loader

Principal

Les causes

Glucose pendant la grossesse

Le glucose est le principal indicateur du métabolisme des glucides, qui change quelque peu pendant la grossesse. Le glucose est important car c'est peut-être la source d'énergie principale et universelle pour le corps, le principal nutriment. Lorsque les cellules du corps sont sous tension, car elles décomposent le glucose. Le glucose de fruits fournit également de l'énergie.

Il est dans tous les bonbons, et pénètre dans le corps avec des glucides - sucre, le miel et l'amidon. La concentration de glucose n'est maintenue à un niveau constant que par l'action d'un processus hormonal complexe. Les hormones "régulent" la quantité de glucose dans le sang et sa concentration. L'hormone principale est l'insuline. Dangereux pour la santé humaine des « fautes » dans les travaux de ce mécanisme: augmentation ou - au contraire - les taux de glucose abaissement peut indiquer l'apparition de certaines maladies.

Après avoir mangé des aliments sucrés, le taux de glucose augmente légèrement. Ceci, à son tour, entraîne la libération d'insuline, qui favorise l'absorption du glucose par les cellules et une diminution de sa concentration dans le sang. Une autre insuline aide l'organisme à «stocker» du glucose pour l'avenir.

La concentration de glucose est déterminée par une analyse sanguine biochimique et à l'aide de glucomètres. Le prélèvement sanguin doit être effectué le matin, à jeun - ou au moins 8 heures après le dernier repas. Pour l'analyse, du sang veineux (prélevé dans la veine) et capillaire (du doigt) convient.

Vous pouvez également déterminer le niveau de glucose dans l'urine. Les femmes enceintes sont autorisées à augmenter leur urine jusqu'à 6 mmol / l. Il est associé à une déficience en insuline relative et à une hyperglycémie (augmentation de la glycémie) pendant la grossesse.

En général, le taux de glucose pendant la grossesse est de 3,3 à 6,6 mmol / l. Une femme doit suivre de très près les fluctuations du taux de glucose sanguin, car il est la période d'attente, le bébé peut malheureusement déclencher le développement du diabète, parce que pendant la grossesse, la femme est réduit les niveaux d'acides aminés dans le sang, et les niveaux de corps cétoniques - sont en hausse.

Les taux de glucose ont chuté de plus enceinte du matin - sur un estomac vide: elle est d'environ 0,8 à 1,1 mmol / l (15,20 mg%). Si une femme a faim depuis longtemps, le taux de glucose plasmatique chute à 2,2-2,5 mmol / l (40,45 mg%).

À la 28e semaine de grossesse, toutes les femmes doivent subir un test de tolérance au glucose par voie orale toutes les heures (avec 50 g de glucose). Si une heure après la prise de glucose, le taux de glucose plasmatique dépasse 7,8 mmol / l, une femme reçoit un test de tolérance au glucose de trois heures par voie orale (avec 100 g de glucose).

Si, après la seconde analyse, le taux de glucose plasmatique chez une femme enceinte est supérieur à 10,5 mmol / L (190 mg%) une heure après la prise de glucose ou après deux heures, après 9 heures, il dépasse 9,2 mmol / L (165%). à travers 3 - 8 mmod / l (145 mg%), la femme enceinte reçoit un diagnostic de diabète. Cela signifie que sa tolérance au glucose est altérée.

La principale cause de l'intolérance au glucose est la résistance à l'insuline périphérique induite par les hormones. Dans la plupart des cas, une femme diabétique d'une femme enceinte se voit prescrire un régime spécial. Sur la base de son poids, l'expert calcule la valeur calorique de la nourriture. En règle générale, 50-60% du régime alimentaire des femmes enceintes dans ce cas devrait être glucides, 12-20% - protéines, environ 25% - matières grasses. De plus, le patient déterminera chaque jour indépendamment le taux de glucose dans le sang à jeun et deux heures après un repas.

Si le niveau de glucose plasmatique sur un estomac vide ou après un repas reste élevé, une femme se voit prescrire un traitement à l'insuline. Indication pour le rendez-vous - lorsque la glycémie à jeun dépasse 5,5 et 6,6 - deux heures après avoir mangé.

Le diabète survient chez la femme enceinte en général à la fin de la seconde - au début du troisième trimestre et rarement lorsqu'il entraîne des malformations du fœtus. Le plus souvent, après la naissance d'un bébé, le métabolisme des glucides chez la femme se normalise, bien que, malheureusement, plus de 30% des femmes atteintes de diabète pendant la grossesse dans les cinq ans développent du sucre.

Glucose pendant la grossesse

La période de grossesse suppose une attitude plus attentive à la santé. Les gynécologues disent que le niveau de sucre ou de glucose dans le sang est un indicateur qui doit être surveillé régulièrement. La détection rapide de la pathologie peut prévenir de graves complications.

Les valeurs de glucose sont normales

Lorsque la grossesse est souvent exacerbée par diverses pathologies chroniques. Certains d'entre eux peuvent se manifester par une augmentation du taux de sucre dans le sang. On sait que pendant la grossesse, il existe un risque accru de développer un diabète gestationnel. En règle générale, cela s'applique aux femmes de plus de 30 ans, qui font de l'embonpoint et qui ont une prédisposition génétique.

Pendant la grossesse, l’appareil à insuline subit une charge accrue. Il est nécessaire d'assurer l'assimilation du glucose dans les organes et les tissus de la mère et du corps en croissance de l'enfant. Dans certains cas, il y a un échec dû au fait que les cellules d'insuline responsables du pancréas ne font pas correctement face à leur tâche. Il y a un risque de complications. Développement possible du diabète gestationnel, apparition de gestoses, complications lors de l'accouchement.

Il y a des normes de glucose dans le sang. De plus, si la grossesse est normale, le taux de sucre dans le sang diminue généralement par rapport à la préconception.

Il existe deux raisons à la baisse de la glycémie.

  1. Il y a une consommation accrue de glucose, qui est associée à l'activation des processus de construction ou anabolisants nécessaires à la production d'énergie. C'est-à-dire que le fœtus se développe, ce qui s'accompagne du besoin de nutriments.
  2. L'apparition du troisième cercle de la circulation sanguine "mère-fœtus" conduit à une augmentation du volume de sang circulant. La réduction du taux de glucose dans le sang est associée à sa "dilution".

Lorsque le sang est prélevé du doigt, le taux de sucre est de 3,3-5,5 mmol / l pendant la grossesse. L'indice de 5,2 à 7,9 mmol / l indique le développement possible du diabète gestationnel provoqué par la grossesse. Habituellement, après la naissance, les indicateurs reviennent à la normale. Cependant, un taux de glucose sanguin constamment élevé, qui ne descend pas au-dessous de 8 mmol / l, indique l'apparition d'un diabète sucré qui ne régresse pas après l'accouchement.

Lorsque l'on prend du sang d'une veine, la norme varie de 4,0 à 6,2 mmol / l. Ces indicateurs sont la norme pendant la grossesse seulement en passant un test sanguin sur un estomac vide. Après un repas ou une charge en glucides, les indicateurs peuvent différer de la norme et passer à 6,5-7,8 mmol / l.

Site de prélèvement sanguin

Plasma ou sang veineux

Sang capillaire (du doigt)

2 heures après avoir mangé, charge en glucides

moins de 7,8 mmol / l

moins de 7,8 mmol / l

Habituellement, pour déterminer le taux de sucre dans le sang pendant la grossesse, le matériel est prélevé du doigt. Cependant, une plus grande fiabilité est obtenue en prenant du sang dans la veine. De plus, il est possible de déterminer d’autres indicateurs importants. Une surveillance constante est possible en utilisant un lecteur de glycémie à domicile.

Le diagnostic de «diabète gestationnel» ou de «diabète sucré» n'est pas établi seulement lorsque les indicateurs sont en corrélation avec la norme. La détermination du diagnostic et d'autres tactiques de correction sont possibles après l'analyse du tableau clinique et d'autres tests de laboratoire.

Causes de concentration accrue et diminuée

Après avoir mangé, le taux normal de sucre augmente et 1 à 2 heures plus tard, il revient à ses indicateurs dus à l'insuline. Cependant, pendant la grossesse, le pancréas fonctionne avec la charge. Parfois, cela entraîne une performance inadéquate du pancréas de ses fonctions. Le niveau de glucose augmente.

Les anomalies peuvent inclure des taux de sucre dans le sang faibles ou élevés. À un niveau élevé, il existe un risque de développer un diabète gestationnel, dont les signes disparaissent généralement après l'accouchement. Cependant, il existe une possibilité de développer un véritable diabète sucré.

Un résultat médiocre d'un test sanguin pour le sucre peut être déclenché non seulement par le développement de maladies et de conditions pathologiques, mais aussi par un certain nombre de facteurs.

  1. Le stress Au cours de la grossesse, le contexte psycho-émotionnel est instable, ce qui se reflète dans les indicateurs de laboratoire.
  2. Les infections Après les maladies infectieuses transférées, les indicateurs peuvent s'écarter de la norme.
  3. Non-respect des règles de l'analyse. L'utilisation d'aliments sucrés avant le test peut fausser considérablement les résultats du diagnostic.

Les règles pour prendre un test sanguin pour le sucre

L'objectivité des tests sanguins pour le glucose dépend du respect de certaines règles. Par conséquent, le non-respect des règles peut entraîner une distorsion des résultats et la nécessité d'un nouveau diagnostic.

Pour obtenir des résultats de tests sanguins précis pour le sucre, il est conseillé aux médecins de suivre les règles suivantes avant le diagnostic:

  • ne pas manger, le test est effectué strictement sur un estomac vide;
  • ne bois que de l'eau;
  • ne te brosse pas les dents.

Le test sanguin est pris dans une veine ou un doigt dans un établissement médical. Pour le diagnostic à domicile, vous pouvez acheter un appareil permettant de déterminer le taux de sucre dans le sang, appelé glucomètre. L'analyse est effectuée à partir du doigt, pour lequel il faut piquer avec une aiguille stérile spéciale et déposer une goutte sur la bandelette. Le glucomètre traite les données et affiche le résultat.

Le cours de la grossesse dans l'hyperglycémie

Avec une augmentation persistante de la glycémie, les spécialistes parlent du développement d'une hyperglycémie. Une glycémie élevée et stable peut entraîner diverses complications pour la mère et le bébé. Les gynécologues identifient les complications possibles chez la mère pendant la grossesse.

  1. Arrêt spontané de la grossesse. Il existe une violation du placenta trophique, ce qui conduit à son infériorité. Comme le glucose n'est pas absorbé, il n'y a pas de substrat énergétique. Les protéines glycolisées en particulier provoquent une perturbation vasculaire. Le fruit ne reçoit pas les nutriments nécessaires au développement adéquat. Cela conduit à l'interruption de la grossesse en raison de la mort foetale.
  2. Gestose Ceci est une toxicose tardive. Cette pathologie est causée par des dommages aux vaisseaux sanguins du placenta. Avec le diabète, le risque de développer une gestose augmente de 10 fois.
  3. Polyhydramnios. Il s'agit d'une réaction compensatoire en réponse à une glycémie élevée pendant la grossesse. Les polyhydramnios provoquent une hypoxie du fœtus, une torsion de son cordon ombilical, dangereuse avec une compression des organes du cou et une présentation inadéquate.

Souvent, avec la gestose et le polyhydramnios, une livraison urgente est effectuée, impliquant une césarienne.

Chez le fœtus, une concentration accrue de sucre dans le sang peut entraîner les conséquences suivantes.

  1. Fœtopathie diabétique. Le poids du fœtus est supérieur à 4 kg. Avec la pathologie, les organes internes d'un organisme en croissance souffrent. Lorsque le corps accouchement naturel des enfants masse considérable peut conduire à une blessure générique, par exemple, la dislocation des vertèbres cervicales, déchirure du canal de naissance et des saignements.
  2. Défauts de développement. Il y a des anomalies des reins, du cœur, du cerveau. Les maladies du système musculo-squelettique ne sont pas exclues.

Diabète gestationnel

Selon les statistiques, 5% des femmes développent un diabète gestationnel pendant la grossesse. Cette condition pathologique se manifeste par une concentration constamment élevée de sucre dans le sang pendant la grossesse. La particularité du diabète gestationnel est qu’après la naissance, ses signes régressent. Le niveau de sucre dans le sang redevient normal. Cependant, pendant la grossesse, le diabète gestationnel est une condition dangereuse pour le corps de la mère et de l'enfant.

La cause du diabète gestationnel est appelée changements hormonaux. L'augmentation de la concentration de progestérone, l'hormone de la grossesse, affecte les processus métaboliques. La progestérone affecte également le métabolisme du glucose pendant la grossesse.

Lorsque la concentration d'hormones sexuelles change, le phénomène de résistance à l'insuline peut se produire. Un tel état du corps pendant la grossesse peut entraîner une augmentation significative de la concentration de sucre dans le sang.

Avec le diabète gestationnel, la glycémie est élevée de manière stable. Le degré de sévérité du diabète gestationnel dépend des modifications du fond hormonal et des maladies concomitantes dans l'anamnèse.

Le diabète gestationnel dans la seconde moitié de la grossesse est également associé à la pression de l’utérus croissant sur les organes du système urinaire, ce qui contribue à la survenue de phénomènes stagnants. Il y a donc une diminution de l'excrétion du sucre par les reins. Le glucose commence à s'accumuler dans le sang, provoquant une hyperglycémie qui, avec le temps, peut conduire au diabète sucré gestationnel. Il peut y avoir une augmentation du taux de glucose dans le sang et dans les urines, ce qui est confirmé par les méthodes de diagnostic en laboratoire.

Le diabète sucré gestationnel peut être causé par diverses pathologies pancréatiques survenues avant la grossesse. En particulier, la pancréatite chronique, qui survient lors de rechutes fréquentes, entraîne une augmentation persistante de la concentration de sucre dans le sang. Une telle pathologie nécessite un traitement médicamenteux.

La probabilité de développer un diabète gestationnel augmente avec une prédisposition héréditaire. Les femmes à risque doivent être surveillées en permanence par un médecin, en particulier pendant la grossesse.

Le diabète sucré peut être causé par des pathologies des organes suivants:

  • la vésicule biliaire et le foie;
  • système endocrinien;
  • tractus gastro-intestinal.

La probabilité de développer un diabète gestationnel peut augmenter après les interventions chirurgicales, dans un contexte de stress à long terme.

Il existe des indications pour la consultation obligatoire d'un endocrinologue:

  • surpoids;
  • résistance à l'insuline;
  • perturbation du fonctionnement des cellules productrices d'insuline;
  • prédisposition héréditaire;
  • diabète gestationnel lors d'une grossesse précédente.

Les spécialistes soulignent que le glucose est nécessaire pour le corps. C'est le milieu nutritif des cellules nerveuses. Le sucre fournit de l'énergie à partir des aliments. Ceci est noté après le transport du sucre dans les cellules. Cette fonction est assurée par l'insuline. La production d'insuline est due au pancréas. Le diabète gestationnel se développe en raison d'une résistance à l'insuline ou d'une synthèse insuffisante.

Symptômes et signes

Le tableau clinique avec des taux croissants de glucose se caractérise par une variété de symptômes et de signes. Habituellement, les manifestations provoquent un inconfort grave, qui peut aggraver la qualité de vie d'une femme pendant la grossesse.

Les spécialistes identifient les signes et symptômes caractéristiques des taux élevés de sucre dans le sang.

  1. Soif Les femmes éprouvent une soif constante d'un caractère croissant. Il est à noter que ce symptôme est plus prononcé si le taux de glucose augmente de plus de 20% par rapport à la norme. Comme une femme enceinte commence à consommer une quantité importante de liquide, il peut y avoir un œdème.
  2. Mictions fréquentes. Une soif accrue et une grande quantité de liquide consommé entraînent une augmentation de la miction. L'urine acquiert une couleur jaune clair.
  3. Sécheresse, démangeaisons de la peau. Un niveau élevé de glucose provoque une irritation des terminaisons nerveuses, provoquant un inconfort. L'intensité des démangeaisons dépend du niveau de sucre pendant la grossesse.
  4. Sensation de sécheresse dans la bouche. Ce symptôme aggrave également la soif. Après avoir consommé le liquide, la bouche sèche ne disparaît pas.
  5. Appétit accru. Avec l'insuffisance d'insuline, le sucre ne peut pas être complètement fourni aux organes internes. La famine des éléments cellulaires se manifeste par un sentiment constant de faim.
  6. Faiblesse, somnolence. Les femmes subissent une baisse de force et une somnolence marquée. Parfois, la faiblesse et la somnolence peuvent être accompagnées de vertiges, de maux de tête.

Les faibles niveaux de sucre pendant la grossesse peuvent se manifester par les symptômes suivants:

  • mal de tête
  • transpiration
  • faiblesse, fatigue;
  • tremblant;
  • vertiges

Diagnostic

Souvent, l'augmentation du glucose est asymptomatique. C'est pourquoi une femme enceinte réussit régulièrement les tests, ce qui permet de déterminer la pathologie. Au minimum, le diagnostic de laboratoire des taux de sucre dans le sang est effectué à la fin du premier et du dernier trimestre de la grossesse.

Les résultats de l'analyse du sang prélevé sur le doigt et la veine diffèrent d'environ 10%.

  1. Clôture du doigt. C'est la méthode la plus courante dans laquelle une goutte de sang est nécessaire pour le diagnostic.
  2. Clôture de la veine. Il s'agit d'une méthode de diagnostic précise, mais elle n'est pas souvent utilisée en raison de la nature de la procédure et de la nécessité d'utiliser des consommables.

Avant de prendre du sang pour le sucre, vous pouvez boire une petite quantité d'eau bouillie. Le thé avec du sucre et des boissons gazeuses ne peut pas être consommé. De plus, vous devez vous souvenir de la bonne humeur le jour de l’analyse. Le stress et la libération de cortisol peuvent nuire aux résultats du diagnostic.

La charge physique est essentielle. Avant l'examen, il est souhaitable d'exclure l'activité physique, y compris le nettoyage de la maison, car cela peut entraîner une diminution des indicateurs.

Pour le diagnostic, le sang veineux et le sang capillaire conviennent. Ces dernières années, il y a eu une tendance à prendre du sang veineux. Une telle étude est plus informative. Si, au cours du diagnostic, une déviation des résultats par rapport à la norme est détectée, des méthodes d'examen supplémentaires sont désignées, par exemple un test de tolérance au glucose et la détermination de l'hémoglobine glyquée.

Lors de la réalisation d'un test de tolérance au glucose, la réaction du corps à l'eau douce est déterminée. Le diagnostic est composé de deux parties. Initialement, l'analyse est effectuée sur un estomac vide. Ensuite, le patient boit un verre d'eau contenant du glucose. Après une, deux et trois heures, des tests répétés sont effectués.

Un test de tolérance au glucose est généralement effectué au troisième trimestre de la grossesse. Cela est dû au fait que pendant cette période de grossesse, le pancréas produit une quantité importante d’insuline. L'organisme des femmes pendant la grossesse ne fait pas toujours face à cette tâche. C'est dans ce cas que le diabète gestationnel se développe. Un test de tolérance au glucose ou ce que l'on appelle le test d'effort vous permet d'identifier le diabète gestationnel et de corriger correctement la pathologie.

L'hémoglobine glyquée permettra d'évaluer l'histoire de l'augmentation des sucres au cours des trois derniers mois.

Méthodes de correction

Il ne faut pas oublier que l'augmentation de la concentration de glucose nuit à la santé de la mère et du fœtus. Un organisme en croissance souffre d'une carence en nutriments dont il a besoin pour son développement. Surtout le cerveau et le coeur sont affectés.

Augmentation du taux de sucre sanguin peut entraîner une naissance prématurée en fin de grossesse et les fausses couches, l'apparition d'anomalies foetales dans les premiers stades quand il y a un onglet autorités. Le diabète gestationnel est dysfonctionnel avec des maladies concomitantes.

L'augmentation du taux de glycémie nécessite avant tout une correction du mode de vie et des habitudes alimentaires.

  1. Le pouvoir Une bonne nutrition peut aider à réduire le glucose dans le sang sans utiliser de médicaments. Le régime doit être équilibré et comprendre des viandes maigres, du poisson, des fruits, des légumes, des œufs, des céréales et du fromage sans aucune impureté. Poisson rouge utile, par exemple, saumon rose et saumon kéta. Ces variétés de poisson contiennent des acides gras oméga, qui renforcent les parois des vaisseaux et contribuent à améliorer les propriétés rhéologiques du sang. Les légumes verts réduisent le sucre et constituent une excellente source de fibres, de vitamines. Le boeuf contient des vitamines B et de l'acide linoléique, régulant l'échange de glucose. Il faut exclure les produits semi-finis, les boissons gazeuses sucrées, le chocolat, les confiseries.
  2. La quantité de portions. Il est nécessaire de respecter les règles de la nutrition fractionnée. Cela signifie que vous avez besoin d'au moins 5-6 fois par jour, mais petit à petit. Afin de ne pas trop manger, vous pouvez imposer de la nourriture dans une petite assiette. Il convient de rappeler que le régime alimentaire devrait inclure plus de protéines et moins de glucides.
  3. Insulinothérapie Implique la prise de médicaments pendant qu'ils sont prescrits par un médecin.
  4. Activité physique En l'absence de contre-indications, vous pouvez effectuer des exercices spéciaux conçus pour les femmes enceintes.

L'index glycémique des aliments consommés doit être pris en compte. Les données d'index peuvent être trouvées sur le Web pour n'importe quel produit.

Une bonne nutrition non seulement normalise la glycémie, mais empêche également la prise de poids. Le traitement médicamenteux est choisi par un médecin-endocrinologue en fonction des caractéristiques individuelles du patient, de son anamnèse, de son tableau clinique et de la période de la grossesse.

Glucose pendant la grossesse: l'entretien est normal

Pendant la gestation de l'enfant, d'importants changements hormonaux et métaboliques se produisent dans l'organisme. Le travail de nombreux systèmes évolue et certains indicateurs (hémoglobine, activité du système immunitaire) commencent à différer de ceux qui étaient caractéristiques avant que les attentes de l'enfant ne commencent. Dans le corps, le glucose pendant la grossesse peut à la fois augmenter et diminuer en fonction de l'état de santé de la future mère. Par conséquent, l'analyse est nécessaire.

Hyperglycémie: symptômes

Un taux de sucre élevé pendant la grossesse présente les mêmes manifestations caractéristiques que les autres. La symptomatologie la plus typique est:

  • Au début, un taux élevé de sucre dans le sang se manifeste par une augmentation de la soif, surtout la nuit. Il y a une sécheresse constante dans la bouche;
  • Un taux élevé de sucre dans le sang se révèle également être une miction rapide et plus abondante. Parfois, il est difficile pour les femmes enceintes de suivre cet indicateur. Mais la quantité normale d'urine ne doit pas augmenter et le nombre de mictions augmente plusieurs fois. Par conséquent, si de tels symptômes sont détectés, on peut penser que le glucose pendant la grossesse est augmenté;
  • L'apparition de démangeaisons se produit lorsque le glucose dans le sang pendant la grossesse a été augmenté pendant un certain temps. Il peut se produire à différents endroits, mais la plupart du temps, les organes génitaux y sont généralement exposés;
  • La fatigue générale est un autre signe que la glycémie pendant la grossesse a augmenté. Parfois, un sentiment de fatigue peut sembler aux femmes « en position » a cependant naturel, avec une forte léthargie, la somnolence, la dépression est recommandé de mesurer le taux de glucose.

Lorsque la grossesse survient chez les femmes en bonne santé, parfois ils ont augmenté le sucre, et doivent donc être attentifs à leur santé, et parfois faire l'analyse du sucre (par exemple, en utilisant un compteur à la maison du doigt sur un estomac vide). Pour les femmes enceintes - diabétiques, les mêmes règles sont encore plus strictes. Le sucre chez la femme enceinte est affecté par de nombreux facteurs, il faut donc le mesurer plus souvent que d'habitude avant et après les repas.

Hyperglycémie: indicateurs et normes

La glycémie varie de 3,3 à 6,6 mmol par litre. Il est nécessaire de maintenir le taux de sucre dans l'attente de l'enfant dans ces limites, sinon un type particulier de diabète peut se développer - gestationnel. C'est lui qui passe au diabète de type 2 après l'accouchement (cela n'arrive pas toujours, mais assez souvent).

Le taux de sucre chez la femme enceinte subit des modifications importantes du fait que la quantité de corps cétoniques augmente, le nombre d’acides aminés diminuant. Mais dans le deuxième et troisième trimestre (avec une gestation normale), la sécrétion d'insuline augmente. C'est la raison pour laquelle la glycémie est stable.

-LESSON-

À 28 semaines, les médecins prescrivent un test de glycémie avec une charge. Un test de charge consiste à prendre un estomac vide avec 50 ml de glucose. Le sucre est mesuré après une heure. Le sucre dans le sang des femmes enceintes avec cette étude est de 7,8. Si elle est plus élevée, vous pouvez dire que le sucre est élevé pendant la grossesse et que le diabète se développe.

Qu'est-ce qui est dangereux pour l'hyperglycémie?

Un taux élevé de sucre (glucose) dans le sang pendant la grossesse est plus dangereux que dans les cas où il n'y a pas de roulement. Si le sucre est constamment élevé, il existe un risque de complications graves dues aux effets négatifs du glucose et de l'insuline accumulés dans l'organisme. Lorsque le niveau est élevé, les complications suivantes sont possibles:

  1. Angiopathie - dommages aux parois des vaisseaux sanguins, à la suite de quoi le sang ne peut pas circuler complètement dans le corps, y compris et agir sur le fœtus;
  2. La néphropathie est une lésion rénale qui se produit avec une augmentation constante de la glycémie et peut entraîner une insuffisance rénale.
  3. Parfois (rarement), l'insuffisance hépatique se développe de manière similaire;
  4. La rétinopathie - une lésion rétinienne, caractéristique de ceux qui ont des taux de sucre élevés de manière significative et permanente, peut conduire à la cécité;
  5. Neuropathie - lésions nerveuses chez les personnes avec des niveaux de glucose pendant la grossesse pendant une longue période est à un niveau dangereusement élevé et se caractérise par une perte de sensibilité des zones du corps (en particulier, les membres inférieurs, parfois à la perte de capacité de marcher sur leur propre).

Les conséquences du fait que le sucre est élevé pendant la grossesse pour la mère et l'enfant peuvent ne pas être si graves. Cependant, l'impact négatif (quoique dans une moindre mesure) sera toujours rendu. Il est nécessaire de surveiller le niveau de glucose pendant la grossesse et de consulter un médecin immédiatement, car plus le traitement commence tôt, plus les conséquences désagréables seront évitées.

Diminution du glucose

Une glycémie élevée pendant la grossesse est tout aussi dangereuse pour la mère et le bébé. Par conséquent, le suivi de son niveau doit être très prudent, en particulier pour les diabétiques). L'analyse pour le sucre doit être effectuée régulièrement et à la détection des moindres écarts par rapport à la norme, il est nécessaire de s'adresser immédiatement au médecin.

Il est très dangereux pendant cette période de s’auto-administrer. Parfois, si un diabète enceinte, recevant même le médecin prescrit habituellement plus tôt, les médicaments peuvent causer des dommages à l'enfant, et le médecin est à la recherche d'une alternative plus sûre. Cependant, lorsque le sucre est élevé dans le sang pendant la grossesse, vous pouvez suivre plusieurs recommandations générales, dont les suivantes ne nuiront ni à la mère ni à l'enfant:

  1. Le glucose pendant la grossesse diminuera lorsqu’on suit un régime alimentaire - exclusion des glucides simples facilement digestibles;
  2. Le glucose pendant la grossesse peut être réduite en raison de l'activité physique modérée, puisque dans ce cas, il est activement transformé en énergie et n'a pas le temps de rendre ses effets néfastes..;
  3. Souvent, le glucose est augmenté chez ceux qui ont beaucoup de tissu adipeux. Vous devez donc surveiller attentivement leur poids.

Si la glycémie est élevée pendant la grossesse chez les diabétiques du premier type, il est alors nécessaire de calculer de manière répétée la posologie de l'insuline. Pour ce faire, il est nécessaire, avec le médecin, de: Pour les patients "en position", ce processus peut avoir certaines caractéristiques.

Hypoglycémie: symptômes

Hypoglycémie - une condition où le glucose pendant la grossesse est considérablement réduite en raison de la production accrue de l'insuline, l'augmentation de l'effort physique, ou pour d'autres raisons liées aux changements métaboliques. La réduction du glucose n'est pas moins dangereuse que l'augmentation du glucose. Si sa chute est excessive, même un coma hypoglycémique peut se produire.

Le principal symptôme de la diminution significative du taux de sucre pendant la grossesse est la faiblesse et la somnolence. Au stade initial, lorsque le taux de glucose chez les femmes enceintes diminuait légèrement, cela se traduit par de la somnolence. Comme l'indicateur diminue de plus en plus, il y a de la lenteur, une fatigue accrue, des vertiges constants. État possible de fatigue chronique. Après cela, si le taux de sucre chez une personne baisse et, plus loin, il se produit un sentiment de dépression générale. Cette symptomatologie peut être complétée ou non par l'irritabilité.

Hypoglycémie: indicateurs et normes

La norme du sucre dans le sang pendant la grossesse est de 3,3 à 6,6 mmol par litre. La déviation de ces indicateurs indique que le diabète se développe. La glycémie inférieure pendant la grossesse 3.3 peut être obtenue à jeun ou après l'administration d'insuline. Si, avec cette mesure, la glycémie chez la femme enceinte est inférieure à la norme dans le témoignage d'un lecteur de glycémie à domicile, il est nécessaire de consulter un médecin.

Un faible taux de sucre dans le sang "en position" n'est pas très caractéristique. Plus souvent pendant la grossesse, la norme est dépassée. Cependant, dans des conditions de sécrétion accrue d'insuline, un faible taux de sucre dans le sang est possible.

Qu'est-ce qu'une hypoglycémie dangereuse?

Le principal danger que la norme ne soit pas observé et le faible niveau de glucose est constamment présent est un coma hypoglycémique. Il se développe lorsque les cellules ne reçoivent pas suffisamment de glucose. Elle est associée à des violations de la respiration et du métabolisme et constitue une menace mortelle pour la mère et l'enfant.

La glycémie peut être légèrement réduite. Cela ne conduira pas au coma, mais affectera négativement l'état général. La fatigue, les caprices, la dépression et la somnolence entraînent une détérioration de la qualité de vie. De plus, si le taux de sucre dans le sang n'est pas maintenu et que les taux sont abaissés, le métabolisme est rompu et le fœtus ne reçoit pas tous les composés utiles nécessaires.

Augmentation du glucose

Beaucoup de femmes "en position de", souffrant d'hypoglycémie, se demandent quels aliments augmentent la glycémie chez les femmes enceintes et quels aliments doivent être consommés pour que la glycémie revienne à la normale. Car l'augmentation de sucre pendant la grossesse est responsable de l'utilisation des glucides. Ils augmentent les paramètres et sont donc contre-indiqués pour les diabétiques qui ont un taux de sucre élevé pendant la grossesse.

Les glucides sont contenus dans tous les aliments, mais en quantités variables. Parce que certains aliments affectent les indicateurs de manière significative, et l'autre moins. Le moyen le plus simple et le plus rapide de normaliser le sucre réduit consiste à associer des glucides simples, faciles à digérer et ayant un effet significatif sur la glycémie. Ces glucides sont contenus directement dans les bonbons. Mais si le taux de sucre pendant la grossesse à partir d'une veine ou d'un doigt est constamment réduit, vous devez consulter un médecin.

Normes à attendre d'un enfant

Beaucoup de futures mères se demandent quelle norme de sucre dans le sang est normale et quels changements dans le taux de sucre après avoir mangé devraient causer de la peur? Les normes du tableau pour les femmes non enceintes, les femmes enceintes ne sont pas applicables. Ce qui précède montre également quel est le taux de glucose chez les femmes lorsque l'on attend un enfant.

Augmentation du sucre pendant la grossesse - les raisons, la livraison des tests, l'alimentation et les médicaments pour réduire le niveau

Quand un bébé est né, une femme se cache beaucoup de surprises. Souvent, chez une femme enceinte, le taux de glucose dans le sang augmente. Cela est dû à une faible sensibilité à l'hormone insuline. En analysant les tests, le médecin est toujours attentif à l'augmentation du taux de sucre pendant la grossesse, car un taux de glucose élevé peut nuire à la santé du fœtus, provoquer un accouchement précoce et contribuer au développement des complications de la future mère.

Sucre chez la femme enceinte

La quantité de glucose dans le sang est mesurée en moles par litre. Au taux de sucre gravide, il est de 5,8 mmol / litre, s'il y avait un apport veineux et de 4,0 à 6,1 mmol / l si l'étude était réalisée à l'aide d'un doigt. Une légère augmentation du glucose est autorisée, car cela peut se produire lors de changements hormonaux dans le corps, dus au stress ou à la fatigue. Si l'analyse répétée de l'hémoglobine glyquée a révélé une concentration élevée d'hormones, cela donne au médecin une raison de poser un diagnostic de grossesse - le diabète gestationnel.

À cette pathologie se traduit par la production par le corps d'une femme enceinte d'un grand nombre d'hormones. Cela conduit à un blocage dans la production d'insuline, qui décompose le sucre. L'absence d'hormone entraîne une surabondance de glucose et, par conséquent, le manque d'énergie nécessaire à la croissance du fœtus et à l'activité vitale du corps de la mère. Le sucre ne pénètre pas dans les cellules et ne se fend pas, entraînant une faim énergétique chez la femme pendant la grossesse.

Test sanguin pour le sucre pendant la grossesse

À la future maman lors de la gestation de l'enfant pour toute la durée de la grossesse l'analyse sur le sucre nommer ou désigner deux fois - quand elle devient sur le compte et sur 30 semaines. Fondamentalement, l'analyse est prise du doigt, mais si pour une raison quelconque le sang ne peut pas être pris, le résultat correct peut être obtenu à partir du sang veineux. Si une femme ne se sent pas bien avant le test, il n'est pas recommandé de faire un test ce jour-là. En règle générale, le médecin traitant transfère l'analyse le lendemain et il est recommandé à la femme enceinte de bien se reposer. Pour que le résultat soit qualitatif, certaines conditions doivent être respectées:

  • donner du sang à jeun le matin;
  • Vous ne pouvez pas vous brosser les dents et utiliser des chewing-gums avant d'aller à une polyclinique, car ils contiennent du sucre;
  • il n'est pas souhaitable de changer de régime plusieurs jours avant l'étude, car cela affectera les résultats;
  • prendre de la nourriture ne devrait pas être moins de 8 heures avant d'aller chez le médecin;
  • Vous pouvez boire de l'eau, mais seulement boire sans gaz.

Sucre élevé pendant la grossesse

La plupart des médecins estiment que la valeur de la glycémie pendant la grossesse est de 6,9, ce qui n'est pas préoccupant. Dans cette situation, on peut espérer une normalisation après l'accouchement. Cependant, si le sucre est augmenté de 7,0 mmol / l et plus, alors le «diabète manifeste» est diagnostiqué. Cela signifie qu'après la naissance de l'enfant, la femme aura la maladie et que le traitement devra continuer.

Les causes

Le taux de sucre dans le sang augmente pendant la grossesse pour plusieurs raisons:

  1. Les reins doivent travailler en mode renforcé, de sorte qu'ils n'ont parfois pas le temps de traiter une dose accrue de glucose.
  2. Un déséquilibre du fond hormonal peut également provoquer une augmentation de la glycémie pendant la grossesse.
  3. Une charge importante sur le pancréas provoque un diabète sucré gestationnel, qui survient dans la plupart des cas 2 à 6 semaines après l'accouchement.
  4. Des taux élevés de glucose peuvent provoquer des maladies du système endocrinien, une maladie rénale ou hépatique avant la grossesse.

Les symptômes

Cette maladie survient souvent sous une forme légère. Cependant, certains symptômes devraient alerter la femme enceinte, après quoi la femme doit aller d'urgence chez le médecin. Parmi eux:

  • problèmes de vision;
  • soif constante;
  • tourmenter régulièrement la faim;
  • hypertension artérielle;
  • faiblesse générale, somnolence;
  • miction fréquente et parfois incontrôlée.

Ce qui est dangereux, c'est l'augmentation du sucre pendant la grossesse

Si une femme a un taux de sucre élevé lorsqu'elle porte un bébé, selon les statistiques médicales, des avortements spontanés surviennent dans un tiers des cas. La raison en est le vieillissement rapide du placenta, dont les vaisseaux sont endommagés par un excès de glucose. À la suite de ce phénomène, le fœtus reçoit des nutriments et l’oxygène est insuffisant.

La tendance négative à l’influence du diabète se manifeste par le risque élevé de toxicose tardive, caractérisée par un œdème, un excès de poids, une hypoxie fœtale et une augmentation de la tension artérielle. Les femmes avec des niveaux élevés de sucre développent souvent:

  • polyhydramnios;
  • torsion du cordon ombilical;
  • déficience visuelle
  • détachement de la rétine;
  • maladies infectieuses;
  • insuffisance cardiaque.

Conséquences pour l'enfant

Le fœtus avec un taux de glucose élevé dans le sang de la mère est endommagé, ce qui s'appelle la fœtopathie diabétique. La condition comprend la grande taille du bébé, lorsque l'enfant est déjà en avance sur le poids au deuxième trimestre de la grossesse selon l'échographie. En règle générale, au moment de la naissance, son poids dépasse 4 kg. Une telle masse du corps peut déclencher un traumatisme à la naissance.

Lorsque le diabète de la mère chez un enfant après la naissance développe souvent des anomalies du développement: disproportion squelettique, pathologie cérébrale, maladies du système cardiovasculaire et génito-urinaire. Le sous-développement des poumons provoque la mort dans l'utérus ou dans la première semaine de la vie. En raison du mauvais fonctionnement du foie et des glandes surrénales, le risque d'hypoglycémie grave pendant le travail augmente.

Comment réduire le sucre pendant la grossesse

La tâche principale d'une femme enceinte atteinte de diabète gestationnel est de maintenir la glycémie dans la norme. Cela nécessite un examen régulier, l'exclusion du régime alimentaire des produits ayant un index glycémique élevé. Des promenades quotidiennes en plein air et des activités physiques sont obligatoires. Si de telles mesures n’aident pas, le médecin prescrit un traitement qui abaisse le sucre. Pendant la grossesse, seuls les médicaments contenant de l'hormone insuline sous forme d'injections. La multiplicité de l'administration et de la posologie détermine l'endocrinologue dans chaque cas spécifique.

Régime alimentaire

Les principaux fournisseurs de glucose sont des glucides digestibles, de sorte qu’un régime alimentaire riche en sucre pendant la grossesse devrait leur être limité. Si vous les retirez du menu, les valeurs de glucose élevées pendant la grossesse ne seront pas observées. Les aliments doivent être riches en vitamines et en calories. Le respect du régime alimentaire est une excellente opportunité non seulement pour réduire le sucre, mais aussi pour éliminer le surpoids, pour réguler le métabolisme.

Vous devriez manger régulièrement, 5-7 fois par jour, en petites portions. Lors de la préparation d'un régime, il est nécessaire de faire attention aux maladies concomitantes de la femme enceinte et à ses coûts énergétiques quotidiens. Les règles de base d'un régime alimentaire riche en glucose dans le sang:

  • Ne pas trop manger;
  • Ne pas trop manger la nuit;
  • ne pas boire d'alcool;
  • n'utilisez pas de substituts de sucre;
  • au lieu de plats sucrés, utilisez des fruits secs.

Aliments interdits avec hyperglycémie:

  • pâtisserie au four;
  • confiserie;
  • glace, chocolat;
  • confiture, confiture, sucre;
  • graisses animales;
  • assaisonnements épicés;
  • marinades, épices, fumage;
  • raisins secs, abricots secs, figues, dattes, pruneaux;
  • fruits à teneur élevée en protéines simples: avocat, banane et autres.

Exemple de menu pour une journée:

  • petit-déjeuner: flocons d’avoine avec 1 c. miel et demi pomme, thé vert au lait;
  • déjeuner: omelette avec 1 oeuf, salade de tomates et concombres, un morceau de pain de seigle;
  • déjeuner: poisson à la vapeur, bouillie de sarrasin, salade de carottes râpées, orange;
  • collation en après-midi: casserole au fromage blanc, jus de canneberges;
  • dîner: un verre de kéfir faible en gras, un morceau de pain de grains entiers.

Des produits qui réduisent le sucre

Saturer le corps avec des vitamines et réduire le sucre dans le sang aidera les céréales: le sarrasin, la farine d'avoine, le maïs. La bouillie de millet a un effet lipotrope, aidant à éliminer l'excès de poids pendant la grossesse. En raison de son utilisation fréquente, la production d'insuline est normalisée. Un des produits les plus efficaces dans le diabète est le germe de blé. Ils agissent comme un remède purifiant, réparateur et réparateur.

Les produits laitiers de fermentation mixte sont utiles. Pendant la grossesse, il est recommandé d'utiliser des produits à base de lait acide avec un faible pourcentage de matières grasses. Ryazhenka, fromage blanc, yaourt, yaourt sont faciles à digérer et à normaliser la microflore intestinale. Le meilleur dessert pour le diabète - les produits au lait aigre avec l'ajout de fruits. Réduisez rapidement le sucre, les poissons de mer et les fruits de mer. Parmi les légumes, il est recommandé de s'appuyer sur:

  • aubergine;
  • tomates;
  • concombres;
  • Topinambour;
  • chou-fleur;
  • brocoli;
  • citrouille;
  • verts;
  • Poivre bulgare;
  • courgettes.

Activité physique

S'il y avait une augmentation de la glycémie pendant la grossesse, alors normaliser le niveau de charge aérobie du glucose. Cela est dû à la saturation rapide des cellules du corps en oxygène pendant l'activité physique. L'aérobic pendant la grossesse accélère le métabolisme, réduit les manifestations de la toxicose précoce et tardive, renforce l'immunité de la femme. Avant de commencer un sport, vous devez toujours consulter votre médecin. Il faut se rappeler que si le sucre est élevé pendant la grossesse, il peut être fait quotidiennement, mais avec une intensité faible.

Chaque entraînement devrait être modéré et ne pas entraîner d'essoufflement. Il est impossible de faire des virages serrés, des mouvements brusques, des sauts, des étirements et des jambes avec les jambes pendant la grossesse. Sports recommandés pour l'hyperglycémie chez la femme enceinte:

  1. Natation Pendant le séjour dans l'eau, entraînez doucement tous les groupes musculaires, réduisez la charge sur la colonne vertébrale et améliorez le bien-être général.
  2. Pilates. Améliore le flux sanguin vers le placenta et le fœtus, renforce les muscles de la future mère dans la région pelvienne.
  3. Le yoga Favorise la relaxation physique et mentale (sauf pour les asanas complexes).
  4. Fitball. Exercices effectués sur une balle spéciale. Ils aident à réduire la pression, qui est un symptôme constant à un niveau élevé de glucose, améliore le bien-être général, réduit le fardeau du bas du dos.

Vidéo

Les informations présentées dans cet article sont uniquement à titre informatif. Les matériaux de l'article ne nécessitent pas de traitement indépendant. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et donner des conseils sur le traitement en fonction des caractéristiques individuelles de chaque patient.

Le niveau de glucose pendant la grossesse: pourquoi il est important de contrôler

Le glucose peut être appelé le principal indicateur du niveau de métabolisme des glucides dans le corps, mais pendant la grossesse, sa valeur habituelle varie. L'importance du glucose dans le corps de toute personne réside dans le fait qu'il est l'une des principales sources d'énergie, ainsi qu'un nutriment.

Lorsque le glucose est décomposé dans le corps d'une femme enceinte, l'énergie et la nutrition nécessaires sont obtenues non seulement par ses cellules, mais aussi par les cellules du fœtus en croissance. Tout écart par rapport à la norme dans cette position devrait être la raison d'un examen urgent.

Glucose, qu'est-ce que c'est, et quel est son rôle dans la grossesse

Le corps peut obtenir du glucose à partir de bonbons, de nombreux légumes, de fruits, de miel, de sucre, ainsi que de produits contenant de l'amidon.

Le niveau correct de substance dans le corps est maintenu en raison de la présence d'une hormone d'insuline, qui fournit l'équilibre nécessaire. Si le niveau est abaissé ou augmenté, cela indique la présence de toute maladie, par exemple le diabète sucré, qui survient lors d'une déficience en insuline.

Après la consommation de toutes les valeurs d'aliments ou de glucose dans le sang de fruits sucrés augmenter, et le corps reçoit le signal pour le développement accru de l'insuline à des cellules dérivées des éléments internalisés et d'énergie, et la concentration en glucose a diminué de manière significative.

Mais, en outre, l'hormone insuline contribue au fait que le corps accumule le glucose en réserve à son apport excessif.

Le niveau de glucose pendant la grossesse est d'une importance particulière, car la violation de l'équilibre de cette substance provoque non seulement l'apparition de maladies chez la mère, mais aura également un impact négatif sur le développement du fœtus.

Déterminer le niveau de glucose dans le sang peut être fait en testant ou en utilisant des appareils spéciaux - glucomètres.

Pour donner du sang au glucose pendant la grossesse et obtenir des indicateurs fiables, vous devez vous préparer. Pendant la journée, avant de prendre du sang, il ne faut pas manger de sucreries, de fruits, d'aliments riches en amidon.

Environ 20h00 du soir, il est nécessaire de cesser complètement de manger et de ne boire que de l'eau, car les prélèvements sanguins à des fins d'analyse doivent être effectués au moins 8 heures après le dernier repas.

Pour l'étude convient comme le sang veineux (examen de laboratoire), et capillaire, qui est pris du doigt (pour le glucomètre).

Performance normale

La norme du glucose pendant la grossesse est sa teneur dans le sang dans la gamme de 3,3 à 5,5 mmol / l, la valeur maximale autorisée étant de 6 mmol / l.

Si la glycémie est supérieure à 6 mmol / l, cela indique la présence d'une hyperglycémie et d'une insuffisance en hormone insuline et nécessite des soins médicaux.

Le test sanguin pour le glucose pendant la grossesse doit être effectué régulièrement, car cet indicateur doit toujours être sous contrôle, en particulier si avant son apparition il y avait des problèmes d'assimilation ou s'il y avait un diabète sucré.

Si vous ne contrôlez pas le niveau de glucose dans la période d'attente pour un bébé, vous pouvez perdre de vue les fluctuations de l'indicateur, ce qui conduit parfois à l'apparition du diabète chez les femmes enceintes, qui peuvent rester pour la vie.

Cela s'explique par le fait que pendant la grossesse dans le sang d'une femme, le taux de corps cétoniques augmente et que la concentration en acides aminés diminue.

Dans certains cas, lorsqu'une grossesse est nécessaire pour déterminer et le niveau de glucose dans l'urine, dans l'état normal de l'organisme, il ne devrait pas l'être, ainsi que la tolérance à cette substance.

Si le glucose est retrouvé dans les urines au 3ème trimestre, vous n'avez pas à vous inquiéter, après la naissance, il passe par lui-même. Ce phénomène en médecine est appelé diabète gestationnel et se produit aujourd'hui chez environ la moitié des femmes enceintes.

Le matin, le taux de glucose chez la plupart des femmes enceintes est abaissé et ne dépasse généralement pas 1,1 mmol / l. Si une femme a faim pendant une longue période, le taux de glucose diminuera sensiblement dans le plasma.

À 28 semaines, il est recommandé à toutes les femmes enceintes de réaliser un test de tolérance spécial pour une substance pendant une heure en utilisant 50 grammes de glucose.

Si l'indicateur atteint un niveau d'environ 7,8 mmol / l, une femme se verra attribuer un nouveau test avec l'introduction de 100 grammes de substance, dont la durée sera de 3 heures.

Si l'indicateur se situe autour de 10,5 mmol / l avec ce test, le médecin peut diagnostiquer le diabète. Le plus souvent pendant le test pendant la grossesse, le glucose est administré par voie intraveineuse, mais parfois une femme est autorisée à en boire.

Lors du calcul des indicateurs et des conclusions, certains facteurs pouvant augmenter la glycémie sont pris en compte, par exemple:

  • surpoids de la femme enceinte;
  • la naissance des enfants précédents avec un grand poids corporel;
  • Présence d'une prédisposition héréditaire au diabète sucré;
  • beaucoup de situations stressantes.

En outre, dans le groupe à risque d’augmenter la glycémie pendant la période où le bébé est porteur:

  • les femmes qui ont des niveaux élevés de substance avant la grossesse;
  • les femmes de plus de 30 ans;
  • les femmes qui ont fait des fausses couches aux premiers stades de la grossesse;
  • les femmes avec une prédisposition héréditaire (présence de parents immédiats avec le diabète sucré);
  • les femmes ayant un fœtus pesant plus de 4,5 kg;
  • les femmes atteintes du syndrome des ovaires polykystiques. Plus d'informations sur les ovaires polykystiques →

Augmentation du glucose

La principale raison pour laquelle le glucose dans le sang pendant la grossesse est augmenté est l'insuffisance de production d'insuline. L'hormone est synthétisée par le pancréas et son rôle dans l'organisme est très élevé. L'insuline agit comme une sorte de clé qui ouvre la voie au glucose dans les cellules.

Si le niveau de production d'hormones est plus faible que nécessaire, la majeure partie du glucose entrant est simplement excrétée par les reins, ne pénétrant pas dans les cellules et ne leur apportant ni nutrition ni énergie pour la vie, provoquant une carence énergétique.

Après 20 semaines de grossesse dans le corps d'une femme commence à augmenter les hormones spécifiques qui bloquent l'effet principal de l'insuline.

Pour glucose dans le sang à l'avortement de naissance était normal, le pancréas commence à augmenter la synthèse des hormones, avec une femme en bonne santé de son niveau pourrait augmenter de 2-3 fois par rapport à l'état normal de l'organisme.

Pour certaines femmes enceintes, le pancréas ne peut pas faire face à une telle charge pour diverses raisons, ce qui entraîne une carence en insuline qui peut être absolue ou relative. C'est cette condition appelée diabète gestationnel.

L'augmentation de la glycémie dans la première moitié du trimestre entraîne dans la plupart des cas une fausse couche spontanée, car le placenta qui se développe avec le fœtus ne supporte pas immédiatement les fonctions qui lui sont assignées.

L'augmentation du taux de glucose chez la mère peut conduire à l'apparition d'irrégularités dans la formation et le développement de nombreux systèmes infantiles, à la suite de quoi ses organes après la naissance ne pourront pas fonctionner correctement et remplir pleinement leurs fonctions.

Souvent, les bébés ont des problèmes respiratoires après la naissance, des problèmes cardiaques, divers troubles neurologiques et de très faibles taux de sucre.

Si le glucose pendant la grossesse est abaissé

La réduction du taux de glucose est généralement observée dans les cas où le pancréas a développé une grande quantité d'insuline, mais peu de sucre a pénétré dans l'organisme. Cette condition est appelée hypoglycémie et se traduit par une chute brutale du taux de glucose dans le sang.

Les raisons de cet état peuvent être plusieurs:

  1. Pauses trop longues entre les repas lors de la consommation de petites portions. Dans ce cas, toute l'énergie reçue sera complètement consommée dans les heures qui suivent le déjeuner ou le dîner.
  2. L'utilisation de plats peu caloriques en très petites quantités. Dans ce cas, trop peu d'énergie est fournie au corps et le niveau de sucre diminue souvent fortement après que tout le glucose ait été complètement consommé. Ce type d’hypoglycémie est causé par la malnutrition et nécessite un ajustement urgent non seulement du menu, mais aussi de l’alimentation, ainsi que l’inclusion dans le régime alimentaire de produits à faible indice glycémique.
  3. Charges sportives intenses, au cours de laquelle le corps consomme rapidement toute l'énergie qu'il reçoit. Si nous abandonnons le sport pour une période de gestation de bébé ne peut pas (ce qui se réfère généralement à des athlètes professionnels), vous devriez consommer plus d'hydrates de carbone, tels que le glucose askorbinka pendant la grossesse peut parfaitement résoudre ce problème.
  4. Utilisation fréquente de bonbons ou d'autres produits ayant un index glycémique élevé. Dans le même temps, le taux de sucre dans le sang augmente fortement, provoquant une production accrue d'insuline pour son assimilation. En conséquence de ces actions le niveau de glucose rapidement et diminue considérablement, ce qui provoque la fatigue, la faiblesse, la somnolence et le désir de manger plus de bonbons ou de biscuits sucrés, comme le besoin se fait sentir. Une telle situation peut conduire à d'autres abus de sucreries et de divers produits de boulangerie.
  5. Boissons alcoolisées et gazéifiées. Ces boissons contiennent beaucoup de sucre et peuvent donc augmenter considérablement leur teneur dans le sang, mais en même temps, le taux de glucose diminuera rapidement et rapidement.

Pour une femme enceinte, une diminution du taux de glucose n'est pas moins dangereuse que son augmentation, car les fluctuations de cet indice se reflètent également chez un bébé en pleine croissance.

Lorsque le taux de glucose est insuffisant, les cellules foetales ne reçoivent pas non plus la nutrition nécessaire. Dans ce cas, les enfants peuvent naître prématurément, avec un poids faible, affaiblis, en présence de diverses maladies du système endocrinien.

Pour éviter de réduire la glycémie est nécessaire souvent à manger, mais manger en aliments riches en glucides à faible indice glycémique, car ils nécessitent une longue période de digestion, dans laquelle le glucose graduellement dans le sang, sans provoquer un pic de sucre et la nécessité d'une production accrue d'insuline.

Pendant la grossesse, il est important de surveiller le taux de glucose dans le sang, en essayant de ne permettre aucune augmentation ou diminution des indices. Pour cela, il est nécessaire de réguler votre alimentation.

En cas de violation des taux de sucre dans le sang avant la grossesse, il est judicieux d’acheter un lecteur de glycémie de poche afin de pouvoir effectuer l’analyse en tout lieu si un tel besoin se présente.

Il est important de se rappeler que toute violation dans le corps d’une future mère ne peut que nuire au développement du bébé.

Auteur: Irina Vaganova, docteur
spécialement pour Mama66.com

Plus D'Articles Sur Le Diabète

Certaines plantes ont d'excellentes propriétés de réduction du sucre et peuvent réduire le taux de sucre, agissant comme une sorte d'agent complexe pour le diabète.

Le foie est considéré comme un produit très utile. Il aide parfaitement à maintenir l'hémoglobine, affecte positivement les processus métaboliques dans le corps et fonctionne également bien pour la vue, la peau, le cerveau et les reins.

Pour mesurer la glycémie et effectuer des diagnostics rapides à domicile, vous devez d’abord acheter des bandelettes de test spéciales pour le glucomètre.