des repas. Les personnes dont le régime alimentaire est riche en protéines sont moins enclines à l'obésité, car elles dépensent beaucoup d'énergie pour utiliser les aliments. Augmenter le poids de l'alcool, des boissons sucrées, de l'irrégularité de la nutrition.

Le régime alimentaire des patients présentant une hypersensibilité aux graisses est faible en glucides, devrait inclure la viande maigre, la volaille maigre, le poisson, le fromage blanc. Évitez les aliments frits; il est préférable de faire cuire sur le gril sans graisse supplémentaire. Les plats cuisent sans sel, sel au moment de servir. Les assaisonnements à base de jus de citron et d'épices donnent aux produits un goût plus aigu et contribuent à réduire la consommation de sel.

Avec la SEP, il est nécessaire de manger au moins 6 fois par jour, en divisant le régime en 4 réceptions principales et quelques collations de fruits et légumes frais; Cela évitera d'avoir faim. Habituez-vous à un repas lent.

Souvent, les patients qui se tournent vers une alimentation diététique notent des flatulences et des diarrhées, en raison de l’augmentation des fibres dans l’alimentation. Pour éviter l'inconfort, vous pouvez d'abord prendre des enzymes alimentaires.

Les règles de la nutrition thérapeutique et du poids stable en SP après l'obésité alimentaire

  1. alimentation Caloric devrait être à l'extrémité inférieure des besoins physiologiques (pas plus de 30 calories par 1 kg de poids corporel normal) pour les hommes ayant un poids de 70 kg, engagés dans le travail physique, et les femmes (60kg) - respectivement 2100 et 1800 kcal par jour.
  2. L'apport en protéines devrait être augmenté: 1,2-1,3 g pour 1 kg de poids corporel normal, ou 85-90 g par jour pour les hommes et 70-80 grammes pour les femmes.
  3. Graisse - pas plus de 0,9 g pour 1 kg de poids corporel normal. Limitez fortement les aliments riches en acides gras saturés. Les huiles végétales, les margarines molles, les poissons moyennement gras (surtout marins), les viandes maigres, le lait et les produits laitiers sont autorisés.
  4. Glucides - 4 g pour 1 kg de poids corporel normal: pour les hommes et pour les femmes, respectivement 280 et 240 grammes par jour.. Réduire de façon significative ou d'éliminer complètement le sucre, la confiserie, les boissons gazeuses sucrées, le vin, la fabrication de jus, grains très raffinés - pain à base de farine, de la semoule et d'autres sources d'hydrates de carbone devraient être produits avec IG faible et moyenne, riche en fibres alimentaires: les grains entiers et près d'eux - surtout de l'orge, de l'avoine et du seigle. Il est souhaitable d'avoir du pain provenant d'une farine d'un broyage grossier avec addition du grain ou du son broyé. Légumes (certains sous forme brute), fruits et baies - au moins 3 fois par jour.
  5. Consommation de sel de table avec AG - pas plus de 5 g par jour (à l'exclusion des saucisses, des produits fumés, du poisson salé, des fromages, des collations en conserve); à une pression artérielle normale - 7-8 g.

S'assurer que le régime n'est pas CHROMALA

La variété des manifestations de la SEP peut entraîner des modifications et des additions à la nutrition. Ainsi, avec l'augmentation des taux sanguins d'acide urique (hyperuricémie) et / ou de la goutte, réduisez la consommation de viande, de poisson et de légumineuses; Exclure les abats (foie, reins, cerveau), la viande et le bouillon de poisson.

Vous devez faire attention au chrome, un microélément qui joue un rôle majeur dans l'assimilation du glucose. Il réduit les envies de sucreries, contribue à la perte de tissu adipeux, tout en conservant le muscle; active la combustion des graisses sous stress physique. Vous permet de réduire le dosage des antidiabétiques. Son action est renforcée par la niacine et l'acide nicotinique. Le chrome est abondant dans la levure de bière.

Le magnésium aide à normaliser la glycémie et à augmenter la sensibilité à l'insuline. participe à la formation du tissu osseux, améliore la fonction cérébrale. Il entre dans le corps avec l'utilisation de flocons d'avoine, de grains non écrasés, de son, de noix, de sésame, de chocolat. Pour les patients atteints de SEP avec AH et diabète, 400 à 1 000 mg de magnésium sont requis quotidiennement.

Le calcium est une grande quantité dans les produits laitiers (fromage blanc, fromage), les haricots, les noix, les amandes, le sésame, le pavot, les jeunes orties, la canne à sucre. Aide à normaliser le taux de glucose à jeun et augmente la sensibilité des muscles à l'insuline.

Dans la prévention et le traitement de la SP est un membre important de l'acide lipoïque rôle: augmente la sensibilité à l'insuline, réduit le cholestérol, prévient l'athérosclérose, améliore le foie et le cerveau. Contient du bœuf et du foie, du lait, du chou blanc et rouge, des haricots, de la levure. La dose préventive quotidienne est de 100 à 300 mg.

La vitamine E (tocophérol) affecte les LDL, réduit le taux de triglycérides, de composés d'acides gras et de glycérine; formation de thrombus. S'il y a peu de tocophérol dans l'organisme, le risque de diabète de type 2 chez les adultes est multiplié par quatre. Contient du blé germé, du son, des céréales non cuites, des légumes frais, des épinards, du brocoli et des huiles végétales.

La carnitine améliore le métabolisme énergétique, contribue à la perte de poids en brûlant les graisses pendant l'effort physique; normalise la pression artérielle, diminue le cholestérol dans le sang. La plupart de carnitine dans la viande rouge, la volaille et les fruits de mer.

En spécifiant les principaux liens dans le développement de la SEP et en incluant dans l'alimentation certains composants alimentaires et substances biologiquement actives, il est possible d'influencer l'évolution et la prévention des processus métaboliques.

Médicaments - aidez la norme

Pour normaliser les troubles métaboliques, des médicaments sont également utilisés. Augmenter la sensibilité des tissus aux préparations d'insuline sulfonylurée. Leur effet hypoglycémiant est obtenu en augmentant la sécrétion d’insuline, mais l’efficacité à surmonter l’IR est discutable.

sucres simples inhibiteurs réduits Absorbance alpha-glucosidase (acarbose, miglitol et eligmikat). Ils inhibent l'activité des cellules dans les enzymes intestinales qui décomposent les oligosaccharides et des disaccharides en monosaccharides et donc de réduire l'hyperglycémie et l'hypertriglycéridémie après les charges d'alimentation chez les patients atteints de NIDDM.

Supprime la lipolyse, réduit le taux de NLLC et améliore l'utilisation du glucose acipimox, un analogue de l'acide nicotinique.

Le régime alimentaire avec SEP n'est pas une exclusion temporaire du régime alimentaire des produits, mais une révision de l'approche nutritionnelle. Il doit être fait de telle manière qu'il n'y ait pas de sensation de faim ou d'autres sensations désagréables.

Syndrome métabolique - le problème de la civilisation

L'une des caractéristiques d'un certain nombre de professions modernes est un style de vie peu actif. Ce facteur, ainsi que le plomb engouement des aliments riches en glucides aux changements hormonaux graduelles dans le corps humain: les cellules deviennent insensibles à l'insuline d'hormones et d'une mauvaise glucose.

Ce trouble, qui se manifeste sous la forme de diabète sucré, d'hypertension, d'obésité, de maladie coronarienne, était appelé "syndrome métabolique". Ils souffrent de 10 à 25% de personnes après 30 ans (le plus souvent chez les hommes).

Syndrome métabolique: qu'est-ce que c'est?

La médecine définit cette affection non pas comme une maladie indépendante, mais comme un ensemble de troubles qui surviennent dans l'organisme sous l'influence de certains facteurs. En conséquence, les cellules cessent d'absorber correctement l'une des hormones, l'insuline, ce qui entraîne une surabondance de glucose dans l'organisme. C'est l'insuline responsable de son administration à l'intérieur des cellules.

En conséquence, dans le corps:

  • augmenter la graisse corporelle;
  • la pression artérielle augmente;
  • le travail du cœur est perturbé;
  • développe le diabète de type 2.

Au premier stade de développement, la plupart des gens n'attachent pas d'importance aux symptômes d'anxiété. Cependant, plus tard, ils peuvent avoir des conséquences catastrophiques: insuffisance cardiaque, infarctus du myocarde, athérosclérose, dysfonction érectile, accident vasculaire cérébral, etc.

Les symptômes

L’obésité abdominale, l’accumulation de graisse sur l’abdomen et les épaules, est l’un des changements les plus évidents. Si vous remarquez la croissance de la "panse de bière" - cela peut ne pas être simplement un signe de malnutrition, mais l'apparition d'une maladie cardiovasculaire ou endocrinienne grave.

Des changements explicites dans le corps montrent une enquête. Le laboratoire enregistre la quantité de triglycérides, de lipoprotéines, de cholestérol, loin de la normale. Le niveau de glucose augmente, la tolérance au glucose et d'autres violations du métabolisme glucidique et lipidique sont diagnostiquées.

Au niveau de la sensation, ce qui suit symptômes du syndrome métabolique:

  • bouche sèche;
  • nausée, vertige;
  • cœur et maux de tête;
  • douleur dans les os;
  • niveau élevé de fatigue;
  • transpiration
  • déficience visuelle;
  • la constipation;
  • palpitations cardiaques.

Il y a aussi des changements mentaux: une personne en état de faim devient irritable et même agressive, son humeur s'aggrave.

Les causes

  • Le mode de vie maloactif affecte le plus souvent négativement le métabolisme. Les graisses sont digérées, s'accumulent dans le corps et bloquent le mouvement du glucose.
  • L'adhésion à des aliments riches en glucides et en graisses provoque l'obésité. Le corps accumule un volume excessif de glucose, d'acides gras.
  • Les régimes à faible teneur en calories sont un autre extrême, entraînant une augmentation des dépôts de graisse. Consommant un jour pas plus de 300 kcal, une personne crée pour le corps un test sérieux.
  • Les contraintes peuvent modifier de manière significative l'activité des nerfs dans divers organes, perturber la production d'hormones.
  • Les troubles endocriniens apparaissent avec l'accumulation de tissu adipeux, qui produit des substances, grâce à quoi la sensibilité des cellules à l'insuline diminue.
  • L'hypertension artérielle et les modifications de la circulation des vaisseaux périphériques ont également un effet similaire.
  • Prendre certains médicaments donne le même effet. Ce sont certains types d'hormones, les contraceptifs oraux. Affecter négativement l'organisme et des doses trop élevées d'insuline dans le traitement erroné du diabète.
  • Une prédisposition génétique à la réduction de la sensibilité à l'insuline est observée chez des individus. La raison - dans la mutation du gène responsable de l'obstacle au développement du syndrome métabolique.

Syndrome métabolique chez la femme

Le plus souvent, le syndrome métabolique apparaît chez les femmes pendant la ménopause: après 50 ans, la possibilité de se trouver parmi les malades atteints de cette maladie est multipliée par cinq. Parmi les complications - ovaires polykystiques et autres violations de leur travail. On observe également des déviations dans le travail du système cardiovasculaire - en particulier l'hypertension artérielle, l'artériosclérose des vaisseaux.

Un facteur de risque du syndrome métabolique chez la femme est souvent lié aux changements hormonaux liés à l'âge, en particulier à une production trop élevée de testostérone, qui entraîne une accumulation de graisse.

Syndrome métabolique chez l'homme

Après 40 ans, près de 30% des hommes présentent des symptômes de syndrome métabolique. Le mode de vie malin, l'enthousiasme pour de grandes portions d'aliments et d'alcool sont considérés comme des causes masculines du développement de cette maladie. En outre, les hommes font rarement attention au volume de leur propre taille, ignorant la prévention de l'obésité.

Avec l'augmentation du poids et du volume du tissu adipeux dans le corps des hommes changements négatifs:

  • diminue le volume de testostérone, ce qui affecte la fonction sexuelle;
  • développe une athérosclérose des vaisseaux sanguins, un AVC menaçant, une crise cardiaque;
  • lésions ischémiques du cerveau, du coeur;
  • Le pancréas est épuisé - il y a des signes de diabète.

Syndrome métabolique chez les enfants et les adolescents

Chez les adolescents, le syndrome métabolique est souvent observé dans le contexte de problèmes de processus métaboliques provoquant l'obésité. Chez les nouveau-nés, le diabète gestationnel peut être diagnostiqué.

Parmi les causes typiques de la maladie chez les enfants:

  • faible poids à la naissance;
  • malnutrition et alimentation subséquente;
  • faible niveau d'activité physique;
  • prédisposition génétique

En conséquence, l'hypertrophie du ventricule gauche du coeur, le dysfonctionnement de l'endothélium, il existe des problèmes avec le retrait de l'eau du corps, le travail des reins.

Diagnostic

Les tests sanguins en laboratoire jouent un rôle important dans le diagnostic. Le diagnostic est le plus souvent endocrinologue, mais vous pourriez avoir besoin de l'aide d'un cardiologue, d'un nutritionniste ou d'un thérapeute.

Le complexe d’enquête est complété par:

  • surveillance quotidienne de la pression artérielle;
  • balayage duplex des artères brachio-céphaliques;
  • divers types d'électrocardiogrammes;
  • Échographie du cœur et des vaisseaux sanguins;
  • cardiorhythmographie, cardioscreening, etc.

Traitement

Le traitement médicamenteux affecte les mécanismes d'absorption par l'organisme de l'insuline, améliorant ainsi leur action. Basé sur le développement individuel de la maladie sont nommés:

  • médicaments hypolipidémiants;
  • médicaments pour réduire la résistance à l'insuline;
  • médicaments pour augmenter la sensibilité à l'insuline;
  • des moyens pour la normalisation des processus métaboliques, la pression artérielle;
  • préparations pour supprimer l'appétit;
  • vitamines.

Traitement chirurgical

Le plus souvent, une intervention chirurgicale nécessite des complications à un stade avancé. En particulier, le traitement de l'obésité dans un certain nombre de cas (lorsqu'il est impossible de perdre du poids par les méthodes traditionnelles) est effectué chirurgicalement.

Le diabète sucré est traité par chirurgie métabolique (gastrique, pontage biliopancréatique). Vous pourriez aussi avoir besoin de l'aide d'un chirurgien cardiaque (pour des problèmes cardiaques), un chirurgien vasculaire.

La prévention

Alimentation électrique

Dans le cas d'un syndrome métabolique, l'alimentation joue un rôle dans la résolution des rôles. Par conséquent, la consultation individuelle du diététicien est obligatoire. Les recommandations les plus courantes: réduire au minimum l'apport en graisses, en glucides, tout en maintenant un taux de calories journalier. Un régime alimentaire faible en glucides est complété par un mode de consommation spécial - vous devez manger 4 à 5 fois par jour peu à peu.

Style de vie

Le traitement et la prévention du syndrome métabolique consistent à maintenir une activité physique. Entraînement dans la salle de gym, éducation physique à la maison, course, marche, natation, vélo - ces charges sont strictement dosées selon les recommandations d'un spécialiste et tiennent compte des caractéristiques individuelles du développement de la maladie. Il est strictement interdit de boire de l'alcool, de fumer.

Traitement au sanatorium et prévention du syndrome métabolique

Le syndrome métabolique, dans le langage courant, « violation de partage », est le résultat de l'action du groupe de risque pour l'homme du diabète et les maladies cardio-vasculaires, qui est la cause la plus fréquente de décès chez les personnes de maturité et les personnes âgées. De plus, l’âge moyen de ces patients diminue de plus en plus chaque année, la maladie «devient plus jeune».

Les troubles du corps, qui caractérisent le syndrome métabolique, restent longtemps inaperçus, souvent le plus souvent à un jeune âge. Des modifications mineures de la glycémie, une légère augmentation du poids et une légère augmentation de la pression artérielle sont rarement immédiatement préoccupantes, ce qui augmente le risque de développer des maladies graves au fil du temps. Sans correction, les violations conduisent au diabète, à des modifications athéroscléreuses des vaisseaux sanguins et à une hypertension.

Le syndrome métabolique vous permet de soupçonner le risque de développer un diabète ou une maladie cardiovasculaire dans les premiers stades et de commencer son traitement à temps. Ce syndrome est facile à reconnaître par les manifestations cliniques.

La première d'entre elles est la présence d'obésité abdominale, c'est-à-dire le dépôt prédominant de graisse sous-cutanée dans la région de la taille, tant chez la femme que chez l'homme. Deux tout autre critère de plus (le métabolisme du glucose ou augmentation des niveaux de glucose dans le sang, le métabolisme des graisses avec facultés affaiblies, ou dyslipidémie, la pression artérielle élevée) confirment la présence de la personne du syndrome métabolique.

Les symptômes

Le principal symptôme du syndrome est l'obésité abdominale, dans laquelle la graisse se dépose principalement dans l'abdomen et la région de la taille (une silhouette du corps apparaît sous la forme d'une pomme). L'augmentation du tour de taille chez les femmes de plus de 80 cm et chez les hommes de plus de 94 cm permet de penser à l'obésité abdominale.

Un excès important de poids normal n'est pas toujours la conséquence d'un mode de vie sédentaire et d'une suralimentation, et mérite une attention particulière au sujet de l'exclusion de la maladie endocrinienne, y compris génétiquement déterminée. Dans une telle situation, il est conseillé d'obtenir les conseils d'un endocrinologue.

Symptômes supplémentaires Le syndrome métabolique est le suivant (pour diagnostiquer un médecin, il suffit d'en trouver deux):

  • pression artérielle avec un niveau systolique supérieur ou égal à 130 mm. gt; et diastolique - supérieure ou égale à 85 mm. gt; p.
  • violation du métabolisme des graisses, pour la détection duquel il est nécessaire d'effectuer un test sanguin biochimique pour le cholestérol et un spectre lipidique;
  • une violation du métabolisme glucidique est révélée dans l'étude de la glycémie à jeun;
  • augmentation du taux d'acide urique dans le sang;
  • perturbation de l'insuline.

Diagnostic

Pour faire un diagnostic précis, vous devez passer par une série d’études simples:

  • surveillance quotidienne de la pression artérielle;
  • Échographie du cœur et des vaisseaux sanguins;
  • ECG;
  • détermination des taux de lipides dans le sang;
  • détermination du glucose dans le sang;
  • étude de la fonction hépatique.

La prévention

Pour la prévention du syndrome métabolique et, par conséquent, le risque de développer un diabète ou des problèmes avec le cœur et les vaisseaux sanguins, il est nécessaire de surveiller leur santé, en accordant une attention à même des changements mineurs dans leur état ou état de santé.

L'activité physique, même mineure, sont nécessaires pour tout le monde indépendamment de l'âge: devrait marcher plus, dans le cyclisme par temps chaud, ski en hiver, est également utile d'utiliser la piscine ou, par exemple, à la danse.

Une excellente prévention de la maladie est le traitement au sanatorium, où les clients bénéficient d'un effet complexe sur le corps des facteurs naturels, des procédures de bien-être modernes sous la supervision de médecins qualifiés. Il est également important que ce soit dans les conditions de la station que vous pouvez améliorer votre alimentation de la manière la plus confortable.

Méthodes de traitement du sanatorium dans le syndrome métabolique

Dans le syndrome métabolique, la cure thermale est exceptionnellement efficace, car elle a un effet complexe sur le corps humain. Dans de telles conditions, l'effet des facteurs de risque sur le développement du diabète et des maladies cardiovasculaires est réduit (ou éliminé), l'état de santé s'améliore et la correction du poids est un succès.

Maintenant, dans les stations thermales, ce qui suit procédures pour les personnes atteintes du syndrome métabolique:

  • thérapie de régime;
  • traitement à l'eau minérale (l'une des méthodes les plus importantes de traitement du syndrome métabolique par le sanatorium);
  • LFK et charges motrices dosées (parcours de santé, gymnastique, nage en piscine, aqua-aérobic, mécanothérapie, danses);
  • bains thérapeutiques (par exemple, radon, conifères);
  • massage-douche sous l'eau;
  • boue de boue;
  • la physiothérapie (en particulier les bains carboniques secs);
  • aromaphytothérapie;
  • thérapie hypoxique;
  • hirudothérapie;
  • Procédure pour réduire le poids et le nettoyage du corps (uniquement en l'absence de contre-indications et strictement à cette fin, par exemple, cryosauna, minisauna « canon Cedar», SPA-capsule, hydro);
  • climat, aéro, thalasso-, daso- et héliothérapie et autres.

Le traitement dans les centres de santé en présence de maladies chroniques est possible dans la phase de rémission ou de compensation, avec des maladies aiguës - en phase de rétablissement.

Plus D'Articles Sur Le Diabète

Dans le diabète de type 2, la fonction pancréatique est perturbée chez les patients, le poids augmente de manière significative et la sensibilité des tissus à l'insuline diminue.

Le peptide C est un élément peptidique de liaison qui fait partie de la chaîne de la proinsuline. Si une molécule d'insuline est éliminée, il reste un complexe d'insuline pur.

En règle générale, le second type de diabète se développe chez les personnes âgées de 40 ans. Cette pathologie du système endocrinien se produit dans un contexte de surpoids ou de malnutrition.