loader

Principal

Les complications

Angiopathie du diabète sucré

Les patients diabétiques présentent souvent des signes d'angiopathie diabétique lorsque de petits vaisseaux sont affectés. L'angiopathie diabétique des membres inférieurs est diagnostiquée le plus souvent, avec une complication de cette variété survenant chez les diabétiques dans les pathologies de type 1 ou de type 2. En l'absence de traitement opérant ou conservateur opportun avec angiopathie diabétique, de graves complications avec la défaite de nombreux organes sont possibles.

Quel genre de maladie?

L'angiopathie diabétique est caractérisée par la défaite des vaisseaux et des artères petits et grands. Code de la maladie par MBK 10 - E10.5 et E11.5. En règle générale, il existe une maladie du pied diabétique, mais il est également possible d’endommager les vaisseaux des autres parties du corps et des organes internes. Il est accepté de subdiviser l'angiopathie dans le diabète sucré en 2 types:

  • Microangiopathie. Caractérisé par la défaite des capillaires.
  • Macroangiopathie Il y a une lésion artérielle et veineuse. Cette forme est moins courante et touche les diabétiques qui sont malades depuis 10 ans et plus.

Souvent, en raison du développement de l’angiopathie diabétique, la santé générale du patient s’aggrave et l’espérance de vie diminue.

Les principales causes de l'angiopathie diabétique

La principale raison du développement de l'angiopathie diabétique est le niveau régulièrement élevé de sucre dans le liquide sanguin. Les causes suivantes conduisent au développement de l’angiopathie diabétique:

  • hyperglycémie prolongée;
  • augmentation de la concentration d'insuline dans le liquide sanguin;
  • présence de résistance à l'insuline;
  • néphropathie diabétique, dans laquelle la dysfonction rénale se produit.
Retour au sommaire

Facteurs de risque

Tous les diabétiques ne présentent pas une telle complication, il existe des facteurs de risque lorsque la probabilité d'atteinte vasculaire augmente:

  • évolution à long terme du diabète;
  • la catégorie d'âge a plus de 50 ans;
  • mauvais mode de vie;
  • régime perturbé, avec une prédominance de gras et frit;
  • ralentissement des processus métaboliques;
  • la présence de poids excessif;
  • augmentation de la charge sur les pieds;
  • consommation excessive d'alcool et de cigarettes;
  • hypertension artérielle;
  • arythmie du cœur;
  • prédisposition génétique
Retour au sommaire

Organes cibles

Il est difficile de prédire l’apparition de l’angiopathie diabétique. Le plus souvent, l'angiopathie des membres inférieurs est notée, car ils sont fortement sollicités par le diabète. Mais il est possible de vaincre les lésions vasculaires, artérielles et capillaires des autres parties du corps. Allouer des organes cibles qui souffrent le plus souvent d'angiopathie:

Symptômes de la pathologie

Angiopathie diabétique précoce peut ne pas montrer de signes particuliers, et une personne peut ne pas soupçonner une maladie. Au fur et à mesure de la progression, divers symptômes pathologiques sont évidents. Les manifestations symptomatiques dépendent du type et du stade de la lésion vasculaire. Le tableau montre les principales étapes de la maladie et les manifestations caractéristiques.

Diagnostic

L'angiopathie diabétique des vaisseaux des membres inférieurs est révélée par des études en laboratoire et instrumentales.

L'échographie des vaisseaux des jambes est nécessaire pour surveiller leur état.

Il est recommandé de consulter davantage sur la consultation à l'endocrinologue, néphrologue, neurologue, ophtalmologue, cardiologue, gynécologue, chirurgien, angiologie, podologues et autres spécialistes. Les diabétiques sont affectés à de telles études:

  • analyse générale de l'urine et du sang;
  • biochimie du sang pour le sucre, le cholestérol et d'autres lipides;
  • électrocardiographie;
  • Échographie des vaisseaux du cerveau et du cou, des jambes, du cœur et d'autres organes cibles;
  • mesure de la pression artérielle;
  • analyse de l'hémoglobine glyquée;
  • test de tolérance au glucose.
Retour au sommaire

Traitement de la pathologie

Préparations

Lorsque l'angiopathie diabétique nécessite un traitement complet, qui consiste à prendre des médicaments de différents groupes et à suivre un régime et un régime strict. Avant de traiter la pathologie, vous devez abandonner la consommation d'alcool et de drogues, qui ont un effet néfaste sur les vaisseaux sanguins. La pharmacothérapie de l’angiopathie diabétique consiste à prendre les médicaments suivants:

En outre, le médecin recommandera un traitement à base de vitamine E ou d’acide nicotinique. Si le patient s'inquiète d'une douleur sévère associée à une angiopathie diabétique, les anesthésiques sont indiqués: "Ibuprofen", "Ketorolac". Si une lésion infectieuse secondaire a été jointe, les médicaments antibactériens sont indiqués: "Cyprinol", "Ceftriaxone".

Intervention opératoire

Il arrive que les médicaments n'apportent pas le résultat approprié, alors une intervention chirurgicale est prescrite. L'opération est réalisée de plusieurs manières, tout dépend du degré de dommage et d'autres facteurs. De tels types d'intervention chirurgicale sont courants:

  • Thrombectomie et endartériectomie. Au cours de la procédure, retirez le tissu pathologique qui recouvre la lumière artérielle.
  • Intervention endovasculaire. Avec ce type d'intervention chirurgicale, les zones rétrécies à l'aide d'un ballon pneumatique ou d'un stent vasculaire sont élargies.
  • Sympathectomie. Il est effectué pour enlever les nœuds nerveux qui sont responsables du spasme des artères.
  • Intervention chirurgicale sanitaire. Des dispositions sont prises pour l'ouverture et le drainage important des cavités dans lesquelles le pus s'est accumulé. Enlevez également les tissus morts ou amputez les doigts.
Retour au sommaire

Remèdes populaires

Les angiopathies diabétiques des membres inférieurs sont souvent traitées avec des remèdes populaires. Avant d'appliquer ce traitement, vous devriez consulter un médecin et il est important de comprendre que cela ne vous aide qu'aux stades précoces de la maladie, lorsque les complications ne se sont pas encore produites. Les remèdes populaires suivants peuvent se débarrasser de la maladie:

  • thé de tilleul;
  • thé aux myrtilles;
  • teinture à base de feuilles de haricot;
  • infusion avec des racines d'herbe de blé pour les bains de pieds.
Retour au sommaire

Quel est le danger?

Si vous ne prenez pas de mesures thérapeutiques à temps pour éliminer l'angiopathie diabétique, des conséquences graves se produiront bientôt. Les principales complications sont:

  • perte de vision au maximum;
  • insuffisance cardiaque;
  • gangrène d'un degré grave;
  • amputation forcée des membres;
  • nécrose des tissus.
Retour au sommaire

Pronostic et prévention

Avec un accès rapide à un médecin et une thérapie appropriée, le patient est capable de prolonger sa vie et de rester en bonne santé. En l'absence de traitement, l'infection sanguine se produit, entraînant la mort d'un diabétique dans 15% des cas, et chez les autres patients, une invalidité de différents degrés est établie.

Pour prévenir le développement de l'angiopathie diabétique, des mesures préventives doivent être prises. Il est nécessaire de traiter correctement le diabète et de prévenir sa progression. Si néanmoins l'angiopathie ne peut être évitée, il faut alors s'attaquer à son traitement pour ne pas provoquer de complications. Lorsqu'une lésion purulente se produit, il est nécessaire de surveiller les plaies et de les traiter avec soin.

Angiopathie diabétique

angiopathie diabétique (ancien άγγεϊον grec -. «navire» et πάθος - «souffrance », « maladie ») - les dégâts aux vaisseaux sanguins de différents diamètres, en développement du diabète sucré.

Cette maladie vasculaire - la principale cause de complications dans divers organes et systèmes, la morbidité et la mortalité des patients ayant une expérience à long terme du diabète ou d'un cours progressif sévère. Les organes cibles de l'angiopathie sont le plus souvent le cerveau, les reins, l'organe de la vision, le cœur et les membres inférieurs.

Dans une certaine mesure, des lésions vasculaires sont observées chez 9 des 10 porteurs du diabète sucré. Le plus grand risque de développement de pathologie concerne les personnes atteintes de diabète de type I (insulino-dépendant).

Causes et facteurs de risque

Raison principale pour le diabète angiopathie - effet néfaste du glucose sur la paroi interne (endothelium) de la paroi vasculaire, ce qui conduit à sa réorganisation fonctionnelle et structurelle.

Etant donné que le niveau de glucose dans le plasma du diabète dépasse les valeurs normales [en raison de l'insuffisance disposant hormone (insuline) ou d'une interaction avec des cellules incorrect], l'excès actif pénétrer dans la paroi vasculaire. En conséquence, le fructose et le sorbitol, qui sont les produits finaux du métabolisme du glucose, s'accumulent dans l'endothélium. Les deux substances sont mal transportées à travers les membranes cellulaires et sont donc concentrées en assez grandes quantités dans les cellules endothéliales.

Modifications pathologiques associées à l'imprégnation de l'endothélium avec le glucose et ses produits métaboliques:

  • augmentation de la perméabilité et du gonflement de la paroi vasculaire;
  • augmentation de la formation de thrombus (activation des processus de coagulation);
  • diminution de la production du facteur relaxant endothélial responsable de la relaxation des muscles lisses des vaisseaux.

La triade dite de Virchow se forme, y compris les lésions de l'endothélium, le ralentissement du flux sanguin et l'hypercoagulation excessive (thrombogenèse).

Le risque de développer une angiopathie diagnostique dans le diabète sucré est individuel et dépend directement de la justesse de la thérapie, de l'adhésion du patient au traitement et de la mise en œuvre de recommandations pour modifier son mode de vie.

Les modifications pathologiques provoquent une hypoxie des organes et des tissus, et un apport sanguin aux vaisseaux affectés. La réduction de la concentration en oxygène est un stimulant pour l'activité active des fibroblastes (cellules qui produisent des éléments du tissu conjonctif), ce qui conduit au développement de l'athérosclérose.

Formes de la maladie

Selon le calibre des navires impliqués, les éléments suivants sont identifiés:

Par la localisation prédominante du processus pathologique, on distingue plusieurs formes d’angiopathie:

  • Rétinopathie - lésion vasculaire rétinienne;
  • Néphropathie - participation de vaisseaux rénaux;
  • encéphalopathie - un changement dans les vaisseaux du cerveau;
  • angiopathie des vaisseaux des membres inférieurs;
  • angiopathie des vaisseaux sanguins du cœur.

Les symptômes

Les symptômes de l'angiopathie diabétique varient en fonction de la localisation du processus pathologique.

Les signes de rétinopathie apparaissent en moyenne 3 ans après la confirmation du diagnostic. Au cours des 20 prochaines années, les symptômes des lésions vasculaires rétiniennes sont notés chez presque 100% des porteurs du diagnostic de «diabète sucré». Ce sont:

  • acuité visuelle réduite jusqu'à la cécité complète dans les cas graves;
  • déformation des contours des objets, incapacité à distinguer les petits détails;
  • "Shroud" et clignotant "vole" devant les yeux;
  • taches claires, rayures, étincelles;
  • en cas d'hémorragie vitreuse (normalement transparente), une tache sombre flottante apparaît devant les yeux, parfois plusieurs.

La rétinopathie diabétique se caractérise par un certain nombre de symptômes ophtalmologiques, révélés par l'examen instrumental. Caractérisé la manifestation précoce de ces signes d'un état pathologique, tandis que la rétinopathie est toujours asymptomatique et le patient ne fait pas de plaintes actives:

  • artères rétrécies, frisées, déformées, parfois avec des microanévrismes;
  • des hémorragies ponctuelles dans la zone centrale de la rétine;
  • veines crêpées, remplies de sang, stagnantes;
  • œdème rétinien;
  • hémorragie dans l'épaisseur du vitré.

Les organes cibles de l'angiopathie sont le plus souvent le cerveau, les reins, l'organe de la vision, le cœur et les membres inférieurs.

La néphropathie se forme généralement chez des personnes ayant une longue histoire de diabète, dans un contexte de traitement sévère ou actuel de la maladie sous-jacente. Symptômes de dommages aux vaisseaux rénaux:

  • œdème, principalement sur le visage, le matin;
  • hypertension artérielle;
  • nausée, vertige, somnolence;
  • le changement dans les paramètres de laboratoire - protéinurie (protéine, déterminée dans l'analyse générale de l'urine), causée par des dommages au filtre rénal, qui commence à passer de grosses molécules de protéines, normalement non filtrables.

encéphalopathie diabétique se développe très lentement. Dans un premier temps, les patients se plaignent de se sentir la tête « vicié », cycle de troubles « sommeil - éveil » (somnolence diurne et insomnie la nuit), la difficulté à se endormir et se réveiller, se souvenant de la violation, de fréquents épisodes de maux de tête, des vertiges, troubles de la concentration.

Avec une progression supplémentaire, les symptômes suivants apparaissent:

  • instabilité de la démarche;
  • manque de coordination;
  • manque de convergence;
  • la formation de réflexes pathologiques.

La maladie cardiaque vasculaire diabétique se caractérise par de telles manifestations:

  • presser, le pressage, la douleur brûlante derrière le personnage de stenokardicheskie de sternum par irradiation sous la lame de l'épaule, à la main gauche, la moitié gauche de la mâchoire inférieure, le cou, à l'épigastre à la hauteur de la charge physique ou émotionnel;
  • troubles du rythme cardiaque;
  • fréquence décroissante ou croissante de la fréquence cardiaque;
  • violation de la fonction contractile du muscle cardiaque [dyspnée avec exercice et (dans les cas graves) au repos, gonflement, douleur et lourdeur dans l'hypochondre droit, etc.].

L'angiopathie des vaisseaux des membres inférieurs est considérée comme l'une des complications les plus graves du diabète et se manifeste par un certain nombre de caractéristiques. Parmi eux:

  • engourdissement, extrémités froides;
  • sensation de ramper;
  • absence ou diminution significative de la force du pouls à l'arrière du pied;
  • douleur des muscles, en particulier des mollets (au repos et sous charge);
  • convulsions;
  • rareté ou perte complète de cheveux;
  • sensation de faiblesse et sensations douloureuses survenant pendant la marche (d'intensité variable);
  • modifications cutanées dystrophiques (sécheresse, pigmentation, coloration cyanotique, pelage);
  • ulcères trophiques indolores, plus souvent localisés sur les pieds, dans les chevilles.

Dans les stades ultérieurs de l'angiopathie des membres inférieurs sont constitués par ce qu'on appelle le pied diabétique, caractérisé en changeant la forme et la couleur des ongles, la peau sèche et craquelée pieds avec des cors, la déformation du premier orteil.

Diagnostic

Le diagnostic de l'angiopathie diabétique est réalisé à l'aide de méthodes d'investigation en laboratoire et instrumentales.

Les patients diabétiques atteints de diabète de type I sont plus susceptibles de développer une angiopathie diabétique (insulino-dépendante).

  • détermination de la concentration de glucose dans le sang;
  • analyse générale des urines (protéinurie, acétonurie, glucosurie détectées);
  • un test de tolérance au glucose;
  • détermination de l'azote résiduel, de l'urée, de la créatininémie (indicateurs de dysfonctionnement rénal);
  • détermination du débit de filtration glomérulaire, DFG (marqueur primaire de la fonction excrétrice rénale altérée).

Méthodes de recherche instrumentales nécessaires:

  • examen du fond d'œil;
  • Échographie du cœur, des reins;
  • ECG;
  • angiographie (si nécessaire);
  • Étude Doppler des vaisseaux des membres inférieurs, des reins;
  • imagerie par ordinateur ou par résonance magnétique du cerveau.

Entre autres, des consultations d'un ophtalmologiste, d'un neurologue, d'un chirurgien vasculaire et d'un cardiologue sont nécessaires.

Traitement

Tout d'abord, le traitement de la maladie sous-jacente, à l'origine du développement de l'angiopathie, est nécessaire - diabète sucré. Selon le type de diabète, la sévérité des symptômes et la présence de complications, soit des hypoglycémiants sous forme de comprimés, soit des préparations d'insuline sont utilisés.

La pharmacothérapie directement angiopathique multi-composants, est réalisée à l'aide des moyens suivants:

  • angioprotecteurs;
  • antispasmodiques;
  • les médicaments qui améliorent la microcirculation;
  • nootropiques;
  • antiagrégants;
  • les anticoagulants;
  • stimulants du métabolisme;
  • médicaments hypolipidémiants;
  • les inhibiteurs d'aldose-réductase; et d'autres.

Les patients sont affectés sur les nitrates de la demande, les antihypertenseurs, les diurétiques, les préparations, le rythme cardiaque ralentit, antiarythmiques, Correcteurs trouble vasculaire cérébral, etc. et stimulateurs biogènes.

Complications possibles et conséquences

L'angiopathie diabétique peut entraîner des complications graves:

  • gangrène des membres inférieurs;
  • perte de vision complète ou partielle;
  • insuffisance rénale aiguë ou chronique;
  • infarctus du myocarde;
  • violation aiguë de la circulation cérébrale.

Dans une certaine mesure, des lésions vasculaires (angiopathie diabétique) sont notées chez 9 porteurs de diabète sucré sur 10.

Prévision

Le pronostic de l'angiopathie diabétique sous condition favorable: le diagnostic précoce et le traitement adéquat de la progression du processus de la maladie peut considérablement ralentir ou d'arrêter complètement, la capacité de travailler et de l'activité sociale, dans ce cas, ne souffre pas.

Le risque de développer une maladie vasculaire est individuel et dépend directement de la justesse de la thérapie, de l'adhésion du patient au traitement et de la mise en œuvre de recommandations pour modifier son mode de vie.

La prévention

Les mesures préventives sont les suivantes:

  1. Respect obligatoire des recommandations alimentaires, régime.
  2. Surveillance régulière de la glycémie.
  3. Examens préventifs systématiques avec une visite obligatoire chez l'oculiste, le neurologue, le cardiologue.
  4. Exécution de l'exercice mesuré.
  5. Refus de fumer, abus d'alcool.
  6. Soins attentifs de la peau des membres inférieurs.

Formation: enseignement supérieur, 2004 (Université médicale d'État de Koursk), spécialité "Médecine", qualification "Docteur". 2008-2012 - Étudiante de troisième cycle au Département de pharmacologie clinique de l'Université médicale d'État de Kemerovo, "Candidate of Medical Sciences" (2013, spécialité "Pharmacologie, Pharmacologie clinique"). 2014-2015 - recyclage professionnel, spécialité "Management en éducation", FGBOU HPE "KSU".

Les informations sont généralisées et fournies à titre informatif uniquement. Aux premiers signes de la maladie, consultez un médecin. L'auto-traitement est dangereux pour la santé!

Même si le cœur d'une personne ne bat pas, il peut encore vivre longtemps, comme nous l'a montré le pêcheur norvégien Jan Revsdal. Son "moteur" s'est arrêté pendant 4 heures après que le pêcheur se soit perdu et s'est endormi dans la neige.

Avec une visite régulière au solarium, le risque de développer un cancer de la peau augmente de 60%.

En tombant d'un cul, vous êtes plus susceptible de friser le cou que de tomber d'un cheval. Il suffit de ne pas essayer de réfuter cette déclaration.

Au cours de la vie, la personne moyenne produit deux ou plusieurs grands pools de salive.

Lorsque les amants s'embrassent, chacun perd 6,4 kcal par minute, mais ils échangent presque 300 types de bactéries différentes.

Dans quatre tranches de chocolat noir contient environ deux cents calories. Donc, si vous ne voulez pas aller bien, il vaut mieux ne pas manger plus de deux morceaux par jour.

Dans le but de faire sortir le patient, les médecins vont souvent trop loin. Ainsi, par exemple, un certain Charles Jensen de 1954 à 1994 gg. survécu à plus de 900 opérations pour éliminer les néoplasmes.

Selon des études de l'OMS, une conversation quotidienne d'une demi-heure sur un téléphone portable augmente la probabilité de développer une tumeur au cerveau de 40%.

Pendant l'éternuement, notre corps cesse complètement de fonctionner. Même le coeur s'arrête.

Le poids du cerveau humain représente environ 2% du poids corporel total, mais il consomme environ 20% de l'oxygène entrant dans le sang. Ce fait rend le cerveau humain extrêmement sensible aux dommages causés par le manque d'oxygène.

Au Royaume-Uni, il existe une loi selon laquelle un chirurgien peut refuser une opération à un patient s'il fume ou est en surpoids. Une personne doit abandonner ses mauvaises habitudes et peut-être n'aura-t-il pas besoin d'une intervention chirurgicale.

L'estomac d'un homme résiste bien aux objets étrangers et sans intervention médicale. On sait que le suc gastrique peut dissoudre même les pièces de monnaie.

Les personnes habituées à prendre un petit-déjeuner régulier sont beaucoup moins susceptibles de souffrir d'obésité.

Les dentistes sont apparus relativement récemment. Dès le 19ème siècle, il était du devoir d'un coiffeur ordinaire d'extraire des dents malades.

En plus des humains, un seul être vivant sur la planète Terre - un chien - souffre de prostatite. C'est vraiment nos amis les plus fidèles.

Qu'est-ce qui pourrait sembler nouveau dans un sujet aussi éculé que le traitement et la prévention de la grippe et de l'ARV? Tout le monde a longtemps été connu comme les anciennes méthodes de "grand-mère", celle-là.

Angiopathie des membres inférieurs dans le diabète sucré: une revue complète

À partir de cet article, vous apprendrez: quelles sont les causes de l'angiopathie diabétique des membres inférieurs et du traitement de la maladie. Symptômes caractéristiques, méthodes de diagnostic et de prévention.

L'angiopathie diabétique des membres inférieurs est une complication du diabète sucré, dans laquelle les vaisseaux, les nerfs et la nutrition des tissus des jambes sont affectés.

Cure déjà formé angiopathie diabétique ne peut pas. Mais vous pouvez assurer un état stable et prévenir les effets invalidants: gangrène (nécrose), amputation des jambes.

Le résultat du traitement est largement déterminé par le stade du processus pathologique, la discipline du patient, la rapidité de la recherche d'une aide médicale.

Le traitement de la pathologie de l'apport sanguin aux pieds dans le diabète sucré est réalisé simultanément par des médecins de diverses spécialités: endocrinologue, neurologue, chirurgien généraliste et vasculaire, cardiologue. Une approche intégrée du diagnostic et du traitement de la maladie garantit la préservation du niveau optimal de santé et de qualité de vie des patients atteints de diabète sucré.

L'essence de la pathologie

Il existe deux types d’angiopathie diabétique:

  1. Microangiopathie - dans laquelle le lit de microcirculation et les capillaires sont endommagés.
  2. Macroangiopathie - les troubles sont localisés dans les veines et les artères.

L'excès de glucose présent dans le sang dans le diabète sucré pénètre dans la paroi du vaisseau. Cela provoque la destruction de l'endothélium (la surface interne des parois du vaisseau), qui devient perméable au sucre. Dans l'endothélium, le glucose se décompose en sorbitol et fructose, qui s'accumulent, attirent les liquides. Développe le gonflement et l'épaississement de la paroi.

La violation de l'intégrité de la paroi vasculaire provoque la libération de facteurs coagulants du sang (formation de microthrombi). De plus, l'endothélium endommagé ne produit pas de facteur de relaxation endothéliale, ce qui produit une expansion de la lumière du vaisseau.

Violation de la paroi vasculaire, activation de la coagulation et ralentissement du flux sanguin - la triade de Virchow - un signe classique d'angiopathie.

Cela conduit à une privation d'oxygène des cellules et des tissus, à une atrophie, à un œdème et à une activation des fibroblastes. Ils synthétisent le tissu conjonctif, provoquant la sclérose (collage) des vaisseaux sanguins.

Dans les gros vaisseaux, la formation de plaques athéroscléreuses est associée à ces changements.

Le rôle principal dans l’émergence du problème est joué par la polyneuropathie - la défaite des fibres nerveuses des jambes. Dans le diabète sucré, il existe des différences dans la concentration de glucose dans le sang. Lorsqu'elle diminue (hypoglycémie), les cellules nerveuses subissent une famine. Avec une quantité excessive de sucre, des radicaux libres se forment, qui déclenchent l'oxydation des cellules et provoquent un choc d'oxygène. L'accumulation de sorbitol et de fructose entraîne un œdème des fibres nerveuses.

Si l'on ajoute de l'hypertension (augmentation de la pression artérielle), un spasme des capillaires alimentant le tronc nerveux se produit.

La combinaison de ces facteurs contribue au développement de la famine en oxygène et à la mort des processus nerveux. Ils cessent de transmettre l'influx nerveux aux tissus.

Ces perturbations articulaires dans la nutrition des tissus des membres inférieurs sous-tendent le mécanisme d'apparition de l'angiopathie diabétique.

Causes de l'angiopathie diabétique des membres inférieurs

Le développement de l'angiopathie diabétique se produit contre le diabète premier ou du second type en raison de glycémie élevée et soudaine, sauts incontrôlables niveau de sucre. Dans le diabète de type 1 lorsque la propre insuline endogène ne se produit pas du tout, il est plus facile de contrôler la stabilité du glucose. Lorsque le type 2, lorsque la production d'insuline dans le pancréas sauvé, mais ne suffit pas - ces pics sont inévitables, même en stricte conformité avec les recommandations du endocrinologue traitant.

Les facteurs contribuant au développement de complications vasculaires dans le diabète sucré sont:

  • résistance à l'insuline - Insensibilité des tissus à l'insuline;
  • dyslipidémie - augmentation des fractions athérogènes des lipoprotéines;
  • l'obésité - surtout viscérale, de type masculin, avec le dépôt de tissu adipeux dans l'abdomen et les organes internes;
  • hypertension artérielle;
  • augmentation de la capacité de coagulation du sang;
  • inflammation systémique;
  • fumer;
  • mode de vie sédentaire;
  • risques professionnels;
  • prédisposition héréditaire;
  • âge - plus de 45 ans chez les hommes, 55 - chez les femmes.

La défaite des gros et des petits vaisseaux peut se développer trois ans après l’apparition du diabète. Bien que cela arrive souvent plus tard, dans 10-15 ans. Par conséquent, dès que le diagnostic de «diabète sucré» est établi, il est nécessaire de s’engager dans la prévention de l’angiopathie du pied diabétique.

Les symptômes

Les signes de violation de l'approvisionnement en sang des jambes commencent lentement. Tout d'abord, le patient peut ne ressentir aucun changement.

Cliquez sur la photo pour l'agrandir

Parmi les symptômes précoces, qui méritent une attention particulière, citons:

  • une sensation d'engourdissement dans les pieds;
  • pieds froids;
  • convulsions;
  • diminution ou perte de sensibilité;
  • douleur périodique dans les muscles;
  • raideur matinale;
  • "Commencer" la douleur;
  • gonflement des articulations, gonflement des jambes avec une tension statique prolongée;
  • sécheresse et desquamation de la peau;
  • perte de cheveux sur les jambes;
  • sensation de brûlure;
  • changement et épaississement des ongles sur les orteils.

Avec la progression de la pathologie, la claudication intermittente, la perturbation de l'intégrité de la peau, l'apparition d'ulcères trophiques. Dans cette situation, vous ne pouvez pas retarder et reporter la visite à un médecin spécialiste. Des mesures d'urgence sont nécessaires pour prévenir l'atrophie et la gangrène.

Dans les cas avancés du développement du diabète sucré, un complexe de troubles pathologiques se forme - le pied diabétique, qui consiste en des déformations des articulations osseuses avec des modifications des tissus mous.

Pied diabétique avec ulcères profonds

Sur un pied diabétique, des plaies profondes et envahissantes se développent, pénétrant dans les tendons et les os. Il y a une possibilité de luxation et il y a une forte probabilité de fracture des os du pied, les pieds sont déformés.

Simultanément, les vaisseaux des extrémités sont sclérosés et calcifiés - syndrome de Menkeberg.

Diagnostic

Avec un examen objectif, évaluer l'état de la peau, les ongles, un examen approfondi des pieds, des espaces interdigitaux sont nécessaires. Le médecin sonde la pulsation des vaisseaux sanguins, mesure la pression sur les artères poplitées et fémorales, compare la symétrie des indices. Vérifie la température, la sensibilité tactile et vibratoire des jambes.

A l'aide de tests de laboratoire, les déviations biochimiques sont révélées.

Les méthodes instrumentales de base, permettant de diagnostiquer et de déterminer le niveau de dommage:

  • angiographie - examen radiologique des vaisseaux à l'aide d'un produit de contraste;
  • analyse de couleur Doppler par ultrasons - évaluation non invasive du débit sanguin;
  • capillaroscopie vidéo informatique;
  • tomodensitométrie en spirale;
  • tomographie par résonance magnétique;
  • examen du fond d'œil - visualisation de la circulation du lit microvasculaire.

Pour que le tableau clinique soit complet, l’endocrinologue, le neurologue, l’oculiste, le chirurgien vasculaire et le chirurgien général, le cardiologue sont consultés.

Méthodes de traitement

La principale condition pour le traitement de l'angiopathie diabétique des membres inférieurs est la normalisation du métabolisme des glucides. Sans un régime alimentaire, une sélection adéquate de médicaments hypoglycémiants et un contrôle strict des taux de glucose, toutes les autres mesures sont inutiles et n'aboutiront pas au résultat souhaité.

  • cesser de fumer;
  • normaliser le poids corporel;
  • pour contrôler la pression artérielle.

Thérapie conservatrice

Le traitement conservateur est l'utilisation de médicaments visant à améliorer la fluidité du sang et ses indicateurs biochimiques, le métabolisme dans les tissus.

À cette fin, prescrivez les médicaments des groupes suivants:

  1. Statines - pour réduire le cholestérol et lutter contre la dyslipidémie.
  2. Moyens contre l'hypertension.
  3. Antioxydants - affectent favorablement les vaisseaux.
  4. Des médicaments qui diluent le sang.
  5. Angioprotecteurs.
  6. Métaboliques.
  7. Stimulateurs biogènes.
  8. Médicaments vasoactifs.
  9. Diurétiques
  10. Stimulateurs de régénération tissulaire.

Pour traiter la polyneuropathie, appliquer des médicaments neurotropes, des vitamines B, des antidépresseurs.

Le choix des médicaments est effectué individuellement, en tenant compte des écarts révélés.

Traitement opératoire

L'intervention chirurgicale implique deux objectifs fondamentalement différents: la restauration de l'apport sanguin dans les membres inférieurs et l'excision des zones nécrotiques.

Opérations de reconstruction vasculaire utilisées pour l'angiopathie diabétique:

  • technique mini-invasive - avec occlusion des vaisseaux principaux;
  • interventions endovasculaires - avec lésions segmentées;
  • shunt - avec blocage prolongé créer un canal artificiel pour le passage du sang autour des vaisseaux sténosés.

De telles opérations rétablissent l'irrigation sanguine des jambes et contribuent à la cicatrisation des ulcères trophiques peu profonds.

La sympathectomie lombaire - clipping - implique l'intersection de troncs sympathiques dans la région lombaire. Une telle intervention chirurgicale supprime le rétrécissement des artères et augmente le flux sanguin dans les jambes.

Pour le traitement chirurgical radical - amputation - traité comme un dernier mode de réalisation où des changements irréversibles, la nécrose ou la gangrène origine. La quantité d'amputation est déterminée en fonction de la zone de la zone touchée: doigts, partie de pied, jambe.

La physiothérapie

L'effet physiothérapeutique est une méthode auxiliaire et a un effet symptomatique instable. Cependant, dans l'ensemble, cela facilite grandement l'état du patient.

Le médecin-physiothérapeute peut nommer:

  • magnétothérapie;
  • traitement de la boue;
  • massage
  • bains de pieds.

Médecine traditionnelle

Les herbes médicinales avec angiopathie diabétique des membres inférieurs sont prises à l'intérieur (thés, infusions) et utilisées à l'extérieur (bains, compresses).

Rappelez-vous: la phytothérapie ne peut pas remplacer l'effet de la drogue, mais agit uniquement comme une thérapie auxiliaire.

Les infusions d'herbes stimulent la production d'insuline, renforcent les vaisseaux sanguins et l'immunité, améliorent et stabilisent les processus métaboliques dans le corps.

  1. Le thé et le café doivent être remplacés par de la chicorée et des tisanes: camomille, citron vert, myrtille, sauge, lilas.
  2. Le pissenlit contient une substance similaire à l'insuline. Pour cuisiner: prenez 2 cuillères à soupe. l. racines de pissenlit fraîches ou séchées, verser 800 ml d'eau bouillante, insister du jour au lendemain. Prenez 10-15 minutes avant de manger.

  • Bath avec trèfle, topinambour, à partir des racines de ton blanc Bryonia la peau, réduire le risque de complications de l'angiopathie diabétique et pied diabétique.
  • Les troubles de la nutrition des jambes peuvent être traités à l'aide de compresses sous forme de compresses d'herbes et de compresses d'huile. Les bandages sont fabriqués à partir de feuilles de souci fraîches, de feuilles et de reins de tilleul, de feuilles d’ortie séchées. Les compresses à base d'huile non seulement guérissent les ulcères, mais adoucissent également la peau.
  • Pour la cuisson: 400 g d'huile de tournesol ou d'olive, amener lentement la batterie de cuisine en céramique jusqu'à ébullition. Ajouter 50 g de cire d'abeille, 100 g de résine d'épicéa ou de pin. Cuire ce mélange pendant 5-10 minutes sans laisser bouillir violemment. Refroidissez l'huile et rangez-la dans une pièce hors de portée des rayons directs du soleil. Marl, trempé dans une infusion d'huile, appliquer sur la plaie pendant 20-30 minutes par jour.

    Prévision

    Parmi les complications de l'angiopathie diabétique, de la nécrose et de l'infection du sang (septicémie), 10 à 15% des patients meurent.

    Le respect des mesures préventives sauve des vies. Une restauration complète de l'apport sanguin dans les jambes est possible s'il n'y a pas encore eu de complications intravasculaires irréversibles.

    La prévention

    Le traitement de l'angiopathie diabétique des membres inférieurs n'est pas toujours efficace, en particulier aux stades avancés. Cependant, cette condition peut être évitée.

    Mesures visant à prévenir les complications invalidantes du diabète:

    • contrôle du glucose;
    • normalisation du poids;
    • activité physique réalisable;
    • hygiène des pieds;
    • pédicure médicale;
    • chaussures orthopédiques confortables;
    • rejet des mauvaises habitudes.

    Le respect de ces mesures simples est 2 à 4 fois plus efficace que le traitement médicamenteux de la pathologie développée.

    Angiopathie du diabète sucré

    L'angiopathie diabétique est une lésion vasculaire qui complique le diabète de longue durée. La maladie ne dépend pas du sexe. L'âge le plus vulnérable est après 50 ans. Le plus souvent, une violation du flux sanguin est observée dans les vaisseaux des membres inférieurs, les reins et la rétine. Les changements symétriques des deux côtés sont typiques.

    La Classification internationale des maladies (CIM 10) pour l'angiopathie diabétique prévoit 5 options de codage, en fonction de la forme du diabète. Tous les codes indiquent une violation obligatoire de la circulation périphérique:

    • E10.5 - avec le diabète insulino-dépendant;
    • E11.5 - avec une forme insulino-indépendante de la maladie;
    • .512,5 - si le diabète est associé à la malnutrition;
    • E13.5 - avec d'autres formes connues de diabète;
    • E14.5 - si les causes du diabète ne sont pas établies.

    Quelques statistiques

    Les dommages systémiques au lit vasculaire chez les patients diabétiques entraînent une angiopathie du cerveau (encéphalopathie). La fréquence de cette complication est de 5 à 75%, selon la forme de la maladie.

    Dans 35 à 40% des patients en âge de travailler, l’angiopathie se retrouve dans les vaisseaux du cœur. C'est l'une des principales causes de décès chez les patients diabétiques de complications ischémiques (jusqu'à 75% des cas).

    Mécanisme de développement de pathologie

    Dans le développement de la pathologie du lit vasculaire dans le diabète sucré, l'importance est attachée aux violations du métabolisme des graisses et des glucides dans le corps du patient.

    • La base des effets sur les vaisseaux est la glycémie non compensée (glycémie élevée). Cela conduit à l'accumulation de laitier, de résidus acides, qui affecte directement la paroi des vaisseaux.
    • La formation accrue de lipoprotéines de faible densité provoque leur accumulation dans la paroi vasculaire, la croissance des cellules musculaires.
    • Les réactions oxydantes des graisses favorisent l'apparition de radicaux libres, qui ont un effet destructeur prononcé sur la coque interne des vaisseaux (endothélium).
    • Le blocage de la synthèse de la prostacycline, qui dilate les vaisseaux sanguins et prévient la thrombose, entraîne un effet pathologique inverse.
    • Les changements dans le système nerveux périphérique première tonalité pour la régulation positive de petits navires et moyennes (phase inverse), la persistance des changements irréversibles se produisent, dans lequel les parois des capillaires ne sont pas sensibles à des impulsions nerveuses.
    • Le résultat est le rétrécissement des petites artères au niveau du capillaire. Chez eux, la pression augmente brusquement, il n'y a pas assez de sang dans les capillaires pour alimenter les tissus en oxygène.
    • En revanche, il existe une paralysie des vaisseaux collatéraux (shunts) situés entre les artères et les veines. Ils sont le plus développés sur les jambes pour assurer un apport sanguin accru. L'angiopathie diabétique entraîne la décharge de sang artériel saturé d'oxygène dans les veines voisines. Donc, l'oxygène "se faufile" sans atteindre les tissus.

    Tous les changements ultérieurs provoquent une hypoxie tissulaire chronique.

    Changements anatomiques dans les vaisseaux sanguins

    Avec le diabète, il est possible de développer deux types d’angiopathie:

    1. La macroangiopathie affecte les vaisseaux de taille moyenne et les petites artérioles. Les artères créent les conditions les plus propices à la formation de plaques d'athérosclérose avec calcification.
    2. La microangiopathie se caractérise par une violation de la circulation sanguine au niveau des plus petits vaisseaux (capillaires) de type artériel et veineux. La prolifération des cellules de la coque interne et la perte de régulation adaptative entraînent un blocage complet de la lumière et l'arrêt du flux sanguin à travers les capillaires dans les tissus.

    Chez les patients, les deux types sont souvent mélangés. L'isolement des formes de perturbation de la circulation est important pour le traitement et le diagnostic du stade de la maladie. De plus, la combinaison du diabète avec l’athérosclérose oblitérante n’est pas exclue.

    Manifestations cliniques de l'angiopathie de la jambe

    Les symptômes de l'angiopathie diabétique sont liés au type d'anomalies.

    Pour la macroangiopathie est caractéristique:

    • pieds froids, pieds constamment glacés;
    • douleur dans les muscles des jambes lors de la marche (claudication intermittente), passant après un arrêt;
    • à un stade sévère de la maladie, douleur au repos, surtout la nuit;
    • des crampes dans les muscles gastrocnémiens sont associées à une libération accrue de potassium dans les urines;
    • position forcée - pour faciliter le patient est assis la nuit, tente de se réchauffer les pieds, les frotte;
    • Lorsqu'il est examiné, le médecin marque une petite éruption cutanée caractéristique sur la peau du pied et du bas de la jambe.
    • à un stade sévère, il n'y a pas de pulsation sur les artères du pied;
    • il existe des ulcères trophiques avec nécrose au centre, avec une infection de la plaie qui développe une gangrène.
    • engourdissement du pied, sensation de "chair de poule", sensations de brûlure à la fois pendant l'exercice et au repos;
    • peau sèche sur les jambes;
    • épaississement des ongles;
    • petite éruption cutanée sur les jambes;
    • pulsation préservée des artères du pied.

    La condition s'aggrave avec l'hypothermie des pieds, la décompensation du diabète, la marche indéniable.

    Le niveau d'oblitération des vaisseaux est indiqué par la place de l'engourdissement (pied, tibia, cuisse), les changements sur la peau. Pour déterminer le stade de la maladie, il est important de noter les signes de neuropathie diabétique et les changements dans la configuration des jambes dans le temps. La disparition des tissus adipeux sur les jambes ("dessiccation") et des hanches indique une atrophie des tissus.

    Le syndrome du "pied diabétique" se forme aux derniers stades du diabète. Il comprend, outre l’angiopathie des vaisseaux des jambes, des modifications de la régulation nerveuse des processus métaboliques, dans les os et les articulations du pied. Les ulcères trophiques deviennent profonds, atteignent les tendons et le tissu osseux. Il y a des dislocations et des fractures dans le pied, sa forme change.

    Manifestations cliniques de l'angiopathie rétinienne

    Car le diabète n'est pas un cas typique d'angiopathie dans une seule partie du corps. Habituellement, la lésion est de nature systémique et simultanément avec les membres inférieurs, on peut détecter une violation de la circulation sanguine dans les vaisseaux des yeux et des reins.

    L'angiopathie rétinienne diabétique (rétinopathie) se manifeste aux premiers stades de la maladie. Pour elle, un mécanisme de développement est typique du type de microangiopathie.

    Une enquête de patient peut identifier les symptômes suivants:

    • avant que les yeux apparaissent et disparaissent les taches ou les points sombres, les étincelles de lumière;
    • douleur ou douleur dérangeante dans le globe oculaire;
    • quand la fatigue apparaît, douleur lancinante dans les yeux;
    • maux de tête fréquents.

    La réduction de la vision se produit même avec des dommages vasculaires graves.

    Manifestations cliniques de l'angiopathie des reins

    La maladie vasculaire rénale diabétique s'appelle la néphropathie. La maladie se développe en microangiopathie dans la structure de travail principale - glomérules capillaires. Les symptômes sont associés à une violation de leur capacité à filtrer le sang, à se purifier à partir de substances laitières. La pathologie survient chez 70% des patients diabétiques.

    Principales manifestations cliniques:

    1. Oedème - première formée autour des yeux dans la matinée, symétrique des deux côtés, puis le fluide accumule dans l'abdomen, entre les feuilles de la plèvre, le péricarde dans le sac. La raison de la perte de protéines (les molécules de protéines ne s'attardent pas, mais traversent la paroi du vaisseau pour atteindre l'urine).
    2. Hypertension - une augmentation de la pression artérielle est due à la rétention d'eau et aux sels, à une production accrue de rénine en réponse à une insuffisance en oxygène des tissus rénaux. La conséquence est l'activation de l'hormone aldostérone. Une telle hypertension est qualifiée de symptomatique, elle n'est pas associée à une véritable maladie hypertensive.
    3. L'intoxication est la dernière manifestation. C'est dû à l'accumulation de produits de décomposition des tissus, qui sont normalement excrétés dans l'urine. Les patients se plaignent d'une faiblesse persistante, de nausées et de somnolence. Avec une accumulation suffisamment élevée de composés ammoniacaux, le cerveau subit des dommages qui se manifestent par des vomissements, des vertiges, des convulsions et une perte de conscience.

    La gravité de l'évolution de l'angiopathie dépend de l'atteinte d'un organe primaire:

    • avec des changements progressifs dans les vaisseaux des jambes sans traitement, il y a une gangrène imminente, en commençant par le pied et plus haut;
    • une angiopathie de la rétine entraîne une déficience visuelle jusqu'à la cécité complète;
    • La néphropathie provoque éventuellement une insuffisance rénale, un coma urémique.

    Diagnostic

    En cas de diabète confirmé, l'examen des patients pour une détection précoce des complications est effectué à la clinique. Les patients sont nécessairement examinés par un chirurgien, un oculiste et des analyses d'urine sont prescrites.

    Le diagnostic de laboratoire permet de contrôler l'azote du sang résiduel (créatinine, urée), des matières grasses, une composition de (fractions de lipoprotéines, cholestérol), un taux de filtration rénale glomérulaire, la présence dans l'urine de b2-microglobuline, et la détermination d'une analyse d'urine, à l'exception du glucose, des protéines, le niveau de cétone Tél.

    • Un examen complet à l'oculiste comprend l'ophtalmoscopie, l'examen du fond, si nécessaire, la photographie stéréoscopique des vaisseaux rétiniens;
    • L'ECG et les ultrasons du cœur permettent de diagnostiquer l'hypertension;
    • la dopplerographie des vaisseaux des jambes vérifie la perméabilité, révèle les thromboses;
    • l'angiographie des artères des membres inférieurs à l'aide d'un agent de contraste inséré dans l'artère fémorale permet d'établir le degré de perméabilité du vaisseau;
    • L'échographie rénale indique une violation de la forme, de la structure (remplacement par du tissu cicatriciel);
    • la dopplerographie des reins montre la perméabilité des tubules;
    • L'IRM (tomographie par résonance magnétique) permet de contrôler couche par couche la structure des tissus des organes.

    Lorsqu'il existe des symptômes d'angiopathie des vaisseaux coronaires et cérébraux, des méthodes spéciales pour l'étude de la circulation sanguine sont ajoutées.

    Traitement

    Le traitement de l'angiopathie diabétique nécessite, en premier lieu, une correction du taux de glucose sanguin à l'aide de régimes et d'hypoglycémiants. La prise constante de médicaments et leur dose sont contrôlées par un endocrinologue.

    Le traitement obligatoire des médicaments avec différents médicaments est prescrit:

    • médicaments agissant sur le niveau de lipoprotéines de faible densité (atorvastatine, rosuvastatine, lovastatine);
    • signifie que la pression artérielle diminue;
    • diurétiques pour éliminer les fluides;
    • les médicaments qui renforcent la paroi des vaisseaux sanguins, favorisant l'expansion (ascorutine, troxevasine, trental, acide nicotinique);
    • les médicaments qui empêchent la formation de caillots sanguins (le groupe aspirine sous le contrôle d'un coagulogramme);
    • activateurs métaboliques pour améliorer les processus métaboliques dans les tissus (vitamines C, E, groupe B, solcoseryl).

    Autres types de traitement

    La photocoagulation au laser est utilisée pour traiter l’angiopathie diabétique de la rétine. La cautérisation des vaisseaux rétiniens permet de garder la vue de 50 à 70% des patients (selon le stade de la maladie).

    l'introduction applicable dans les corticostéroïdes du globe oculaire et des médicaments qui suppriment la croissance des vaisseaux (ranibizumab) de 5 injections par an.

    Avec des ulcères trophiques sur les jambes, une gangrène, une amputation du membre à un niveau plus élevé que la lésion des tissus est nécessaire.

    L'angiopathie diabétique des reins est traitée par la méthode de l'hémodialyse, permettant ainsi de purifier l'organisme des toxines.

    L'utilisation de remèdes populaires dans cette pathologie grave n'est pas le traitement principal. La passion des patients présentant des décoctions, des cataplasmes et des plateaux conduit à des cas négligés nécessitant un traitement rapide. L'utilisation de moyens publicitaires devrait être coordonnée avec l'endocrinologue.

    Angiopathie diabétique

    Un tiers des patients atteints de diabète sucré, qui se manifeste par l'incompétence de l'implication du pancréas dans le métabolisme des glucides, souffre de complications de la maladie. Les dégâts les plus importants concernent les gros vaisseaux et les petits vaisseaux, entraînant une violation du trophisme des tissus corporels. Ces troubles représentent un vaste complexe de symptômes appelé «angiopathie diabétique». Qu'est-ce que c'est et quel est le mécanisme de développement de la pathologie, est considéré dans l'article.

    Données statistiques

    Sur la base de si les petits vaisseaux sont affectés ou grande, l'angiopathie diabétique a la division suivante:

    • microangiopathie - rétinopathie, encéphalopathie, néphropathie;
    • macroangiopathie - la défaite des membres inférieurs et des vaisseaux du cœur.

    La microangiopathie est une affection qui indique que le processus pathologique se produit dans de petits vaisseaux du type artériel. La rétinopathie diabétique (violation de la rétine trophique due à une atteinte capillaire) en tant que complication d'une «maladie sucrée» apparaît dans 80% des cas, dont 5% entraînent une perte totale de la vision.

    L'encéphalopathie de caractère diabétique apparaît dans le contexte de l'inclusion dans le processus pathologique des petits vaisseaux du cerveau. Il est plus fréquent pour un type de maladie insulino-dépendant (pour un patient sur deux).

    La macroangiopathie est une affection caractérisée par l'implication de grosses artères dans le processus de lésion. Le système vasculaire des membres inférieurs souffre dans 80% des cas. La pathologie des artères du cœur est moins fréquente - pour un tiers des patients, cependant, cela ne rend pas le processus moins dangereux. Le risque de décès augmente plusieurs fois. Le diabète sucré est considéré comme une maladie fatale, précisément en raison de résultats létaux fréquents dans le contexte du développement de complications au niveau du cœur et des vaisseaux sanguins.

    Anatomie normale

    Les vaisseaux sanguins ont des parois constituées de couches:

    • Interne (endothélium) - est en contact direct avec le sang. Avec les "maladies sucrées", les produits d'échange de monosaccharides s'accumulent ici.
    • Medium - inclut un certain nombre de fibres impliquées dans la réduction des artères et régulent le processus du flux sanguin.
    • Tissu conjonctif externe avec des éléments fibreux. Effectue une fonction de protection.

    Les diabétiques souffrent d'endothélium. Chez une personne en bonne santé, la couche interne produit un facteur dit de détente qui dilate les vaisseaux sanguins. Chez les patients présentant ce facteur, ce facteur est synthétisé en petites quantités, la perméabilité de la paroi vasculaire augmente et une grande quantité de glucose pénètre dans la couche interne.

    Les sucres provoquent une production active de glycosaminoglycanes, de protéines et de graisses. Le résultat du processus est un rétrécissement de la lumière artérielle, une violation de la vitesse du flux sanguin. La détérioration du trophisme des tissus entraîne leur privation d'oxygène et le développement de zones nécrotiques.

    Les vaisseaux artériels suivants se distinguent en calibre:

    • Artères - leur défaite s'accompagne du développement de l'athérosclérose jusqu'à la gangrène.
    • Les artérioles sont des vaisseaux de diamètre moyen qui occupent la place médiane entre les artères et les capillaires. Structure légèrement différente des artères. Les couches interne et intermédiaire ont des trous, de sorte que la couche musculaire est également en contact avec le sang.
    • Les capillaires sont les vaisseaux sanguins les plus fins du type artériel. Le mécanisme de développement de la pathologie chez eux s'accompagne de l'apparition d'anévrismes ou de sclérose.

    Mécanisme des lésions vasculaires diabétiques

    Le processus pathologique de la micro et de la macroangiopathie dans le diabète sucré se développe dans les étapes suivantes:

    1. L'apparition de l'hyperglycémie, qui est typique de tout type de "maladie sucrée".
    2. Pénétration intensive du glucose dans l'endothélium et accumulation de sorbitol et de fructose.
    3. Le développement de l'augmentation de la perméabilité de la couche interne du vaisseau, entraînant l'attraction du fluide, le développement de l'œdème et l'épaississement.
    4. Activation du processus de thrombose, qui ralentit encore le flux sanguin.
    5. Rétrécissement de la lumière vasculaire, les cellules et les tissus ne reçoivent pas suffisamment de nutriments et d'oxygène.
    6. Renforcer la synthèse des éléments conjonctifs rénaux capillaires et la formation de la sclérose.
    7. Réponse des vaisseaux rétiniens à la fragilité et à l'hémorragie.
    8. Thrombose et saillie des artérioles cérébrales.

    Les grandes artères souffrent d'athérosclérose - le dépôt de lipides sur la paroi endothéliale. Les lipides sont situés en petits groupes, ils sont reliés par des éléments de tissu conjonctif. En outre, ces plaques se calcifient et obstruent la lumière vasculaire.

    Tableau clinique de la microangiopathie

    Les symptômes de l'angiopathie diabétique sont très variés. Les manifestations dépendent des vaisseaux dont l'organe cible a subi des modifications.

    Rétinopathie diabétique

    La rétine est la coquille interne du globe oculaire, qui possède un riche système d'irrigation sanguine. Les manifestations cliniques des lésions vasculaires surviennent à des stades ultérieurs. Les patients ne ressentent pas les premiers stades de développement, mais les changements peuvent déjà être déterminés par un examen ophtalmologique.

    Les plaintes des patients atteints de rétinopathie se manifestent comme suit:

    • acuité visuelle réduite;
    • Les cernes apparaissent sous vos yeux;
    • épidémies périodiques;
    • Lorsque vous regardez d'un sujet à l'autre, un voile apparaît sous vos yeux.

    Une personne ne peut pas examiner de petits objets, la clarté de l'image est perdue, les lignes visualisées, les formes sont déformées. Si une rétine apparaît sur la rétine, le patient se plaint de l'apparition de taches de différentes formes dans le champ de vision. La complication la plus importante de la rétinopathie est le développement du décollement de la rétine, conduisant à la cécité.

    L'inspection du fond d'œil détermine la présence de manifestations:

    • rétrécissement des artérioles;
    • présence de microanévrismes;
    • localiser les hémorragies;
    • œdème et accumulation d'exsudat;
    • la sinuosité des artérioles.

    Néphropathie en arrière-plan du diabète

    Le rein consiste en une multitude de néphrons, représentés par un glomérule vasculaire, une capsule et des tubules. Le processus pathologique est localisé précisément dans les capillaires du glomérule. Comme toute microangiopathie, les lésions rénales ne se manifestent pas pendant longtemps.

    Les patients commencent à se plaindre des manifestations suivantes:

    • gonflement du matin sous les yeux, qui a un caractère "chaud";
    • augmentation de la pression;
    • la faiblesse
    • crises de vomissements;
    • somnolence;
    • attaques convulsives avec une grande quantité d'ammoniac dans le sang.

    Encéphalopathie d'origine diabétique

    Les premières manifestations sont des attaques fréquentes de céphalées, une faiblesse, une baisse marquée de l'efficacité. Le mal de tête n'est pas éliminé par les médicaments. Plus tard, les patients deviennent oublieux à cause de troubles de la mémoire et de l'incapacité de concentrer leur attention pendant une longue période.

    De plus, il y a des violations de la coordination des mouvements et de la démarche, des réflexes pathologiques, la régulation de l'analyseur visuel est en train de changer.

    Maladie cardiaque vasculaire

    Le cœur est un organe musculaire fonctionnant sous forme de pompe pour pomper le sang et son admission ultérieure dans les tissus et les cellules du corps. Le cœur a deux artères coronaires susceptibles de développer une athérosclérose dans le contexte du diabète sucré. La défaite est accompagnée d'un syndrome douloureux, d'une arythmie et de signes d'insuffisance cardiaque.

    Syndrome de la douleur

    C'est la caractéristique dominante qui apparaît déjà dans les premiers stades de la pathologie. Le syndrome douloureux ressemble à une crise d'angine de poitrine: serre, presse, irradie vers l'omoplate, l'épaule. C'est la réaction du coeur à la carence en oxygène. Dans de telles conditions, le glucose se décompose en acide lactique, irritant les terminaisons nerveuses.

    Dérangement du rythme

    Dans le contexte des lésions des petits vaisseaux, des modifications pathologiques se produisent dans les fibres qui régulent la contractilité. La violation du rythme peut être observée dans les manifestations suivantes:

    • arythmie - les battements cardiaques perdent leur rythme;
    • bradycardie - cœur inférieur à 50 bpm;
    • tachycardie - réduction de plus de 90 battements par minute;
    • extrasystole - l'apparition d'abréviations pathologiques supplémentaires.

    Insuffisance cardiaque

    Le patient se plaint de difficultés respiratoires, d'apparition de dyspnée même au repos. Il y a une toux dite cardiaque qui se produit en raison de l'apparition d'un œdème pulmonaire. Dans la plupart des cas, la pathologie des vaisseaux cardiaques est combinée à d'autres macro et microangiopathies.

    Angiopathie des jambes

    La défaite des vaisseaux des membres inférieurs s'accompagne des symptômes suivants:

    • engourdissement, sensation de froid, apparition de "chair de poule";
    • syndrome de la douleur;
    • les crises de crampes musculaires;
    • claudication intermittente;
    • la formation d'ulcères dans le contexte des perturbations trophiques.

    Les paresthésies couvrent la zone des pieds, les jambes des jambes. Ces processus s'expliquent par le développement parallèle de la pathologie de l'innervation due au spasme vasculaire.

    Le syndrome douloureux apparaît plus tard en réponse à un rétrécissement de la lumière vasculaire et à une violation de l'apport sanguin. La claudication intermittente est un symptôme spécifique, accompagné par le besoin du patient d'arrêter de marcher en raison d'une douleur intense dans les jambes. Les attaques convulsives apparaissent la nuit, au repos, en mouvement.

    Pied diabétique

    Une des manifestations tardives de la macroangiopathie des membres inférieurs. Elle est caractérisée par des pathologies trophiques et ostéoarticulaires. Sur la plante des pieds, des ulcères profonds atteignent le tissu osseux et les tendons. Le résultat est une déformation grave accompagnée de fractures et de luxations.

    Fixation dans les dossiers médicaux

    Pour clarifier le diagnostic, les codes de classification internationaux sont utilisés dans la documentation de la sphère médicale. Le diabète sucré avec toutes ses manifestations est inclus dans la rubrique E10-E14. La complication est complétée par le quatrième signe (code sur la CIM-10):

    • néphropathie -.2 ou N08.3 *;
    • rétinopathie -.3 ou H36.0 *;
    • angiopathie des vaisseaux périphériques - 0,5 ou I79,2 *.

    Principes de diagnostic

    La pathologie est déterminée non seulement par un examen visuel, mais aussi par des méthodes de laboratoire:

    • détermination du taux d'azote (urée, créatinine);
    • un test d'urine général évaluant la quantité de protéines et de glucose;
    • caractéristiques lipidiques du sang (cholestérol, lipoprotéines);
    • l'apparition de microglobuline bêta 2 dans l'urine.

    De méthodes instrumentales utiliser:

    • ophtalmoscopie - une méthode pour déterminer le système vasculaire anormal de l'iris et examiner l'état des structures antérieures de l'analyseur visuel;
    • gonioscopie - évaluation de la chambre antérieure de l'œil;
    • examen du fond d'œil - détermination de la présence d'anévrismes, exsudat, hémorragies, poches;
    • tomographie optique;
    • ECG, Echo KG - une estimation du travail d'un muscle cardiaque;
    • angiographie coronaire - une méthode pour déterminer la perméabilité des artères du cœur sous l'appareil à rayons X avec l'introduction d'un agent de contraste;
    • dopplerographie des vaisseaux des membres inférieurs - évaluation de l'état des vaisseaux à l'aide d'ultrasons;
    • artériographie des membres inférieurs - détermination de la perméabilité et de la présence d'un rétrécissement de la lumière à l'aide d'un produit de contraste;
    • Échographie rénale;
    • Rénovasographie - méthode radio-opaque pour évaluer l'état du système vasculaire des reins;
    • dopplerographie des vaisseaux rénaux - ultrasons;
    • résonance magnétique du cerveau - détermination de la présence d'hémorragies, microanévrisme, poches, tortuosité des vaisseaux sanguins.

    Les bases de la thérapie

    Un point important et essentiel du traitement est la correction du taux de glucose dans l'organisme, car l'hyperglycémie a provoqué l'apparition de complications. En outre, des moyens sont utilisés pour restaurer la microcirculation.

    Les groupes de médicaments suivants sont utilisés:

    • Drogues réductrices de sucre - Metformine, Amaryl, Diabeton.
    • Moyens pour la normalisation du taux de cholestérol - Lovasterol, Zokor.
    • Réduction de la pression artérielle - Nifédipine, Lizinopril.
    • Diurétiques - Lasix, Veroshpiron.
    • Moyens pour améliorer la microcirculation sanguine - Trental, Rutozid.
    • Anticoagulants - Wobenzym, Aspirin.
    • Enzymes et vitamines - ATP, vitamines C, série B, E.

    Les ulcères trophiques et la gangrène nécessitent une intervention chirurgicale.

    La rétinopathie nécessite l'utilisation de la photocoagulation au laser, ce qui vous permet de cesser de réduire le niveau de vision pendant plusieurs décennies. En outre, des injections d'hormones et des facteurs d'arrêt de la croissance vasculaire, administrés parabulbar et vitré, sont utilisés. La néphropathie diabétique dans les derniers stades nécessite une hémodialyse constante - purification du sang.

    Le pronostic pour les patients ne peut être favorable que dans le cas d'une détection précoce de la présence de troubles, d'un schéma thérapeutique correctement choisi et du respect de toutes les recommandations des spécialistes.

    Plus D'Articles Sur Le Diabète

    Le système endocrinien est sensible à diverses maladies, dont le diabète sucré. La maladie est divisée en 2 types: insulino-dépendant et non insulinodépendant.

    Les patients diabétiques nécessitent une insulinothérapie constante. Ceci est particulièrement important pour les patients présentant le premier type de pathologie.

    Vous voulez une collation inhabituelle ou une garniture à la viande? Je suggère de préparer l'oignon au four avec du miel et de la moutarde. Ce plat sera particulièrement apprécié par les amateurs d'oignons sous toutes leurs formes.