loader

Principal

Les causes

Pourquoi avons-nous besoin d'insuline et quelle est sa norme?

Le métabolisme chez l'homme est un processus complexe et à plusieurs étapes, et son évolution est influencée par diverses hormones et substances biologiquement actives. L'insuline est produite par des formations particulières situées dans le pancréas plus épais (îlots de Langerhans-Sobolev), est une substance capable de participer directement ou indirectement, dans presque tous les processus métaboliques dans les tissus du corps.

L'insuline est une hormone peptidique, si importante pour la nutrition et le fonctionnement des cellules du corps. C'est un transporteur de glucose, d'acides aminés et de potassium. L'action de cette hormone est la régulation de l'équilibre glucidique. Après avoir mangé, la quantité de substance présente dans le sérum sanguin augmente en réponse à la production de glucose.

À quoi sert l'insuline?

L'insuline est une hormone indispensable, sans laquelle un processus normal de nutrition cellulaire dans le corps est impossible. Avec son aide, il y a transport de glucose, de potassium et d'acides aminés. L'effet est le maintien et la régulation de l'équilibre glucidique dans le corps. Étant un peptide hormonal (protéine), elle ne peut pas pénétrer dans le corps à partir de l'extérieur à travers le tractus gastro-intestinal - sa molécule est digéré comme toute substance protéinique dans l'intestin.

L'insuline dans le corps humain est responsable du métabolisme et de l'énergie, c'est-à-dire qu'elle a un effet complexe et multiple sur le métabolisme dans tous les tissus. De nombreux effets sont obtenus grâce à sa capacité à agir sur l'activité de plusieurs enzymes.

L'insuline est la seule hormone qui aide à réduire la glycémie.

Dans le diabète le premier tir du taux d'insuline sanguin est perturbé, autrement dit, en raison de sa production insuffisante de glucose (sucre) dans le sang augmente, augmente l'excrétion de sucre dans l'urine, et apparaît dans l'urine, donc le diabète appelée maladie sucré. Dans le diabète sucré du second type, l'action de l'insuline est perturbée. À ces fins, il est nécessaire d'effectuer une surveillance IRI dans le sérum sanguin, c'est-à-dire un test sanguin pour l'insuline immunoréactive. L'analyse du contenu de cet indicateur est nécessaire pour identifier le type de diabète sucré, ainsi que pour déterminer l'exactitude du pancréas pour l'administration ultérieure d'un traitement thérapeutique avec des médicaments.

Une analyse du taux de cette hormone dans le sang permet non seulement de détecter une éventuelle perturbation du fonctionnement du pancréas, mais également de distinguer avec précision le diabète sucré et une autre maladie similaire. C'est pourquoi cette étude est considérée comme très importante.

Avec le diabète sucré, non seulement le métabolisme des glucides est perturbé, mais le métabolisme des graisses et des protéines en souffre également. La présence de formes sévères de diabète en l'absence de traitement rapide peut entraîner une issue fatale.

Médicaments contenant de l'insuline

Les besoins en insuline du corps humain peuvent être mesurés en unités glucidiques (UE). Le dosage dépend toujours du type de médicament administré. Au sujet de la défaillance fonctionnelle des cellules pancréatiques dans lesquels il y a de faibles taux sanguins d'insuline pour le traitement thérapeutique du diabète montre un moyen de stimuler l'activité de ces cellules, par exemple, butamid.

Par son mécanisme d'action, ce médicament (ainsi que ses analogues) améliore l'absorption de l'insuline présente dans le sang, les organes et les tissus. On dit donc parfois qu'il s'agit d'insuline en comprimés. Sa recherche d'ingestion est en cours, mais à ce jour aucun fabricant n'a introduit sur le marché pharmaceutique un médicament capable de sauver des millions de personnes des injections quotidiennes.

Les préparations d'insuline, en règle générale, sont administrées par voie sous-cutanée. Leur effet sur la moyenne commence en 15-30 minutes, la concentration maximale dans le sang observée après 2 à 3 heures, la durée est de 6 heures Lorsque la présence du diabète d'insuline prononcée injecté 3 fois par jour -. Jeûna matin, après-midi et le soir.

Afin d'augmenter la durée d'action de l'insuline, des médicaments à action prolongée sont utilisés. Pour ces préparations médicales, une suspension de zinc-insuline est nécessaire (la durée d'action est de 10 à 36 heures) ou une suspension de protamine-zinc (durée d'action de 24 à 36 heures). Les médicaments ci-dessus sont conçus pour une injection sous-cutanée ou intramusculaire.

Une overdose du médicament

En cas de surdosage avec des préparations d'insuline, une chute brutale du glucose dans le sang peut être observée, cette affection étant appelée hypoglycémie. Parmi les signes caractéristiques, il convient de noter l'agressivité, la transpiration, l'irritabilité, un fort sentiment de faim, dans certains cas, un choc hypoglycémique (convulsions, perte de conscience, violation de l'activité cardiaque). Aux premiers symptômes de l'hypoglycémie, le patient doit manger d'urgence un morceau de sucre, des biscuits ou une tranche de pain blanc. En présence d'un choc hypoglycémique, l'administration intraveineuse d'une solution de glucose à 40% est nécessaire.

L'utilisation de l'insuline peut provoquer un certain nombre de réactions allergiques, par exemple des rougeurs au site d'injection, de l'urticaire et autres. Dans de tels cas, il est conseillé de passer à d'autres médicaments, par exemple la suinsuline, après avoir consulté le spécialiste traitant. Indépendamment, il n'est pas possible de refuser l'administration prescrite de la substance - le patient peut rapidement montrer des signes de manque d'hormones et de coma causés par un taux de glycémie élevé.

Où l'insuline est produite

Face au diabète, une personne commence souvent à entendre des médecins différents termes associés à cette maladie. Une telle définition est l'hormone insuline. Il est nécessaire que le corps maintienne un niveau stable de sucre. L'hormone neutralise l'excès de glucose dans le corps, le convertit en glycogène et l'envoie dans le tissu adipeux, les muscles et le foie. Si son développement est perturbé, il existe un risque de diabète. Pour comprendre les caractéristiques de la maladie, il est important de savoir quel organisme produit de l'insuline et comment combler son déficit.

Qu'est-ce que l'insuline et pourquoi est-ce nécessaire?

L'insuline est la seule hormone capable d'abaisser le taux de glycémie. Il est produit dans le pancréas. La quantité d'hormone sécrétée dépend de la teneur en glucose dans le sang. Si son niveau devient plus élevé, la production d'insuline augmente également et, avec une teneur en sucre inférieure, elle diminue. La cause de la violation de ce processus est principalement le diabète.

Les principaux signes de la maladie sont:

  • Glycosurie - apparition de sucre dans l'urine;
  • Hyperglycémie - augmentation de la glycémie;
  • Polyurie - mictions fréquentes;
  • La polydipsie est une soif intensifiée.

Le manque de traitement en temps opportun du diabète et le remplacement de la carence en insuline peuvent entraîner de graves complications. L'excès d'insuline perturbe le processus d'approvisionnement en énergie du cerveau et peut provoquer un état de coma hypoglycémique (abaissement du taux de sucre dans le sang inférieur à la normale).

Le rôle de l'insuline

La quantité d'insuline et son activité sont des conditions importantes pour le bon fonctionnement de l'organisme entier. L'hormone aide à abaisser la glycémie et à redistribuer le glucose contenu dans les cellules. L'insuline a un effet sur le métabolisme des graisses, des protéines et des glucides.

  • Empêche la formation de corps cétoniques;
  • Favorise la synthèse du polysaccharide "glycogène", ainsi que des acides gras dans le foie;
  • Stimule la transformation (synthèse) du "glycérol" dans le tissu adipeux;
  • Aide à absorber les acides aminés et à synthétiser le "glycogène", ainsi que les protéines dans les muscles;
  • Supprime la dégradation du glycogène;
  • Supprime la synthèse du glucose, qui est une réserve interne dans le corps;
  • Favorise la désintégration des protéines accumulées dans le muscle;
  • Renforce l'utilisation du glucose;
  • Régule le métabolisme des graisses et améliore le processus de lipogenèse.

Où est produite l'insuline?

Le corps responsable de la sécrétion d'insuline est le pancréas. Il est situé dans la cavité abdominale et est situé derrière l'estomac.

Le fer se compose des parties suivantes:

  • Chef;
  • Le corps est la partie principale de l'organe;
  • La queue

Dans la glande, il y a des cellules dont la fonction principale est de produire de l'insuline. Les accumulations de ces cellules s'appellent les îlots pancréatiques, qui sont principalement situés dans la partie caudale de l'organe. Leur seconde définition est celle des îlots de Langerhans, du nom du pathologiste qui les a découverts en Allemagne. Ces cellules effectuent la sécrétion d'hormones responsables de la régulation des processus métaboliques (lipides, protéines et glucides).

Les cellules qui remplissent les îlots pancréatiques ont les types suivants:

  1. Les cellules A produisent du glucagon.
  2. Les cellules bêta sont le type qui produit l'insuline. Ces cellules constituent le gros de toutes les cellules de la glande.
  3. Les cellules G produisent de la gastrine.
  4. Cellules PP - produisent un polypeptide pancréatique en petites quantités, ce qui affaiblit l'effet de la cholécystokinine.

Fonctions des cellules bêta

Les cellules bêta produisent de l'insuline en deux catégories:

  • Actif;
  • Inactif Il s'appelle la proinsuline.

Caractéristiques de la formation de l'insuline:

  • Les deux catégories de l'hormone après synthèse par les cellules bêta sont ensuite traitées dans le complexe de Golgi (la zone d'accumulation des produits d'échange formés);
  • Dans cette structure, le clivage du peptide C se produit sous l'action des enzymes;
  • L'hormone "insuline" est formée;
  • L'insuline est stockée dans des granules de sécrétion, dans lesquels elle s'accumule.

L'hormone est excrétée par les cellules bêta lorsqu'elle apparaît nécessaire. Cela se produit lorsque la quantité de glucose dans le sang augmente. Si une grande quantité de glucides pénètre dans le corps humain avec de la nourriture, les cellules bêta commencent à s'épuiser dans un régime à charge constante. Le plus souvent, cette maladie survient chez les personnes âgées, en cas de déficit en hormone et augmente le risque de développer un diabète.

Comment fonctionne l'insuline?

La neutralisation de l'insuline glucose se fait en plusieurs étapes:

  1. Tout d'abord, la perméabilité de la membrane cellulaire augmente, après quoi commence l'amélioration de l'absorption du sucre.
  2. Le glucose est converti par l'insuline en glycogène. Il est ensuite déposé dans les muscles, ainsi que dans le foie.
  3. Il y a une diminution de la concentration de glucose dans le sang.

Si le processus de clivage du glucose passe par tous les stades et qu'il y a une quantité d'insuline suffisante pour cela, on n'observe pas d'augmentation du sucre dans le sang. Cette condition est importante pour atteindre les patients atteints de diabète.

Quand l'insulinothérapie est-elle nécessaire?

Dans le cas du diabète, l’état des patients se caractérise par un manque d’insuline, de sorte que le traitement de la maladie repose sur l’utilisation de médicaments spéciaux contenant cette hormone. Ce traitement est nécessaire pour les patients atteints de diabète de type 1.

La méthode de l'insulinothérapie repose sur l'introduction de dosages appropriés de marques spécifiques d'insuline adaptées au corps humain. Les médicaments diffèrent les uns des autres par les schémas posologiques, le nombre d'injections et la combinaison de plusieurs variantes de l'hormone. L'insuline peut être injectée avec des seringues, des pompes ou des poignées spéciales. Les pompes sont le moyen le plus efficace de délivrer une hormone dans l'organisme. Un endocrinologue détermine le schéma exact du traitement et la possibilité d'utiliser les adaptations nécessaires.

L'insuline est une hormone responsable de l'état de santé humain. Il est important d’exclure les facteurs qui peuvent entraîner un épuisement des stocks d’hormones. Cela réduira le risque de diabète.

À quoi sert l'insuline?

Publié le: 01 juillet 2012. Publié par: Karolina

Beaucoup de gens associent le mot «insuline» au diabète, ce qui met fin à leurs connaissances. En fait, l'insuline remplit des fonctions plus étendues. Qu'est-ce que l'insuline et de quoi le corps en a-t-il besoin?

L'insuline est une hormone formée dans des cellules spéciales du pancréas. L'insuline est nécessaire à notre organisme pour réduire les taux de glucose sanguin. La formation et l'isolement de l'insuline par les cellules pancréatiques dépendent du niveau de glucose: plus il est élevé, plus l'insuline pénètre dans le sang. La réduction de la glycémie est due au fait que l'insuline transporte le glucose dans les cellules, où il sert de combustible pour l'énergie.

Tous les tissus de notre corps sont divisés en insulino-dépendant et insulinodépendant. Les tissus insulino-dépendants comprennent le foie, les muscles et les tissus adipeux. Dans les cellules de ces tissus, le glucose ne peut pénétrer que par l'insuline. Si le corps manque d'insuline ou si les cellules y sont immunisées, le glucose reste dans le sang.

Les tissus non dépendants de l'insuline comprennent l'endothélium, c'est-à-dire une paroi interne des vaisseaux, un tissu nerveux et un cristallin. L'apport de glucose dans les cellules de ces tissus ne dépend pas de la présence d'insuline.

Qu'est-ce que le diabète sucré?

Le diabète sucré est une maladie caractérisée par une augmentation persistante de la glycémie. Pourquoi cela se passe-t-il?

Dans le diabète de type 1 (insulino-dépendant), les cellules pancréatiques dans lesquelles l'insuline est formée sont détruites. Les cellules restantes du pancréas ne peuvent pas répondre aux besoins de l'organisme en insuline. Par conséquent, la majeure partie du glucose n'est pas utilisée, mais reste dans le sang. Ce type de diabète est plus courant à un jeune âge (jusqu'à 30 ans).

Dans le diabète de type 2 (indépendant de l'insuline), les cellules pancréatiques ne souffrent pas et il y a une quantité suffisante d'insuline dans l'organisme. Cependant, les cellules des tissus insulino-dépendants perdent leur sensibilité à l'insuline - une résistance dite à l'insuline se développe.

Si vous imaginez que l'insuline est la clé qui ouvre la cellule pour le glucose, alors avec la résistance à l'insuline, la clé ne s'approche pas du verrou et ne peut pas ouvrir la cage. En conséquence, le glucose ne pénètre pas dans les cellules et reste dans le sang.

Le diabète sucré de type 2 se développe chez les personnes âgées de plus de 40 ans. L'obésité est le principal facteur de risque de la maladie.

En 1922, pour la première fois, l'insuline était utilisée pour traiter le diabète. La première injection de Leonard Thompson, âgé de 14 ans, de Toronto. Grâce aux lauréats du prix Nobel, Frederick Bunting et Charles Best, qui ont découvert l’insuline, une nouvelle ère a débuté dans le traitement du diabète.

Les patients atteints de diabète de type 1 doivent recevoir de l'insuline quotidiennement. En règle générale, les médicaments à courte et à longue durée d'action sont combinés dans leur traitement.

Le médicament à longue durée d'action est utilisé une fois par jour et est conçu pour créer une concentration de base d'insuline dans le sang. Un médicament à courte durée d'action est injecté avant chaque repas afin de réduire la glycémie en situation. Un tel schéma posologique vous permet de simuler le fonctionnement du pancréas.

Cependant, les injections d'insuline ne sont pas nécessaires pour tous les patients atteints de diabète sucré. Le traitement des patients atteints de diabète de type 2 commence par des mesures non médicamenteuses: régime alimentaire, perte de poids et activité physique accrue. À l'avenir, les médicaments hypoglycémiants sont utilisés, et seulement avec une déplétion des cellules pancréatiques - l'insuline.

Envoyez vos notes à notre adresse [email protected]

2 commentaires à cet article

  1. Tver a écrit:
    13 déc. 2017 à 22h08

À cause de ce qui est endommagé et comment réparer les cellules endommagées du pancréas?

L'insuline pour quoi elle a besoin

Directeur de "l'Institut du diabète": "Jetez le lecteur et les bandelettes de test. Plus de Metformine, Diabeton, Siofor, Glukofazh et Yanuvia! Traitez-le avec ceci. "

Je suis sûr que vous avez tous entendu parler de l'insuline. Il est piqué par les diabétiques. Peut-être que vous savez aussi que ceux qui ne souffrent pas de diabète, l'insuline dans le corps humain produit du pancréas. Cependant, vous ne savez probablement pas quel rôle est assigné à l'insuline dans le corps humain, et c'est en fait très simple. Son but est de prendre du glucose (sucre) dans le sang, le transférer dans les cellules.

Que se passe-t-il quand il y a beaucoup de sucre dans le sang?

Quand il y a beaucoup de sucre dans le sang, c'est très mauvais pour le corps. Et le fait est que si le taux de glucose est trop élevé et ne diminue pas pendant une longue période, une personne a une maladie appelée «diabète». Il détruit les vaisseaux sanguins et vous tue progressivement. Le glucose adhère aux protéines et, à leur tour, les unes aux autres, ce qui les rend plus denses. Ce phénomène est appelé glycosylation des protéines. À l'heure actuelle, il fait l'objet de recherches intensifiées dans le domaine de la lutte contre le vieillissement. Les diabétiques ont un taux de sucre tellement élevé dans leur sang que, du fait de la glycosylation rapide des protéines, la destruction des tissus se produit dans tout le corps.

Ainsi, lorsque le corps ressent que le taux de glucose dans le sang est élevé, il jette de l'insuline pour que le sucre revienne à la normale. Dans ce cas, le niveau de sucre dans le sang. C'est ce qui est arrivé à moi (et qui est susceptible de vous arriver): Je l'habitude de consommer beaucoup d'aliments contenant des glucides sous forme concentrée - céréales, pâtes, jus, ou autre chose - et le niveau de sucre dans le sang Je me suis rapidement envolé. Il faut toujours se rappeler que tous les glucides sont du sucre sous une forme ou une autre. Les glucides simples sont le sucre sucré, c'est-à-dire le glucose ordinaire, le saccharose ou le fructose. "Les glucides complexes", un autre nom de l'amidon, sont "une combinaison de plusieurs formes de sucre". Cependant, en termes de composition chimique, les différents types de sucres sont des substances du même ordre.

Pourquoi la glycémie augmente-t-elle?

Donc, chaque fois que je mange des aliments contenant des glucides sous forme concentrée, je constate une forte augmentation de la glycémie. Avez-vous déjà oublié que le corps humain n'est pas adapté à l'absorption progressive des substances? En voyant dans le sang une telle quantité de sucre, mon pancréas m'a dit: "Par exemple, oui, il y a un écart de sucre! Il est nécessaire de s'en débarrasser "et a immédiatement envoyé dans le sang une grande partie de l'insuline. Le glucose a été envoyé directement au stockage de la graisse, où, en se transformant en graisse, s'est installé. Le taux de sucre dans le sang a considérablement diminué. Donc, deux choses m’ont eu lieu simultanément: d’abord, la graisse a été mise de côté, et deuxièmement, il n’y avait plus d’énergie dans le sang pour maintenir l’énergie, alors j’avais faim et j'étais affamé. Bien sûr, j'ai de nouveau absorbé des aliments contenant des glucides, car ils sont un peu gras et ils ne nuisent pas à la santé! - et tout d'abord. C’était un cercle vicieux: je mange des aliments concentrés à l’arrière qui commencent à s’engager dans l’agriculture, l’humanité étant limitée dans l’obtention des aliments où les glucides sont concentrés sous forme concentrée. À l'époque préhistorique, la principale source de glucides était le fruit. La personne a reçu la plupart des glucides en été et en automne pendant leur période de maturation. Les gens consommaient des aliments contenant des glucides, leur corps stockait des graisses et, après avoir passé tout l'hiver long et froid, les dépensaient.

Mais maintenant, le manque de nourriture en hiver ne nous pose plus de problème. En fait, la majeure partie de la population a accès à des fruits toute l'année, et toute l'année, nous absorber d'énormes quantités d'aliments avec une forte concentration d'hydrates de carbone, toute l'année, la graisse du magasin et, à la fin... oui, nous sommes arrondies!

Le revers de la médaille: il est impossible d'économiser de la graisse sans insuline

Les personnes atteintes de diabète depuis leur enfance en sont conscientes. Un des signes du diabète juvénile est une perte de poids significative. Je connais un jeune homme qui, a-t-il dit, a perdu neuf kilos en deux jours après que le pancréas eut cessé de produire de l'insuline! Sans insuline, les graisses ne peuvent être préservées.

La connaissance de ces mécanismes nous fournit des armes puissantes dans la lutte contre les dépôts de graisse. Si nous pouvons contrôler le niveau d'insuline dans le corps, nous pourrons prendre le contrôle et l'accumulation de graisse. Dans quel cas l'insuline pénètre-t-elle dans la circulation sanguine?

Pourquoi un homme a-t-il besoin d'un pancréas?

Le pancréas est l'organe le plus important du système digestif. Il est admis de distinguer deux fonctions du pancréas:

La fonction exocrine (interne) est l'allocation du suc pancréatique, qui comprend les enzymes nécessaires au processus de digestion. Les scientifiques ont calculé qu'en moyenne un jour se distingue d'un demi-litre à un litre d'un tel jus. Avec l'absorption des aliments, un certain nombre d'hormones sont produites, agissant comme activateur de toute une chaîne de réactions chimiques et stimulant les enzymes du suc pancréatique. Des substances et des oligo-éléments qui composent ce jus sont nécessaires pour neutraliser le composant acide. Ils aident à digérer les glucides et favorisent la digestion.

La fonction endocrinienne (interne) réalise la synthèse des hormones nécessaires et la régulation des processus métaboliques glucidiques, lipidiques et protéiques. Le fer libère de l'insuline et du glucagon dans le sang. Ces hormones sont synthétisées par les îlots de Langerhans, constitués de 1 à 2 millions de cellules alpha et bêta.

Les cellules alpha produisent du glucagon, qui est essentiellement un antagoniste de l'insuline. Il augmente les taux de glucose. Les cellules alpha sont impliquées dans la production de lipocaïne, dont le rôle est de prévenir la dégénérescence graisseuse du foie. Les cellules alpha représentent environ 20%.

Les cellules bêta produisent de l'insuline. Leurs tâches incluent la régulation des processus métaboliques des graisses et des glucides du corps. Sous l'influence de l'insuline, le glucose pénètre dans les tissus et les cellules du sang, provoquant une diminution du sucre. Le nombre de cellules bêta est dominant, environ 80%. Les violations dans les cellules bêta entraînent des dysfonctionnements dans le processus de production d'insuline, ce qui menace l'apparition du diabète sucré.

Qu'est-ce que l'insuline et pourquoi est-ce nécessaire?

L'insuline est une hormone protéique. Il synthétise son pancréas, à savoir les cellules bêta des îlots de Langerhans. Le but de l'insuline dans la régulation des processus métaboliques. Étonnamment, l'insuline est la seule hormone de ce type, capable d'abaisser le taux de glucose. Une action similaire n'a pas d'hormone humaine. C'est cette unicité qui nécessite une attention particulière, car son activité et son état affectent immédiatement le fonctionnement du corps.

Sans insuline, les cellules du foie et les muscles refusent de travailler. L'influence de l'hormone exerce sur les échanges: acides nucléiques, lipides et protéines. Il est difficile de surestimer l’importance d’une hormone vitale. Il implémente des fonctions telles que:

  • stimulation de la formation de glycogène et d'acides gras dans le foie et le glycérol dans le tissu adipeux;
  • activation de la synthèse des protéines et du glycogène dans les muscles après absorption des acides aminés;
  • provoque l'oppression: la dégradation du glycogène et la production de glucose par le stockage interne du corps:
  • supprime la synthèse des corps cétoniques, le clivage des lipides et des protéines musculaires.

Pourquoi le diabète apparaît-il?

Le diabète sucré est une maladie causée par une carence en insuline et un dysfonctionnement de la production de cette hormone par le pancréas. Cette maladie entraîne une violation de tous les processus métaboliques, en particulier des glucides. Ce sont les problèmes du métabolisme des glucides qui stimulent les changements pathologiques dans tous les systèmes et organes humains.

La maladie se caractérise par l'incapacité d'extraire de l'énergie des aliments, qui sont transformés en glucose. Dès que le glucose pénètre dans la circulation sanguine, son taux commence à augmenter régulièrement. Avec un travail clair, cela ressemble à un signal adressé au pancréas, qui active la libération de sucre suppresseur d'insuline. L'hormone assure la pénétration du glucose du sang dans les cellules, source d'énergie pour le fonctionnement normal.

S'il y a des irrégularités dans le travail de ce mécanisme, alors le glucose ne pénètre pas dans les cellules, mais s'accumule dans le sang. La quantité de sucre augmente même lorsque la nourriture est manquante ou en cas d'insuffisance d'insuline. Cela conduit au fait que le corps commence à jeter vigoureusement une portion supplémentaire de sucre dans le sang. Conditionnellement, l'insuline peut être désignée comme clé, ce qui ouvre l'accès du glucose aux cellules et maintient la quantité requise de sucre dans le sang.

Parmi les raisons de l'émergence du diabète, les médecins appellent ce qui suit:

  • Le rôle principal est joué par la prédisposition génétique. La plupart du temps, cette maladie est héritée.
  • Surpoids (par rapport à l'IMC - indice de masse corporelle);
  • Maladies du pancréas (cancer, pancréatite) et glandes endocrines;
  • Infections virales (varicelle, rubéole, hépatite, grippe);
  • Âge (environ tous les 10 ans, le risque de contracter la maladie est doublé);

Définition de la maladie

Il existe un certain nombre de symptômes associés au diabète sucré. Les patients constatent qu’ils ont constamment la bouche sèche et assoiffée. Dépasser parfois le taux quotidien de consommation de liquide, respectivement, augmente la fréquence des mictions et de la diurèse.

Un symptôme caractéristique est un changement brutal de poids dans les grands comme dans les petits côtés. La sécheresse est également observée sur la peau, des démangeaisons. Transpiration intense, faiblesse musculaire, cicatrisation prolongée des plaies et des coupures.

Une maladie progressive entraîne des complications. La vision est altérée, des maux de tête fréquents se produisent. Il peut y avoir des douleurs dans la région du cœur et des membres. Habituellement, le foie est agrandi. Il y a une diminution de la sensibilité des pieds, une augmentation de la pression. Les complications sont souvent des œdèmes. Vous pouvez sentir l'acétone, exsudée par le patient.

L'insuline est...

L'insuline est une hormone produite par le pancréas. Il est produit par des cellules endocrines spéciales appelées les îlots de Langerhans (cellules bêta). Il y a environ un million d'îlots sur le pancréas adulte, dont les fonctions incluent la production d'insuline.

L'insuline - qu'est-ce que c'est du point de vue de la médecine? C'est une hormone de nature protéique qui remplit des fonctions extrêmement importantes dans l'organisme. Dans le tractus gastro-intestinal de l'extérieur, il ne peut pas agir puisqu'il sera digéré, comme toute autre substance de nature protéique. Le pancréas quotidien produit une petite quantité d'insuline de base (basale). Après avoir mangé, l'organisme en fournit la quantité dont notre corps a besoin pour digérer les protéines, les lipides et les glucides qui sont arrivés. Insistons sur la question de l'effet de l'insuline sur le corps.

Fonctions de l'insuline

L'insuline est responsable du maintien et de la régulation du métabolisme des glucides. C'est-à-dire que cette hormone a un effet complexe à multiples facettes sur tous les tissus du corps, principalement en raison de son effet activateur sur de nombreuses enzymes.

L'une des fonctions principales et les plus connues de cette hormone est la régulation de la glycémie. Il est constamment requis par l'organisme, car il fait référence aux nutriments nécessaires à la croissance et au développement des cellules. L'insuline le clive en une substance plus simple, facilitant son absorption dans le sang. Si le pancréas le produit en quantité insuffisante, le glucose ne nourrit pas les cellules, mais s'accumule dans le sang. Cela se traduit par une augmentation du taux de sucre dans le sang (hyperglycémie), ce qui entraîne de graves conséquences.

Également avec l'aide de l'insuline, le transport des acides aminés et du potassium est effectué.
Peu de gens connaissent les propriétés anabolisantes de l'insuline, dépassant même l'effet des stéroïdes (ces derniers sont toutefois plus sélectifs).

Types d'insuline

Il existe des types d'insuline par origine et par action.

L'action rapide a un effet ultra-court sur le corps. Ce type d'insuline commence son travail immédiatement après l'administration et son pic est atteint après 1-1,5. La durée de l'action est de 3-4 heures. Entrez-le immédiatement avant ou avant les repas. Les médicaments ayant cet effet comprennent Novo-Rapid, Insulin Apidra et Insulin Humalog.

L'insuline courte a un effet 20-30 minutes après l'application. Après 2-3 heures, la concentration du médicament dans le sang atteint le point maximum. Au total, cela prend environ 5-6 heures. L'injection est administrée 15-20 minutes avant les repas. Dans ce cas, environ 2-3 heures après l'introduction de l'insuline est recommandé de faire des "collations". La durée de la prise alimentaire doit coïncider avec le moment où l'effet maximal du médicament est atteint. Les médicaments à courte durée d’action sont «Humulin Regul», «Insulin Actrapid», «Monodar Humodar».

L'insuline de durée moyenne d'action affecte l'organisme beaucoup plus longtemps - de 12 à 16 heures. Il est nécessaire de faire 2-3 injections par jour, souvent avec un intervalle de 8-12 heures, car elles ne commencent pas leur action immédiatement, mais 2-3 heures après l'injection. Leur effet maximum est atteint en 6-8 heures. Insuline de durée moyenne - préparations "Protafan" (insuline humaine), "Humudar BR", "Insulin Novomix".

Et, enfin, l'insuline à action prolongée dont la concentration maximale est atteinte 2 à 3 jours après l'administration, même si elle commence à agir en 4 à 6 heures. Appliquez-le 1-2 fois par jour. Ce sont des médicaments tels que Insulin Lantus, Monodar Long, Ultralente. Ce groupe peut également inclure l'insuline dite "hors pointe". C'est quoi Cette insuline, qui n’a pas d’effet prononcé, agit de manière douce et discrète, remplaçant pratiquement la personne «native» produite par le pancréas.

Insuline humaine - c'est un analogue de l'hormone produite par notre pancréas. Cette insuline et ses "frères" génétiquement modifiés sont considérés comme plus avancés que les autres types d'insuline d'origine animale.

L'hormone porcine est similaire à celle ci-dessus, à l'exception d'un acide aminé dans la composition. Il est capable de provoquer des réactions allergiques.

Le bétail à insuline est le moins semblable à l'homme. Provoque souvent des allergies, car il contient une protéine étrangère à notre corps. Le niveau d'insuline dans le sang d'une personne en bonne santé est strictement limité. Laissez-nous les considérer plus en détail.

Quel devrait être le niveau d'insuline dans le sang?

En moyenne, chez une personne en bonne santé, l'indice normal d'insuline dans le sang sur un estomac vide varie de 2 à 28 mC / mole. Chez les enfants, il est légèrement inférieur - de 3 à 20 unités, et plus élevé chez les femmes enceintes - le taux est de 6 à 27 mC / mole. En cas de déviation sans cause de l'insuline par rapport à la norme (le taux d'insuline dans le sang est augmenté ou diminué), il est recommandé de faire attention à votre régime alimentaire et à votre mode de vie.

L'augmentation de l'insuline entraîne la perte de presque toutes ses qualités positives, ce qui nuit à l'état de santé. Il augmente la pression artérielle, contribue à l'obésité (due au glucose transporté de manière incorrecte) a un effet cancérogène et augmente le risque de diabète. Si vous avez élevé l'insuline, vous devez faire attention à votre alimentation, en essayant d'utiliser autant que possible des produits à faible indice de gipoklikemicheskim (produits laitiers à faible teneur en matières grasses, des légumes, des fruits aigre-doux, du pain avec du son).

Il y a des cas et lorsque l'insuline est réduite dans le sang. Qu'est-ce que c'est et comment le traiter? Des quantités trop faibles de sucre dans le sang entraînent des lésions cérébrales. Dans ce cas, il est recommandé de faire attention aux aliments qui stimulent le pancréas - un yaourt, des bleuets frais, viande maigre bouilli, les pommes, le chou et les racines de persil (décoction est particulièrement efficace lorsqu'il reçoit un estomac vide).

Grâce à une bonne nutrition, vous pouvez normaliser le niveau d'insuline et éviter les complications, en particulier le diabète.

Insuline et diabète sucré

Il existe deux types de diabète - 1 et 2. Le premier concerne les maladies congénitales et se caractérise par la destruction progressive des cellules bêta du pancréas. Si elles sont inférieures à 20%, le corps cesse de faire face et un traitement de substitution devient nécessaire. Mais lorsque les îles sont à plus de 20%, vous ne remarquerez peut-être même aucun changement dans votre santé. Souvent, l'insuline courte et ultra courte, ainsi que le fond (prolongé) sont utilisés en traitement.

Le deuxième type de diabète est acquis. Les cellules bêta dans le diagnostic de ce travail « sur la conscience », mais l'action de l'insuline est rompu - il ne peut plus remplir leur fonction, ce qui en sucre accumule à nouveau dans le sang et peut entraîner des complications graves, jusqu'à gipoklikemicheskoy coma. Pour son traitement, des médicaments sont utilisés pour aider à restaurer la fonction perdue de l'hormone.

Les patients diabétiques du premier type sont nécessaires d'urgence des injections d'insuline, mais le second type de diabète est souvent une longue période (années, voire des décennies) dispenser des médicaments. Cependant, en temps voulu, il est nécessaire de s'asseoir sur l'insuline.

le traitement à l'insuline aide à se débarrasser des complications qui se développent tout en ignorant les besoins de l'organisme dans sa réception de l'extérieur, et contribue également à réduire la charge sur le pancréas et même contribuer à sa récupération partielle des cellules bêta.

On pense qu'en démarrant un traitement à l'insuline, il n'est plus possible de reprendre des médicaments (comprimés). Cependant, vous en conviendrez, il est préférable de commencer plus tôt pour introduire de l'insuline, si nécessaire, que de la refuser - dans ce cas, des complications graves ne peuvent être évitées. Les médecins affirment qu’il ya une chance à l’avenir d’abandonner les injections pour le diabète de type 2 au cas où le traitement par insuline serait commencé à temps. Par conséquent, surveillez attentivement votre santé, n'oubliez pas de vous en tenir aux régimes alimentaires - ils sont un facteur essentiel du bien-être. Rappelez-vous que le diabète n'est pas une phrase, mais un mode de vie.

Les scientifiques continuent de chercher activement un moyen de faciliter la vie des personnes atteintes de diabète. En 2015, les États-Unis ont présenté un nouveau développement - un dispositif d'inhalation d'insuline, qui remplacera les seringues, facilitant ainsi la vie des diabétiques. Cet appareil peut déjà être acheté dans les pharmacies en Amérique sur ordonnance.

La même année (et à nouveau aux États-Unis), la soi-disant "insuline intelligente" a été injectée, qui est injectée dans le corps une fois par jour, activée indépendamment si nécessaire. Bien qu’à ce jour il n’ait été testé que sur des animaux et n’a pas encore été testé chez l’homme, il est évident que les scientifiques ont fait des découvertes très importantes au début de 2015. Espérons qu'à l'avenir, ils feront plaisir aux diabétiques avec leurs découvertes.

La production d'insuline dans le corps

Pour que la production d’insuline rencontre le pancréas, il contient des cellules bêta spéciales. Dans le corps humain, cette hormone régule le métabolisme des glucides et, par conséquent, sa sécrétion est d’une importance vitale. Comment ça se passe? Le processus de production d'insuline est multi-étapes:

  1. Tout d'abord, le pancréas produit de la préproinsuline (précurseur de l'insuline).
  2. En même temps, il produit un peptide signal (L-peptide), dont la tâche est d'aider le préproinsuline à entrer dans la cellule bêta et se transformer en proinsuline.
  3. Il reste encore de la proinsuline dans la structure spéciale de la cellule bêta - le complexe de Golgi, dont la maturation a longtemps lieu. À ce stade, la proinsuline est divisée en peptide C et en insuline.
  4. L'insuline produite réagit avec les ions zinc et reste sous cette forme à l'intérieur des cellules bêta. Pour le faire entrer dans le sang, le glucose qu'il contient doit avoir une concentration élevée. Pour supprimer la sécrétion d'insuline, le glucagon est responsable: il est produit par les cellules alpha du pancréas.

À quoi sert l'insuline?

La tâche la plus importante de l'insuline est de réguler le métabolisme des glucides en agissant sur les tissus insulino-dépendants du corps. Comment ça se passe? L'insuline entre en contact avec le récepteur de la membrane cellulaire (membrane), ce qui déclenche le travail des enzymes nécessaires. Le résultat est l'activation de la protéine kinase C, impliquée dans le métabolisme à l'intérieur de la cellule.

L'insuline dans le corps est nécessaire pour assurer la cohérence de la glycémie. Cela est dû au fait que l'hormone:

  • Favorise une meilleure absorption du glucose par les tissus.
  • Réduit l'activité de la production de glucose dans le foie.
  • Commence le travail des enzymes responsables de la division de la glycémie.
  • Accélère le transfert du glucose en excès dans le glycogène.

Le niveau d'insuline dans le sang affecte également d'autres processus corporels:

  • Assimilation par des cellules d'acides aminés, de potassium, de phosphore et d'ions magnésium.
  • La transformation du glucose dans le foie et les cellules adipeuses en triglycérides.
  • Production d'acides gras.
  • Reproduction correcte de l'ADN.
  • Suppression de la dégradation des protéines.
  • Réduire la quantité d'acides gras entrant dans le sang.

Insuline et glucose sanguin

Comment le glucose dans le sang est-il régulé par l'insuline? Chez une personne qui ne souffre pas de diabète, la glycémie reste à peu près la même, même si elle n'a pas mangé depuis longtemps, car le pancréas produit de l'insuline à l'arrière-plan. Après avoir mangé, les produits glucidiques se divisent dans la bouche en molécules de glucose et pénètrent dans le sang. Le taux de glucose augmente et le pancréas jette l'insuline accumulée dans le sang, normalisant la quantité de sucre dans le sang - c'est la première phase de la réponse à l'insuline.

Ensuite, le fer produit à nouveau une hormone en échange de la dépense et dirige lentement de nouvelles portions vers la séparation des sucres absorbés dans l'intestin - la deuxième phase de la réponse. Le surplus de glucose restant est partiellement converti en glycogène et déposé dans le foie et les muscles et devient en partie gras.

Lorsque, après un repas, le temps passe, la quantité de glucose dans le sang diminue et le glucagon s'échappe. De ce fait, le glycogène, accumulé dans le foie et les muscles, est divisé en glucose et le taux de sucre dans le sang devient normal. Laissé sans stock de glycogène, le foie et les muscles reçoivent leur nouvelle portion lors du prochain repas.

Taux d'insuline dans le sang

La norme

Le niveau d'insuline dans le sang montre comment le corps transforme le glucose. La norme de l'insuline chez une personne en bonne santé se situe entre 3 et 28 μU / ml. Mais si un taux élevé de sucre est associé à une insuline élevée, cela peut signifier que les cellules des tissus sont résistantes (insensibles) à l'hormone produite en quantité normale par la glande. Une glycémie élevée et une diminution de l'insuline indiquent que l'organisme ne possède pas d'hormone produite et que le sucre dans le sang n'a pas le temps de se séparer.

Niveau accru

Parfois, les gens pensent à tort que l'augmentation de la production d'insuline est un signe favorable: à leur avis, vous êtes assuré contre l'hyperglycémie. Mais en fait, une libération excessive de l'hormone n'est pas bénéfique. Pourquoi ça arrive?

Parfois, cela est causé par un gonflement ou une hyperplasie du pancréas, des maladies du foie, des reins et des surrénales. Mais la majeure partie de la production accrue d'insuline se produit dans le diabète de type 2, lorsque l'hormone est produite en quantités normales et les cellules de tissus de son « ne voient pas » - il y a une résistance à l'insuline. L'organisme continue à libérer l'hormone et en augmente même la quantité, essayant en vain d'administrer des glucides dans les cellules. Par conséquent, avec le diabète du deuxième type, le taux d'insuline dans le sang est constamment plus élevé que la normale.

La raison pour laquelle la cellule cesse de prendre de l'insuline, les scientifiques croient génétique: la nature fournit que l'insuline aide le corps à survivre la famine, donnant la possibilité à la graisse des stocks dans les bons moments. longtemps est sans importance pour la société moderne de la faim des pays développés, mais le corps de l'habitude donne un signal à manger plus. Les accumulations de graisse se déposent sur les côtés et l'obésité devient le mécanisme déclencheur des troubles métaboliques dans le corps.

Bas niveau

Une réduction de l'insuline peut indiquer un diabète de type 1, lorsque l'absence d'hormone entraîne une utilisation incomplète du glucose. Les symptômes de la maladie sont les suivants:

  • Mictions fréquentes.
  • Forte soif constante.
  • Hyperglycémie - Le glucose est présent dans le sang, mais en raison d'un manque d'insuline, il n'est pas capable de surmonter la membrane cellulaire.

Comprendre les raisons de réduire ou d’augmenter la production d’insuline si l’endocrinologue doit faire des tests sanguins.

Les principales raisons de la baisse de la production d'insuline sont les suivantes:

  • La malnutrition, quand une personne préfère les aliments gras, les glucides et les aliments riches en calories. Par conséquent, l'insuline, qui produit le pancréas, n'est pas suffisante pour séparer les glucides entrants. La production de l'hormone augmente et les cellules bêta en sont dépourvues.
  • Trop manger chroniquement.
  • Le stress et le manque de sommeil diminuent la production d'insuline.
  • Affaiblissement de l'immunité à la suite de maladies chroniques et à la suite d'infections transmises.
  • Hypodinamie - En raison de la sédentarité, la glycémie augmente et la quantité d'insuline produite par l'organisme diminue.

À quoi sert l'insuline?

"> L'insuline est une hormone indispensable, sans laquelle un processus normal de nutrition cellulaire dans le corps est impossible. Avec son aide, il y a transport de glucose, de potassium et d'acides aminés. L'effet est le maintien et la régulation de l'équilibre glucidique dans le corps. Étant un peptide hormonal (protéine), elle ne peut pas pénétrer dans le corps à partir de l'extérieur à travers le tractus gastro-intestinal - sa molécule est digéré comme toute substance protéinique dans l'intestin.

L'insuline dans le corps humain est responsable du métabolisme et de l'énergie, c'est-à-dire qu'elle a un effet complexe et multiple sur le métabolisme dans tous les tissus. De nombreux effets sont obtenus grâce à sa capacité à agir sur l'activité de plusieurs enzymes.

L'insuline est la seule hormone qui aide à réduire la glycémie.

Dans le diabète le premier tir du taux d'insuline sanguin est perturbé, autrement dit, en raison de sa production insuffisante de glucose (sucre) dans le sang augmente, augmente l'excrétion de sucre dans l'urine, et apparaît dans l'urine, donc le diabète appelée maladie sucré. Dans le diabète sucré du second type, l'action de l'insuline est perturbée. À ces fins, il est nécessaire d'effectuer une surveillance IRI dans le sérum sanguin, c'est-à-dire un test sanguin pour l'insuline immunoréactive. L'analyse du contenu de cet indicateur est nécessaire pour identifier le type de diabète sucré, ainsi que pour déterminer l'exactitude du pancréas pour l'administration ultérieure d'un traitement thérapeutique avec des médicaments.

Une analyse du taux de cette hormone dans le sang permet non seulement de détecter une éventuelle perturbation du fonctionnement du pancréas, mais également de distinguer avec précision le diabète sucré et une autre maladie similaire. C'est pourquoi cette étude est considérée comme très importante.

Avec le diabète sucré, non seulement le métabolisme des glucides est perturbé, mais le métabolisme des graisses et des protéines en souffre également. La présence de formes sévères de diabète en l'absence de traitement rapide peut entraîner une issue fatale.

Médicaments contenant de l'insuline

"> Les besoins en insuline du corps humain peuvent être mesurés en unités glucidiques (UE). Le dosage dépend toujours du type de médicament administré. Au sujet de la défaillance fonctionnelle des cellules pancréatiques dans lesquels il y a de faibles taux sanguins d'insuline pour le traitement thérapeutique du diabète montre un moyen de stimuler l'activité de ces cellules, par exemple, butamid.

Par son mécanisme d'action, ce médicament (ainsi que ses analogues) améliore l'absorption de l'insuline présente dans le sang, les organes et les tissus. On dit donc parfois qu'il s'agit d'insuline en comprimés. Sa recherche d'ingestion est en cours, mais à ce jour aucun fabricant n'a introduit sur le marché pharmaceutique un médicament capable de sauver des millions de personnes des injections quotidiennes.

Les préparations d'insuline, en règle générale, sont administrées par voie sous-cutanée. Leur effet sur la moyenne commence en 15-30 minutes, la concentration maximale dans le sang observée après 2 à 3 heures, la durée est de 6 heures Lorsque la présence du diabète d'insuline prononcée injecté 3 fois par jour -. Jeûna matin, après-midi et le soir.

Afin d'augmenter la durée d'action de l'insuline, des médicaments à action prolongée sont utilisés. Pour ces préparations médicales, une suspension de zinc-insuline est nécessaire (la durée d'action est de 10 à 36 heures) ou une suspension de protamine-zinc (durée d'action de 24 à 36 heures). Les médicaments ci-dessus sont conçus pour une injection sous-cutanée ou intramusculaire.

Une overdose du médicament

En cas de surdosage avec des préparations d'insuline, une chute brutale du glucose dans le sang peut être observée, cette affection étant appelée hypoglycémie. Parmi les signes caractéristiques, il convient de noter l'agressivité, la transpiration, l'irritabilité, un fort sentiment de faim, dans certains cas, un choc hypoglycémique (convulsions, perte de conscience, violation de l'activité cardiaque). Aux premiers symptômes de l'hypoglycémie, le patient doit manger d'urgence un morceau de sucre, des biscuits ou une tranche de pain blanc. En présence d'un choc hypoglycémique, l'administration intraveineuse d'une solution de glucose à 40% est nécessaire.

L'utilisation de l'insuline peut provoquer un certain nombre de réactions allergiques, par exemple des rougeurs au site d'injection, de l'urticaire et autres. Dans de tels cas, il est conseillé de passer à d'autres médicaments, par exemple la suinsuline, après avoir consulté le spécialiste traitant. Indépendamment, il n'est pas possible de refuser l'administration prescrite de la substance - le patient peut rapidement montrer des signes de manque d'hormones et de coma causés par un taux de glycémie élevé.

L'insuline est une hormone qui joue un rôle clé dans la régulation de la glycémie. Le manque d'insuline ou l'incapacité de répondre adéquatement à l'insuline peut entraîner l'apparition de symptômes du diabète. En plus de son rôle dans le contrôle de la glycémie, l'insuline est également impliquée dans le stockage des graisses.

Le rôle de l'insuline dans le corps

L'insuline est une hormone qui joue plusieurs rôles dans le métabolisme dans le corps. Beaucoup de cellules du corps ont besoin d'insuline, puisque l'insuline contient du glucose, qui à l'intérieur des cellules sera converti en énergie. L'insuline aide à contrôler la glycémie en signalant dans le foie, les muscles et les cellules adipeuses. Les cellules insuliniques passent donc dans le glucose, qui sera utilisé pour se transformer en énergie. Si le corps a suffisamment d'énergie, l'insuline signalera au foie son stockage. Le foie peut stocker jusqu'à environ 5% de son poids sous forme de glycogène.

Insuline et diabète de type 1 (http://telaviv-clinic.ru/sakharnyi-diabet)

Avec le diabète de type 1, le corps produit des quantités d'insuline insuffisantes pour réguler la glycémie. Sans la présence d'insuline, de nombreuses cellules du corps ne peuvent pas prélever de glucose dans le sang et, par conséquent, l'organisme devra utiliser d'autres sources d'énergie. Les personnes atteintes de diabète de type 1 doivent s'injecter de l'insuline pour compenser leur absence dans le corps.

Insuline et diabète de type 2

Le diabète sucré de type 2 ne se caractérise pas par l'efficacité de la réponse à l'insuline. Cela s'appelle la résistance à l'insuline. En conséquence, le corps sera moins capable de transporter le glucose du sang. Selon le niveau de résistance à l'insuline, les personnes atteintes de diabète de type 2 peuvent également devoir effectuer des injections d'insuline pour contrôler la glycémie.

  1. L'insuline. Comment faire des injections correctement?
  2. Le rôle de l'insuline dans notre corps
  3. Méthodes modernes de traitement du diabète sucré
  4. Insuline et peptide C
  5. Diabète sucré

Travailler sur l'amélioration de l'insuline

Mais il y avait encore du travail sur l'amélioration de l'insuline. L'Université de Toronto, où des recherches ont été menées, a rapidement commencé à vendre des licences à diverses sociétés pharmaceutiques pour la production de médicaments nécessaires aux humains.
En 1923, presque tous les patients diabétiques pouvaient recevoir de l'insuline. La même année, Banting et MacLeod ont reçu le prix Nobel de physiologie ou de médecine, qu'ils ont décidé de partager avec Best et Collip.
En 1926, le scientifique médical J. Abel a synthétisé de l'insuline sous forme cristalline. Dix ans plus tard, le scientifique danois H. K. Hagedorn était en mesure de créer une insuline à action prolongée. En 1946, la protamine neutre Hagedorn est apparue, elle demeure l'un des types d'insuline les plus populaires. En 1958, le scientifique britannique Frederick Senger a reçu le prix Nobel pour être capable de déchiffrer la composition chimique de l'insuline. A cette époque, des travaux étaient en cours pour isoler l'insuline humaine.
Le résultat a été obtenu en 1981 par des scientifiques américains, W. Gilbert et d'autres chercheurs, après quoi l'insuline a été créée grâce au génie génétique de la levure de boulanger.

En 1982, la société américaine Genentech a commencé à vendre de l'insuline humaine, synthétisée dans un bioréacteur. La particularité de ce médicament est qu'il ne provoque pas d'allergies.

La création d'insuline est devenue un salut pour les personnes souffrant de diabète. Actuellement, il existe les plus grands fabricants d'insuline: Novo Nordisk (Danemark), EliLilli (USA), Aventios (Allemagne-France, anciennement Hoechst).

L'essence de la technologie existante du génie génétique est que le fragment d'ADN responsable de la synthèse de l'insuline est transplanté dans une cellule de levure ou d'autres microorganismes. Après cela, la cellule commence à libérer de l'insuline. Le processus se poursuit, les cellules se divisent, les cellules filles produisent également de l'insuline. L'insuline obtenue est un humain artificiel, elle est soumise à une purification en trois étapes.
Toutes les insulines sont divisées en trois variétés principales: le porc, le bœuf et l’homme. Cela dépend en grande partie de la manière dont ils s’adaptent à une personne. Souvent, l'insuline animale provoque l'apparition d'anticorps chez l'homme. Cela est dû au fait que l'insuline animale et humaine a ses propres différences.
Dans le corps d'une personne en bonne santé, l'insuline est produite en continu. Le taux de production d'insuline peut aller de 0,25 U / h à 2 U / h. Le taux de production d'insuline dépend du taux de glucose dans le sang. Après avoir mangé, la quantité de glucose dans le sang augmente. Par conséquent, la production d'insuline augmente.
L'insuline est produite par l'organisme en très peu de temps, en 2-3 heures. La phase active, lorsque l'insuline est la plus active, ne dure que 1 à 2 heures. Ces chiffres sont très importants pour introduire de l'insuline dans le corps.

Les injections doivent être effectuées 4 à 5 fois par jour, avant les repas. Seulement dans ce cas, l'insuline sera mise au point, mais il y en aura une certaine quantité, de sorte que vous puissiez attendre la prochaine injection.

À un moment donné, vous ne pouvez pas entrer une dose importante d'insuline, de sorte qu'elle dure toute une journée. Si la dose est trop élevée, l'insuline ne durera pas plus de 8 heures. Mais une personne devra manger beaucoup de nourriture pour qu'il n'y ait pas d'hypoglycémie. C'est pourquoi il est administré plusieurs fois à petites doses. Cela correspond aux processus naturels d'interaction des sucres et de l'insuline. Ceci est fait avec de l'insuline à courte durée d'action. Il est actif pendant 6-8 heures. Mais il existe une insuline à action prolongée. En tant qu'agent de prolongement, une substance protéique est la suspension de protamine, de globine ou de zinc.

Actuellement, il existe différents types d'insuline. Sur cette base, différentes méthodes d'insulinothérapie sont utilisées, choisies pour un patient particulier. Les insulines de validité différente sont mélangées dans des proportions différentes.

Il existe les classifications suivantes par validité:

1. Préparations d'insuline à courte durée d'action. Leur action commence 15 à 30 minutes après l'injection et dure 6 à 8 heures, les insulines à courte durée d'action étant toujours prescrites pour le traitement d'urgence. Ils sont généralement utilisés avec des médicaments à action prolongée.

2. Préparations d'insuline de durée moyenne. Leur action commence 1,5 à 3 heures après l'injection, dure 14-18 heures.

3. préparations mixtes. Ils sont un mélange d'insuline à courte durée d'action et de durée moyenne. Les mélanges sont fabriqués dans des conditions industrielles.

4. Insulines à action prolongée. Leur action commence 4 à 6 heures après l'ingestion et se poursuit 24 à 36 heures.

Les insulines sont classées selon le facteur du degré de purification.

Il existe les types suivants:
* Insulines de 1ère génération. Ceux-ci incluent des préparations d'insuline de boeuf et de porc, ils contiennent jusqu'à 2010 des contaminants non insuliniques;
* Insulines de 2e génération. Celles-ci comprennent les préparations monopolaires, c'est-à-dire celles dans lesquelles jusqu'à 0,5% d'impuretés peuvent être présentes;
* Les insulines de troisième génération comprennent les médicaments complètement purifiés à partir du peptide C, de la proinsuline, de la somatostatine, du polypeptide pancréatique et du glucagon. Ces insulines sont appelées monocomposants;
* Insulines de 4ème génération. C'est l'insuline humaine, produite par la méthode du génie génétique.

À l'heure actuelle, les insulines de 3e et 4e générations sont utilisées pour traiter les patients de tout âge et de tout type de diabète.

L'utilisation de l'insuline dans le diabète commence généralement par l'utilisation de médicaments à courte durée d'action.

Une fois la dose nécessaire sélectionnée et la compensation atteinte, le patient peut être transféré à l'insuline pour une action courte et prolongée. Le calcul de la dose quotidienne est basé sur une dose de 0,5 ED pour 1 kg de poids corporel réel.

Depuis 2003, la Russie est passée à l’utilisation de l’insuline à une concentration de 100 UI dans 1 ml de fioles!

Plus D'Articles Sur Le Diabète

Face au problème du diabète, les patients, même après un traitement, se sentent souvent faibles et malades. Ceci est dû au fait que non seulement le métabolisme des glucides est perturbé dans le corps, mais aussi en raison de la prise de médicaments, un régime hypocalorique a subi un métabolisme dû à une carence en vitamines et en minéraux.

Rétroaction négativeJ'ai reçu Diabeton d'un endocrinologue, mais à partir de ces pilules, cela n'a fait qu'empirer. Je le prends depuis 2 ans, pendant ce temps je suis devenu une vraie vieille femme.

Pour améliorer le goût des aliments, beaucoup utilisent la sauce de soja. Ce produit contient plus de deux cents composants aromatiques et aromatiques.