loader

Principal

Alimentation électrique

Avec le peptide comme marqueur pour déterminer l'indice glycémique

Étant donné que le peptide fait partie intégrante de l’analyse pour déterminer l’index glycémique dans le sang chez des patients de différents âges. L'analyse de la clôture se déroule en deux étapes: prélevez d'abord le sang de la veine, puis répétez la barrière quelques heures après avoir mangé du glucose. Selon les résultats des tests de laboratoire, le diabète sucré 1 ou 2 est diagnostiqué. Les méthodes modernes d’investigation excluent pratiquement les erreurs de diagnostic en laboratoire du diabète sucré.

Caractéristiques des peptides c

C peptide - c'est quoi? Le peptide C (littéralement «peptide de liaison») est un indicateur lumineux de la production d'insuline naturelle par l'organisme. C-peptide est un composé protéique complexe qui caractérise le travail des cellules bêta du pancréas et la production de proinsuline. Il est sécrété par le pancréas avec l'insuline endogène. Avec une certaine interaction biochimique, la protéine est divisée en peptide c et en insuline. L'indicateur de niveau du peptide de liaison est considéré comme un marqueur de l'insuline naturelle. Ainsi, lorsqu'un composé protéique donné est trouvé dans le sang, la production d'insuline endogène se produit naturellement, et le niveau du peptide c montre dans quelle mesure l'insuline est produite.

La base protéique initiale est la préproinsuline, constituée de 110 acides aminés. Ils sont tous reliés par un peptide A, un peptide L, un peptide B et un peptide C. Le peptide L, qui se sépare dans une petite proportion de préproinsuline, coupe le composé C-peptide et lie les groupes A et B. L'insuline simultanément avec le c-peptide est émise dans le sang dans le même volume, ce qui vous permet d'enregistrer la quantité d'insuline dans le sang au niveau du composé protéique. Malgré la quantité totale de sang émise dans le sang, le niveau de sang dans les deux composants diffère. Ces différences sont dues au taux de "vie" des composants dans le sang. Ainsi, l'insuline vit environ 4 minutes et le peptide c 18-20 minutes. La vitesse de la vie a un effet complet sur la concentration de c-peptide dans le sang, qui est presque cinq fois plus élevée que la concentration d'insuline.

Affectation d'analyse

L’indice de peptide C, norme dont l’écart n’est déterminé qu’après l’analyse des analyses de sang, est l’une des méthodes de diagnostic différentiel. Un endocrinologue effectue une étude en laboratoire du c-peptide et de l'insuline afin d'exclure ou de confirmer le diabète sucré insulino-dépendant ou insulino-dépendant. L'insuline dans le corps humain est d'une importance primordiale, mais malgré cela, le but de l'analyse du contenu en insuline active n'est pas toujours réalisé en raison de la mauvaise performance. Après la production d'insuline, il pénètre dans les structures hépatiques, où se produit sa première absorption. Après cela, l'insuline pénètre dans la circulation sanguine générale.

Souvent, les tests dus à des mécanismes complexes de transport de l'insuline à travers le corps montrent un faible niveau de l'hormone. Les méthodes modernes de diagnostic permettent de déterminer de manière fiable la quantité d'insuline dans le sang. L'analyse est effectuée dans les conditions suivantes:

  • maladie du foie de toute origine;
  • ovaire polykystique;
  • développement suspecté d'insulinome;
  • déterminer l'efficacité de l'insulinothérapie;
  • obésité, saut de poids soudain;
  • une sensation de soif constante;
  • une augmentation du volume de diurèse quotidienne;
  • somatotropine (adénome hypophysaire).

Important! Le peptide C ne reflète pas la teneur en glucose qui pénètre dans l'organisme avec les aliments, contrairement à l'analyse de l'insuline, de sorte que les analyses ne montreront pas de quantités excessives de sucre. L'analyse du contenu du peptide c est un moyen abordable d'évaluer la production de sa propre insuline.

Procédure

L'analyse du peptide nécessite une certaine préparation du patient, qui déterminera les résultats finaux. L'intervalle moyen de jeûne avant l'analyse est de 5 à 8 heures. Le plus, le mieux. Dans certains cas, le médecin peut réduire ou augmenter l'intervalle requis pour l'évaluation d'autres indicateurs afin de déterminer le traitement de remplacement optimal. Parfois, il peut être nécessaire d'arrêter complètement le traitement. L'analyse nécessite l'algorithme suivant:

  • organisation de l'accès veineux (libération de la zone veineuse ulnaire, application d'un garrot au-dessus de la zone d'injection prévue, antiseptique du site d'insertion prévu de l'aiguille ou du cathéter);
  • ponction du vaisseau veineux;
  • aspirer le sang dans un tube à essai (le tube peut être vide ou contenir un gel spécial);
  • application d'un bandage sous pression pour prévenir les hématomes.

Le tube contenant du matériel biologique est soumis à une centrifugation, le plasma est séparé et congelé à une température de 18 à 20 degrés.

Important! L'analyse est prise le matin. Après l'analyse, le patient peut commencer à vivre. La préparation à l'analyse des enfants et des adultes ne diffère pas.

Performance normale

Avec le peptide, la norme chez les femmes est la même avec les hommes, est une valeur stable constante. Grâce aux indicateurs de laboratoire, le médecin peut estimer de manière fiable l'état du pancréas, effectuer un diagnostic des tumeurs malignes ou bénignes pouvant produire de l'insuline. L'analyse peut être prescrite pour les pathologies gynécologiques, avec une histoire néphrologique lourde. La norme du peptide c est la même chez les patients adultes de l'un ou l'autre sexe. Les indicateurs normaux chez les enfants sont déterminés individuellement, en fonction de divers paramètres. Les valeurs normalisées varient entre 0,8 et 7,2 ng / ml. La dynamique de l'augmentation du taux de c-peptide dans le sang correspond à un mouvement similaire de l'insuline. Le taux de jeûne varie de 0,76 à 1,87 ng / ml. Chez les enfants, le jeûne protéique peut être aussi faible que la normale. Si d'autres études nient le développement de pathologies, une légère déviation de la norme est autorisée. L'insulinome diffère de l'hypoglycémie réelle par le rapport entre le volume d'insuline et le peptide c.

Augmentation de la

Si le peptide est élevé, qu'est-ce que cela signifie? Lorsque vous augmentez le niveau de protéines dans le sang, il est égal ou légèrement inférieur à un. Cela indique une augmentation de la production d'insuline d'hormone interne. Si les indices sont supérieurs à 1,0, une dose supplémentaire d'insuline dans le sang est administrée. Les principales raisons pour augmenter le niveau du peptide sont:

  • changements hypertrophiques dans les îlots de Langerhans;
  • surpoids, y compris tous les stades de l'obésité;
  • insulinome;
  • maladie diabétique de type 2;
  • cancer de la tête du pancréas.

En outre, l'augmentation du taux de protéines peut être affectée par le syndrome de l'intervalle QT accru, les médicaments contenant des sulfonylurées, les œstrogènes ou les médicaments réduisant le sucre.

Diminution des indicateurs

Il est indicatif que la substance peut être inférieure à la norme dans le syndrome d'hypoglycémie alcoolique, ainsi que dans le diabète sucré de type 1. En outre, le peptide est réduit à la suite d'une thérapie à l'insuline active, mais dans ce cas, la diminution des indices est considérée comme la norme.

Important! Parfois, il y a des cas où le niveau de peptide est égal ou proche du niveau normal lors d'une analyse sur un estomac vide. Ces indicateurs indiquent l'impossibilité d'établir le type de maladie diabétique. Pour déterminer complètement la norme du peptide pour un patient particulier, un test stimulé est utilisé (plus souvent des injections de glucagon, qui est un antagoniste de l'hormone insuline).

C-peptide est une protéine complexe qui caractérise l'état du pancréas. La livraison rapide de l'analyse vous permet d'exclure le risque de développer un diabète chez les personnes présentant des facteurs prédisposants. La particularité des études de laboratoire est la préparation correcte du patient pour l'analyse de sang sur le peptide. L'administration intraveineuse simultanée d'une hormone avec un peptide aux patients diabétiques de type 2 permet d'éviter les complications du diabète: syndrome néphrotique, angiopathie ou polyneuropathie.

Mais peut-être est-il plus correct de ne pas traiter une conséquence, mais une raison?

Nous vous recommandons de lire l'histoire d'Olga Kirovtseva, comment elle a guéri son estomac. Lire l'article >>

Analyse du taux de peptide C et détermination de sa norme

Le peptide C est un élément peptidique de liaison qui fait partie de la chaîne de la proinsuline. Si une molécule d'insuline est éliminée, il reste un complexe d'insuline pur.

Description

Le peptide C est un "témoin" du développement des propres molécules d'insuline de l'organisme. À l'aide de ce composé, il est possible de surveiller l'activité des cellules bêta dans la structure du pancréas. Dans sa structure, l'élément peptidique de liaison est similaire à l'hormone-insuline.

Ces deux composés sont formés à la suite de la dégradation de la proinsuline stockée dans le pancréas suite à une augmentation de la concentration de glucose dans la circulation sanguine. La décomposition de la proinsuline n'est pas un processus spontané, mais elle se produit sous l'influence d'une enzyme appelée endoleptidase. Les "produits finaux" libérés de cette désintégration tombent dans le sang en petites quantités.

Temps de l'existence

La demi-vie du peptide C, qui a pénétré dans la circulation sanguine, est légèrement plus longue que celle des molécules d'hormone-insuline. L'étude a prouvé que l'insuline ne vit pas plus de quatre minutes dans ces conditions et que l'élément peptidique dure vingt minutes. En raison des différentes durées de vie de ces composés, leur contenu dans le volume sanguin dépend: une molécule d'insuline représente cinq molécules du peptide de liaison.

Le contenu du peptide dans le sang n'est pas constant. Dans le processus d'élimination, les reins sont impliqués et les cellules du foie sont responsables du retrait de l'insuline du système circulant.

Grâce à l'analyse du nombre d'éléments peptidiques dans le corps, il est possible de juger de la diminution de la sécrétion des molécules d'insuline et de révéler le risque d'insulinome (l'apparition de tumeurs dans le pancréas). La détermination rapide de la quantité de composé peptidique est importante non seulement pour le corps des adultes, mais également pour le corps des enfants, car cela réduit considérablement le risque de développer une forme de diabète.

Quelle est sa norme dans le corps?

À l'aide de l'analyse du peptide C, il est possible de faire une estimation du niveau de sécrétion des molécules de son insuline dans l'organisme. Cela nous permettra d’identifier la nécessité d’introduire un tel composé de manière exogène ou de l’abandonner.

La quantité de peptide C, dont la norme est la même pour les représentants du sexe fort et du sexe faible, varie de 0,9 à 7,1 ng / ml. Cet indicateur ne dépend pas des caractéristiques d'âge des hommes et des femmes. Actuellement, différentes cliniques ont adopté différentes valeurs pour ce composé dans le corps. Par conséquent, les indicateurs de la norme du complexe peptidique de différentes institutions médicales peuvent varier.

Indicateurs chez les adultes et les enfants

Dans l'enfance, la valeur de l'indice C-peptide varie énormément, de sorte que le médecin détermine lui-même sa norme pour chaque cas spécifique. L'indice normal du composé indiqué dans le sang est déterminé individuellement pour les enfants atteints de diabète sucré.

Les scientifiques ont établi que la dynamique des changements dans la concentration d'insuline dans le sang correspond aux changements dynamiques dans les éléments peptidiques qui sont entrés dans la circulation sanguine. Des quantités inégales de ces composés organiques chez les personnes qui ont donné du sang à jeun et après le déjeuner. Plus la nourriture consommée est "sucrée", plus le taux de peptide dans le sang est élevé. Ainsi, sur un estomac vide, l'analyse du peptide C, déterminée chez un adulte, se situait normalement entre 0,78 et 1,89 ng / ml. Pour l'organisme de l'enfant qui a donné du sang à jeun, cet indicateur est légèrement inférieur à la limite inférieure. La raison en est le retrait du peptide C après la prise de nourriture des cellules bêta dans la circulation sanguine.

Chez les diabétiques, tout en maintenant la performance des cellules pancréatiques, la valeur moyenne dudit peptide peut varier de 0,4 à 0,8 g / ml. Bien que ces indications dans de nombreuses cliniques soient «conditionnelles», elles reposent sur le déchiffrement des médecins et des patients. Si les indications reçues sont supérieures à ces valeurs, les médecins commenceront à utiliser toutes les méthodes possibles pour les réduire.

La valeur normale du peptide peut-elle changer?

En raison de l'influence de divers facteurs chez les femmes et les hommes, le taux normal de peptide C dans l'organisme peut changer. Un test sanguin approprié permet de mesurer la valeur de ce composé dans le sang. Qu'est-ce qui peut affecter cette valeur?

L'indice abaissé de cet élément est le plus souvent détecté chez l'homme:

  • sujettes à un stress fréquent;
  • souffrant de diabète sucré insulino-dépendant dans des conditions hypoglycémiques.

Dans les cas où le taux de composés peptidiques est réduit, les médecins disent que le patient présente un faible niveau d'insuline dans le corps. Dans ce cas, le patient est chargé de prendre les médicaments appropriés qui augmentent la quantité de molécules d'insuline dans le corps.

L'indice accru par rapport à la norme du composé organique spécifié est typique pour les personnes présentant:

  • hypertrophie des cellules bêta;
  • les insulinomes;
  • préparations hormonales;
  • insuffisance rénale
  • diabète sucré insulino-dépendant.

Quand est la définition d'un peptide dans le sang?

Un test sanguin pour déterminer la quantité de composés peptidiques est important et nécessaire pour les patients souffrant de nombreuses maladies graves. Une telle analyse est particulièrement importante pour les diabétiques souffrant de diverses formes de diabète sucré. Habituellement, le médecin traitant lui-même attribue cette analyse au patient.

Dans la plupart des cas, ce test sanguin est prescrit pour:

  • contrôle après résection dans le pancréas;
  • Évaluation de la sécrétion de l'hormone-insuline par le foie malade;
  • évaluation du risque d'apparition de modifications pathologiques chez le fœtus d'un patient diabétique;
  • un syndrome des ovaires polykystiques;
  • infertilité féminine;
  • hypoglycémie artificielle suspectée;
  • la détection de l'insulinome;
  • prédiction du diabète sucré;
  • diabète, affectant les garçons et les filles "obèses";
  • détermination et suivi de la rémission du diabète chez les adolescents;
  • évaluation du travail résiduel des cellules bêta des personnes atteintes de diabète sucré avec une insulinothérapie obligatoire;
  • choisir un régime de traitement diabétique.

Avec l'analyse appropriée, la valeur exacte du peptide est déterminée, sur la base de laquelle un diagnostic définitif est effectué. Si ce niveau est significativement réduit, le patient reçoit un traitement approprié et l'hormone nécessaire est introduite. Dans le cas où le taux de composé peptidique est élevé, le patient est éliminé par l'introduction d'insuline exogène.

Règles de décodage des valeurs

Le peptide C aide à révéler le volume de molécules d'insuline synthétisées par l'organisme. Si le niveau de ces molécules est inférieur à la normale, le patient doit sérieusement réfléchir à son état de santé, car il est confronté au développement du diabète sucré de "type 1". Cette forme de la maladie, lorsque cette hormone est grandement réduite.

Dans le cas où l'indice C-peptide est augmenté, le patient développe "2 types de diabète". Dans ce cas, le patient souffre d'hyperinsulinisme prononcé. Lorsque cette hormone est élevée, l'état de santé et le bien-être laissent beaucoup à désirer.

Méthodes de recherche

Une analyse précise révélera la véritable valeur de ce peptide dans l'organisme. Actuellement, en médecine, il existe plusieurs méthodes pour déterminer le taux de peptide C dans la circulation sanguine. Certains d'entre eux sont effectués sur un estomac vide, tandis que d'autres permettent une stimulation supplémentaire avec des formulations de glucides. Le prélèvement sanguin pour l'étude est réalisé directement à partir des vaisseaux veineux.

Pour obtenir un résultat plus précis, il convient d'utiliser au moins deux méthodes permettant de déterminer le taux de peptide C dans l'organisme. Chaque patient sera capable de déchiffrer les informations reçues sur le nombre de ces composés ou d'autres composés dans le corps. Pour cela, il est nécessaire de comparer les valeurs indiquées sur les formulaires de conclusion obtenus du côté de vos résultats.

Chaque clinique détermine sa limite quant à la teneur en peptide C chez les personnes en bonne santé et les diabétiques. Par conséquent, la "norme" convoitée est indiquée par des parenthèses et placée à côté du résultat de l'analyse sur le papier publié. Dans certains cas, la "norme" est pré-enregistrée sur les formulaires délivrés par le laboratoire. De ce fait, il n’est pas difficile de déchiffrer les valeurs figurant sur la feuille donnée de la conclusion pour le patient ordinaire.

Quel est le peptide C: une description, la norme de l'analyse dans le sang dans le diabète sucré (si élevé ou abaissé)

C-peptide signifie "peptide de liaison", en traduction de l'anglais. Ceci est un indicateur de la sécrétion de votre propre insuline. Il montre le niveau de travail des cellules bêta du pancréas.

Les cellules bêta produisent de l'insuline dans le pancréas, où elles sont stockées sous forme de molécules de proinsuline. Dans ces molécules, en tant que résidu d'acide aminé, il existe un fragment appelé peptide C.

Avec une augmentation du taux de glucose, les molécules de proinsuline se décomposent en peptide et en insuline. Cette combinaison jetée dans le sang est toujours en corrélation. Ainsi, la norme est 5: 1.

Cette analyse sur C-peptide permet de comprendre que la sécrétion réduite (développement), l'insuline, ainsi que pour déterminer la possibilité d'apparition de insulinome, à savoir les tumeurs du pancréas.

Le niveau élevé de substance est observé à:

  • diabète sucré insulino-dépendant,
  • insuffisance rénale,
  • l'utilisation de médicaments hormonaux,
  • insulinome,
  • hypertrophie des cellules bêta.

Le niveau réduit de c-peptide est caractéristique pour:

  1. diabète sucré insulino-dépendant dans des conditions hypoglycémiques,
  2. états de stress.

Caractéristiques de l'analyse

Le dosage du peptide C est la quantification de la portion protéique de la proinsuline dans le sérum sanguin en utilisant la méthode immunochimiluminescente.

Tout d'abord, dans les cellules bêta du pancréas synthétisés insuline précurseur passive - proinsuline, il est activé uniquement à des niveaux élevés de glucose dans le sang par clivage du composant protéique de celui-ci - de C-peptide.

Les molécules d'insuline et de peptide C pénètrent dans la circulation sanguine et y circulent.

  1. Afin de déterminer indirectement la quantité d'insuline avec des anticorps inactivant, qui modifient les indices, les rendant moins. Il est également utilisé pour les violations graves du foie.
  2. Déterminer le type de diabète et les caractéristiques des cellules bêta du pancréas pour choisir une stratégie de traitement.
  3. Détecter les métastases tumorales du pancréas après son retrait chirurgical.

Le test sanguin est prescrit pour les maladies suivantes:

  • Diabète sucré de type 1, dans lequel le taux de protéines est abaissé.
  • Diabète sucré de type 2, dans lequel les indicateurs sont plus que normaux.
  • L'insuline diabétique est résistante à l'insuline, en raison de la production d'anticorps dirigés contre les récepteurs de l'insuline, tandis que l'indice C-peptide est abaissé.
  • L'état d'élimination postopératoire du cancer du pancréas.
  • Infertilité et sa cause - ovaire polykystique.
  • Diabète sucré gestationnel (le risque potentiel pour l'enfant est précisé).
  • Diverses violations dans la déformation du pancréas.
  • Somatotropinome, où le peptide C est élevé.
  • Le syndrome de Cushing.

De plus, la détermination de la substance dans le sang d'une personne révélera la cause de l'hypoglycémie dans le diabète. Cet indicateur augmente avec l'insulinome, l'utilisation de médicaments hypoglycémiants synthétiques.

Le peptide C est abaissé, généralement après avoir pris une grande quantité d'alcool ou dans le contexte de l'introduction continue de diabétiques insuline exogènes.

Une recherche est attribuée si une personne se plaint:

  1. à une soif constante,
  2. augmentation du volume d'urine excrété,
  3. gain de poids.

Si vous avez déjà un diagnostic de «diabète», la substance est déterminée à évaluer la qualité du traitement. Un mauvais traitement mène à une forme chronique, le plus souvent, dans ce cas, les personnes se plaignent d'une déficience visuelle et d'une diminution de la sensibilité des jambes.

De plus, il peut y avoir des signes de dysfonction rénale et d’hypertension.

Pour l'analyse, prélever du sang veineux dans une boîte en plastique. Pendant huit heures avant le test, le patient ne doit pas manger, mais vous pouvez boire de l'eau.

Il est conseillé de le faire pendant trois heures avant l'intervention, de ne pas fumer et de ne pas être exposé à un stress physique et émotionnel important. Parfois, une correction de l'insulinothérapie par un endocrinologue est nécessaire. Le résultat de l'analyse peut être connu après 3 heures.

Norme C-peptide et interprétation

La norme C-peptide est la même pour les femmes et les hommes. La norme ne dépend pas de l'âge des patients et est de 0,9 à 7,1 ng / ml. Les normes pour les enfants dans chaque cas sont déterminées par le médecin.

En règle générale, la dynamique du peptide C dans le sang correspond à la dynamique de la concentration en insuline. La norme du peptide C sur un estomac vide est 0,78 -1,89 ng / ml (SI: 0,26-0,63 mmol / L).

Pour les enfants, les règles de prélèvement sanguin ne changent pas. Cependant, dans une analyse du jeûne, la substance chez un enfant peut être légèrement inférieure à la limite inférieure de la norme, car le peptide C ne laisse les cellules bêta dans le sang qu'après avoir mangé.

Si toutes les autres études ne montrent pas de pathologie, alors cette modification de la norme ne devrait susciter aucune crainte.

Afin de faire la distinction entre l'insuline et l'hypoglycémie réelle, il sera nécessaire de déterminer le rapport de l'insuline à la teneur en peptide C.

Si le rapport est inférieur ou égal à 1, cela indique une augmentation de la sécrétion d'insuline endogène. En cas de dépassement du ratio de 1, on peut affirmer que l'insuline est introduite de l'extérieur.

Le peptide C est élevé lorsque:

  • hypertrophie des cellules des îlots de Langerhans. Les îlots de Langerhans sont les zones du pancréas dans lesquelles les insulines sont synthétisées.
  • l'obésité,
  • insulinome,
  • diabète sucré de type 2,
  • cancer de la tête du pancréas,
  • syndrome de l'intervalle QT allongé,
  • utilisation de sulfonylurées.

En plus de ce qui précède, le peptide C est augmenté avec l'apport de certains types d'agents hypoglycémiants et d'œstrogènes.

Le peptide C est diminué à:

  • hypoglycémie alcoolique,
  • diabète sucré de type 1.

Le sérum peut être abaissé pour deux raisons:

  1. Diabète sucré,
  2. Utilisation de thiazolidinediones, par exemple la troglitazone ou la rosiglitazone.

À la suite d'une thérapie à l'insuline, il peut y avoir une diminution du niveau du peptide C. Cela indique une réaction saine du pancréas à l'apparition d'insuline «artificielle» dans le corps.

Cependant, il arrive souvent que le taux sanguin du peptide à jeun soit normal ou presque normal. Cela signifie que la norme ne peut pas dire quel type de diabète chez une personne.

Sur cette base, il est recommandé de procéder à un test stimulé spécial afin que la norme pour une personne donnée soit connue. Cette étude peut être réalisée en utilisant:

  1. Les injections de glucagon (un antagoniste de l'insuline), il est strictement contre-indiqué aux personnes souffrant de maladie hypertensive ou de phéochromocytome,
  2. Test de tolérance au glucose.

Il est préférable de passer deux indicateurs: le test à la fois rapide et stimulé. Désormais, différents laboratoires utilisent différents ensembles de substances et la norme est quelque peu différente.

Après avoir reçu le résultat de l'analyse, le patient peut le comparer indépendamment aux valeurs de référence.

Peptide et diabète sucré

La médecine moderne estime que le contrôle du taux de peptide C permet de mieux visualiser la quantité d'insuline que la mesure de l'insuline elle-même.

Le second avantage est qu’avec l’aide de l’étude, il est facile de distinguer l’insuline endogène (interne) de l’insuline exogène. Contrairement à l'insuline, le peptide C ne réagit pas aux anticorps dirigés contre l'insuline et n'est pas détruit par ces anticorps.

Les médicaments à base d'insuline ne contenant pas cette substance, sa concentration dans le sang du patient permet d'évaluer la performance des cellules bêta. Rappel: les cellules bêta du pancréas produisent une insuline endogène.

Chez une personne atteinte de diabète, le niveau basal du peptide C, et en particulier sa concentration après un chargement en glucose, permet de comprendre s'il existe une résistance et une sensibilité à l'insuline.

De plus, les phases de rémission sont déterminées, ce qui permet de corriger correctement les mesures médicales. Si le diabète sucré est aggravé, le niveau de la substance n'est pas augmenté, mais réduit. Cela signifie que l'insuline endogène n'est pas suffisante.

Compte tenu de tous ces facteurs, on peut dire que l'analyse permet d'évaluer la sécrétion d'insuline dans divers cas.

La détermination du niveau de peptide C permet également d'interpréter les fluctuations de la concentration en insuline lorsqu'elle est retardée dans le foie.

Les personnes atteintes de diabète qui ont des anticorps contre l'insuline peuvent parfois avoir un taux de faux-C élevé dû aux anticorps qui réagissent de manière croisée avec la proinsuline. Les patients atteints d'insulinome ont un taux accru de peptide C.

Il est important de savoir qu’une importance particulière doit être accordée à la modification de la concentration de la substance chez l’homme après l’opération de l’insulinome. Un peptide C élevé indique soit une tumeur récidivante, soit une métastase.

Faites attention: si le foie ou les reins fonctionnent, le rapport sanguin du peptide C et de l'insuline peut varier.

Des recherches sont nécessaires pour:

  1. Mesures diagnostiques différentielles des formes de diabète sucré,
  2. Le choix des types de thérapie thérapeutique,
  3. Le choix du type de médicament et du dosage,
  4. Détermination du niveau d'insuffisance en cellules bêta,
  5. Diagnostic de l'hypoglycémie
  6. Évaluation de la production d'insuline,
  7. Détermination de la résistance à l'insuline,
  8. Élément pour surveiller la condition après l'élimination du pancréas.

Médecine moderne

Pendant longtemps, la médecine moderne a déclaré que la substance elle-même ne comporte aucune fonction et que seule sa norme est importante. Sans aucun doute, il est séparé de la molécule de proinsuline et ouvre la voie à la poursuite de la voie de l'insuline, mais c'est peut-être tout.

Quelle est la signification du peptide C? Après des années de recherche et des centaines de travaux scientifiques, il est apparu que si l’insuline est administrée à des patients atteints de diabète sucré en même temps que le peptide C, il existe une réduction significative du risque de telles complications:

C'est actuellement l'état des scientifiques en toute confiance. Néanmoins, jusqu'à ce qu'il ne soit pas possible de trouver de manière fiable les mécanismes de protection de cette substance.

Pour le moment, ce sujet reste ouvert et discuté. Il n'y a pas d'informations concluantes sur les raisons qui expliquent ce phénomène.

Faites attention: récemment, les déclarations des spécialistes médicaux sont devenues plus fréquentes, ils ont guéri du diabète en introduisant une seule injection miracle. Ce "traitement" est généralement très coûteux.

Vous ne pouvez en aucun cas accepter un traitement aussi douteux. La norme de la substance, l'interprétation et la stratégie de traitement ultérieur doivent être sous le contrôle total d'un médecin qualifié.

Bien entendu, il y a une énorme différence entre la recherche clinique et la pratique. Par conséquent, dans le cas du peptide C, il y a toujours une discussion dans la communauté médicale. Les informations sur les effets secondaires et les risques du peptide C sont insuffisantes.

C-peptides: qu'est-ce que c'est et quelle est la norme?

Lors de l'examen de patients atteints de diabète de type 1, une étude telle que l'analyse du peptide C est souvent prescrite. Il vous permet de déterminer la cause de sucre dans le sang, pour déterminer le niveau d'insuline dans le développement d'anticorps à elle, pour étudier la fonction des cellules bêta, pour déterminer le niveau d'insuline en arrière-plan d'un traitement hormonal et d'identifier les restes des tissus du pancréas après une intervention chirurgicale pour enlever cet organe avec le cancer. La même analyse peut être prescrite pour le diagnostic d'autres maladies et affections.

Qu'est-ce qu'un peptide C?

Dans le processus de synthèse de l'insuline, le pancréas produit sa base initiale - la préproinsuline. Il se compose de 110 acides aminés reliés au peptide A, au peptide L, au peptide B et au peptide C. La préproinsuline sépare une petite partie du peptide L et forme de la proinsuline, qui est activée par les enzymes. Après ce processus, le peptide C reste coupé et les chaînes A et B sont reliées par un pont disulfure. Ce sont ces chaînes avec leurs ponts qui sont l'hormone insuline.

L'insuline et le peptide C sont tous deux excrétés dans le sang en proportions égales, ce qui signifie que le niveau de ce dernier peut être évalué en fonction du taux d'insuline dans le sang. De plus, le peptide C reflète le taux de production d'insuline.

Le niveau d'insuline et de peptide C dans le sang est toujours différent. Ce fait s’explique par le fait que l’insuline «vit» dans le sang seulement 4 minutes et que le peptide C - environ 20 minutes. C'est pourquoi la concentration en peptide C est 5 fois supérieure à celle de l'insuline.

Dans quelles conditions et maladies l'analyse du peptide C est-elle?

Les indications à des fins d'analyse pour le niveau de peptide C peuvent être les maladies et conditions suivantes:

  • la nécessité d'un diagnostic différentiel du diabète sucré de type I et de type II;
  • hypoglycémie artificielle suspectée;
  • contrôle des valeurs d'insuline dans les pathologies du foie;
  • contrôle de l'efficacité de l'hormonothérapie par l'insuline;
  • examen avec des ovaires polykystiques;
  • insulinome;
  • la nécessité de détecter la présence de tissu pancréatique reste après le retrait;
  • évaluation de la fonction des cellules bêta dans le problème de l'annulation de l'insulinothérapie;
  • diagnostic et contrôle de la rémission après traitement du diabète chez les adolescents souffrant d'obésité;
  • Le syndrome de Cushing.

Comment l'analyse est-elle effectuée?

Avant de prendre du sang, le patient doit être à jeun pendant au moins 6 à 8 heures. Dans certains cas, l’endocrinologue peut donner des instructions individuelles concernant l’observance de cet intervalle et la nécessité de supprimer les médicaments qu’il prend.

La procédure de collecte du matériau à analyser sur le peptide C est réalisée comme suit:

  • une ponction du vaisseau veineux est effectuée et le sang est recueilli dans un tube avec un gel spécial ou un tube à essai vide;
  • Pour prévenir la formation d'un hématome, un bandage sous pression est appliqué sur le site de ponction de la veine.
  • un tube de sang est centrifugé pour séparer le plasma et congelé à -20 ° C pour un examen plus approfondi.

En règle générale, le sang est prélevé le matin. Une fois qu'il est effectué, le patient peut passer à son régime habituel et continuer à prendre des médicaments prescrits.

Si nécessaire, le patient est chargé d'effectuer une analyse du peptide C après avoir effectué un test stimulant spécial. Pour cela, avant de prendre le matériel, le patient est recommandé:

  • administration de glucagon;
  • passer le test de tolérance au glucose.

Quels sont les indices de la norme C-peptide?

La norme du taux de peptide C dans le matériau prélevé à jeun correspond à 0,78-1,89 ng / ml. Dans certains laboratoires, un autre système de détermination de la quantité est utilisé et les valeurs de la norme correspondent à 0,26-0,63 mmol / l.

S'il est nécessaire de confirmer la présence d'une tumeur telle qu'un insulinome et d'exclure une hypoglycémie artificielle (artificielle), le rapport du taux d'insuline et du peptide C est déterminé. À un ratio de 1 ou moins, il y a une sécrétion accrue d'insuline endogène. Avec cette augmentation à des valeurs supérieures à 1, il y a une introduction d'insuline de l'extérieur.

Quand le niveau de peptide C est-il inférieur à la normale?

La réduction du taux de peptide C est observée dans de telles maladies et conditions:

  • provoqué artificiellement une hypoglycémie après administration d'insuline;
  • hypoglycémie alcoolique;
  • diabète sucré de type I insulino-dépendant;
  • condition après l'opération pour enlever le pancréas.

Quand le niveau de peptide C est-il supérieur à la normale?

Une augmentation du taux de peptide C est détectée dans de telles maladies et conditions:

À quel médecin appliquer

La définition d'un peptide C est généralement utilisée par un endocrinologue pour évaluer la performance du pancréas et pour diagnostiquer les tumeurs qui libèrent de l'insuline. En outre, l'analyse peut être utile pour les maladies gynécologiques. Il peut nommer un néphrologue dans le diagnostic complexe de l'insuffisance rénale.

Test sanguin pour le peptide C

Tests sanguins

Description générale

Le peptide de liaison (peptide C) fait partie de la chaîne peptidique de la proinsuline, dont le clivage forme de l'insuline. L'insuline et le peptide C sont les produits finaux de la transformation de la proinsuline dans les cellules β de l'îlot pancréatique (PZ) suite à l'action de l'endoleptidase. Dans ce cas, l'insuline et le peptide C sont libérés dans la circulation sanguine en quantités équimolaires.

La demi-vie du peptide C dans le plasma sanguin est plus longue que celle de l'insuline: pour le peptide C - 20 minutes, pour l'insuline - 4 minutes. C'est pour cette raison que le peptide C est présent dans le sang environ 5 fois plus que l'insuline et que, par conséquent, le rapport C-peptide / insuline est de 5: 1. Cela suggère que le peptide C est un marqueur plus stable que l'insuline. À partir du système de circulation, l'insuline est éliminée par le foie et le peptide C par les reins. La détection de la concentration en peptide C dans le sang permet de caractériser la fonction synthétique résiduelle des cellules β (après stimulation par le glucagon ou le tolbutamide), notamment chez les patients traités par une insuline hétérogène. En médecine pratique, la détection du peptide C est utilisée pour déterminer le facteur causal de l'hypoglycémie. Par exemple, chez les patients atteints d'insulinome, une augmentation significative de la concentration de peptide C dans le sang est détectée. Pour confirmer le diagnostic, un test est effectué pour supprimer la genèse du peptide C. Le matin, le patient reçoit du sang pour détecter le peptide C, puis pendant une heure, de l'insuline est injectée par voie intraveineuse à raison de 0,1 U / kg et le sang est à nouveau prélevé pour analyse. Si le taux de C-peptide après perfusion d'insuline diminue de moins de 50%, on peut certainement supposer que le patient présente une tumeur de sécrétion d'insuline. L'analyse du peptide C nous permet d'évaluer et de sécréter l'insuline dans le contexte de l'utilisation de l'insuline exogène, en présence d'autoanticorps dirigés contre l'insuline.

Le peptide C, contrairement à l'insuline, ne crée pas de réticulation avec les anticorps anti-insuline (AT), ce qui permet de déterminer le taux d'insuline endogène chez les patients diabétiques. Sachant que les médicaments à base d'insuline ne contiennent pas de peptide C dans leur composition, le taux sérique de sérum peut être utilisé pour évaluer la fonction des cellules bêta de la prostate chez les patients atteints de diabète sucré traités par l'insuline.

Comment fonctionne la procédure?

Le prélèvement de sang pour analyse sur le peptide C est effectué à partir d’une veine cubitale à jeun. Le dernier repas devrait être au moins 8 heures avant le test. 24 heures avant l'étude, pour exclure l'utilisation de boissons alcoolisées, et pendant une heure - pour arrêter de fumer.

Indications pour la nomination d'un test sanguin pour le peptide C

  • diagnostic différentiel du diabète sucré de type 1 et 2;
  • choix de tactiques pour le traitement du diabète sucré;
  • évaluation de la fonction résiduelle des cellules β chez les patients diabétiques dans le contexte de l'insulinothérapie;
  • détection et contrôle de la rémission du diabète sucré juvénile;
  • diabète chez les adolescents obèses;
  • prédire l'évolution du diabète sucré;
  • diagnostics d'insulinome;
  • hypoglycémie artificielle suspectée;
  • l'infertilité;
  • syndrome des ovaires polykystiques;
  • évaluation de la probabilité de pathologie fœtale chez les femmes enceintes atteintes de diabète sucré;
  • Évaluation de la sécrétion d'insuline dans les maladies du foie;
  • contrôle après résection du pancréas.

Décoder le résultat de l'analyse

  • insulinome;
  • métastases ou rechute d'insulinome;
  • insuffisance rénale chronique
  • hypertrophie des cellules β;
  • AT à l'insuline;
  • diabète sucré non insulino-dépendant de type 2;
  • hypoglycémie sur le fond de la prise de préparations hypoglycémiques orales de dérivés de sulfonylurée;
  • somatotropinome;
  • apudome;
  • apport alimentaire;
  • prendre des médicaments (œstrogènes, progestérone, glucocorticoïdes, chloroquine, danazol, contraceptifs oraux);
  • diabète sucré type 2;
  • La maladie d'Itenko-Cushing;
  • syndrome des ovaires polykystiques.
  • introduction d'insuline exogène;
  • diabète sucré type 1;
  • diabète sucré de type 2 (à l'exception du stade précoce);
  • diabète sucré insulinodépendant de type 1;
  • hypoglycémie alcoolique;
  • état stressant
  • AT aux récepteurs de l'insuline dans le diabète sucré insulino-résistant de type 2;
  • chirurgie radicale sur le pancréas.

Les normes

Norme: 0,78-1,89 ng / ml (SI: 0,26-0,63 mmol / l).

Maladies dans lesquelles un médecin peut prescrire un test sanguin pour un peptide C

Diabète sucré (types 1 et 2)

Dans le diabète de type 2, une augmentation de la concentration en peptide C est observée.
Dans le diabète de type 2, une augmentation de la concentration en peptide C est observée à un stade précoce.
Avec le diabète de type 1, la concentration du peptide C est plus faible dans le sang.
Dans le diabète de type 2 (à l'exception du stade précoce), la concentration de peptide C est plus faible dans le sang.
Dans le diabète sucré de type 1 insulino-dépendant, la concentration en peptide C est diminuée.

Syndrome de Cushing

Avec la maladie d'Itenko-Cushing, une augmentation de la concentration de peptide C est observée.

Insuffisance rénale chronique

En cas d'insuffisance rénale chronique, la concentration sanguine du peptide C est augmentée.

Syndrome des ovaires polykystiques

Dans le syndrome des ovaires polykystiques dans le sang, la concentration du peptide C est augmentée.

La valeur du peptide C dans le test sanguin

Une telle fonction du peptide C est expliquée par une chaîne de réactions chimiques, grâce à laquelle la substance nommée est libérée. Ces réactions peuvent être affichées par étapes:

  • Le développement dans le pancréas de la préproinsuline (la base de ce processus est la synthèse de l'insuline). La préproinsuline est un composé de 110 acides aminés regroupés en peptides A, L, B et C.
  • Séparation du peptide L sous l'action de l'enzyme. Après ce processus, les peptides A et B restent liés ensemble (c'est l'hormone de l'insuline) et le peptide C en est séparé.
  • Le peptide C et l'insuline pénètrent dans le sang en quantités égales, de sorte que le niveau du premier indique le niveau du second.

Malgré la proportion égale de substances aux premiers stades de l'isolement dans le sang, leur concentration dans le sang est différente car l'insuline «existe» 4 minutes et le peptide C 20 minutes respectivement, sa concentration normale est 5 fois supérieure à celle de l'insuline.

Indications pour l'analyse

L'analyse du peptide C est prescrite pour le diagnostic et le contrôle de certaines maladies:

  • s'il est nécessaire de mesurer le taux de sucre dans le sang et également lorsque le diagnostic différentiel du diabète sucré I et II est nécessaire;
  • si soupçonné d'hypoglycémie provoquée par des moyens artificiels;
  • pendant le contrôle des taux d'insuline dans les maladies du foie;
  • avec thérapie hormonale;
  • lorsqu'il est question de l'abolition ou de la suspension de l'insulinothérapie pour évaluer le fonctionnement des cellules bêta;
  • avec suspicion de cancer du pancréas (insulinome), ainsi que pendant son traitement;
  • contrôle de la rémission après traitement du diabète compliqué par l'obésité;
  • prescrire un traitement pour le diabète;
  • avec ovaires polykystiques, infertilité;
  • Syndrome de Cushing (hypercorticose).

En outre, l'analyse du peptide C est indiquée avec de tels symptômes:

  • un sens constant de soif,
  • un ensemble de kilos en trop,
  • augmentation du volume d'urine.

Etapes d'analyse

Le sang veineux est utilisé pour l'analyse. L'ensemble du processus peut être divisé en plusieurs étapes.

Préparation du patient pour analyse. Obligatoire à ce stade:

  • le jeûne, le refus d'alcool (au moins 6-8 heures avant de prendre du sang);
  • restriction de l'activité physique et abandon du tabac (au moins 3 heures avant l'analyse);
  • l'évitement du surmenage nerveux, cependant, les sédatifs ne peuvent pas être utilisés pour cela;
  • le médecin traitant peut également donner une indication de la suspension de l'administration de certains agents qui affectent les réactions chimiques pour la production d'insuline et du peptide C;
  • les femmes doivent faire attention au cycle menstruel (le fond hormonal de l'organisme en dépend) et consulter un médecin.

Pendant la préparation de l'analyse, vous êtes autorisé à boire de l'eau.

Prélèvement sanguin Il est effectué le matin avant toute intervention médicale. Le sang veineux est recueilli dans un tube à essai vide ou dans un tube avec un gel spécial. Après cela, le plasma est séparé du sang (une centrifugation est utilisée) et refroidi à -20 ° C.

Après avoir pris du sang, le patient peut reprendre son régime alimentaire normal et reprendre le médicament.

Un test sanguin pour la teneur en peptides C et en insuline. Il est effectué en laboratoire à l'aide d'un microscope et de réactifs chimiques.

Si l'indicateur du taux de contenu en C-peptide trouvé dans l'analyse est proche de la normale et que le type de diabète ne peut être déterminé, un test d'incitation peut également être effectué. Il y a 2 façons de le mener:

  • Avant le réexamen, le patient reçoit du glucagon, après quoi il passe un test de tolérance au glucose. Il est important de se rappeler qu’une piqûre de glucagon ne peut être réalisée par des patients hypertendus ou des patients atteints de phéochromocytome;
  • une analyse répétée est effectuée après le petit-déjeuner (consommation de glucides dans un volume approximativement égal à 3 "unités de pain").

Les résultats les plus précis sont fournis par la livraison combinée des analyses.

Habituellement, les résultats des recherches en laboratoire peuvent être trouvés après trois heures.

Les tests C-peptide sont guidés par un endocrinologue lors du diagnostic des tumeurs qui excrètent de l'insuline ou des examens pancréatiques. Le niveau de peptide C est également pris en compte dans certaines maladies du système reproducteur féminin et dans l'insuffisance rénale.

Indicateurs normatifs

La norme du peptide C dans le sang est la même pour les hommes et les femmes d'âges différents. Avant les repas, il est de 0,78 -1,89 ng / ml (SI: 0,26-0,63 mmol / l).

Pour les enfants, la norme peut être légèrement inférieure à celle indiquée, elle est déterminée par le médecin individuellement.

Dans certains laboratoires, la norme peut être mesurée à l'aide de différentes méthodes. Ses indicateurs seront les suivants:

  • par la méthode ELISA - 0,52-2,8 ng / ml.l
  • par la méthode de RIA - 0,3-3,6 ng / ml.

La méthodologie utilisée dans l'étude est indiquée dans le formulaire avec les résultats.

Dans certains cas, le taux de peptide C est mesuré par rapport à la quantité d'insuline (le plus souvent associée à une suspicion d'insuline ou à une augmentation artificielle de la glycémie). Si le rapport est de 1 ou moins, la synthèse de l'insuline interne (endogène) est augmentée. Si cet indice est supérieur à 1, l'insuline d'origine externe a lieu.

Les indicateurs inférieurs à la norme indiquent de tels changements dans le corps:

  • hypoglycémie artificielle due à l'introduction d'insuline;
  • diabète sucré de type I;
  • hypoglycémie déclenchée par l'alcool;
  • élimination postopératoire du pancréas;

Des niveaux élevés de peptide C indiquent de telles maladies:

  • Diabète sucré de type II (dans ce cas, augmentation du peptide C et du sucre);
  • insulinome (augmentation du peptide C - signe d'une tumeur ou d'une métastase récurrente);
  • oncologie de la tête du pancréas;
  • maladie rénale.

De plus, les facteurs suivants peuvent augmenter la teneur en peptide C:

  • Augmentation du volume des îlots de Langerhans, dans lesquels est synthétisée l'insuline;
  • surpoids;
  • administration orale de médicaments hypoglycémiques (hypolipémiants);
  • utilisation de drogues sulfonylurées;
  • transplantation du pancréas ou des cellules bêta;
  • consommation prolongée d'œstrogènes par le sexe plus juste.

L'augmentation du peptide C sanguin dans la pratique médicale est appelée hyperinsulinémie. Il est observé dans les premiers stades du diabète (généralement de type II).

Une attention particulière est nécessaire lorsque le peptide est élevé et que la concentration en sucre est normale. Dans ce cas, diagnostiquer le prédiabète (résistance à l'insuline), les injections d'insuline à ce stade sont interdites.

Interrelation avec le diabète sucré

La première question qui se pose chez les personnes qui rencontrent pour la première fois le diabète et les dosages du peptide C: "Pourquoi le contenu de cette substance est-il mesuré, et non l'insuline?"

Les spécialistes disent que le niveau de peptide C indique plus précisément la quantité d'insuline que la mesure de la teneur en insuline elle-même.

La composition des préparations d'insuline C-peptide n'étant pas incluse, sa concentration dans le sang permet d'évaluer avec précision le travail des cellules bêta, qui synthétisent l'insuline endogène.

Dans le corps de certaines personnes atteintes de diabète, les anticorps anti-insuline qui provoquent un indicateur faussement positif de la teneur en peptide C, mais les composés peptidiques ne réagissent pas aux anticorps.

Les propriétés du peptide C répertoriées ci-dessus déterminent les fonctions d'analyse de son niveau lors de la prévention et du traitement du diabète sucré:

  • discrimination des types de diabète;
  • choix des méthodes de traitement;
  • détermination du dosage des médicaments;
  • mesurer le niveau de production d'insuline;
  • détermination du degré de sensibilité à l'insuline.

Une étude opportune du taux de peptide C dans le diabète est très importante, car la grande différence entre les indices de peptide C et de sucre dans le sang indique un risque élevé de complications diabétiques:

  • maladies oculaires, diminution de l'acuité visuelle;
  • altération de la fonction rénale et hépatique;
  • maladies de la peau;
  • lésions du système vasculaire et des fibres nerveuses des membres inférieurs, qui sont chargées de gangrène et même d'amputation.

Liste des propriétés utiles du fragment de protéine

Jusqu'à récemment, les médecins ont déclaré que le peptide C n'a pas d'activité biologique prononcée, seuls les indices de sa norme sont importants dans le traitement. A ce jour, il a été établi expérimentalement que l'administration de cette substance en association avec l'insuline réduit le risque des complications suivantes du diabète sucré:

  • angiopathie diabétique (lésion vasculaire),
  • insuffisance rénale (néphropathie),
  • Neuropathie (lésions des fibres nerveuses causées par une glycémie élevée).

De plus, les médecins affirment que même une petite quantité de peptide peut réduire le risque de transformer un diabète insulinodépendant en un diabète insulino-dépendant.

Le mécanisme de l'action protectrice du peptide C n'est pas encore possible, mais les résultats utiles de son administration sont évidents. Les informations sur l'impact négatif de l'introduction artificielle du peptide C dans le sang ne sont pas suffisantes, de sorte qu'il n'a pas encore été largement diffusé.

No. 148, Peptide C (Peptide C)

Marqueur biologiquement inactif du métabolisme glucidique, la sécrétion d'insuline endogène.

Le peptide C est un fragment stable de proinsuline produite de manière endogène, qui en est «coupée» lorsque l'insuline est formée. Le taux de peptide C correspond au taux d'insuline produit dans l'organisme.

Dans la molécule de proinsuline située entre les chaînes alpha et bêta, il existe un fragment constitué de 31 résidus d'acides aminés. C'est ce qu'on appelle le peptide connectif ou le peptide C. Dans la synthèse de la molécule d'insuline dans les cellules bêta du pancréas, la protéine est découpée et peptidases en même temps que l'insuline dans le sang. Avant le clivage du peptide C, l'insuline n'est pas active. Cela permet au pancréas de former des réserves d'insuline sous la forme d'une pro-hormone. Contrairement à l'insuline, le peptide C est biologiquement inactif. Le peptide C et l'insuline sont excrétés en quantités équimolaires. La détermination du taux de peptide C permet donc d'évaluer la sécrétion d'insuline. Il convient de noter que, bien que la quantité de produit lors de la sécrétion dans le sang de molécules de peptide C et d'insuline même concentration molaire de C-peptide dans le sang supérieure à environ 5 fois la concentration molaire de l'insuline, qui est associé apparemment avec des vitesses différentes élimination de ces substances à partir du sang.

Mesure de peptide C présente un certain nombre d'avantages par rapport à la détermination de l'insuline: la demi-vie de peptide C dans la circulation plus longue que l'insuline, de sorte que le niveau de C-peptide - un indicateur plus stable que la concentration d'insuline. Lorsque dosage immunologique empêche C-peptide perekrestov insuline, mesurant ainsi le C-peptide pour évaluer la sécrétion de l'insuline, même chez les patients recevant l'insuline exogène, et en présence d'auto-anticorps à l'insuline, ce qui est important dans l'examen des patients atteints de diabète sucré insulino-dépendant.

Le niveau du peptide C varie en fonction des fluctuations du taux d'insuline formé de manière endogène. Le rapport de ces indicateurs peut varier dans le contexte des maladies du foie et des reins, puisque l'insuline est principalement métabolisée par le foie et que le métabolisme et l'excrétion du peptide C sont effectués par les reins. À cet égard, la définition de cet indicateur peut être utile pour interpréter correctement les modifications de la teneur en insuline dans le sang en violation de la fonction hépatique.

  • Diagnostic différentiel du diabète de type 1 et 2.
  • Prédire l'évolution du diabète sucré.
  • Infertilité, syndrome des ovaires polykystiques.
  • Diagnostic différentiel des conditions hypoglycémiques.
  • Suspicion d'hypoglycémie artificielle.
  • Évaluation de la fonction résiduelle des cellules bêta chez les diabétiques dans le contexte de l'insulinothérapie.
  • Identification et contrôle de la rémission (diabète juvénile).
  • Diagnostic de l'insulinome.
  • Évaluation de la pathologie fœtale possible chez les femmes enceintes atteintes de diabète.
  • Évaluation de la sécrétion d'insuline dans les maladies du foie.
  • Contrôle après le retrait du pancréas.

L'interprétation des résultats de la recherche contient des informations pour le médecin traitant et ne constitue pas un diagnostic. Les informations de cette section ne peuvent pas être utilisées pour l'autodiagnostic et l'auto-traitement. Le médecin établit un diagnostic précis en utilisant à la fois les résultats de cette enquête et les informations nécessaires provenant d'autres sources: anamnèse, résultats d'autres enquêtes, etc.

Unités dans le laboratoire indépendant INVITRO: pmol / l.

Unités de mesure alternatives: ng / ml.

Traduction d'unités: ng / ml x 333,33 ==> pmol / l.

Valeurs de référence: 260 - 1730 pmol / l.

Réduction du taux de peptide C:

Plus D'Articles Sur Le Diabète

Diabète sucré

Les complications

C'est quoiLe terme "diabète sucré"Il est d'usage de désigner un groupe de maladies endocriniennes qui se développent à la suite d'une pénurie absolue ou relative dans le corps d'une hormone l'insuline.

Beaucoup de diabétiques sont confrontés à une situation où les sauts de sucre deviennent permanents. Dans ce cas, il est nécessaire de déterminer les causes possibles des fluctuations et de les éliminer.

Une cannelle est un arbre à feuilles persistantes appartenant à la famille des lauriers. Le même terme désigne l'épice obtenue lors du séchage de l'écorce.

Types De Diabète

Catégories Populaires

Blood Sugar