loader

Principal

Diagnostic

Test sanguin pour le glucose pendant la grossesse

Pendant la grossesse, vous devez constamment faire des tests. Ce n'est pas parce que les médecins proposent le nombre maximum d'événements pour empêcher une future mère de dormir suffisamment le matin. Tous les indicateurs sont très importants - ils évaluent ce qui se passe dans le corps, l'état de santé des femmes et le niveau de développement du fœtus.

Une des rendez-vous nécessaires est une analyse de la tolérance au glucose pendant la grossesse. Pourquoi devrais-je le prendre?

La saisie du sucre dans le corps est fractionnée et convertie en glucose. C'est la seule source de nutrition et d'énergie pour les globules rouges, et donc pour le cerveau. Pour obtenir de l'énergie, le sucre est brûlé par toutes les cellules des organismes vivants. Normalement, tout le sang humain ne contient que 5 grammes de sucre, ce qui est suffisant pour assurer un fonctionnement sans problème du cerveau. Le corps reçoit des glucides non seulement des sucreries - ces substances sont un composant naturel de nombreux produits naturels.

Pendant la grossesse, le rythme des processus métaboliques varie en raison du déséquilibre hormonal. La quantité d'insuline régulant le taux de sucre subit également des modifications. L'augmentation ou la diminution de la synthèse de l'insuline affecte significativement les processus organiques, le niveau augmente ou diminue. Elle peut provoquer une gestose. Ainsi, les femmes enceintes appellent une toxicose tardive, ce qui entraîne une violation du développement du fœtus.

La livraison de l'analyse permet de comprendre la forme sous laquelle la mère est enceinte et d'ajuster le taux de sucre dans le sang.

Il est obligatoire d'attribuer une analyse - le sang pour le sucre - pour cela, le sang est prélevé du doigt ou de la veine. Si elle est augmentée - il est nécessaire de remettre l'urine au sucre.

En cas d'augmentation de ces indicateurs, une autre analyse est prévue pour le deuxième trimestre de la grossesse pour la tolérance, c'est-à-dire que le sang est pris sous pression après avoir consommé des glucides. C'est le test le plus sensible pour déterminer si le diabète peut se développer à l'avenir.

Cette étude est réalisée pendant la grossesse, même lorsque le sucre est normal, si la mère attend:

  • est en surpoids, peu importe si elle a été obèse à vie ou a pris des kilos en trop ces dernières années;
  • est génétiquement défavorable - l'un des parents est atteint de diabète sucré;
  • la grossesse n'est pas la première et pendant la gestation déjà diagnostiquée avec une augmentation du glucose dans le sang ou des enfants sont nés avec un excès de poids.

L'analyse du sang avec une charge aide à prévenir d'éventuelles déviations et à partir sur des espèces indépendantes.

Glucose pendant la grossesse

Valeur normale du sucre dans le sang - si elle est administrée à jeun:

  • du doigt - 3,5-5,8 mmol / l;
  • dans une veine - 4,0-6,3 mmol / l.

L'indicateur sous la charge n'est pas supérieur à 7,8 mmol / l. La charge est la consommation de sucre dans l'eau lors du calcul du poids du patient.

Si du sang est prélevé, quel que soit le moment où le patient a mangé, le chiffre doit être supérieur à 11,1 mmol / l.

Dans 1 et 3 trimestres, il est possible que le taux de sucre soit légèrement supérieur à la norme - de 0,2 mmol / l. Sous la charge, la norme est considérée comme inférieure à 8,6 mmol / l. Les indicateurs de test dans différents laboratoires peuvent varier.

Il n'est pas rentable d'affecter et d'abattre le résultat pendant l'état émotionnel et l'état de santé général de la grossesse. Par conséquent, si l'indicateur est dépassé une fois, vous ne devriez pas vous inquiéter - il vous suffit de redonner du sang dans un état calme.

Si l'indicateur de grossesse est inférieur à 3 mmol / l, vous devez également agir - le manque de glucose peut perturber le développement de l'enfant dans l'utérus du cerveau.

Comment les femmes enceintes analysent le glucose

Le sang pour le sucre est pris sans préparation du doigt ou de la veine, le matin, à jeun.

S'il est nécessaire de faire passer de l'urine au glucose, il est prélevé chaque jour et une portion de 150 à 200 grammes est livrée au laboratoire.

L'analyse avec la charge est réalisée en plusieurs étapes:

  1. Prenez d'abord un simple test sanguin dans la veine. Si le taux de sucre est élevé, le test est terminé et la femme enceinte reçoit un diagnostic de diabète gestationnel.
  2. Lorsque l'indicateur est au niveau normal, le test de tolérance se poursuit. Le patient boit une solution de glucose - 75 à 80 g de substance pure sont dissous dans un seul verre d'eau ordinaire. Les prélèvements sanguins sont effectués trois fois avec des pauses d'une heure. Ce test s'appelle également O'Salivan.

Avant le test de glucose pendant la grossesse, vous devez vous y préparer.

Préparation au test GTT

3 jours avant l'analyse, une femme devrait consommer au moins 150 grammes de glucides purs par jour. 10-12 heures avant le test, vous devez arrêter de manger. Vous ne pouvez boire que de l'eau sans édulcorants. À ce stade, vous devriez également vous abstenir de prendre des médicaments - si possible en négociant toutes les conséquences avec votre médecin.

De manière catégorique, il est impossible de fumer et de boire des boissons alcoolisées, cependant, à la grossesse, presque personne ne le fait.

La condition de fiabilité de l'indicateur est le repos physiologique. Au cours de l'analyse de la femme enceinte n'est pas recommandé de bouger activement, et il est également souhaitable de s'abstenir d'expériences émotionnelles.

Avec vous-même, vous devez faire une lecture facile - un jeu sur ordinateur peut stimuler l'excitation du cerveau.

La solution sucrée a une saveur caractéristique, riche en aversion - il est difficile de boire, des vomissements et des nausées peuvent se produire, surtout au début de la grossesse.

Dans certains laboratoires, au lieu d'une boisson sucrée, les femmes peuvent manger des pommes de terre au four avec une tranche de pain noir saupoudrée de sucre.

Bien sûr, cela rend l'indicateur approximatif par rapport à l'indicateur fiable.

Le résultat peut être faussé par un manque de magnésium ou de potassium dans le corps, avec des troubles endocriniens et après le stress.

Contre-indications pour les tests de tolérance au glucose pendant la grossesse

Le test GTT n'est pas effectué:

  • à une pancréatite à un stade d'exacerbation;
  • avec des violations de la fonction hépatique et des maladies de la vésicule biliaire;
  • avec syndrome de dumping;
  • avec lésions érosives des organes digestifs - ulcères peptiques, maladie de Crohn, etc.;
  • avec exacerbation de maladies chroniques et apparition de maladies infectieuses.

De plus, le test de tolérance n'est pas effectué si, au cours de la grossesse, un repos au lit est prescrit et une toxicose aiguë, quel que soit le moment de la survenue.

Si cette analyse n'est pas prescrite avant le 3ème trimestre, alors cela ne peut pas être fait - après 32 semaines, l'indicateur sera non informatif.

Comment faire une analyse pour la tolérance au glucose pendant la grossesse: le taux de sucre

Au troisième trimestre, les femmes enceintes doivent passer plusieurs tests obligatoires, dont une analyse ou un test de tolérance au glucose (TSH). Ce test de laboratoire est prescrit à toutes les femmes à partir d'une période de vingt-huit semaines.

Pourquoi c'est nécessaire

Cette analyse est nécessaire, ceci étant dû au fait que les cas de diabète gestationnel au troisième trimestre de la grossesse sont devenus plus fréquents récemment. Il s’agit d’une complication tardive, comparable à la toxicose ou à la gestose tardive.

Lorsqu'une femme est enregistrée et que des informations sont collectées et que sa santé est en place, cette analyse peut devoir être prise beaucoup plus tôt, au tout début de la grossesse. Si le résultat est positif, alors la femme sera en observation pendant toute la grossesse, elle devra suivre toutes les recommandations médicales pour surveiller la glycémie.

Attribuer un groupe à risque, qui comprend les femmes qui attirent l’attention lors de leur inscription en premier lieu. Les critères par lesquels les femmes entrent dans ce groupe pendant la grossesse:

  1. Prédisposition héréditaire au diabète (c'est-à-dire que la maladie est congénitale et non acquise).
  2. La présence d'un excès de poids ou d'obésité chez une femme enceinte.
  3. Il y a eu des cas de mortinatalité ou de fausse couche.
  4. La naissance d'un grand enfant (pesant plus de quatre kilos) lors de la dernière naissance.
  5. Maladies infectieuses chroniques des voies urinaires et gestoses tardives.
  6. Grossesse survenue à l'âge de trente-cinq ans.

Les femmes qui ne figurent pas dans cette liste ne devraient subir une analyse de tolérance au glucose pendant la grossesse qu'au troisième trimestre, pendant une période de vingt-huit semaines.

Ce qui manque au glucose

Le glucose est impliqué dans le contrôle du métabolisme des glucides dans le corps, dont le solde commence à changer lorsque la grossesse commence.

Le glucose est la principale source d'énergie nécessaire au corps de la mère et au développement du bébé. Le niveau de sucre est régulé par une hormone spécifique, l'insuline, qui est synthétisée dans des cellules spéciales du pancréas.

Il favorise l'absorption du glucose, régulant ainsi son contenu dans le sang. Si ce processus s'écarte de la norme, alors différentes maladies commencent à se développer, ce qui n'est absolument pas nécessaire pour la femme enceinte. Par conséquent, en prévision d'une naissance précoce, il est simplement nécessaire de surveiller le niveau de glucose.

La femme elle-même peut ajuster le métabolisme des glucides et réduire le risque de violation, si elle surveille attentivement son alimentation, cette analyse révélera alors pendant la grossesse.

Si l'analyse pendant la grossesse a donné un résultat positif, répétez le test en augmentant la charge. La répétition peut être faite trois fois. Si une augmentation persistante de la glycémie persiste, la femme enceinte doit suivre un régime spécial et chaque jour, elle doit mesurer le glucose de manière indépendante deux fois.

Sur le développement du bébé, le diabète sucré n'affecte pas les femmes enceintes et généralement après la naissance, tous les processus du métabolisme glucidique reviennent à la normale, mais de nombreuses femmes craignent que le diabète soit hérité.

Préparation au test et à sa conduite

Pour obtenir les résultats corrects de l'analyse, vous devez comprendre comment se déroule la procédure de test et comment effectuer le test. De nombreux médecins n'attirent pas l'attention des femmes enceintes sur les spécificités de l'analyse.

Un autre nom pour les études TTG est le test des heures, 2 heures et 3 heures. Ils sont en pleine conformité avec leurs noms, donc une femme devrait être préparée au fait qu'elle devra passer un temps assez long à l'hôpital. Elle peut prendre un livre avec elle ou proposer une autre leçon pour la période d'attente et l'avertir au travail qu'elle sera en retard.

Vous devez prendre du glucose pour les tests et de l'eau propre sans gaz. En se référant à l'analyse, le médecin doit indiquer quel test doit être passé et combien de glucose doit être dilué et bu pour la procédure.

Si le test est dans le sens horaire, puis prendre 50 g de glucose, 2 heures sa quantité est de 75 g, pour une durée de trois heures - 100 g de glucose doit être dilué dans 300 ml d'eau minérale fixes ou l'eau bouillie. Tout le monde peut profiter d'une eau douce sur un estomac vide, de sorte que la boisson est permis d'ajouter une petite quantité d'acide citrique ou de jus de citron.

Le test ne doit être effectué que sur un estomac vide, huit heures avant l'intervention, vous ne pouvez pas manger ou boire autre chose que de l'eau. Pendant les trois jours précédant le test, vous devez suivre un régime spécial, alors que de grandes portions de nourriture doivent être exclues. Vous devez limiter la consommation d'aliments gras, sucrés et salés.

À la veille des tests, il est également possible de ne pas trop manger, mais il est déconseillé de mourir de faim et de se limiter à manger, car cela peut affecter négativement les résultats des tests.

De l'exactitude des résultats de l'étude dépend de la santé de la femme enceinte et l'enfant à naître, donc ne pas besoin de résumer le résultat de artificiellement à la normale en retirant de l'alimentation pendant plusieurs jours avant le test, ou hydrates de carbone, tels que boire une petite quantité de solution de glucose.

Au laboratoire, il sera nécessaire de vider le sang de la veine ou du doigt sur un estomac vide (le sang est généralement prélevé du doigt dans tous les laboratoires). Après cela, la femme doit immédiatement prendre une solution de glucose et après une, deux ou trois heures à nouveau pour donner du sang. Le temps dépend du test qui lui est assigné.

Dans l'attente d'un ré-échantillonnage de sang, les règles suivantes doivent être respectées:

  1. Une femme devrait être au repos, vous ne pouvez pas exercer et marcher.
  2. Ce serait bien si elle pouvait s'allonger et lire un livre.
  3. Il est important de ne pas manger en analysant, vous ne pouvez boire que de l'eau bouillie ou minérale sans gaz.

Les exercices physiques entraîneront une augmentation de la dépense énergétique de l'organisme, ce qui entraînera une sous-estimation artificielle du taux de glucose dans le sang et les résultats de l'analyse seront incorrects.

Résultats de test

Si, selon les résultats de l’étude, au moins un des paramètres dépasse la norme, un ou deux jours plus tard, vous devrez procéder à une nouvelle analyse. En cas de confirmation d'une violation de la tolérance au glucose, une femme devrait consulter un endocrinologue et suivre toutes ses recommandations.

Si le diabète gestationnel a été diagnostiqué chez la femme enceinte, elle doit suivre un régime particulier, exercer une activité physique adéquate et vérifier en permanence le taux de glucose dans le sang.

Le niveau de glucose pendant la grossesse: pourquoi il est important de contrôler

Le glucose peut être appelé le principal indicateur du niveau de métabolisme des glucides dans le corps, mais pendant la grossesse, sa valeur habituelle varie. L'importance du glucose dans le corps de toute personne réside dans le fait qu'il est l'une des principales sources d'énergie, ainsi qu'un nutriment.

Lorsque le glucose est décomposé dans le corps d'une femme enceinte, l'énergie et la nutrition nécessaires sont obtenues non seulement par ses cellules, mais aussi par les cellules du fœtus en croissance. Tout écart par rapport à la norme dans cette position devrait être la raison d'un examen urgent.

Glucose, qu'est-ce que c'est, et quel est son rôle dans la grossesse

Le corps peut obtenir du glucose à partir de bonbons, de nombreux légumes, de fruits, de miel, de sucre, ainsi que de produits contenant de l'amidon.

Le niveau correct de substance dans le corps est maintenu en raison de la présence d'une hormone d'insuline, qui fournit l'équilibre nécessaire. Si le niveau est abaissé ou augmenté, cela indique la présence de toute maladie, par exemple le diabète sucré, qui survient lors d'une déficience en insuline.

Après la consommation de toutes les valeurs d'aliments ou de glucose dans le sang de fruits sucrés augmenter, et le corps reçoit le signal pour le développement accru de l'insuline à des cellules dérivées des éléments internalisés et d'énergie, et la concentration en glucose a diminué de manière significative.

Mais, en outre, l'hormone insuline contribue au fait que le corps accumule le glucose en réserve à son apport excessif.

Le niveau de glucose pendant la grossesse est d'une importance particulière, car la violation de l'équilibre de cette substance provoque non seulement l'apparition de maladies chez la mère, mais aura également un impact négatif sur le développement du fœtus.

Déterminer le niveau de glucose dans le sang peut être fait en testant ou en utilisant des appareils spéciaux - glucomètres.

Pour donner du sang au glucose pendant la grossesse et obtenir des indicateurs fiables, vous devez vous préparer. Pendant la journée, avant de prendre du sang, il ne faut pas manger de sucreries, de fruits, d'aliments riches en amidon.

Environ 20h00 du soir, il est nécessaire de cesser complètement de manger et de ne boire que de l'eau, car les prélèvements sanguins à des fins d'analyse doivent être effectués au moins 8 heures après le dernier repas.

Pour l'étude convient comme le sang veineux (examen de laboratoire), et capillaire, qui est pris du doigt (pour le glucomètre).

Performance normale

La norme du glucose pendant la grossesse est sa teneur dans le sang dans la gamme de 3,3 à 5,5 mmol / l, la valeur maximale autorisée étant de 6 mmol / l.

Si la glycémie est supérieure à 6 mmol / l, cela indique la présence d'une hyperglycémie et d'une insuffisance en hormone insuline et nécessite des soins médicaux.

Le test sanguin pour le glucose pendant la grossesse doit être effectué régulièrement, car cet indicateur doit toujours être sous contrôle, en particulier si avant son apparition il y avait des problèmes d'assimilation ou s'il y avait un diabète sucré.

Si vous ne contrôlez pas le niveau de glucose dans la période d'attente pour un bébé, vous pouvez perdre de vue les fluctuations de l'indicateur, ce qui conduit parfois à l'apparition du diabète chez les femmes enceintes, qui peuvent rester pour la vie.

Cela s'explique par le fait que pendant la grossesse dans le sang d'une femme, le taux de corps cétoniques augmente et que la concentration en acides aminés diminue.

Dans certains cas, lorsqu'une grossesse est nécessaire pour déterminer et le niveau de glucose dans l'urine, dans l'état normal de l'organisme, il ne devrait pas l'être, ainsi que la tolérance à cette substance.

Si le glucose est retrouvé dans les urines au 3ème trimestre, vous n'avez pas à vous inquiéter, après la naissance, il passe par lui-même. Ce phénomène en médecine est appelé diabète gestationnel et se produit aujourd'hui chez environ la moitié des femmes enceintes.

Le matin, le taux de glucose chez la plupart des femmes enceintes est abaissé et ne dépasse généralement pas 1,1 mmol / l. Si une femme a faim pendant une longue période, le taux de glucose diminuera sensiblement dans le plasma.

À 28 semaines, il est recommandé à toutes les femmes enceintes de réaliser un test de tolérance spécial pour une substance pendant une heure en utilisant 50 grammes de glucose.

Si l'indicateur atteint un niveau d'environ 7,8 mmol / l, une femme se verra attribuer un nouveau test avec l'introduction de 100 grammes de substance, dont la durée sera de 3 heures.

Si l'indicateur se situe autour de 10,5 mmol / l avec ce test, le médecin peut diagnostiquer le diabète. Le plus souvent pendant le test pendant la grossesse, le glucose est administré par voie intraveineuse, mais parfois une femme est autorisée à en boire.

Lors du calcul des indicateurs et des conclusions, certains facteurs pouvant augmenter la glycémie sont pris en compte, par exemple:

  • surpoids de la femme enceinte;
  • la naissance des enfants précédents avec un grand poids corporel;
  • Présence d'une prédisposition héréditaire au diabète sucré;
  • beaucoup de situations stressantes.

En outre, dans le groupe à risque d’augmenter la glycémie pendant la période où le bébé est porteur:

  • les femmes qui ont des niveaux élevés de substance avant la grossesse;
  • les femmes de plus de 30 ans;
  • les femmes qui ont fait des fausses couches aux premiers stades de la grossesse;
  • les femmes avec une prédisposition héréditaire (présence de parents immédiats avec le diabète sucré);
  • les femmes ayant un fœtus pesant plus de 4,5 kg;
  • les femmes atteintes du syndrome des ovaires polykystiques. Plus d'informations sur les ovaires polykystiques →

Augmentation du glucose

La principale raison pour laquelle le glucose dans le sang pendant la grossesse est augmenté est l'insuffisance de production d'insuline. L'hormone est synthétisée par le pancréas et son rôle dans l'organisme est très élevé. L'insuline agit comme une sorte de clé qui ouvre la voie au glucose dans les cellules.

Si le niveau de production d'hormones est plus faible que nécessaire, la majeure partie du glucose entrant est simplement excrétée par les reins, ne pénétrant pas dans les cellules et ne leur apportant ni nutrition ni énergie pour la vie, provoquant une carence énergétique.

Après 20 semaines de grossesse dans le corps d'une femme commence à augmenter les hormones spécifiques qui bloquent l'effet principal de l'insuline.

Pour glucose dans le sang à l'avortement de naissance était normal, le pancréas commence à augmenter la synthèse des hormones, avec une femme en bonne santé de son niveau pourrait augmenter de 2-3 fois par rapport à l'état normal de l'organisme.

Pour certaines femmes enceintes, le pancréas ne peut pas faire face à une telle charge pour diverses raisons, ce qui entraîne une carence en insuline qui peut être absolue ou relative. C'est cette condition appelée diabète gestationnel.

L'augmentation de la glycémie dans la première moitié du trimestre entraîne dans la plupart des cas une fausse couche spontanée, car le placenta qui se développe avec le fœtus ne supporte pas immédiatement les fonctions qui lui sont assignées.

L'augmentation du taux de glucose chez la mère peut conduire à l'apparition d'irrégularités dans la formation et le développement de nombreux systèmes infantiles, à la suite de quoi ses organes après la naissance ne pourront pas fonctionner correctement et remplir pleinement leurs fonctions.

Souvent, les bébés ont des problèmes respiratoires après la naissance, des problèmes cardiaques, divers troubles neurologiques et de très faibles taux de sucre.

Si le glucose pendant la grossesse est abaissé

La réduction du taux de glucose est généralement observée dans les cas où le pancréas a développé une grande quantité d'insuline, mais peu de sucre a pénétré dans l'organisme. Cette condition est appelée hypoglycémie et se traduit par une chute brutale du taux de glucose dans le sang.

Les raisons de cet état peuvent être plusieurs:

  1. Pauses trop longues entre les repas lors de la consommation de petites portions. Dans ce cas, toute l'énergie reçue sera complètement consommée dans les heures qui suivent le déjeuner ou le dîner.
  2. L'utilisation de plats peu caloriques en très petites quantités. Dans ce cas, trop peu d'énergie est fournie au corps et le niveau de sucre diminue souvent fortement après que tout le glucose ait été complètement consommé. Ce type d’hypoglycémie est causé par la malnutrition et nécessite un ajustement urgent non seulement du menu, mais aussi de l’alimentation, ainsi que l’inclusion dans le régime alimentaire de produits à faible indice glycémique.
  3. Charges sportives intenses, au cours de laquelle le corps consomme rapidement toute l'énergie qu'il reçoit. Si nous abandonnons le sport pour une période de gestation de bébé ne peut pas (ce qui se réfère généralement à des athlètes professionnels), vous devriez consommer plus d'hydrates de carbone, tels que le glucose askorbinka pendant la grossesse peut parfaitement résoudre ce problème.
  4. Utilisation fréquente de bonbons ou d'autres produits ayant un index glycémique élevé. Dans le même temps, le taux de sucre dans le sang augmente fortement, provoquant une production accrue d'insuline pour son assimilation. En conséquence de ces actions le niveau de glucose rapidement et diminue considérablement, ce qui provoque la fatigue, la faiblesse, la somnolence et le désir de manger plus de bonbons ou de biscuits sucrés, comme le besoin se fait sentir. Une telle situation peut conduire à d'autres abus de sucreries et de divers produits de boulangerie.
  5. Boissons alcoolisées et gazéifiées. Ces boissons contiennent beaucoup de sucre et peuvent donc augmenter considérablement leur teneur dans le sang, mais en même temps, le taux de glucose diminuera rapidement et rapidement.

Pour une femme enceinte, une diminution du taux de glucose n'est pas moins dangereuse que son augmentation, car les fluctuations de cet indice se reflètent également chez un bébé en pleine croissance.

Lorsque le taux de glucose est insuffisant, les cellules foetales ne reçoivent pas non plus la nutrition nécessaire. Dans ce cas, les enfants peuvent naître prématurément, avec un poids faible, affaiblis, en présence de diverses maladies du système endocrinien.

Pour éviter de réduire la glycémie est nécessaire souvent à manger, mais manger en aliments riches en glucides à faible indice glycémique, car ils nécessitent une longue période de digestion, dans laquelle le glucose graduellement dans le sang, sans provoquer un pic de sucre et la nécessité d'une production accrue d'insuline.

Pendant la grossesse, il est important de surveiller le taux de glucose dans le sang, en essayant de ne permettre aucune augmentation ou diminution des indices. Pour cela, il est nécessaire de réguler votre alimentation.

En cas de violation des taux de sucre dans le sang avant la grossesse, il est judicieux d’acheter un lecteur de glycémie de poche afin de pouvoir effectuer l’analyse en tout lieu si un tel besoin se présente.

Il est important de se rappeler que toute violation dans le corps d’une future mère ne peut que nuire au développement du bébé.

Auteur: Irina Vaganova, docteur
spécialement pour Mama66.com

Test de tolérance au glucose pendant la grossesse: à quelle heure et comment prendre?

Dès le début de la période de grossesse dans le corps d'une femme, il y a des changements significatifs dans les processus métaboliques, y compris les glucides. Afin de détecter les violations de ces dernières, la détermination du taux de sucre dans le plasma sanguin et le test de tolérance au glucose par voie orale pendant la grossesse sont utilisés. En comparaison avec les hommes, le diabète sucré chez les femmes est beaucoup plus fréquent, et son association apparente avec la période de gestation et l’accouchement - diabète sucré gestationnel (GDM) est notée.

Méthodes de détection du métabolisme des glucides altéré

La prévalence du diabète chez les femmes enceintes est en moyenne de 4,5% en Russie. En 2012, le «consensus national russe» a reçu une définition du GDM et a recommandé, pour une application pratique, de nouveaux critères pour son diagnostic, ainsi que pour le traitement et l'observation postnatale.

Le diabète sucré des femmes enceintes est une maladie caractérisée par un taux élevé de sucre dans le sang, qui a été détecté pour la première fois, mais qui ne répond pas aux critères d'une maladie (manifeste) nouvellement diagnostiquée. Ces critères sont les suivants:

  • la teneur en sucre à jeun est supérieure à 7,0 mmol / l (ci-après les mêmes noms d'unités de mesure) ou est égal à cette valeur;
  • Glycémie, confirmée par une analyse répétée, qui à tout moment de la journée et quel que soit le régime alimentaire est égale ou supérieure à l'indice de 11,1.

En particulier, si une femme présente un taux de glucose plasmatique à jeun inférieur à 5,1 dans un plasma veineux et si un test de tolérance au glucose administré par voie orale 1 heure après un exercice est inférieur à 10,0 après 2 heures, inférieur à 8,5 mais supérieur à 7,5 - c'est la norme pour une femme enceinte. Dans le même temps, pour les femmes non enceintes, ces résultats indiquent une violation du métabolisme des glucides.

À quelle heure un test de tolérance au glucose est-il effectué pendant la grossesse?

L'identification des violations du métabolisme glucidique s'effectue par étapes:

  1. La première étape de l'enquête est obligatoire. Il est nommé lors de la première visite d'un médecin de n'importe quel profil par une femme pendant 24 semaines maximum.
  2. Au deuxième stade, un test de tolérance au glucose par voie orale avec 75 grammes de glucose est effectué à 24-28 semaines de gestation (optimale - 24-26 semaines). Dans certains cas (voir ci-dessous), une telle étude est possible jusqu'à 32 semaines; s'il y a un risque élevé - à partir de 16 semaines; lors de la détection du sucre dans les analyses d'urine - à partir de 12 semaines.

La première étape consiste à effectuer une étude en laboratoire du glucose dans le plasma sanguin sur un estomac vide après un jeûne de 8 heures (non moins). Il est également possible d'étudier le sang et quel que soit le régime. Si les normes sont dépassées, mais que la teneur en glucose dans le sang est inférieure à 11,1, cela indique une répétition de l'étude à jeun.

Si les résultats des tests répondent aux critères du diabète nouvellement diagnostiqué (manifestes), la femme est immédiatement envoyée à l'endocrinologue pour un suivi et un traitement approprié. Dans le cas de glycémie à jeun supérieure à 5,1 mais inférieure à 7,0 mmol / l, diagnostiquée avec une GDD.

Comment effectuer un test de tolérance au glucose pendant la grossesse

Indications

Un test de tolérance au glucose est effectué pour toutes les femmes dans les cas suivants:

  1. Absence d'anomalies dans les résultats de la première phase de l'enquête au début de la grossesse.
  2. Présence d'au moins un des signes de risque élevé de diabète gestationnel, signes américains de violation du métabolisme glucidique chez le fœtus ou de la taille de certains ultrasons du fœtus. Dans le même temps, le test peut être effectué pour la 32ème semaine.

Les signes de risque élevé comprennent:

  • un haut degré d'obésité: l'indice de masse corporelle est de 30 kg / m 2 et plus;
  • la présence de diabète chez les proches les plus proches (dans la première génération);
  • la présence dans le passé de diabète sucré gestationnel ou toute violation du métabolisme glucidique; dans ce cas, le test est effectué lors de la première visite chez le médecin (à partir de 16 semaines).

Un test de glucosotolérance est-il dangereux pendant la grossesse?

Cette étude ne présente aucun risque pour la femme et le fœtus avant 32 semaines. La conduite après une période donnée peut être dangereuse pour le fœtus.

Les tests ne sont pas effectués dans les cas suivants:

  • toxicose précoce des femmes enceintes;
  • adhérence au repos au lit;
  • présence de maladies de l'estomac opéré;
  • présence de cholécystopancréatite chronique au stade de l'exacerbation;
  • présence d'une maladie inflammatoire aiguë ou inflammatoire aiguë.

Préparation de

Les conditions pour effectuer un test de tolérance au glucose comprennent:

  1. Le régime habituel au cours des 3 (au moins) jours précédents avec une teneur quotidienne d'au moins 150 grammes dans le régime des glucides.
  2. La teneur obligatoire en glucides dans une quantité de 30-50 g dans le dernier repas.
  3. Le jeûne (mais sans limiter la consommation d'eau) pendant 8 à 14 heures avant le test.
  4. Exception (si possible) à la prise de médicaments contenant du sucre (préparations pharmaceutiques à base de vitamines et de fer, antitussifs, etc.), ainsi que de préparations bêta-bloquantes, bêta-adrénomiques et de glucocorticostéroïdes; prenez-les après le prélèvement sanguin ou informez le médecin de la nécessité de les prendre avant le test (pour une interprétation adéquate des résultats du test).
  5. Avertissement du médecin concernant le test dans le contexte de la prise de progestérone.
  6. Refus de fumer et position assise du patient jusqu'à la fin des tests.

Etapes de tenue

  1. La clôture du premier échantillon de sang de la veine et son analyse. Si les résultats indiquent la présence d'un diabète sucré nouvellement diagnostiqué ou gestationnel, l'étude est interrompue.
  2. Réalisation de la charge de sucre aux résultats normaux de la première étape. Il consiste à prendre 75 g de glucose en poudre dissous dans 0,25 l d'eau tiède (37-40 ° C) par le patient pendant 5 minutes.
  3. La clôture suivante et l'analyse des échantillons suivants après 60 minutes, puis après 120 minutes. Si le résultat de la seconde analyse indique la présence de GDD, le troisième prélèvement sanguin est annulé.

Interprétation des résultats des tests de tolérance au glucose pendant la grossesse

Donc, si la concentration de glucose dans le sang à jeun est inférieure à 5,1 - est la norme, supérieure à 7,0 - diabète manifeste; si elle dépasse l'indice de 5,1, mais en même temps, inférieure à 7,0 ou 60 minutes après le chargement de glucose - 10,0 ou 120 minutes - 8,5 - il s'agit de HSD.

Tab. 1 Valeurs seuils du glucose plasmatique veineux pour le diagnostic de la GDD

Tab. 2 valeurs seuils du glucose du plasma veineux pour le diagnostic de la maladie manifeste pendant la grossesse

L'approche appropriée pour identifier et traiter le diabète (si nécessaire) réduit considérablement les risques de complications pendant la grossesse et l'accouchement et le degré de risque de développer un diabète chez les femmes prédisposées à long terme.

Test de tolérance au glucose pendant la grossesse

Pendant la grossesse, chaque femme doit subir certains examens et passer les tests nécessaires. À la fin du deuxième trimestre de la grossesse, l’un de ces tests obligatoires est le suivant: test de tolérance au glucose pendant la grossesse. Ce test montre comment le corps d'une femme enceinte partage le sang de glucose (sucre).

Un test de tolérance au glucose pendant la grossesse est effectué pour détecter le diabète sucré latent (latent). La détection d'une tolérance au glucose altérée est un facteur de risque précoce pour le développement d'un diabète sucré non insulino-dépendant.

Test de tolérance au glucose pendant la grossesse: indications et contre-indications

Selon le ministère russe de la Santé Lettre du 17.12.2013 № 15-4 / 10 / 2-9478 pour la détection précoce du diabète gestationnel entre 24 et 28 semaines de gestation (durée optimale 24-26 semaines) toutes les femmes enceintes un test de tolérance au glucose par voie orale est effectué. Dans des cas exceptionnels, le test de tolérance au glucose peut être effectué jusqu'à 32 semaines de gestation.

Les contre-indications au test de tolérance au glucose sont les suivantes:

  • intolérance individuelle au glucose;
  • diabète manifeste (diabète sucré nouvellement diagnostiqué pendant la grossesse);
  • les maladies du tractus gastro-intestinal, accompagnées d'une altération de l'absorption du glucose (syndrome de décharge ou syndrome d'estomac réséqué, exacerbation d'une pancréatite chronique, etc.).

Les contre-indications temporaires au test sont:

  • toxicose précoce des femmes enceintes (vomissements, nausées);
  • la nécessité de respecter un repos au lit strict (le test n'est pas effectué jusqu'au moment de l'expansion du régime moteur);
  • maladie inflammatoire ou infectieuse aiguë.

Comment est le test de tolérance au glucose pendant la grossesse?

Un test de tolérance au glucose est un test de charge en glucose (75 g), qui constitue un test de diagnostic sûr permettant de détecter une violation du métabolisme glucidique pendant la grossesse.

La préparation de cette étude est plus rigoureuse et approfondie que la simple détermination du taux de glucose dans le sang.

Le test est réalisé sur un fond de l'alimentation électrique habituel (pas moins de 150 g de glucides par jour) pendant au moins 3 jours avant l'étude. Une étude menée le matin à jeun après une nuit de jeûne 8-14 heures. Le dernier repas doit nécessairement contenir 30 à 50 g de glucides. Médicaments affectant les agonistes du niveau de glucose dans le sang (préparations de multivitamines et de fer contenant des glucides, des glucocorticoïdes ß-bloquants (médicaments de pression) (par exemple, ginipral), si possible, doivent être prises après la fermeture de test.

Pendant le test de tolérance au glucose pendant la grossesse trois fois le sang des veines pour le glucose:

  1. Le niveau de base de la glycémie à jeun est mesuré. Après avoir pris le premier échantillon de sang veineux, le niveau de glucose est mesuré immédiatement. Si le taux de glucose est de 5,1 mmol / L ou plus, un diagnostic est posé Diabète sucré gestationnel. Si l'indicateur est 7,0 mmol / L ou plus, un diagnostic préliminaire est fait Le manifeste (premier identifié) diabète sucré pendant la grossesse. Dans les deux cas, le test ne sera pas mené plus loin. Si le résultat est dans les limites normales, le test se poursuit.
  2. Avec les tests doivent continuer enceinte pendant 5 minutes à boire une solution de glucose consistant en 75 g de sec (anhydre ou anhydrite) de glucose dissous dans 250-300 ml chaud (37-40 ° C) gazéifiée potable (ou distillée) l'eau. Le début de la solution de glucose est considéré comme le début du test.
  3. Les échantillons de sang suivants pour déterminer le taux de glucose dans le plasma veineux sont prélevés 1 et 2 heures après le chargement de glucose. Lorsque vous recevez des résultats qui indiquent Diabète sucré gestationnel après le deuxième prélèvement sanguin, le test est arrêté et le troisième prélèvement sanguin n'est pas effectué.

Au total, le test prendra environ 3 à 4 heures pour réussir le test de tolérance au glucose. Pendant le test, l'activité active est interdite (vous ne pouvez pas marcher, rester debout). Une femme enceinte devrait passer une heure entre prendre du sang au repos, s'asseoir confortablement, lire un livre et ne pas ressentir de stress émotionnel. La prise alimentaire est contre-indiquée, mais l'eau potable n'est pas interdite.

Glycémie pendant la grossesse

L'interprétation des résultats des tests est effectuée par des obstétriciens-gynécologues, des médecins généralistes et des généralistes. Une consultation spéciale d'un endocrinologue pour établir le fait d'une violation du métabolisme glucidique pendant la grossesse n'est pas requise.

Norme pour les femmes enceintes:

  • glucose du plasma veineux sur un estomac vide inférieur à 5,1 mmol / l.
  • Après 1 heure pendant le test de tolérance au glucose inférieure à 10,0 mmol / l.
  • après 2 heures plus ou moins 7,8 mmol / l et moins de 8,5 mmol / l.

Prise en charge et traitement des femmes enceintes atteintes de diabète gestationnel

Diétothérapie avec exclusion complète des glucides digestibles et restriction des graisses; une distribution uniforme du volume quotidien de nourriture pour 4-6 réceptions. Les glucides à haute teneur en fibres alimentaires ne doivent pas dépasser 38 à 45% de la teneur quotidienne en calories des aliments, les protéines 20 à 25% (1,3 g / kg), les matières grasses - jusqu'à 30%. Les femmes ayant un indice de masse corporelle (IMC) normal (18 - 24,99 kg / m2). On recommande un apport calorique quotidien en nourriture égal à 30 kcal / kg; avec excès (poids corporel supérieur à l'idéal de 20 à 50%, IMC de 25 à 29,99 kg / m 2) - 25 kcal / kg; avec l'obésité (poids corporel supérieur à l'idéal supérieur à 50%, IMC> 30) - 12-15 kcal / kg.

Exercice aérobie dosé sous forme de marche au moins 150 minutes par semaine, nageant dans la piscine. Il est nécessaire d'éviter les exercices pouvant entraîner une pression artérielle élevée et une hypertension de l'utérus.

Les femmes qui ont subi un diabète sucré gestationnel constituent un groupe à haut risque de développement lors de grossesses ultérieures et de diabète de type 2 à l'avenir. Par conséquent, ces femmes devraient faire l'objet d'un suivi constant par l'endocrinologue et l'obstétricien-gynécologue.

Analyse du glucose pendant la grossesse: comment prendre?

Pendant la grossesse, le risque de diabète gestationnel se développe. Cette violation crée une grave menace pour la future mère et l'enfant. C'est pourquoi pendant cette période, il est nécessaire de contrôler strictement la concentration de sucre dans le sang. Lorsque la grossesse est analysée, le glucose est indispensable pour toutes les femmes.

Diabète gestationnel: quel danger?

Pendant la période de gestation, la sensibilité des cellules du corps à l'insuline diminue. Cela est dû à une augmentation du niveau d'hormones dans le sang. De plus, pendant la grossesse, le fœtus et le placenta ont tous deux besoin de glucose. Sous l'influence de ces facteurs, le pancréas renforce la production d'insuline. Si elle ne fait pas face à cette tâche, le diabète sucré gestationnel apparaît.

La principale cause de son apparition est la prédisposition héréditaire, et les facteurs de départ sont:

  • surpoids, obésité;
  • augmentation du sucre dans l'urine;
  • avoir plus de 30 ans;
  • divers troubles dans le travail du système cardiovasculaire;
  • la toxicose;
  • mortinatalité à la suite de grossesses passées ou la naissance d'un enfant pesant plus de 4 kg;
  • fausses couches;
  • anomalies congénitales du système cardiaque et nerveux chez les enfants existants;
  • Le diabète sucré gestationnel a déjà été diagnostiqué lors de grossesses antérieures.

Les signes caractéristiques du développement de la maladie chez les femmes ne sont pas observés et, par conséquent, l'analyse de la tolérance au glucose pendant la grossesse - la seule façon d'identifier rapidement une violation.

Le diabète gestationnel a un impact négatif sur le développement intra-utérin de l'enfant. Si la maladie apparaît au premier trimestre, le risque de fausse couche ou de malformations congénitales fœtales des structures cérébrales et du cœur augmente de manière significative. L'apparition d'une violation à une date ultérieure entraîne, en règle générale, l'excès de poids du corps de l'enfant à la naissance et la fœtopathie diabétique. Cette complication caractérisée par un dysfonctionnement du rein et du pancréas, une grande quantité de graisse sous-cutanée, un trouble du processus respiratoire, l'augmentation de la viscosité du sang, et une teneur élevée en sucre.

La détection précoce de la maladie, ainsi que toutes les directions du médecin environ 2% réduit la probabilité d'un enfant avec des anomalies, c'est la raison pour laquelle l'analyse du glucose pendant la grossesse devrait prendre chaque femme.

Une fois nommé

Les personnes à risque reçoivent un renvoi à l’étude lors de leur inscription à la consultation d’une femme, c’est-à-dire la première fois qu’elles consultent un médecin. Ils doivent faire un don de sang, sans changer le régime habituel et l'intensité de l'exercice. Si la concentration de sucre dans le sang augmente, le glucose est également associé à une charge - un test de grossesse qui fournit les informations les plus détaillées.

Les femmes qui ne sont pas à risque sont examinées approximativement à la semaine 24-28. Il est permis pendant la grossesse de faire une analyse du glucose à plusieurs reprises (tel que prescrit par un médecin).

Préparation de

Avant de réaliser une étude, les règles suivantes doivent être respectées:

  1. Pendant 3 jours, respectez le régime habituel, sans inclure les plats inhabituels. La quantité de glucides consommée par jour ne devrait pas être inférieure à 150 g.
  2. Le dernier repas doit avoir lieu 8 à 10 heures avant le prélèvement de sang. La teneur en glucides devrait être d'environ 50 g. Il est permis de ne boire que de l'eau pure non gazeuse.
  3. Ne comptez pas sur les médicaments contenant du sucre et de la progestérone ou transférez-les au moment où l’échantillonnage de biomatériau est déjà effectué. Si cela n'est pas possible pour le témoignage de vie, il est important d'informer le médecin. Ceci est nécessaire pour une interprétation correcte des résultats.
  4. À la veille d'éviter de se retrouver dans des situations stressantes.
  5. Immédiatement avant l'étude, il est strictement interdit de fumer et de subir des charges physiques et psycho-émotionnelles accrues. Avant de vous rendre dans la salle de traitement, il est recommandé de vous reposer pendant 15 minutes.

En ce qui concerne la manière de réussir une analyse du glucose pendant la grossesse, le médecin traitant doit être informé en détail, en tenant compte de la santé du patient.

Contre-indications

Jusqu'à 32 semaines, l'étude ne présente aucun danger pour le fœtus, ni pour la future mère. Après cette période, il n'est pas nommé, car cela peut nuire au développement de l'enfant.

Au cours de la grossesse, aucun test de glycémie n'est effectué si les contre-indications suivantes sont présentes:

  • toxicose prononcée;
  • si une femme doit se conformer au repos au lit;
  • pathologie du tractus gastro-intestinal, en particulier avant la chirurgie;
  • Maladies infectieuses ou inflammatoires sous forme aiguë.

En présence de contre-indications absolues, le sang se rend dans le contexte du régime habituel du jour et de la nutrition, relative après récupération.

Comment ça se passe?

L'analyse du glucose pendant la grossesse est réalisée en plusieurs étapes:

  1. Le patient prend du sang dans la veine et effectue une étude du biomatériau. Si le taux de sucre augmente, à ce stade, le processus est terminé et la femme reçoit un diagnostic de diabète gestationnel.
  2. Si l'indicateur est dans les limites normales, l'étude se poursuit. Dans la deuxième étape une femme a proposé de boire 250 ml d'eau chaude, dans laquelle le glucose est dissous poudre dans une quantité de 25 F. Cela doit être fait pendant 5 minutes, puis rester au repos pendant une heure.
  3. Ensuite, le sang est repris, après 60 minutes un autre.

Ainsi, le patient reçoit au maximum 3 fois le biomatériau. Chaque étape ultérieure est annulée si les résultats de la précédente révèlent un diabète sucré gestationnel.

Que signifient les indicateurs?

En cas de grossesse, la norme pour les tests de glycémie est la suivante:

  1. Si le sang est administré à jeun, le taux de sucre doit être de 5,1 à 7 mmol / l. Une déviation mineure dans la petite direction n'est pas un signe alarmant.
  2. Après les deux étapes de la charge, la concentration de glucose est restée dans les limites normales et n'a pas dépassé 7 mmol / l.

L'indice, qui a dépassé 10 mmol / l après le premier stade et 8,5 mmol / l après le deuxième, indique la présence de la maladie.

Le diabète gestationnel est révélé: quelle est la prochaine étape?

Il est important de comprendre que si le test de glycémie pendant la grossesse montrait le développement d'un trouble, son évolution serait compliquée par la nécessité de surveiller quotidiennement la concentration de sucre dans le sang et l'observance du régime. Le traitement médicamenteux pendant la grossesse est contre-indiqué, alors ajustez le niveau de glucose à ce moment en utilisant un effort physique modéré et en changeant le régime habituel. Ce n'est que dans le cas où ces événements ont montré leur inefficacité, le médecin prescrit l'introduction de l'insuline.

Dans le cadre d'un régime, les règles suivantes doivent être respectées:

  1. Manger tous les jours en même temps, ne pas laisser de grandes pauses entre les repas.
  2. Ne pas manger des plats gras, frits, fumés, salés, sucrés.
  3. Les principaux produits de l'alimentation devraient être: les céréales, les légumes, les fruits, le pain, les pâtes, les viandes maigres et le poisson.
  4. Lors de la cuisson, utilisez le minimum d'huile végétale.
  5. Ne pas oublier le liquide. Chaque jour, vous devez boire environ 1,5 litre d'eau propre sans gaz.

En conclusion

L'analyse de la grossesse pour le glucose est l'une des études les plus importantes. Lors de la réalisation d'un enfant, les processus métaboliques sont violés. En conséquence, le pancréas ne peut pas faire face aux besoins accrus du corps en glucose et produit suffisamment d'insuline. Dans ce cas, le diabète gestationnel est diagnostiqué. Ce trouble affecte négativement le développement du fœtus, mais sa détection opportune réduit la probabilité de survenue d’anomalies congénitales chez l’enfant. En ce qui concerne la manière de faire le test de glycémie pendant la grossesse, vous devez vérifier avec votre médecin, la préparation n'est pas difficile, mais la fiabilité des résultats en dépend directement.

Comment faire une analyse du glucose pendant la grossesse

Comment faire une analyse du glucose pendant la grossesse? Pourquoi faire un test de tolérance? Explication de l'analyse, de la norme et de la déviation, conséquences pour la femme et l'enfant.

Pourquoi faire le test de glucose pour une femme en position?

Ce test pour le glucose chez la gynécologue de grossesse désigne le patient, lorsque la période de gestation atteint 24-28 semaines. Pour soumettre une analyse de tolérance au glucose pendant la grossesse, le médecin recommande dans les cas suivants:

  • Maladie des membres de la famille du diabète.
  • Poids excessif d'une femme dans une position intéressante.
  • Il y avait des fausses couches.
  • La naissance passée a entraîné la naissance d'un grand enfant.
  • Dans la région génito-urinaire, il y a une infection.
  • Femmes enceintes - dont l'âge est supérieur à 35 ans.

Le glucose montre comment le métabolisme des glucides se produit dans le corps. Pour la concentration d'hormones et d'insuline. Si au cours de la procédure des "sauts" ont été trouvés, le niveau a diminué ou diminué, puis dans le corps de la future mère développe une maladie.

Par conséquent, le médecin superviseur prescrit une directive pour effectuer ce test. Considérons plus en détail comment faire le test de glycémie pour la grossesse. Ses médecins prescrivent également un test de tolérance, de sorte que le témoignage précédent était mauvais. Très souvent, les médecins prescrivent plusieurs tests, ce qui explique pourquoi nous devons examiner cela plus avant.

Comment le test de tolérance au glucose est-il effectué?

Pour définir plus précisément l'analyse, plusieurs étapes sont réalisées. Au départ, le sang est prélevé et une analyse biochimique est effectuée. Le sang est toujours pris à jeun, détermine le taux de sucre dans le sang. Pour déterminer la tolérance au glucose, plusieurs procédures doivent être effectuées.

La future maman se voit proposer de boire une solution de glucose - elle doit être diluée dans un verre d'eau à raison de 75 ml à 300 ml d'eau. Après deux heures, du sang est à nouveau administré pour déterminer le taux de glucose dans le sang. Le test lui-même est effectué deux fois. Le sang est d'abord contrôlé après la prise de la solution, puis une heure plus tard, le sang est à nouveau prélevé.

Pour l'étude, le sang peut être prélevé du doigt et de la veine. Pour déterminer un résultat plus correct, le patient doit respecter les règles suivantes:

  • Maman doit nécessairement rester calme - évitez les efforts physiques pour ne pas consommer d’énergie.
  • Promenez-vous souvent au grand air.
  • S'abstenir de manger et de boire avant d'effectuer le test. Vous ne pouvez pas manger et boire pendant 8-10 heures.

En cas de violation répétée de la tolérance au glucose, le médecin prescrira le test suivant après un ou deux jours. Si la tolérance est à nouveau violée, cela signifie que la mère reçoit un diagnostic de diabète sucré. Maintenant, elle est déjà observée chez un endocrinologue, il prescrit de suivre un régime strict.

Le décodage du test est la norme et les écarts

Après avoir effectué le test de tolérance au glucose chez la femme enceinte, les résultats sont déchiffrés.

Comment passer le test de glycémie pour la grossesse?

La livraison de l'analyse du glucose pendant la grossesse est prescrite par un gynécologue dans la période de 24 à 28 semaines. Cette procédure est réalisée en outre en présence d'une femme dans la position des indications appropriées.

Indications médicales

Le test de glucose est effectué dans les situations suivantes:

  • développement du diabète chez les proches du sang du patient;
  • surpoids enceinte;
  • fausse couche;
  • un gros fruit lors des naissances précédentes;
  • présence d'infection dans le système urinaire;
  • le début de la grossesse après 35 ans.

Le glucose est le principal indicateur du métabolisme des glucides. Pour sa concentration, les hormones, y compris l'insuline, sont responsables.

Si le taux de glucose augmente ou diminue, cela signifie que la femme développe certaines maladies.

Les aliments sucrés contribuent à l'assimilation de la substance et à une diminution de sa concentration dans le sang. L'insuline est responsable de l'apport de glucose chez les femmes enceintes. Pour déterminer la concentration de la substance, le gynécologue nomme le patient à un test sanguin biochimique.

La procédure est effectuée le matin, à jeun. Le sang provient de la veine ou du doigt. Si nécessaire, le niveau de glucose est déterminé dans l'urine. Sa valeur peut atteindre 6 mmol / l. Normalement, cet indicateur pendant la grossesse varie entre 3,3 et 6,6 mmol / l. A la 28ème semaine de grossesse, chaque femme en position doit passer un test de tolérance au glucose.

Si le taux de glucose plasmatique est supérieur à 7,8 mmol / l 30 minutes après la prise de la substance, un test oral de 3 heures (avec 100 g) est administré à la femme enceinte. Si des procédures répétées signalent une violation de la tolérance au glucose, une femme enceinte reçoit un diagnostic de diabète sucré.

Dans ce cas, un régime spécial est prescrit. Le patient doit surveiller le niveau du composant dans le sang à jeun chaque jour et 2 heures après avoir mangé. Si le taux de glucose est supérieur à la normale, l'insuline est prescrite aux femmes enceintes. Le diabète sucré est diagnostiqué chez les femmes en position au 3ème trimestre. Si le test est négatif, la patiente effectue une nouvelle analyse à la fin du 2ème trimestre de la grossesse. Les femmes dans la situation, qui n’ont pas de témoignage pour l’analyse lorsqu’elles sont enregistrées, reçoivent 1 fois pendant toute la grossesse (après 24 semaines).

Étape préparatoire

Les tests doivent être effectués par un spécialiste qualifié. Les caractéristiques du médicament TSH comprennent une horloge, un test de 2 heures et un test de 3 heures. Le patient aura besoin de glucose et d'eau plate. Le médecin préliminaire indique au patient quel test sera effectué et quelle quantité de glucose sera nécessaire. La substance est dissoute dans l'eau et bue.

Pour effectuer un test horaire, il faudra 50 g de substance, 75 g pour un test de 2 heures et 100 g pour un test de 3 heures. Si désiré, de l'acide citrique ou du jus de citron sont ajoutés au liquide.

La procédure est effectuée 8 heures après le dernier repas. Pendant 3 jours avant le test, le patient ne doit suivre aucun régime. De son régime, il est recommandé d'exclure un grand nombre d'aliments épicés, sucrés et gras. Ne pas trop manger le soir avant le test. Il n'est pas recommandé de mourir de faim en particulier. Chaque femme en position doit savoir que la précision et l'exactitude des résultats du test dépendent de sa santé et de celle du bébé. Les médecins ne sont pas invités à adapter artificiellement les résultats de l'analyse à la norme. Après la prise de sang sur un estomac vide, une femme enceinte boit une solution de glucose et remet le sang à zéro après 1, 2 ou 3 heures, en tenant compte du test prescrit.

Contre-indications et résultats

Pendant la période d'attente pour le deuxième prélèvement sanguin, le patient doit respecter les recommandations suivantes:

  • la paix;
  • les promenades;
  • refus de l'effort physique - sinon l'énergie sera activement dépensée;
  • refus de manger et de boire.

Si, après les données reçues, l'un des indicateurs dépasse la norme, le médecin prescrit un deuxième test en 1-2 jours.

En cas de violation de la tolérance au glucose, le patient doit demander l'aide d'un endocrinologue. La femme enceinte, atteinte de diabète gestationnel, doit suivre un régime strict. Avec l'hyperglycémie, le niveau de la substance principale du métabolisme énergétique dépasse 4,4 mmol / l. En raison de l'action des hormones œstrogènes, de la progestérone et de la prolactine dans le corps de la femme, une diminution de la sensibilité à l'insuline est observée pendant la grossesse. Cela conduit à sa désintégration.

Les déviations du glucose par rapport à la norme indiquent un changement du même indicateur dans l'analyse de l'urine.

Dans ce cas, les experts nomment une future mère à un examen supplémentaire:

  1. Analyse générale de l'urine.
  2. Test sanguin général.
  3. Test sanguin biochimique.

Sur la base des résultats obtenus, le spécialiste désigne le patient selon le traitement approprié.

Plus D'Articles Sur Le Diabète

Puis-je avoir un foie diabétique?

Alimentation électrique

Dans le cas du diabète sucré, la question de l'observance d'un régime strict et de l'exclusion de nombreux produits. Le foie de boeuf avec le diabète de type 2 est le produit recommandé.

Cette maladie est considérée comme dangereuse: altération du métabolisme du glucose dans l'organisme, les vaisseaux sont affectés, les capillaires cessent de fonctionner normalement.

Contenu

Lorsque, à la suite de l'analyse, il devient clair que le peptide C est élevé dans le corps, il est nécessaire de savoir comment cette situation menace et comment la corriger.